Catégorie

Articles Populaires

1 Recettes
Symptômes de maladies de la vésicule biliaire et du foie
2 Jaunisse
Régime de l'hépatite
3 Recettes
Chardon Marie - nettoyage et méthodes d'utilisation
Principal // Recettes

Échogénicité hépatique accrue


Laisser un commentaire

Mais si l'échographie augmente le foie à l'échographie, cela signifie que, pour des raisons spécifiques, des modifications pathologiques se produisent - des inclusions graisseuses, des cicatrices, des abcès et des hépatites virales aiguës, des tumeurs ou la destruction de cellules. Le débit moyen d'un foie en bonne santé permet aux ondes sonores de traverser les tissus des organes.

Qu'est ce que c'est

L'échogénicité est un terme technique utilisé en échographie pour désigner la capacité des organes à réfléchir les ondes sonores.

L'appareil à ultrasons convertit les ondes sonores réfléchies par des tissus de densité acoustique différente en une image visible à l'écran pendant l'étude. Connaissant les données exactes sur l’échogénicité de chaque organe, le médecin indique une augmentation ou une diminution. La déviation des paramètres généralement acceptés signifie que les facteurs négatifs provoquent des changements diffus dans les structures et le fonctionnement des organes internes: les reins, le pancréas, les intestins, la rate, l'estomac et le foie. Les ultrasons permettent de visualiser les organes, d'identifier la maladie et de suivre la dynamique.

Quand un organe a une échogénicité accrue du parenchyme, cela signifie que pour le moment ses tissus sont différents de ceux en bonne santé. Avec l'augmentation ou la diminution de l'échogénicité, en modifiant l'homogénéité de la structure ou des contours de l'organe, une inspection précise de la zone douteuse est effectuée. L'échographie de décodage donne une image claire de l'état et diffuse des changements dans le parenchyme du foie et de tout le système digestif. La manipulation permet au médecin de connaître les questions suivantes:

  • Quelle est la densité et la taille du corps?
  • structure homogène ou hétérogène;
  • Y a-t-il des cicatrices ou des nœuds?
  • Quelle est la concentration de produits métaboliques?
  • infection par des vers;
  • Y a-t-il des formations tumorales?
  • état (dilatation ou contraction) des vaisseaux sanguins et des voies biliaires;
  • formation de pierres et obstruction des veines;
  • si l'augmentation de l'échogénicité est accompagnée d'une augmentation des ganglions lymphatiques.

Structure hépatique normale

Le foie est une glande exogène, l'organe non apparié le plus important du corps humain, remplissant plus de 500 fonctions. Dans ce genre de "laboratoire" sont effectués des processus complexes. Il participe activement à la digestion, en produisant la quantité nécessaire de bile, nettoie le sang des toxines et autres substances toxiques accumulées par le corps en raison d’une dégradation de l’environnement, de la malnutrition et de l’alcool.

Normalement, le parenchyme du foie est une structure homogène, imprégnée d’une multitude de vaisseaux et de voies biliaires.

L'échostructure du tissu dans son ensemble est finement maillée et uniforme. La localisation anatomique du foie vous permet de pratiquer efficacement les ultrasons et de collecter les données nécessaires pour tirer des conclusions sur le fonctionnement normal ou les anomalies pathologiques. Il est sur le côté droit, pèse entre 1,2 et 1,5 kg et a une couleur rouge foncé.

Causes de l'augmentation de l'échogénicité du foie

Déviations d’échogénicité - un signal indiquant des problèmes de foie à ne pas négliger, car tout dans le corps est interconnecté. Une perturbation du fonctionnement d'un organe peut entraîner une perturbation du travail d'autres organes et par la suite une issue défavorable en général. Les causes d'augmentation de l'échogénicité sont résumées dans le tableau suivant:

  • Education échogène (hématome, hémangiome, adénome).
  • L'obésité ou la perte de poids nette.
  • Fibrose alcoolique et sclérose.
  • Le diabète.
  • Médicament intensif.
Retour à la table des matières

Symptômes de maladie du foie, accompagnés d'une échogénicité accrue

Une échogénicité élevée présente des signes externes ou certains symptômes qui indiquent un mauvais état du foie et qui nécessitent des soins médicaux immédiats pour déterminer les causes de l'indisposition. Certains symptômes sont généralement caractéristiques des maladies qui provoquent des changements d'écho:

  • douleurs fréquentes, fourmillements, coupures sur le côté droit sous la poitrine;
  • nausée ou vomissement sans cause;
  • peau jaune;
  • problèmes digestifs;
  • modification du foie (hypertrophie, déformation) lors de la palpation;
  • l'embonpoint ou l'obésité;
  • problèmes cardiaques apparus;
  • immunité réduite.

Diagnostic et traitement

Si une échographie ne permet pas de diagnostiquer immédiatement et avec exactitude une maladie du foie, chaque étude ultérieure est désignée par un spécialiste sur la base des données de procédures précédentes.

L'analyse biochimique du sang aidera à détecter les marqueurs de l'hépatite et du VIH.

Lorsque, selon les résultats de l'échographie, le médecin constate que l'échogénicité du parenchyme hépatique est accrue et qu'il existe une structure hétérogène et diffuse, des méthodes de diagnostic supplémentaires sont proposées. Cela vous permettra de savoir ce qui a déclenché l'anomalie. Tenue:

  • Analyse biochimique du sang. Il est nécessaire de clarifier les données sur les processus qui se produisent dans le foie ou de détecter les marqueurs de l'hépatite ou du VIH.
  • Imagerie par résonance calculée ou magnétique. Il est confirmé que l'écho du foie est augmenté.
  • Biopsie. Vous permet d'identifier ou d'exclure des tumeurs dans une zone distincte, s'il existe une hétérogénéité locale de l'échogénicité.

Le diagnostic final repose sur une combinaison de données issues d'un examen médical, de tests généraux, de plaintes de patients et d'une échographie du foie. Le traitement vise à éliminer la maladie à l'origine de l'augmentation de l'échogénicité. Dans le traitement des médecins appliquent la méthode de soulagement des symptômes:

  • les antispasmodiques soulagent les douleurs sévères;
  • Les médicaments cholérétiques éliminent la congestion des canaux hépatiques.
  • avec des accumulations excessives dans la cavité abdominale, les diurétiques sont prescrits.

Pour ramener à la normale et protéger les cellules hépatiques, appliquez des hépatoprotecteurs, tels que Essentiale et Hepa-Merz. Des désagrégeants sont nommés pour la reprise du fonctionnement normal des vaisseaux et la fourniture de nutriments dans le corps. Si une inflammation est présente, un traitement antibiotique est nécessaire. Lors du diagnostic de l'hépatite ou de la cirrhose, le patient est traité par un médecin individuellement pour chaque personne.

Régime alimentaire pour les problèmes de foie

Lorsque les problèmes de foie commencent, le régime alimentaire est un complément indispensable au traitement principal. Le médecin vous conseillera de limiter l'utilisation de graisses et de vous prescrire un complexe de vitamines ou de médicaments contenant des phospholipides essentiels, restaurant les membranes détruites des cellules du foie. En cas de complications graves, les médecins prescrivent le régime alimentaire numéro 5. Le menu de guérison comprend:

  • légumes crus, bouillis ou cuits au four;
  • soupes de légumes au lait ou végétariennes;
  • poulet à la vapeur ou au four, dinde, bœuf;
  • lait, kéfir, yaourt, fromage cottage;
  • poisson bouilli ou cuit au four variétés faibles en gras;
  • céréales et pâtes;
  • choucroute (pas très acide);
  • compote, gelée;
  • miel et confiture;
  • thé au citron, jus de fruits frais de légumes et de fruits.

Il est recommandé d’exclure l’alcool, le tabac, les viandes et poissons gras, la viande fumée, les cornichons, les légumineuses, les aliments frits, le chocolat, le café, etc. Ne prenez les médicaments que selon les directives du médecin. Il est nécessaire de savoir que les antibiotiques, les antiviraux, les antihistaminiques et certains diurétiques peuvent avoir des effets secondaires négatifs.

Qu'est-ce qui est caché sous l'échogénicité accrue du pancréas?

Maintenant, il est très souvent possible de faire face à la conclusion d'une échographie, qui indique que l'échogénicité du pancréas est accrue. Certaines personnes, après avoir lu ceci au sujet de leur corps, commencent à chercher de toute urgence un traitement sur Internet, tandis que d'autres, au contraire, considèrent que cela est absolument sans importance. En attendant, un tel symptôme échographique peut indiquer une pathologie très grave de la glande. Ce n'est pas un diagnostic et nécessite l'avis d'un gastro-entérologue.

Le concept d'échogénicité

L'échogénicité est un terme qui s'applique uniquement à la description d'une échographie. Il fait référence à la capacité du tissu, vers lequel les ultrasons sont dirigés (c’est-à-dire le son de haute fréquence), à ​​le refléter. Les ultrasons réfléchis sont enregistrés par le même capteur, qui émet des ondes. Sur la base de la différence entre ces deux valeurs, une image est composée de différentes nuances de gris, observées sur le moniteur de l'appareil.

Chaque organe a son propre indicateur d'échogénicité, qu'il soit homogène ou non. On observe la dépendance suivante: plus l’organe est dense, plus il est échogène (plus gris pâle). Les fluides échographiques ne réfléchissent pas et manquent. Cela s'appelle «écho négatif», et les structures fluides (kystes, hémorragies) sont appelées anéchoïques. Pour la vessie et la vésicule biliaire, les cavités du cœur, les intestins et l'estomac, les vaisseaux et les ventricules du cerveau, ce «comportement» est la norme.

Nous avons donc analysé l’échogénicité pancréatique - la capacité de ce tissu glandulaire à refléter le son haute fréquence émis par le transducteur à ultrasons. Elle est comparée aux propriétés du foie (elles doivent être égales ou le pancréas légèrement plus léger) et, sur la base de la photo obtenue, indiquent une modification de l'échogénicité de la glande. Également pour cet indicateur évaluer l'homogénéité du corps.

Une augmentation de l'échogénicité du pancréas est décrite lorsque le tissu d'un organe devient des cellules glandulaires moins normales (rappelons-le, le liquide réduit l'échogénicité et ses cellules glandulaires en sont riches). Un tel changement peut être observé localement et de manière diffuse. De plus, certains facteurs peuvent affecter temporairement cet indicateur.

Attention! La description de l'échogénicité seule n'est pas un diagnostic.

Quand l'écho de toute la glande monte

Un changement diffus de la perméabilité du tissu pancréatique aux ultrasons peut être un symptôme de pathologie, mais il peut également être observé dans des conditions normales. On ne peut pas en dire autant des foyers à plus haute échogénicité - c’est presque toujours une pathologie.

L'échogénicité du parenchyme pancréatique est accrue dans ces pathologies:

  1. Lipomatose de la glande lorsque le tissu glandulaire est remplacé par des cellules adipeuses ne contenant presque pas de liquide intracellulaire; tandis que la taille du pancréas n'est pas augmentée. Cette condition est le plus souvent asymptomatique. En savoir plus sur cette maladie dans l'article: Comment reconnaître et guérir la lipomatose du pancréas dans le temps?
  2. Gonflement de la glande qui se développe dans la pancréatite aiguë. Accompagné de douleurs abdominales, diarrhée, vomissements.
  3. Organe tumeur. Si cette échographie décrit le pancréas avec une échogénicité accrue, alors il existe nécessairement des symptômes de la maladie: perte de poids, pâleur, faiblesse, manque d'appétit, violation fréquente de la chaise.
  4. La pancréatonécrose, accompagnée de la mort de cellules d'un organe, apparaîtra également sur l'échographie comme une zone plus claire. Cette maladie présente des signes tels que douleur abdominale sévère (jusqu’à l’apparition d’un choc douloureux), violation de l’état général, vomissements incontrôlables et diarrhée.
  5. À la suite du diabète sucré, qui se manifeste par la soif en l'absence de chaleur, de la fièvre, un travail actif, ainsi que des mictions fréquentes et abondantes (y compris nocturnes).
  6. Le développement du tissu conjonctif dans la glande (fibrose) - généralement à la suite d'une inflammation ou de troubles métaboliques. Dans ce cas, une personne peut se souvenir de cas de selles instables, de douleurs à l'abdomen. Les ultrasons montrent non seulement une augmentation de l'échogénicité, mais également une réduction de la taille de la glande, de la rugosité de ses contours.


Le pancréas hyperéchogène peut également être un phénomène temporaire qui se manifeste:

  • à la suite d'une inflammation réactive dans de nombreuses maladies infectieuses: grippe, pneumonie, infection à méningocoque. Cela nécessite un traitement de la maladie sous-jacente;
  • en changeant le type de nourriture consommée;
  • après un changement de mode de vie;
  • à certaines périodes de l'année (généralement au printemps et à l'automne);
  • après un repas copieux récent.

Dans de telles conditions temporaires, l’échogénicité pancréatique est modérément élevée, contrairement aux pathologies, lorsque l’hyperéchogénicité est significative.

Augmentation locale de l'échogénicité

Qu'est-ce que les inclusions hyperéchogènes dans le pancréas? Ceux-ci peuvent être:

  • pseudokystes - formations liquides qui se développent à la suite d'une pancréatite aiguë aiguë; dans cette maladie, le contour du pancréas devient inégal, déchiqueté, hyperéchogène;
  • calcification des tissus - calcifications; ils se forment également à la suite d'une inflammation (généralement chronique);
  • zones de tissu adipeux; ils remplacent les cellules normales des glandes par l'obésité et la consommation excessive d'aliments gras;
  • zones fibreuses - où des zones de cellules normales ont été remplacées par du tissu cicatriciel; cela se produit généralement à la suite d'une nécrose pancréatique;
  • des pierres dans les canaux des glandes;
  • La dégénérescence fibrokystique de la glande est soit une maladie indépendante, soit le résultat d'une pancréatite chronique.
  • tumeurs métastatiques.

Traitement de l'hyperéchogénicité pathologique

Le traitement des affections, lorsque l’échogénicité du pancréas est augmentée, n’est prescrit que par un gastro-entérologue, qui doit rechercher la cause de ce symptôme en échographie:

  1. si la cause en est une pancréatite aiguë, le traitement utilise des médicaments qui réduisent la production d'acide chlorhydrique dans l'estomac et inhibent l'activité enzymatique du pancréas;
  2. si l'hyperéchogénicité est causée par la lipomatose, un régime est prescrit avec une quantité réduite de graisse animale dans le régime;
  3. si les calcinats, la fibrose ou les calculs dans les canaux sont devenus un facteur étiologique, un régime est prescrit, la nécessité d'un traitement chirurgical est décidée;
  4. pancréatite réactive nécessite le traitement de la maladie sous-jacente, le régime alimentaire.

Astuce! Aucun expert ne vient du fait qu'il est nécessaire de traiter les tests, et non la personne. L'échogénicité accrue du pancréas est un symptôme échographique, pas un diagnostic. Un examen plus approfondi est nécessaire, et seule la thérapie de données ultérieure est prescrite.

Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause?

Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Kirovtseva, comment elle a guéri son estomac. Lire l'article >>

Qu'est-ce que l'échogénie accrue signifie pour nos organes?

Les organes et les tissus humains ont une structure et une densité différentes. Les ultrasons traversent l’un d’eux librement, sans en être le reflet. C'est généralement liquide. D'autres ont une densité élevée, l'onde sonore est réfléchie à grande vitesse. Ce phénomène est appelé augmentation de l'échogénicité. Il est caractéristique des os, des accumulations de sels de calcium (calcifications, calculs), des phoques sur les tissus lors d'une inflammation ou d'une cicatrisation après celle-ci et de l'accumulation de graisse dans celle-ci.

L'échogénicité dépend de la structure de l'organe.

L’augmentation de la densité du tissu pour le son dépend du type de structure dont il dispose normalement.

Si l’échogénicité du tissu glandulaire est augmentée, ceci indique ce qui suit. Chaque cellule de la glande est hautement saturée en liquide. Plus il y a de cellules par unité de tissu, moins l’échogénicité est grande. En conséquence, si la formation de haute densité acoustique est décrite, cela suggère que dans cette région de la glande, il y a peu de cellules normales, elles sont remplacées par un tissu adipeux, cicatriciel ou une accumulation de sels de calcium à cet endroit.

Le tissu, qui est la surface de travail principale d'un organe incomplet, le parenchyme, peut également changer. Dans différents organes, il est constitué de différentes structures, différentes dans le foie, le pancréas, le lactique, la prostate, les reins et les ovaires.

S'il est écrit que l'échogénicité du parenchyme est augmentée, cela peut indiquer une diminution de la saturation des cellules en eau en raison de:

  • déséquilibre hormonal (mammaire, thyroïde, prostate)
  • troubles métaboliques
  • nature de la nutrition (cela s'applique au pancréas)
  • mauvaises habitudes
  • les inflammations
  • œdème - inflammatoire ou traumatique.

Dans ce cas, le standard de densité acoustique normale des organes parenchymaux est considéré comme le parenchyme hépatique.

Ce qui change la structure de l'utérus

Normalement, une échographie de l'utérus le définit comme un organe à structure écho uniforme, dont les parois ont la même échogénicité que le foie normal, la couche superficielle (corticale) des reins et le tissu pancréatique.

De quoi s'agit-il - améliorer l'échogénicité de l'utérus:

  1. inflammation: l'échogénicité de l'organe est augmentée de façon diffuse, on note une augmentation de la taille de sa cavité
  2. fibrome
  3. myome: section d'augmentation de la densité acoustique d'une forme ronde entourée d'une amplification acoustique le long de sa périphérie
  4. gonflement
  5. endométriose: formation échogène dans l'utérus, qui a une forme arrondie. Dans le même temps, la taille antéro-postérieure de l'organe augmente.

Qu'est-ce que c'est si l'endomètre a une haute densité acoustique? Une telle description échographique est typique pour:

  • hyperplasie de la muqueuse utérine due à un déséquilibre des hormones sexuelles
  • cancer de l'endomètre. Ceci est également caractérisé par: l'irrégularité et le flou des contours, l'hétérogénéité de la structure d'écho.

Changements dans la structure des ovaires


Conclusion "formation échogène dans l'ovaire" peut indiquer qu'une région de haute densité est apparue dans l'organe. Ceux-ci peuvent être:

  • dépôts de calcium
  • tumeurs bénignes
  • tumeurs malignes.

Dans ce cas, un contrôle supplémentaire par ultrasons avec dopplerographie, la détermination du marqueur CA-125 dans le sang et un examen histologique de la zone à haute densité sont nécessaires.

Violations dans la structure du pancréas

Si la densité d'écho du parenchyme pancréatique est accrue, cela peut indiquer que l'organe présente un processus inflammatoire aigu ou chronique, un œdème. Les autres raisons de la réflectivité accrue du pancréas pour les ultrasons sont les suivantes:

  1. augmentation de la formation de gaz
  2. tumeurs de divers degrés de malignité
  3. augmentation de la pression dans le système de la veine porte
  4. dépôt de sels de calcium dans les tissus des glandes, calculs dans les canaux.

Si la densité de l'écho pancréatique est augmentée de manière diffuse, cela signifie que le corps remplace son tissu normal par un autre:

  • cicatriciel (fibreux): dans ce cas, la glande devient plus petite. Un tel état se développe à la suite d'une exacerbation aiguë ou fréquente d'une pancréatite chronique.
  • gras (lipomatose): la taille de la glande n'est pas modifiée. Un tel remplacement des cellules épithéliales par des lipocytes se produit dans le diabète sucré, se développe à un âge avancé.

Dans de rares cas, une augmentation de l'échogénicité pancréatique se produit de manière transitoire, en réponse à:

  • consommation excessive d'aliments gras
  • maladie commune (pancréatite réactive)
  • irrégularité des selles
  • mode de vie.

Par conséquent, le diagnostic est établi par un gastro-entérologue sur la base non seulement des données de l'échographie, mais également des symptômes subjectifs et objectifs des analyses de sang. Il est également montré la tenue d'une échographie de l'estomac.

Sur la base des facteurs ci-dessus, le traitement du pancréas est prescrit: le médecin doit évaluer les raisons de la formation d'une telle image sur l'échographie, la réversibilité du processus, le degré de modification observée.

Donc, si cette conclusion suggère le développement d'une pancréatite aiguë, le patient doit être hospitalisé dans le service de chirurgie, pour être traité avec un grand nombre de médicaments par voie intraveineuse, vous pourriez même avoir besoin d'une chirurgie.

Si le terme «augmentation de l'échogénicité» indique une exacerbation de l'inflammation chronique, le traitement sera effectué dans le service thérapeutique. La lipomatose de la glande ne nécessite pas de traitement spécifique.

Changements dans la structure de la vésicule biliaire

Si une section distincte à haute densité acoustique est décrite, il s’agit d’une pierre à l’intérieur de la bulle. Si une augmentation diffuse de la perméabilité de la vésicule biliaire aux ultrasons est décrite, cela indique une inflammation chronique accompagnée d'un tassement des parois de l'organe.

Changements dans le parenchyme de la glande thyroïde

L'hyper échogénicité de la glande thyroïde est caractérisée par une diminution du colloïde (la substance à partir de laquelle se forment les hormones) dans ses follicules, par la croissance d'un tissu cicatriciel ou par la calcification d'un tissu organique.

Causes de cette condition:

  • goitre endémique (manque d'iode dans les aliments)
  • goitre toxique
  • thyroïdite auto-immune
  • thyroïdite subaiguë.

Un diagnostic précis n'est pas une échographie de la thyroïde, mais un endocrinologue.

L'éducation échogénique dans la glande thyroïde peut parler de:

  1. carcinome papillaire
  2. zones de sclérose du corps.

Modifications de la structure de la glande mammaire

L'échogénicité de la glande mammaire peut être augmentée normalement - dans la période précédant, suivant et même la ménopause. Cela est dû à la prolifération de tissu conjonctif adipeux dans la glande. Si une telle image est décrite par le médecin du diagnostic par ultrasons chez une jeune femme, cela peut indiquer des modifications post-inflammatoires dans les tissus de l'organe.

Si une formation à haute densité d'écho a été décrite dans la glande mammaire, elle peut être:

  • kyste atypique
  • calciner
  • site de fibrose.

Changement de structure rénale

De quoi s'agit-il - augmentation de l'échogénicité des reins:

  1. Néphropathie diabétique. Dans le même temps, les reins sont dilatés, mais les pyramides des organes ont une échogénicité réduite.
  2. Glomérulonéphrite sévère provoque une image avec une augmentation diffuse de l'échogénicité du parenchyme rénal. Dans le même temps, il n'y a pas de différenciation des couches de l'organe, leurs pyramides sont hypoéchogènes.

Comme une parcelle dans le rein avec une haute densité pour les ultrasons sont déterminées:

  • carcinome
  • angiomyellome
  • crise cardiaque (zone dans laquelle il n'y a pas de circulation sanguine) rein
  • calcifications du parenchyme.

Si le médecin dit que l'échogénicité accrue a un sinus rénal, cela peut indiquer des troubles inflammatoires, métaboliques ou endocriniens. Le diagnostic ne peut être posé que par un néphrologue ou un urologue.

Le changement décrit est dans la rate.

Normalement, la rate est plus échogène que le foie mais plus dense pour les ultrasons que pour le rein. Plus une personne est âgée, plus le tissu de cet organe est dense, mais en même temps, il ne devrait pas être plus grand que celui du pancréas.

Si l'échogénicité de la rate est augmentée, cela indique:

  1. augmentation de la pression dans le système de la veine porte
  2. glycogénose
  3. Maladie de Wilson-Konovalov
  4. amylose
  5. augmentation de la quantité de fer dans le sang.

En cas de maladies sanguines oncologiques lors d'une échographie à domicile, une augmentation de la rate est observée sans modification de son échogénicité.

Modifications de la densité des structures pendant la grossesse


Le fait qu'il existe une pathologie dans le développement du fœtus, dit l'augmentation de la densité acoustique de son intestin qu'après 16 semaines de grossesse. Cela peut indiquer de telles maladies:

  • Infections intra-utérines au TORCH
  • ischémie intestinale
  • fibrose kystique
  • retard de croissance intra-utérine
  • perforation intestinale.

Un tel signe peut être observé chez les fœtus en bonne santé. Par conséquent, lorsqu’il est détecté, le contrôle par ultrasons en dynamique est nécessaire, ainsi que la détermination du titre en anticorps dirigés contre les virus du groupe des infections TORCH.

L'échogénicité accrue du placenta peut indiquer de telles situations:

  1. infarctus du placenta
  2. début du décollement placentaire (c’est ainsi que l’hématome rétroplacentaire est déterminé pendant 3-4 jours)
  3. Calcinates à la "place de bébé" - la norme seulement après 30 semaines de grossesse.

Si la densité acoustique de différentes sections du liquide amniotique augmente, cela indique que les organes et les systèmes du fœtus se développent. Ces zones sont représentées par l'épithélium desquamé de la peau, éléments de lubrification du fœtus ressemblant au fromage. Ces "découvertes" ne sont la norme qu'à la fin du troisième trimestre; celles découvertes avant 30 semaines nécessitent un examen supplémentaire de la mère et de l'enfant.

Ainsi, l'augmentation de l'échogénicité est une description du fait que l'organe entier ou une partie de celui-ci a commencé à refléter davantage les ultrasons. Une telle conclusion n'est pas un diagnostic, elle n'est pas traitée. Cette description de l'échographie peut être à la fois normale et pathologique.

L'échogénicité des organes et les raisons de son augmentation

La méthode d'examen par ultrasons est largement utilisée dans le diagnostic de la plupart des maladies somatiques. Les progrès constants de ce domaine de la médecine nous permettent d'étendre les capacités de diagnostic et d'accroître leur importance et leur fiabilité. Lors de l'échographie protocolaire, vous pouvez souvent trouver une phrase comme l'augmentation de l'échogénicité d'un organe. Les raisons de cette conclusion peuvent être à la fois fonctionnelles, réversibles, de nature et indiquer une pathologie grave.

L'échogénicité de l'organe à l'échographie

Le terme «échogénicité» désigne la capacité de l'organe étudié à réfléchir les ondes ultrasonores haute fréquence émises par le capteur. Tout d’abord, cela dépend des propriétés acoustiques de l’objet examiné:

  • la conduction sonore;
  • capacité d'absorption;
  • la réflexion;
  • réfraction.

Une relation directe entre la structure morphologique et ultrasonore d'un organe est indiquée: plus elle contient de liquide, plus son échogénicité sera faible et, inversement, plus le fluide est petit - plus son échogénicité est grande.

Il existe ces types d’éducation sur l’échogénicité:

  • iséchoïque (caractérise une structure homogène ayant la même densité que les tissus et les organes environnants);
  • hypoéchoïque (le terme décrit un objet ayant une réflectivité faible et une densité inférieure à celle des structures adjacentes);
  • anéchoïque ou transparente au son (dans ce cas, les signaux d'écho sont complètement absents; ce phénomène est généralement caractéristique du passage des ultrasons dans un milieu fluide (bile ou vessie));
  • hyperéchogène (le terme décrit un objet dont la densité est supérieure à celle des formations adjacentes);
  • «ombre» distale (visualisée dans le cas où il n'y a pas de signal d'écho derrière la structure hyperéchogène (par exemple, dans le calcul de la vésicule biliaire)).

L'échogénicité accrue ne doit pas toujours être considérée comme une pathologie, car il s'agit plutôt d'un terme conditionnel. Cela est dû au fait que chaque organe a sa propre densité et donc son échogénicité. Un spécialiste compétent connaît les caractéristiques de chaque structure, ce qui lui permet de différencier le taux des écarts.

L'échogénicité d'organes individuels à l'échographie

En effectuant la procédure, le docteur en diagnostics par ultrasons évalue la taille de l'organe, ses contours, son homogénéité et nécessairement le degré d'échogénicité, ce qui peut indiquer la présence de divers processus pathologiques dans l'objet étudié.

Changements dans la structure du pancréas

Normalement, le pancréas se situe dans la projection de la région épigastrique et présente les échos suivants.

  • L'échogénicité du parenchyme pancréatique est comparable à celle du foie et est désignée comme moyenne. Avec l'âge, le fer subit des modifications et le parenchyme devient plus dense.
  • Typiquement, le corps est représenté par une forme "en forme d'haltère" ou "en forme de saucisse" (en raison du fait que le fer se compose de la tête, du corps et de la queue).
  • Les contours sont clairs et réguliers, bien délimités des tissus et des structures environnants.
  • L'échostructure est homogène et à grain fin (ses autres variantes sont également possibles: homogène ou à grain grossier).
  • Le canal de Virunga ressemble à un brin anéchoïque allongé, dont le diamètre varie normalement de 1,6 à 2,6 mm.

Dire que l’échogénicité du pancréas peut être accrue dans le cas où sa couleur sur l’écran de l’appareil a une teinte plus blanche et se situe dans des plages plus claires que la couleur du tissu hépatique.

Les causes courantes d'hyperéchogénicité sont énumérées ci-dessous.

  • Œdème interstitiel du tissu glandulaire à la suite d'une pancréatite aiguë réactionnelle. En plus des changements de densité, une augmentation de la taille du corps est également observée.
  • L'échogénicité pancréatique accrue sera associée à la nécrose pancréatique. Dans ce cas, sur fond de modifications hyperéchogènes hétérogènes, les sites hypo- et anéchoïques, indiquant une nécrose, sont visualisés.
  • Fibrose diffuse à la suite d'une pancréatite chronique (auto-immune, alcoolique, infectieuse, médicinale). Le changement est basé sur le remplacement du tissu organique normal par du tissu conjonctif.
  • L'échogénicité du pancréas sera considérablement accrue avec la lipomatose (infiltration graisseuse de l'organe). La glande a des contours flous et une nuance assez légère ou même blanche par rapport aux autres formations.
  • Diabète sucré, dans lequel plus de 90% des tissus organiques sont détruits.

Le médecin diagnostique un gastro-entérologue non seulement sur les données de l'échographie, mais également sur un examen subjectif, et une échographie de l'estomac est également présentée.

Echostructure de l'utérus et ses modifications

Dans des conditions normales, des modifications cycliques mensuelles se produisent dans l'utérus sous l'influence des hormones hypophysaires et ovariennes. En conséquence, elle a différents indicateurs sur l'échographie, en corrélation avec la phase du cycle menstruel.

L'organe est représenté par une forme de poire et chez les femmes qui ont accouché, il a tendance à être rond. Le myomètre normal est caractérisé par une échogénicité moyenne, comparable à celle d'un foie et d'un pancréas en bonne santé.

Endometrium subit des changements fonctionnels marqués.

  • Au 5-7ème jour du cycle, il a une plus faible échogénicité et une structure homogène. Au centre de l'utérus, une fine ligne est visualisée avec un signal hyperéchogène, qui est la jonction des folioles postérieure et antérieure de la gaine interne.
  • Au 8-10ème jour, l'échostructure de l'endomètre reste presque inchangée, seule une partie de son épaississement est notée.
  • Au 11-14e jour, sa densité augmente, ce qui correspond à l'échogénicité moyenne.
  • Jusqu'au 15-18ème jour, la densité de la coquille augmente lentement.
  • Les 19 et 23e jours, l’endomètre peut être qualifié d’hyperéchogène, ce qui rend la ligne centrale presque invisible.
  • À la fin de la période, la paroi interne de l'utérus a une structure hyperéchogène et hétérogène.

Les raisons de l'augmentation de l'échogénicité de l'utérus sont le plus souvent l'inflammation, les fibromes, les polypes, l'endométriose et le processus néoplasique malin. L'endomètre devient hyperéchogène à certains jours du cycle, ainsi qu'à la suite d'une inflammation, de l'apparition d'un néoplasme malin ou d'une adénomyose dans celui-ci ou pendant la grossesse (une hypertrophie de la couche fonctionnelle et des glandes se produit).

Changements dans les ovaires

Cet organe apparié est situé dans la cavité pelvienne et communique avec l'utérus par les trompes de Fallope. De même, l'endomètre dans les ovaires produit également un grand nombre de changements associés au cycle menstruel.

Normalement, ils ont une forme ovoïde, un contour accidenté dû à la croissance des follicules, une structure hypoéchogène avec des inclusions arrondies anéchoïques à la périphérie.

L'échogénicité des ovaires augmente souvent avec la sclérose en plaques (comme dans le syndrome de Stein-Leventhal), une inflammation prolongée et lente, ainsi que leur dégénérescence maligne.

Modifications de la structure des glandes mammaires

Les glandes mammaires d'une femme sont un organe important du système de reproduction qui nécessite une attention particulière. Compte tenu de la croissance des néoplasmes malins, les mammologistes recommandent de réaliser chaque année un examen de dépistage des glandes mammaires par mammographie ou échographie.

Ces glandes sont également sujettes aux changements cycliques et leur structure d'écho normale dépend de l'âge de la femme.

  • Au cours de la période de reproduction (de 18 à 35 ans), le tissu glandulaire est représenté par une formation homogène et à grain fin d'échogénicité augmentée ou modérée, à la profondeur de laquelle on voit des structures tubulaires anéchoïques (canaux lactés).
  • À la fin de la période de reproduction, une couche hypoéchogène suffisamment épaisse, représentée par un tissu adipeux sous-cutané, est visualisée. Autour de celui-ci se trouve le tissu conjonctif, visible sur l'échographie sous la forme d'un rebord hyperéchogène.
  • Chez les femmes de plus de 55 ans, la substance de la glande mammaire est principalement remplacée par le tissu adipeux, qui est également affiché à l'écran de l'appareil à ultrasons. La glande correspond à une zone hypoéchogène avec de rares inclusions hyperéchogènes arrondies.

Les causes de l'augmentation pathologique de l'échogénicité des glandes mammaires sont énumérées ci-dessous.

  • Mastopathie résultant d'un déséquilibre hormonal. Dans ce cas, une augmentation de l'échogénicité est associée à la croissance du tissu fibreux (à la fois de manière diffuse et sous la forme de nodules).
  • Le fibroadénome est la tumeur bénigne la plus fréquente des glandes mammaires, principalement chez les femmes en âge de procréer. Le plus souvent, il s'agit d'une formation solitaire avec une teneur élevée en fibres du tissu conjonctif, ce qui la rend hyperéchogène à l'échographie. Bien que la littérature indique que cette néoplasie peut avoir une échogénicité différente.
  • Formes lancées de la mammite - inflammation non spécifique du tissu de l'organe glandulaire. Aux derniers stades de la maladie, la glande mammaire présente un grand nombre d'inclusions hyperéchogènes avec une capsule dense similaire.

Échogénicité accrue des reins

L'échostructure des reins en bonne santé est hétérogène en raison de la présence des couches cérébrale et corticale. Les contours sont même et clairement délimités des formations environnantes. Normalement, le bassin et les cuvettes ne sont pratiquement pas visualisés. Le "contenu" des uretères a une échogénicité réduite et leurs parois sont représentées par un signal d'écho brillant.

Les raisons de la réflectivité accrue des reins sont présentées ci-dessous.

  • Tumeur. De plus, l'inégalité des contours indique le caractère malin de la tumeur.
  • Une échogénicité des reins modérément augmentée indique une néphropathie dysmétabolique (c'est-à-dire du sable dans les reins).
  • Les concrétions sont définies comme des zones hyperéchogènes de différentes tailles et formes.
  • Les zones hyperéchogènes triangulaires du parenchyme rénal sont un signe d'hémorragie.
  • Une augmentation de la densité de l'organe (due à un œdème) est observée dans la pyélonéphrite aiguë.

Échogénicité hépatique accrue

Sur les échogrammes normaux, le parenchyme hépatique apparaît comme une structure homogène d’échogénicité moyenne et est considéré comme le standard de comparaison de l’échogénicité du pancréas et des reins. Son contour est uniforme et représente un signal hyperéchogène linéaire clair dans toutes les sections.

L’échogénicité hépatique augmente lorsque:

  • hépatite chronique de diverses origines;
  • maladie de Gaucher héréditaire (basée sur une déficience en enzyme lysosomale);
  • Maladie de Wilson-Konovalov (accumulation de cuivre dans le foie);
  • fibrose hépatique congénitale et acquise;
  • la cirrhose;
  • l'échogénicité hépatique est également augmentée avec le déficit en antitrypsine;

Structure de la vésicule biliaire

La forme de la vésicule biliaire est très variable: de la poire à la forme cylindrique ou ellipsoïdale. Il a une structure anéchoïque homogène. La paroi d'une vessie en bonne santé se situe entre 1 et 3 mm.

Causes de l'échogénicité suspendue:

  • cholécystite aiguë et chronique;
  • stase biliaire (particulièrement dans les dyskinésies biliaires de type hypomoteur);
  • cholécystite calculeuse (la densité de l'image d'écho est due à l'accumulation de calculs hyperéchogènes);

Changements dans la structure de la rate

Située dans le quadrant supérieur gauche de l'abdomen, la rate sur l'échogramme est représentée par une éducation en forme de croissant avec des contours nets et uniformes. Son parenchyme a une structure homogène et une échogénicité légèrement supérieure à celle du foie et de la couche corticale du rein. Malgré le fait que la pathologie de la rate soit assez rare, l'amplification de l'écho a les raisons suivantes:

  • "Vieux" crise cardiaque (hémorragie);
  • calcifications (le plus souvent, ils apparaissent avec des médicaments à long terme par le type d'anticonvulsivants, etc.).

Ici, vous pouvez également effectuer une échographie à la maison, si vous en avez l'occasion, et effectuer une échographie de la rate.

Echogénicité du parenchyme thyroïdien

Lors des examens par ultrasons, la taille, le volume de la glande, ainsi que sa structure et sa localisation sont évalués. Normalement, les contours de la glande sont uniformes, avec des déformations à certains endroits (dans la région de la trachée). Les actions ont une structure hypoéchogène à grain fin. L'isthme se caractérise par une densité légèrement supérieure. En mode TsDK, vous pouvez voir des sections des vaisseaux et les distinguer des follicules.

L'échogénicité de la glande thyroïde est accrue lorsque:

  • thyroïdite chronique auto-immune et subaiguë;
  • goitre nodulaire et diffus;
  • sa dégénérescence maligne.

Modifications de l'échogénicité pendant la grossesse

Lors de la réalisation d'une échographie de dépistage pendant la grossesse, le médecin peut également détecter certaines anomalies de la densité d'organes et de structures importants.

L'hyper échogénicité de la paroi intestinale du fœtus indique souvent une ischémie résultant d'une entérocolite nécrosante ou de la fibrose kystique. Une augmentation du signal d'écho dans le placenta peut signaler des problèmes aussi graves que le détachement ou l'infarctus de la membrane, le dépôt de calcifications dans celle-ci, ce qui nécessite un changement de tactique de la grossesse et de l'accouchement prochain. Il est également possible d'augmenter la densité ultrasonore du liquide amniotique, par exemple, lorsque le méconium y pénètre.

Le renforcement de l'écho d'un organe indique souvent la présence d'une pathologie dans celui-ci. Cependant, il est possible de vérifier le diagnostic seulement après un examen complet et approfondi. N'oubliez pas que l'échographie est une méthode supplémentaire pour le diagnostic des maladies somatiques.

uziprosto.ru

Encyclopédie de l'échographie et de l'IRM

Tout ce que vous devez savoir sur l'augmentation de l'échogénicité

L’échographie est l’une des principales positions dans le diagnostic de nombreuses maladies. Grâce à lui, les médecins peuvent déterminer avec plus de précision la présence de nombreuses maladies chez un patient, déterminer les causes de leur apparition et prescrire un traitement efficace.

À cet égard, nombreux sont ceux qui s’intéressent au terme «échogénicité». La définition de nombreuses maladies y est associée. Nous comprendrons ce que signifie l'augmentation de l'échogénicité, dans quels cas et ce que cela signifie.

Qu'est-ce que l'échogénicité?

La recherche en échographie fonctionne sur le principe bien connu de l'écholocation. Comme les ultrasons sont utilisés dans un tel diagnostic, différents tissus du corps les réfléchissent à leur manière. Le spécialiste voit sur l'écran de son ordinateur une image en noir et blanc des organes examinés.

Chaque organe reflète l'échographie différemment. En fait, cela dépend de ce que le médecin voit à l’écran. Plus un corps est fluide, plus il apparaît sombre sur l'écran, et inversement.

Un exemple d'augmentation de l'échogénicité dans l'exemple du pancréas. Cancer PZH.

Le fluide est visible en noir. Et les objets denses, respectivement, sont visibles en blanc. En réalité, la propriété des tissus du corps humain de refléter les ondes ultrasonores est appelée échogénicité.

Cela implique également une conventionalité supplémentaire - le concept de «norme» en ce qui concerne l’échogénicité - de manière conditionnelle. Encore une fois, cela est dû au fait que chaque organe a sa propre densité et son propre caractère échogène. Le spécialiste sait quel degré d'échogénicité devrait avoir un organe et compare la norme à ce qu'il voit à l'écran. Il constate donc des écarts d'échogénicité dans un sens ou dans l'autre et établit un diagnostic.

Quels paramètres sont évalués par le médecin lors d'une échographie?

Tout d'abord, le paramètre d'échogénicité est important pour un spécialiste en échographie. Son paramètre normal s'appelle iso-échogénicité. Dans ce cas, les organes et les tissus sains seront visibles en gris sur l’écran.

L'hypoéchogénicité est une diminution de l'échogénicité, auquel cas la couleur devient plus sombre.
L'échogénicité accrue est appelée hyperéchogénicité. Les objets avec la propriété spécifiée sont visibles à l'écran en blanc. Lorsque les objets ekhohgativnosti seront visibles en noir. Nous pouvons en conclure que plus l’objet est léger, plus son échogenèse est élevée et inversement. Par exemple, les calculs rénaux sont hyperéchogènes: les ultrasons ne les traversent pas. Le médecin voit la partie supérieure de cette formation et son ombre (elle est acoustique).

Une échogénicité réduite indique généralement un gonflement du tissu ou de l'organe. Une vessie remplie sera visible sur le moniteur en noir, et ce sera la norme.

De plus, ces paramètres sont également évalués.

La structure

Normalement, il ne peut être qu'homogène. Si une hétérogénéité est perceptible, elle sera décrite en détail. Sur la base de tels changements, il est possible de juger de la présence de changements pathologiques dans l'organe.

Contours.

Normalement, ils sont lisses. Et l'inégalité des contours du corps indique le processus inflammatoire.

L'inégalité d'un objet dans le corps suggère qu'il est malin.

Qu'est-ce que la haute échogénicité?

La valeur de l'échogénicité élevée dépend de la structure du tissu. Avec l'augmentation d'un tel indicateur dans le tissu glandulaire, ses cellules normales sont progressivement remplacées par du tissu cicatriciel ou adipeux. Il est également possible l'accumulation de composé de calcium à cet endroit.

Changement possible et tissu de parenchyme. Rappelons que c’est le tissu principal d’un organe qui n’a pas de cavité. L'échogénicité accrue du parenchyme indique que son contenu en fluide est réduit. Cela se produit à la suite de:

  • violations des hormones dans le corps;
  • troubles métaboliques (métabolisme);
  • régime alimentaire malsain (en particulier pour le pancréas);
  • la présence de mauvaises habitudes;
  • maladies parenchymateuses;
  • gonflement dû à une inflammation ou à une blessure.

Que veut dire augmenter le degré d'échogénicité de tel ou tel organe?

L'augmentation de l'échogénicité de différents organes est vue différemment à l'échographie et a une valeur variable. Considérez ces changements plus en détail.

Utérus

Utérus hypoéchogène avec endométriose

Normalement, il n'a qu'une structure homogène. Le renforcement de cet indicateur indique la présence de telles maladies chez le patient:

  • inflammation (échonegative diffuse);
  • fibrome de l'utérus;
  • les fibromes (dans ce cas, un objet de couleur claire avec une amplification du son est visualisé dans l'utérus);
  • tumeur (bénigne ou maligne);
  • endométriose (résultant d'un déséquilibre hormonal ou d'un cancer). Il se caractérise également par des contours flous et une hétérogénéité de la structure.

Ovaires

formation ovarienne hypoéchogène

Le tracé de haute densité est affiché à l'écran sous forme d'une formation hypoéchogène. Ces objets sont souvent:

  • dépôts de calcium;
  • tumeurs bénignes et malignes.

Pancréas

formation de pancréas hypoéchogène

L'augmentation de la densité d'écho de cet organe indique le développement d'une inflammation aiguë ou chronique dans celui-ci. Cela peut entraîner le développement d'un œdème. Voici les autres raisons de l'augmentation de la densité ultrasonore d'un tel organe:

  • flatulences;
  • diverses structures tumorales, y compris malignes;
  • pression anormale dans la veine porte;
  • la formation de calcifications;
  • des pierres dans l'orgue.

Une augmentation diffuse de la densité indique que les tissus sains du pancréas sont progressivement remplacés par d'autres. La cicatrisation dans l'organe indiqué indique qu'il devient plus petit. Cela affecte négativement le résultat d'une maladie. Dans le cas d'une dégénérescence graisseuse d'un organe, sa taille n'augmente pas. On le trouve dans le diabète ainsi que chez les personnes âgées.

L'amélioration transitoire de la densité ultrasonore du corps se produit avec la consommation excessive de graisse, de selles irrégulières ou d'un mode de vie associé à une combinaison d'alcool. C'est pourquoi un examen diagnostique approfondi du patient, en particulier une gastro-entéroscopie, est nécessaire lors du changement de la structure échogène du pancréas.

La vésicule biliaire

Un tracé ultrasonore à haute densité situé dans la vésicule biliaire indique qu'une pierre s'est formée dans celle-ci.

Avec un changement diffus de la perméabilité aux ultrasons de la vessie vers le haut, cela indique qu'un processus inflammatoire à long terme se développe dans celle-ci. Dans les deux cas, le médecin verra un objet blanc.

Hyper échogénicité de la thyroïde

Nœud hypoéchogène de la glande thyroïde

Ce phénomène suggère qu'il diminue progressivement la quantité de substance colloïdale formée en raison des effets des hormones. L'hyperechgène dans la thyroïde est souvent causé par le dépôt de calcinats dans ses tissus. Dans tous ces cas, les formations de tissus étrangers ont une couleur claire différente des tissus sains.

Cette condition se produit pour les raisons suivantes:

  • quantité insuffisante d'iode dans le corps, ce qui provoque le phénomène de goitre endémique;
  • goitre toxique résultant de la défaite de la glande thyroïde par des substances toxiques;
  • thyroïdite nature auto-immune;
  • thyroïdite subaiguë.

Un diagnostic précis lié aux pathologies de la glande thyroïde peut être fourni non par un expert chargé de l'étude, mais par un endocrinologue. Souvent, une seule échographie ne suffit pas pour un diagnostic précis.
En outre, un objet hyperéchogène dans la thyroïde est dû à un cancer ou à une sclérose.

Glandes mammaires

formation hypoéchogène du sein. Fibroadénome.

Dans certains cas, les femmes n'ont absolument aucune raison de paniquer au sujet de l'augmentation de l'échogénicité des glandes mammaires. À la ménopause et à la période post-ménopausique, un tel changement est la norme, car la quantité de tissu conjonctif dans le tissu augmente. Mais si l'hyperéchogénicité de la glande mammaire chez les jeunes femmes et les filles suggère qu'il y avait une inflammation dans l'organe, ce qui affectait la structure de l'organe.

Une formation ayant une densité élevée est visualisée comme un objet de couleur claire. L'analyse instantanée peut indiquer que la glande progresse:

  • kyste atypique;
  • zone calcinée;
  • parcelle avec tissu fibrotique changé.

L’hétérogénéité de la structure des glandes mammaires indique également des modifications exotiques. Leur nature peut déterminer le médecin et, en conséquence, prescrire un traitement.

Rein

L'hyperéchogénicité du rein est visualisée sur le moniteur de différentes manières, en fonction de la pathologie. Dans la néphropathie diabétique, la taille du rein est augmentée. Cependant, les pyramides rénales sont caractérisées par une échogénicité réduite. Au contraire, le renforcement de cet indicateur pour le parenchyme est observé dans la glomérulonéphrite, en particulier lors d'une évolution sévère.

Les zones de densité accrue sont également déterminées pour les pathologies suivantes:
une maladie rénale maligne, en particulier un cancer hypernéphrotique;

  • le myélome;
  • infarctus du rein;
  • accumulation dans le parenchyme rénal des calcifications.

La rate

L'augmentation de la densité ultrasonique peut être dans la rate. Cela dépend directement de l'âge du patient, mais ne devrait pas dépasser le foie. Si l'augmentation de l'échogénicité du rein par échographie ne dépend pas de l'âge, cela peut indiquer de telles pathologies:

  • augmentation de la pression de la veine porte;
  • Syndrome de Konovalov-Wilson;
  • l'amylose;
  • augmentation de la glande sanguine.

Modifications de l'échogénicité pendant la grossesse

Des changements acoustiques peuvent se produire dans les tissus foetaux et chez la mère. Le médecin peut remarquer une pathologie dans les intestins du fœtus. Ils parlent souvent d'ischémie de cet organe, de fibrose kystique, de retard de développement. Lorsque l'organe est perforé, une augmentation de son échogénicité est également perceptible.

Le médecin détermine également la densité ultrasonique du placenta. Son augmentation indique le début d'un infarctus organique, d'un décollement et de la présence de calcifications. Normalement, les calcinés ne peuvent avoir lieu qu’après la 30e semaine de grossesse.

Une augmentation de la densité ultrasonore du liquide amniotique est normale, mais seulement après la 30e semaine. Si un tel changement est déterminé avant le début de cette période, un examen supplémentaire est nécessaire pour la mère et le fœtus.

Conclusion

Si la conclusion du spécialiste qui a mené l’échographie contient des informations sur l’augmentation de l’échogénicité de tel ou tel organe, il s’agit d’un symptôme grave. Inutile de chercher sur Internet des informations sur la manière de guérir une maladie, sur ses symptômes, etc. Le patient doit consulter un médecin approprié pour un diagnostic ou un traitement plus poussé. Il faut se rappeler qu'une telle conclusion n'est pas un diagnostic définitif.

Souvent, le médecin prescrit d'autres études pour obtenir une image objective de ce qui se passe dans le corps. Aujourd'hui, l'imagerie par résonance magnétique est de plus en plus prescrite. N'ayez pas peur d'une telle étude: elle est totalement indolore et non invasive. Aujourd'hui, l'IRM fournit une image la plus précise de tous les processus intervenant dans le corps et aide à déterminer le diagnostic.

Après une analyse minutieuse de tous les résultats obtenus par échographie, le médecin peut choisir l’option de traitement la plus appropriée.

Échogénicité accrue du pancréas

L'échogénicité est l'une des caractéristiques des tissus étudiés par le diagnostic par ultrasons. Cet indicateur vous permet d’estimer la densité du corps. En cas de déviation dans un sens ou dans l’autre, une consultation auprès d’un spécialiste est nécessaire. En conclusion, le médecin peut indiquer que l’échogénicité du pancréas est augmentée. La signification de cette formulation sera discutée ci-dessous.

La valeur de l'échogénicité

L'échographie est basée sur les principes de l'écholocation - la capacité des tissus à refléter les ultrasons. Pendant la procédure, le médecin voit une image en noir et blanc, car différents organes réfléchissent les ondes ultrasonores différemment. Plus le tissu est dense, plus il semble brillant à l'écran.

S'il y a du liquide dans le corps (vésicule biliaire), alors leur image sera noire. Par conséquent, le concept d’échogénicité normale pour différentes structures est très conditionnel. Le diagnostiqueur sait quelle est la norme pour un organe particulier et remarque immédiatement les changements.

Lors de l'évaluation de l'échogénicité du parenchyme pancréatique, il est nécessairement comparé à l'échogénicité du foie qui sert d'échantillon. Normalement, ces organes ont une tonalité identique, sinon il est possible d’assumer le développement d’une pathologie.

Cependant, il convient de noter qu'une légère différence de couleur est admissible. Si le patient ne se plaint de rien et qu'il n'y a aucun autre signe de déviation, cela est considéré comme normal. De plus, la structure de l'objet et ses contours sont nécessairement pris en compte.

Normalement, la structure des organes est homogène. S'il y a des inclusions étrangères, la conclusion de l'échographie est également indiquée. Les contours irréguliers du pancréas peuvent également indiquer le développement du processus inflammatoire.

Si le pancréas est en bonne santé, le terme «isoéchogénicité» est utilisé dans la description, ce qui signifie une structure homogène.

Causes physiologiques

L'échogénicité accrue du pancréas peut être locale (focale) ou diffuse. Des changements diffus peuvent provoquer des facteurs tels qu'un changement radical de la nutrition, un régime serré ou un repas dense avant l'étude. Une distorsion des résultats est souvent observée au cours d’une saison donnée - en règle générale, la densité de l’écho augmente au cours de la saison morte, au printemps et à l’automne.

Une hyperéchogénicité modérée peut également causer une maladie infectieuse. De plus, une légère augmentation de l'échogénicité du pancréas est la norme pour les personnes âgées. Ceci est dû au vieillissement du corps et à la perte partielle des cellules de fluide glandulaire.

Causes pathologiques

La structure hétérogène diffuse peut être le signe de diverses maladies, mais elle est le plus souvent observée dans diverses formes de pancréatite. Cela signifie que des cicatrices se sont formées sur l'organe et que le tissu conjonctif (fibreux) prolifère.

Une hyperéchogénicité locale indique la présence de kystes, de calcifications et de divers néoplasmes.

Les autres raisons sont les suivantes:

  • lipomatose (lipomatose grasse, stéatose, hépatose, fibrolimatose). Il se développe principalement dans le contexte d'une longue pancréatite ou d'une nécrose pancréatique, caractérisée par le remplacement des cellules de la glande par du tissu conjonctif et des cellules adipeuses;
  • pancréatite aiguë, accompagnée d'un gonflement et d'une augmentation du pancréas;
  • nécrose pancréatique - une complication de la pancréatite de nature destructive, accompagnée de la mort de cellules de l'organe;
  • diabète sucré;
  • fibrose (sclérose) - inflammation chronique du pancréas, dans laquelle les cellules saines sont totalement ou partiellement remplacées par des foyers du tissu conjonctif;
  • tumeurs malignes.

Le niveau d'augmentation de l'échogénicité peut être modéré, moyen et élevé. Avec un indicateur modéré, la cause est le plus souvent physiologique, mais dans certains cas, une inflammation chronique est possible.

En règle générale, l'excédent moyen indique la dégénérescence des cellules en graisse. Une forte augmentation de la pancréatite aiguë est observée. S'il y a des inclusions solides dans le pancréas (concrétions, calcifications), on peut alors parler d'un type mixte d'échogénicité et de structure hétérogène.

Parfois, avec une pancréatite aiguë ou chronique, l'écho, au contraire, est réduit. Ce phénomène est dû à une forte expansion du canal pancréatique principal, fermant complètement la glande en raison de son atrophie. La cause dans la plupart des cas est la forme chronique de la pancréatite.

Les zones hypoéchogènes se rencontrent dans la pancréatite hémorragique, lorsque la structure de la glande présente un œdème. Lors de l'utilisation d'un équipement de haute précision, le canal principal de la glande est également visualisé comme une région hypoéchogène, qui augmente avec l'âge.

Les symptômes

Si l'échographie a montré des inclusions hyperéchogènes dans le pancréas, alors sa fonction est altérée. Dans la plupart des cas, il existe une pénurie d'enzymes digestives et de symptômes spécifiques:

  • flatulences et ballonnements;
  • selles bouleversées;
  • perte d'appétit et de poids;
  • hypotension artérielle;
  • tachycardie (palpitations cardiaques);
  • douleur dans la partie supérieure de l'abdomen, sous les côtes;
  • nausée, vomissement;
  • sensation de plénitude dans l'estomac;
  • fièvre.

Si l'échogénicité du pancréas augmente chez le nourrisson, le risque de développement anormal des organes est alors élevé.

En l'absence de symptômes prononcés, l'hyperéchogénicité peut être provoquée par des erreurs nutritionnelles. Avec un ajustement approprié et l'exclusion du régime de certains produits, l'étude suivante montrera la norme.

Traitement

Avec une échogénicité accrue du pancréas, le patient doit subir un examen supplémentaire et subir des tests sanguins, de l'urine et des selles. Le diagnostic et le traitement sont effectués par un gastro-entérologue. Le principe de base du traitement de la pancréatite aiguë est la règle: "froid, faim et paix". Dans les premiers jours de la maladie, le patient doit se conformer au repos au lit et refuser tout aliment.

Les tactiques thérapeutiques peuvent varier considérablement en fonction de l'état du patient, de la prévalence et de l'intensité du processus pathologique. Certaines formes de la maladie nécessitent une intervention chirurgicale.

Des analgésiques et des antispasmodiques sont prescrits, ainsi que des anti-inflammatoires non stéroïdiens - Diclofenac, Ketoprofen, Papaverine, No-spa, Drotaverin.

Étant donné que dans la pancréatite aiguë, la production d'enzymes augmente considérablement, des moyens sont utilisés pour supprimer l'activité du pancréas (Somatostatine). Les antibiotiques sont nécessaires pour prévenir les infections bactériennes.

Si un diagnostic de «lipomatose» est posé, il ne peut être traité avec des méthodes thérapeutiques qu'avec des inclusions graisseuses de petite taille. En cas d'accumulation importante, les îlots gras pincent les canaux pancréatiques et perturbent le pancréas. Ensuite, les lipomes sont enlevés chirurgicalement.

Le traitement de la lipomatose est basé sur un régime alimentaire et une perte de poids. Les médicaments ne permettent pas de se débarrasser des formations graisseuses. Toutes les activités visent à empêcher leur croissance ultérieure.

Lorsque la déficience enzymatique, qui accompagne la pancréatite chronique, les processus tumoraux et un certain nombre d'autres maladies, une thérapie enzymatique de remplacement est prescrite. Les préparations sont sélectionnées strictement individuellement, les plus fréquemment utilisées étant le mezim, la pancréatine et le créon. Pendant le traitement, il est recommandé de suivre le régime numéro 5 et de ne pas boire d'alcool.

Il est important de se rappeler qu’un indicateur accru d’échogénicité n’est qu’un signal à l’organisme pour signaler une éventuelle détresse. Cependant, il est impossible de l'ignorer, et dans tous les cas, vous devriez consulter un spécialiste.

Top