Catégorie

Articles Populaires

1 Recettes
Transaminases AlAt et AsAt: qu'est-ce que c'est, taux sanguin normal et augmentation anormale
2 Recettes
Mal au foie - symptômes et traitement
3 Recettes
Mon foie traite uniquement de maladies du foie et de la vésicule biliaire.
Principal // Recettes

Hyperplasie du foie: principales caractéristiques et méthodes de traitement de la pathologie


Les processus pathologiques dans le foie peuvent être associés à une augmentation du nombre ou du volume de la masse cellulaire. Des processus bénins et malins peuvent être associés à de telles caractéristiques. L'hyperplasie hépatique est généralement considérée comme un processus bénin de prolifération des cellules d'organes.

Qu'est-ce que l'hyperplasie du foie?

La pathologie est caractérisée par la formation de grappes de cellules hépatiques, séparées par des cordons fibreux en nœuds

L'hyperplasie nodulaire hépatique est la deuxième tumeur hépatique bénigne après l'hémangiome. On pense que cette maladie se développe en raison de la réponse localisée des cellules du foie à une malformation artérioveineuse congénitale.

L'hyperplasie hépatique est un processus hyperplasique dans lequel tous les éléments cellulaires naturels d'un organe sont présents dans une organisation inappropriée. Les patients atteints de cette maladie maintiennent généralement une fonction hépatique normale.

L'hyperplasie nodulaire du foie n'est pas le stade précédent du cancer.

La prolifération de cellules dans la maladie étant limitée, aucune augmentation significative de l'organe n'est observée. La pathologie survient souvent chez les femmes et est principalement asymptomatique. Selon certaines données, l'utilisation de contraceptifs est associée non seulement à un risque accru de développer la maladie, mais également à un risque de complications chez les patients atteints d'une tumeur déjà diagnostiquée.

  • L'hyperplasie hépatique classique est la forme la plus courante. Trois caractéristiques principales se dégagent: l’émergence d’une architecture cellulaire nodulaire anormale, l’anomalie vasculaire et la prolifération des voies biliaires.
  • Hyperplasie nodulaire non classique du foie. Cette forme représente 20% de toutes les maladies diagnostiquées. Habituellement, il existe deux principaux signes de tumeur, notamment la prolifération des canaux biliaires.

La nature asymptomatique de la maladie complique le diagnostic. En règle générale, l'hyperplasie hépatique est détectée de manière aléatoire lors du balayage des organes abdominaux, de l'angiographie ou de la chirurgie hépatique.

Dans la plupart des cas, l'hyperplasie se manifeste par une lésion unique entourant une malformation vasculaire, mais parfois, de multiples lésions d'organes se produisent.

Signes et symptômes

Le plus souvent, la maladie survient chez les jeunes femmes

L'image symptomatique, en règle générale, n'est pas exprimée. Souvent, les patients se plaignent de symptômes d'autres maladies du foie et une hyperplasie nodulaire est détectée accidentellement lors du diagnostic.

Environ la moitié des patients présentent des manifestations pathologiques non spécifiques, notamment:

  1. Augmentation de la cavité abdominale (surtout du côté droit).
  2. Douleur dans l'abdomen droit.
  3. Nausées, vomissements et diarrhée.
  4. Perte d'appétit
  5. Perte de poids.
  6. État fébrile.

Signes cliniques de pathologie:

  • La formation d'une cicatrice en forme d'étoile dans le foie. La cicatrice apparaît au centre de la croissance tumorale. Cette caractéristique ne se trouve que dans l'examen post mortem d'un organe.
  • Un grand nombre d'hépatocytes anormaux, dont la prolifération se produit dans les lobules du foie.
  • Des voies biliaires et des vaisseaux sanguins anormaux dans les lobules du foie.
  • L'expansion des petits vaisseaux sanguins du foie, qui peut être accompagnée d'une dysplasie des cellules de l'organe.
  • Sécrétion lente de la bile.
  • Des tumeurs peuvent être présentes à la surface du foie.
  • La taille de la plupart des foyers pathologiques ne dépasse pas 5 cm et le diamètre moyen est de 3 cm.
  • Augmentez le nombre de cellules de Kupffer. Ce sont des macrophages spécialisés qui détruisent et traitent les anciens éléments cellulaires du foie.
  • La croissance du tissu fibreux.

Les caractéristiques diagnostiques non spécifiques comprennent des résultats anormaux aux tests hépatiques et la détection d'une masse palpable dans l'abdomen supérieur droit lors d'un examen physique. La douleur peut être associée à une pression croissante sur la capsule du foie avec une taille d'organe croissante.

Causes et physiopathologie

L'hyperplasie nodulaire du foie est la deuxième place après l'hémangiome

L’hyperplasie nodulaire du foie n’est pas un processus malin. L’étiologie de la maladie n’est donc pas associée à une croissance anormale et incontrôlée des hépatocytes. La forme bénigne de la maladie reste stable et n'entre pas dans le processus néoplasique.

On pense que la cause principale de la tumeur est liée à une sorte de réponse cellulaire à une malformation artérioveineuse dans le foie. À son tour, la malformation artério-veineuse est une pathologie vasculaire caractérisée par l’absence de jonction capillaire entre l’artère et la veine.

Normalement, l’artère et la veine sont reliées par un lien capillaire intermédiaire nécessaire à l’alimentation en sang des tissus et au retour veineux. En cas d'anomalie vasculaire, le sang des artères passe directement dans les veines superficielles et profondes, ce qui entraîne l'apparition d'une lésion de vaisseaux non préparé à l'hypertension.

Les principaux facteurs responsables de la maladie:

  1. Anomalie des vaisseaux sanguins. Le mécanisme physiopathologique de l'hyperplasie nodulaire est encore inconnu, mais on pense que des éléments cellulaires anormaux se forment autour des vaisseaux anormaux. Des vaisseaux sanguins et des malformations artérielles supplémentaires sont trouvés chez les patients atteints de cette tumeur. Alors que des vaisseaux anormaux peuvent soit fournir aux cellules hépatiques de l'oxygène et des nutriments en excès, soit au contraire délivrer une quantité insuffisante des substances nécessaires. La prolifération cellulaire est la réponse voulue à un apport sanguin anormal.
  2. Anomalies génétiques et conditions héréditaires. Une hyperplasie nodulaire du foie est également observée chez les personnes atteintes de maladies héréditaires, telles que la télangiectasie hémorragique. Cette maladie se caractérise par l'apparition d'un grand nombre de malformations vasculaires dans les tissus. On suppose que la maladie peut également toucher le tissu hépatique.
  3. Néoplasie maligne antérieure du foie. Si le patient a été traité pour un processus hépatique malin pendant son enfance, le risque de formation ultérieure d'hyperplasie nodulaire augmente.

L'hyperplasie nodulaire reste un état insuffisamment étudié. Cela est en partie dû au fait que cette maladie est rarement détectée - l'hyperplasie nodulaire ne représente que 8% de toutes les tumeurs du foie identifiées. La prévalence globale chez l'homme varie de 0,4% à 3%. Cependant, on pense que la probabilité d'une maladie aussi bénigne augmente avec l'âge.

Diagnostic de la maladie

Vous pouvez confirmer le diagnostic en utilisant une biopsie du foie

La maladie est diagnostiquée sur la base des plaintes du patient, révélées lors d'un examen physique, des signes et des résultats de diagnostics de laboratoire et d'instruments. Les gastroentérologues et les hépatologues traitent cette maladie.

Étant donné que les signes cliniques et symptomatiques peuvent être presque totalement absents, la présence d'une hyperplasie nodulaire est confirmée par les études suivantes:

  • L'échographie du foie par échographie Doppler est une méthode de visualisation d'un organe par exposition à des ondes sonores à haute fréquence. Une dopplerographie supplémentaire aide à détecter les anomalies vasculaires. Les signes visuels d'hyperplasie nodulaire dans cette étude sont parfois décrits comme la queue de la comète. Les données échographiques révèlent également une augmentation générale de l'organe et de la localisation du foie par rapport aux autres structures de la cavité abdominale.
  • L'examen échographique avec contraste amélioré est une méthode plus précise de confirmation de la maladie par échographie, qui révèle un foyer en forme d'étoile dans le foie.
  • Échographie. Cette procédure de diagnostic permet de différencier l'hyperplasie nodulaire de l'adénome et d'autres maladies du foie. On pense que l'hyperplasie nodulaire peut à bien des égards ressembler à des pathologies organiques plus dangereuses nécessitant un traitement immédiat.
  • Tomodensitométrie - une méthode de visualisation couche par couche de l'organe, avec laquelle vous pouvez détecter des foyers d'hyperplasie nodulaire. La précision de l'étude permet de détecter la localisation des lésions et d'identifier les caractéristiques de la croissance tumorale.
  • Étude sur les radionucléides - Méthode de visualisation et de recherche du corps par l'introduction préalable d'isotopes radioactifs dans les tissus Les isotopes avec le sang affluent dans le foie et une image bidimensionnelle est formée sur la base du rayonnement.
  • L'imagerie par résonance magnétique est une méthode d'imagerie d'organe de haute précision utilisée pour caractériser la croissance tumorale. L'utilisation d'oxyde de fer superparamagnétique en tant qu'agent de contraste permet la détection de cellules de Kupffer et d'autres caractéristiques tumorales de l'hyperplasie nodulaire du foie. C'est également une méthode efficace de diagnostic différentiel, permettant d'exclure l'adénome et d'autres pathologies du foie.
  • Test sanguin pour augmenter la concentration d'alanine aminotransférase et de bilirubine. Il s'agit d'un symptôme de laboratoire non spécifique de la maladie qui n'est pas détectable chez tous les patients. En outre, un test sanguin peut être attribué pour rechercher des marqueurs tumoraux et exclure la nature maligne de la maladie.
  • La biopsie du foie est une méthode de diagnostic invasive qui consiste à prélever un morceau de tissu organique. L'examen histologique a révélé des signes tumoraux spécifiques: prolifération des voies biliaires, anomalies vasculaires et cellules de Kupffer.

Un diagnostic précis est nécessaire non pas pour détecter l'hyperplasie hépatique, mais pour exclure des maladies plus dangereuses.

Traitement et prévention

Le traitement dépend du stade et de la gravité de la maladie.

Dans la plupart des cas, le traitement n'est pas nécessaire. Une exception peut être une condition dans laquelle la compression des organes adjacents est observée dans le contexte de la croissance du foie.

La résection chirurgicale est utilisée pour enlever la tumeur. Au cours de l'intervention, toutes les zones touchées sont retirées et un organe est examiné pour évaluer la possibilité de nouvelles tumeurs.

Les principales indications pour la chirurgie:

  • Lésions hépatiques multiples.
  • Taille de la lésion importante: à partir de 5 cm.
  • Augmentation importante ou déplacement du foie en raison du processus tumoral.
  • Symptômes aigus associés à une hyperplasie. Il s’agit généralement de douleurs abdominales, de nausées et de vomissements.
  • La survenue de saignements dans le foie.
  • Croissance tumorale anormale rapide.

Lors de la résection chirurgicale, la partie du foie dans laquelle se trouve le centre de l'hyperplasie peut être retirée. La partie saine du corps reste en général intacte. Le pronostic est favorable. Après la chirurgie et la récupération ultérieure, les patients ne rencontrent aucune difficulté.

À partir de la vidéo, vous pouvez découvrir les principaux signes de maladie du foie:

À titre préventif, il est recommandé d’abandonner l’alcool et, le plus rarement possible, de prendre des médicaments qui sollicitent fortement le foie. Une alimentation saine qui prévient l'obésité du foie est également nécessaire. Les aliments contenant de grandes quantités de graisses saturées doivent faire partie du régime alimentaire.

Qu'est-ce qu'une maladie dangereuse?

L'hyperplasie nodulaire n'est pas une tumeur hépatique dangereuse. Il s'agit d'un processus bénin pour lequel le risque de dégénérescence maligne n'est pas caractéristique. Dans de très rares cas, les patients présentent des saignements associés à des malformations vasculaires. Aussi un danger caché associé à la similitude des manifestations de l'hyperplasie et des tumeurs du foie plus dangereuses.

Foie VNG

Laisser un commentaire

En cas de modification focale du parenchyme avec une croissance anormale des hépatocytes autour du plexus choroïde, une hyperplasie nodulaire focale du foie (HPN) est diagnostiquée. Les causes spécifiques de la survenue d'un médicament sont inconnues, mais il existe une hypothèse concernant le rôle de provocation sous la forme d'anomalies vasculaires ou d'intoxication par des médicaments hormonaux. Pendant longtemps, la maladie peut ne pas se manifester et seule une croissance considérable est caractérisée par l'apparition de troubles gastriques et d'un syndrome douloureux. Le nœud nodulaire est diagnostiqué par échographie, scanner, IRM, biopsie. Un petit traitement éducatif n'est pas nécessaire en l'absence d'une tendance à la croissance. Les grosses tumeurs sont enlevées chirurgicalement.

L'hyperplasie nodulaire focale du foie est une maladie caractérisée par la croissance des cellules hépatiques dans les vaisseaux.

Informations générales

L'hyperplasie nodulaire focale du foie fait référence à des formations bénignes dues à une division cellulaire anormale et active.

La pathologie est similaire à l'adénome hépatocellulaire, ce qui complique le diagnostic. La structure du site focal est dense, à petit lobe, et comprend des éléments de tissu conjonctif cicatriciel, des canaux biliaires, des hépatocytes. Habituellement, un seul nodule de plusieurs centimètres est formé. Plus de deux foyers d'hyperplasie ne représentent pas plus de 25% des cas. La tumeur a des limites claires sans capsule. Plusieurs nodules peuvent apparaître dans les deux lobes du foie.

Extérieurement, le nœud nodulaire ressemble au nombril, car en son centre se trouve une cicatrice d'où émanent des faisceaux de filaments fibreux. La GNV dans 20% des cas est primaire, mais dans 5 à 10% des cas, elle est associée à un hémangiome hépatique. La similitude avec la cirrhose du foie est également notée lorsque la maladie s'accompagne de la formation de nodules régénératifs et de sites de tissu conjonctif. Les voies biliaires faisant partie de l'hyperplasie sont modérément infiltrées et le débit biliaire peut être limité.

Causes de la pathologie

L'hyperplasie hépatique est plus fréquemment détectée chez les femmes qui prennent des hormones pendant longtemps pour la contraception. La résolution des cas de la maladie chez les hommes est associée à la prise de médicaments anaboliques ou d'hormones (testostérone) afin d'améliorer la puissance sexuelle. Une tumeur parenchymateuse peut se développer chez une personne de tout groupe d’âge, même chez les enfants.

Parmi les conditions potentiellement dangereuses contribuant au développement de la pathologie, notons:

  • blessure à la cavité abdominale;
  • exposition prolongée à des substances cancérogènes;
  • médicaments de chimiothérapie (lorsque la pathologie est un effet secondaire);
  • empoisonnement prolongé du corps;
  • échec de l'échange.

Clinique et symptômes

Dans le cours normal, l'hyperplasie nodulaire du tissu hépatique est asymptomatique, sans provoquer de changements dans le corps du patient. Les principaux symptômes apparaissent lorsque le nodule pathologique augmente, puis la maladie se manifeste sous la forme de:

  • inconfort dans l'hypochondre droit, douleur dans le foie;
  • troubles digestifs simpomocomplexes tels que nausées, vomissements récurrents, diarrhée ou constipation;
  • palpation de formations volumétriques dans la zone de projection d'organes;
  • la détection de la détérioration des résultats des analyses, spécialement à de nombreux dommages du foie, la grande taille de la tumeur.

La plus grande tumeur nodulaire fixée dans les tissus mesure 15–20 cm.

Façons de diagnostiquer

La particularité de l'hyperplasie du lobe gauche ou droit du foie réside dans sa similitude avec les néoplasmes malins, de sorte que son identification est une tâche complexe et importante. Un tel besoin urgent de différenciation réside dans le fait que le cancer est sujet à la résection, alors que la formation nodulaire de type bénin peut être guérie avec des médicaments. Les méthodes de détection fiables sont:

  • Échographie;
  • IRM et CT;
  • biopsie des tissus du foie;
  • biochimie sanguine;
  • artériographie.

Traitement et pronostic

Une petite tumeur focale dans les tissus du foie n'affecte pas négativement le fonctionnement du corps humain, ne provoque pas de symptômes graves et ne nécessite donc pas de chirurgie. Dans le cours normal de la pathologie, un nodule sous-capsulaire est formé, composé à 98% du parenchyme hépatique. Typiquement, la taille d'une telle formation ne dépasse pas la taille de deux nodules de 50 mm. La chirurgie de la GNV est très rarement utilisée en raison de l'absence de complications chez 98% des patients atteints d'hyperplasie. La pondération de la pathologie est accompagnée de douleurs sévères dans l'abdomen droit, la température monte à l'état fébrile.

A condition d'être dépisté à temps, la pathologie est traitée avec des médicaments sous la surveillance étroite d'une échographie, ce qui permet de corriger le schéma thérapeutique. Pour la douleur au péritoine, il est recommandé aux femmes présentant une hyperplasie focale de refuser la pilule contraceptive. L’acceptation de telles mesures permet d’obtenir une rémission stable. Sous réserve de ne pas revenir au mode de vie habituel, à la suite duquel la maladie est apparue, il n'y a pas de rechute. Cependant, les personnes souffrant d'hyperplasie nécessitent une attention constante et une observation régulière.

L'opération est affectée dans les conditions suivantes:

  • gros noeud - 150 mm ou plus;
  • violation de l'écoulement de la bile, la circulation sanguine;
  • compression des organes adjacents;
  • diagnostic non concluant, résultats de diagnostic controversés.
  • élimination complète (énucléation) de la tumeur;
  • résection segmentaire de l'organe affecté.

La rareté des opérations est due à l’absence de garantie à 100% de guérison complète. Mais, en général, le pronostic pour le traitement de l'hyperplasie hépatique nodulaire est toujours favorable.

Prévention de l'hyperplasie nodulaire focale du foie

En raison de la rareté de la détection des pathologies, du manque de données précises sur les causes du développement, il n’existe pas de règles spécifiques pour la prévention. Les médecins donnent des conseils pour se protéger des risques éventuels et sont les suivants:

  • des bilans réguliers;
  • maintenir un mode de vie correct en excluant totalement les boissons contenant de l'alcool ou en limitant l'utilisation d'un verre de vin par semaine au maximum, activité physique suffisante;
  • refus d'accepter des stimulants de processus métaboliques et d'autres médicaments dangereux pour la santé;
  • sélection de contraceptifs appropriés (pour les femmes);
  • traitement en temps opportun de toute pathologie:
  • médicaments contrôlés;
  • clôture des blessures de l'abdomen;
  • restriction de l'utilisation dans le régime alimentaire de la salinité, de la viande fumée, des cornichons.

Dans la vie de chaque personne, le mode approprié et une bonne nutrition sont importants, avec l'inclusion de produits sains uniquement dans le menu. Grâce à cette approche, le corps recevra toujours l’ensemble nécessaire de vitamines et de minéraux, ce qui éliminera le risque de développer une hyperplasie du foie, mais aussi d’autres pathologies.

Fng Foie

L'hyperplasie nodulaire focale du foie (hyperplasie nodulaire focale du foie) est une maladie très rare, une néoplasie bénigne qui ne contient pas de capsule à l'intérieur.

Apparaît en raison de la croissance accrue des cellules du foie. La pathologie est semblable aux néoplasmes tumoraux malins, ce qui rend difficile le diagnostic d'un patient. Alors, quelle est la VNG, quelles sont ses causes, comment devrait-il être traité?

Caractéristiques et symptômes de la maladie

Il y a une tendance à augmenter la fréquence de la glycémie à jeun du foie, ce qui n'est pas associé à une augmentation de l'incidence, mais à l'amélioration des méthodes de diagnostic.

Cependant, une tumeur peut être difficile à distinguer des autres processus tumoraux. Une tumeur est souvent retrouvée involontairement lors d'une laparotomie ou d'une dissection.

La maladie est diagnostiquée le plus souvent chez les femmes âgées de 25 à 30 ans et moins souvent chez les personnes âgées. Rarement, la maladie survient chez les hommes et les enfants.

L'hyperplasie nodulaire focale du foie est une tumeur compacte de forme ovale dont les limites sont clairement délimitées et faciles à déterminer par tomodensitométrie.

Le centre de la tumeur est constitué de tissu conjonctif, périphérique - de hépatocellulaire. Très souvent, il y a des ecchymoses et des zones mortes à l'intérieur de la tumeur.

La tumeur a un caractère bénin, mais il existe un risque de transformation en une tumeur maligne. À bien des égards, il ressemble à l'adénome hépatique et il est donc difficile de les différencier.

La structure de l'hyperplasie nodulaire focale diffère de celle du tissu hépatique sain: avec une étude plus approfondie, on trouve une cicatrice au centre d'où émerge un faisceau de filaments qui donne à la tumeur l'aspect d'un nœud.

Contient une certaine proportion de cellules saines et de canaux biliaires.

Souvent, la maladie apparaît et est asymptomatique pendant une longue période. Souvent diagnostiqué lors d'enquêtes sur d'autres maladies. Des symptômes spécifiques sont inhérents à moins de 50% des patients et les signes ne sont pas spécifiques.

Au fil du temps, la présence de FMH peut se manifester par les symptômes suivants:

douleur continue et tiraillante dans l'abdomen, notamment dans le quadrant supérieur droit; nœuds, ce qui est inhabituel pour les autres néoplasmes.

Les complications de la maladie sont extrêmement rares, mais les cas survenus sont associés à la transformation d'une tumeur bénigne en une tumeur maligne ou à des lésions tissulaires et des saignements.

Lorsque la maladie est négligée, il peut y avoir plusieurs nœuds dont les dimensions atteignent 4 à 6 cm, ce qui peut être détecté lors des examens.

En cas de complications, la lésion peut grossir rapidement et une intervention chirurgicale est nécessaire.

Causes de VNG

L'hyperplasie focale se produit dans 2-3% de la population. La structure des processus tumoraux bénins est comprise entre 20 et 25%, celle des tumeurs primitives du foie entre 7 et 9%.

Les causes de l'hyperplasie nodulaire focale du foie sont encore inconnues. L'une des causes possibles de la maladie est l'utilisation de médicaments hormonaux.

Surtout en considérant que jusqu'à 75% des cas d'hyperplasie sont enregistrés chez les femmes en âge de procréer, ce qui s'explique par l'utilisation de médicaments contraceptifs.

Chez les hommes, les médicaments à base de testostérone, qui sont prescrits pour traiter l'activité sexuelle réduite chez l'homme, peuvent être des provocateurs. Il s’ensuit qu’un déséquilibre hormonal peut être à l’origine de la liquéfaction du foie.

Les médecins pensent que l’hyperplasie fibronodulaire peut survenir en raison de lésions et de lésions de l’abdomen, en particulier des vaisseaux du foie.

Un autre avis d’experts est basé sur la connexion de l’apparition d’une hyperplasie nodulaire focale du foie avec un traitement de chimiothérapie et d’éventuelles maladies oncologiques.

En pratique médicale, un certain nombre de cas ont été notés lorsque la GNV est associée à divers hémangiomes.

Dans le même temps, il y avait des cas de développement d'une tumeur sur le fond de la dégénérescence ou une pathologie congénitale de la veine porte, dans les maladies inflammatoires du foie, la thrombose des veines de l'organe, et dans quelques autres cas.

À l'heure actuelle, la médecine adhère à la théorie de l'origine vasculaire de l'OAG. Selon les résultats d'études récentes, une hyperplasie focale nodulaire est due à un shunt artérioveineux - à la fois congénital et acquis.

En conséquence, l'apport sanguin à certaines parties du tissu hépatique augmente, ce qui conduit à la croissance des tissus.

À l'appui de cette théorie, il y a un fait supplémentaire: l'hyperplasie nodulaire focale est souvent associée à des tumeurs vasculaires du foie.

Diagnostic et traitement de la maladie

Le VEG peut être suspecté au stade de la palpation - dans ce cas, il y a une grosse grosseur. Cependant, cette méthode n'est pas précise.

Les méthodes de diagnostic les plus fiables sont:

échographie de la cavité abdominale du patient; imagerie par résonance magnétique pour un examen plus précis de la maladie du patient; tomographie assistée par ordinateur pour clarifier les données recueillies; analyse biochimique de la chimie du sang; biopsie du tissu hépatique - un instrument spécial permet de prélever des échantillons de tissu pour un examen minutieux au microscope; formations.

Parmi toutes les méthodes de diagnostic, les plus précises sont la résonance magnétique et la tomodensitométrie.

L’examen permet de déterminer l’apparition de tumeurs avec une plus grande précision et de les différencier des formations d’un autre type. Certains médecins recommandent aux patients une biopsie ouverte ou laparoscopique.

Le traitement, ainsi que le diagnostic, ne peut être effectué que par un spécialiste. Si la maladie est asymptomatique et que le diagnostic est confirmé à 100%, le traitement n'est pas nécessaire.

Cependant, il existe des statistiques décevantes - une dégénérescence maligne se produit chez 7% des patients atteints d'une tumeur bénigne.

Si la tumeur est agrandie, accompagnée de complications telles que des saignements et des déchirures, le seul traitement possible est l'ablation chirurgicale du tissu affecté, mais uniquement si les risques sont minimes.

Si la GNV a une base bénigne, mais que le patient prend des médicaments hormonaux, il est fortement recommandé de cesser de l'utiliser.

Cette mesure empêchera non seulement le développement ultérieur de la tumeur, mais contribuera dans certains cas à la rémission.

Il est nécessaire de procéder à des examens réguliers à l'aide d'une échographie et d'une IRM, qui aideront à surveiller l'état de la tumeur.

En cas d'augmentation de la taille de la tumeur ou de survenue de complications, le médecin peut assigner une résection - élimination de la partie malade du foie.

Cela ne pose pas de problème particulier, car le foie possède de grandes capacités de régénération: en pratique médicale, on connaît la procédure de régénération complète du tissu hépatique lors du prélèvement de 65% d'un organe.

La GNV est une tumeur bénigne, mais il existe un risque de dégénérescence maligne. Il est possible de vivre avec une pathologie, mais il est nécessaire de subir en permanence des examens pour contrôler la tumeur. Dans les cas extrêmes, le médecin peut effectuer une opération pour enlever la région du foie touchée.

Un traitement spécial OUG ne nécessite pas. Le patient doit adapter son régime alimentaire - éliminer les boissons alcoolisées, réduire la quantité de protéines consommée, sucrée, frite, épicée et fumée.

Pour la prévention de la maladie, il est recommandé de se faire examiner tous les six mois dans un établissement médical.

En cas de modification focale du parenchyme avec une croissance anormale des hépatocytes autour du plexus choroïde, une hyperplasie nodulaire focale du foie (HPN) est diagnostiquée. Les causes spécifiques de la survenue d'un médicament sont inconnues, mais il existe une hypothèse concernant le rôle de provocation sous la forme d'anomalies vasculaires ou d'intoxication par des médicaments hormonaux. Pendant longtemps, la maladie peut ne pas se manifester et seule une croissance considérable est caractérisée par l'apparition de troubles gastriques et d'un syndrome douloureux. Le nœud nodulaire est diagnostiqué par échographie, scanner, IRM, biopsie. Un petit traitement éducatif n'est pas nécessaire en l'absence d'une tendance à la croissance. Les grosses tumeurs sont enlevées chirurgicalement.

L'hyperplasie nodulaire focale du foie est une maladie caractérisée par la croissance des cellules hépatiques dans les vaisseaux.

Informations générales

L'hyperplasie nodulaire focale du foie fait référence à des formations bénignes dues à une division cellulaire anormale et active.

La pathologie est similaire à l'adénome hépatocellulaire, ce qui complique le diagnostic. La structure du site focal est dense, à petit lobe, et comprend des éléments de tissu conjonctif cicatriciel, des canaux biliaires, des hépatocytes. Habituellement, un seul nodule de plusieurs centimètres est formé. Plus de deux foyers d'hyperplasie ne représentent pas plus de 25% des cas. La tumeur a des limites claires sans capsule. Plusieurs nodules peuvent apparaître dans les deux lobes du foie.

Extérieurement, le nœud nodulaire ressemble au nombril, car en son centre se trouve une cicatrice d'où émanent des faisceaux de filaments fibreux. La GNV dans 20% des cas est primaire, mais dans 5 à 10% des cas, elle est associée à un hémangiome hépatique. La similitude avec la cirrhose du foie est également notée lorsque la maladie s'accompagne de la formation de nodules régénératifs et de sites de tissu conjonctif. Les voies biliaires faisant partie de l'hyperplasie sont modérément infiltrées et le débit biliaire peut être limité.

Les lésions péritonéales, l'intoxication, les médicaments hormonaux et de chimiothérapie peuvent être des facteurs de développement de l'hyperplasie nodulaire focale du foie.

Causes de la pathologie

L'hyperplasie hépatique est plus fréquemment détectée chez les femmes qui prennent des hormones pendant longtemps pour la contraception. La résolution des cas de la maladie chez les hommes est associée à la prise de médicaments anaboliques ou d'hormones (testostérone) afin d'améliorer la puissance sexuelle. Une tumeur parenchymateuse peut se développer chez une personne de tout groupe d’âge, même chez les enfants.

Parmi les conditions potentiellement dangereuses contribuant au développement de la pathologie, notons:

lésion de la cavité abdominale, exposition prolongée à des agents cancérigènes chimiques, médicaments de chimiothérapie (lorsque la pathologie est un effet secondaire), intoxication prolongée du corps, défaillance des processus métaboliques.

Clinique et symptômes

L’écoulement de l’hyperplasie nodulaire focale du foie peut être asymptomatique.

Dans le cours normal, l'hyperplasie nodulaire du tissu hépatique est asymptomatique, sans provoquer de changements dans le corps du patient. Les principaux symptômes apparaissent lorsque le nodule pathologique augmente, puis la maladie se manifeste sous la forme de:

inconfort dans le quadrant supérieur droit, douleurs dans le foie, troubles digestifs tels que nausées, vomissements récurrents, diarrhée ou constipation, palpation de formations volumétriques dans la zone de projection de l'organe, détection de la détérioration des résultats des tests, notamment de lésions multiples du foie, taille importante de la tumeur.

La plus grande tumeur nodulaire fixée dans les tissus mesure 15–20 cm.

Façons de diagnostiquer

La particularité de l'hyperplasie du lobe gauche ou droit du foie réside dans sa similitude avec les néoplasmes malins, de sorte que son identification est une tâche complexe et importante. Un tel besoin urgent de différenciation réside dans le fait que le cancer est sujet à la résection, alors que la formation nodulaire de type bénin peut être guérie avec des médicaments. Les méthodes de détection fiables sont:

Échographie, IRM et scanner, biopsie du foie, biochimie sanguine, artériographie.

Traitement et pronostic

Une petite tumeur focale dans les tissus du foie n'affecte pas négativement le fonctionnement du corps humain, ne provoque pas de symptômes graves et ne nécessite donc pas de chirurgie. Dans le cours normal de la pathologie, un nodule sous-capsulaire est formé, composé à 98% du parenchyme hépatique. Typiquement, la taille d'une telle formation ne dépasse pas la taille de deux nodules de 50 mm. La chirurgie de la GNV est très rarement utilisée en raison de l'absence de complications chez 98% des patients atteints d'hyperplasie. La pondération de la pathologie est accompagnée de douleurs sévères dans l'abdomen droit, la température monte à l'état fébrile.

A condition d'être dépisté à temps, la pathologie est traitée avec des médicaments sous la surveillance étroite d'une échographie, ce qui permet de corriger le schéma thérapeutique. Pour la douleur au péritoine, il est recommandé aux femmes présentant une hyperplasie focale de refuser la pilule contraceptive. L’acceptation de telles mesures permet d’obtenir une rémission stable. Sous réserve de ne pas revenir au mode de vie habituel, à la suite duquel la maladie est apparue, il n'y a pas de rechute. Cependant, les personnes souffrant d'hyperplasie nécessitent une attention constante et une observation régulière.

L'opération est affectée dans les conditions suivantes:

gros noeud - 150 mm ou plus, violation de la sortie de la bile, circulation sanguine, compression des organes adjacents, diagnostic incomplètement établi, résultats de diagnostic controversés.

élimination complète (énucléation) de la tumeur, résection segmentaire de l'organe affecté.

La rareté des opérations est due à l’absence de garantie à 100% de guérison complète. Mais, en général, le pronostic pour le traitement de l'hyperplasie hépatique nodulaire est toujours favorable.

Prévention de l'hyperplasie nodulaire focale du foie

En raison de la rareté de la détection des pathologies, du manque de données précises sur les causes du développement, il n’existe pas de règles spécifiques pour la prévention. Les médecins donnent des conseils pour se protéger des risques éventuels et sont les suivants:

examens prophylactiques réguliers, maintien d'un style de vie correct excluant totalement les boissons contenant de l'alcool ou limitation de la consommation à un verre de vin par semaine, activité physique suffisante, refus d'accepter des agents stimulant le métabolisme et d'autres médicaments dangereux pour la santé, choix de contraceptifs appropriés (par exemple). femmes); traitement rapide de toute pathologie: traitement contrôlé, protection contre les blessures abdominales, restriction de l’utilisation de la salinité et de la viande fumée dans l’alimentation y, les cornichons.

Dans la vie de chaque personne, le mode approprié et une bonne nutrition sont importants, avec l'inclusion de produits sains uniquement dans le menu. Grâce à cette approche, le corps recevra toujours l’ensemble nécessaire de vitamines et de minéraux, ce qui éliminera le risque de développer une hyperplasie du foie, mais aussi d’autres pathologies.

GNV: principaux symptômes de la maladie - Méthodes de diagnostic - GNV - Traitement de l'hyperplasie

L'hyperplasie nodulaire focale du foie est un néoplasme sans capsule. Il a un caractère bénin. Il s’agit de la soi-disant hyperplasie nodulaire focale du foie, due à la croissance accrue des cellules organiques. Cela inclut les structures cellulaires composées d'hépatocytes, d'éléments de canaux biliaires et de structures de tissu conjonctif. L'hyperplasie fibronodulaire est souvent masquée comme une tumeur maligne, ce qui rend très difficile l'établissement d'un diagnostic correct lors de l'examen d'un patient.

Si vous ne faites pas la distinction entre la VNG et d’autres tumeurs, le patient subira peut-être par erreur une opération chirurgicale pouvant entraîner une détérioration de son état.

Les médecins n'ont pas encore établi la cause de la maladie. Les observations ont révélé la survenue d’une hyperplasie du foie après une lésion à l’estomac. Il existe des cas de détection de la maladie chez les personnes atteintes d'un cancer après la chimiothérapie. Cela a généralement à voir avec des dommages aux vaisseaux sanguins à l'intérieur du foie lui-même. Une autre raison de l'apparition de la maladie pourrait être l'utilisation de contraceptifs féminins à base de stéroïdes. Les recherches et les statistiques le confirment: la maladie touche souvent les femmes âgées de 30 à 50 ans. Chez ces patients, jusqu'à 65-76% des cas d'apparition de la maladie sont responsables. La maladie peut se développer chez les hommes et les enfants.

VNG: les principaux signes de la maladie

La maladie commence habituellement et dure longtemps sans symptôme défini. Au fil du temps, il est détecté par les fonctionnalités principales suivantes:

Les malades apparaissent d'abord faibles, puis la douleur augmente à l'emplacement du foie. Au début, la personne ressent un peu de gêne dans cette zone, qui se transforme ensuite en douleur. Si vous utilisez la méthode manuelle d’examen de ce type de patient, vous pouvez trouver avec la palpation de la cavité abdominale une pathologie indiquant la présence d’un néoplasme en masse à cet endroit. S'il y a des complications, elles sont déterminées en laboratoire par les modifications correspondantes dans les tissus de l'organe malade. Il arrive souvent que le foie, dans ses deux parties (lobes), contienne un nombre différent de nodules, qui doit être pris en compte lors d'un traitement ultérieur. La GNV diffère des autres néoplasmes en ce que les nœuds résultant de la maladie sont plus gros que dans d'autres lésions tumorales du foie. Dans le même temps, on observe une vascularisation abondante. Si l'examen du patient est effectué au stade initial de l'apparition de la maladie, les nodules peuvent alors avoir de très petites dimensions, ce qui rendra leur détection impossible sur l'échogramme. Ensuite, vous devez appliquer des techniques de biopsie pour établir un diagnostic précis. Mais dans ce cas, il faut garder à l’esprit qu’après avoir pris le matériel à des fins de recherche sur le site de ponction, le patient peut avoir des saignements abondants.

Rarement des complications. Ils sont principalement associés à la dégradation des tissus ou au passage d’une tumeur bénigne au stade malin.

Comme mentionné ci-dessus, l'hyperplasie d'un organe tel que le foie est une tumeur bénigne. Par conséquent, le traitement n'est généralement pas nécessaire. Le plus souvent, il s'agit d'un seul nœud de nature sous-capsulaire, constitué entièrement de tissu hépatique.

Avec la maladie développée de ces articulations nodales, la taille de la tumeur peut atteindre 5 cm, qu'elle soit détectée lors de l'examen d'un patient ou lors d'une intervention chirurgicale sur la cavité abdominale.

En cas de complications, la taille du néoplasme peut augmenter considérablement, une résection est alors nécessaire, car la personne est tourmentée par la douleur et la fièvre se manifeste.

Retour à la table des matières

Méthodes de diagnostic de la GNV

Aujourd'hui, les méthodes suivantes pour diagnostiquer cette maladie du foie sont courantes:

Echographie de la cavité abdominale du patient. Biopsie du néoplasme - des échantillons spéciaux de tissu hépatique sont prélevés pour examen au laboratoire au microscope. Des méthodes d’imagerie par résonance magnétique sont utilisées pour examiner complètement l’abdomen du patient. Pour clarifier les données obtenues, une tomographie calculée de la zone touchée peut être effectuée. Peut-être l'utilisation de diverses méthodes de laboratoire pour le diagnostic des maladies tumorales.

Parmi toutes les méthodes de diagnostic ci-dessus, deux d'entre elles sont distinguées. Les méthodes les plus précises et les plus utiles sont la résonance magnétique et la tomodensitométrie. Ils permettent avec une grande clarté de révéler l’apparition de néoplasmes arrondis aux limites claires dans les tissus du foie et de les séparer d’une tumeur d’un autre type. En tomographie, l’hyperplasie peut se présenter sous la forme d’une fibrose sous la forme d’une étoile.

Retour à la table des matières

Traitement de l'hyperplasie de différentes manières

Pour ce faire, vous pouvez utiliser des méthodes conservatrices de traitement de la maladie ou de la résection. Le traitement dépend de la durée de la maladie. S'il est asymptomatique, le plus souvent, il suffit que le patient subisse une échographie pour le contrôler. En cas de douleur, il est proposé au patient d'arrêter de prendre des contraceptifs oraux. Cette méthode de traitement vous permet d'arrêter la maladie et de commencer le processus de rémission.

En cas de détérioration de l'état du patient (douleur, fièvre), une résection est effectuée, bien que les résultats ne soient souvent pas positifs, car des complications surviennent. Par conséquent, les médecins tentent d'éviter une intervention chirurgicale.

Dans tous les cas, la méthode de traitement est déterminée par le médecin traitant.

Pour la prévention de la maladie, il est souhaitable de subir un examen complet en clinique. La fréquence des visites chez le médecin doit être au moins une fois dans les 6 mois.

Hyperplasie nodulaire du foie: causes, symptômes, traitement

L'hyperplasie nodulaire du foie ("nodulus" en latin se traduit par "nœud", "hyperplasie" - est une maladie du foie assez commune dans laquelle des hépatocytes normaux (cellules du foie) commencent à se développer autour de son réseau vasculaire.

La pathologie est également appelée cirrhose focale et hamarthrome parenchymateux.

Données générales

Cette maladie occupe la deuxième place en termes de fréquence parmi les tumeurs hépatiques bénignes (la première est l'hémangiome - une tumeur vasculaire du foie). Contrairement au fait qu'un tel diagnostic n'apparaisse pas souvent dans les dossiers cliniques des cliniques modernes, l'hyperplasie nodulaire du foie survient dans 2% de la population - des données précises ont été obtenues sur la base non seulement de diagnostics in vivo, mais également de dissimulation anatomique. Les données effectives sur l'incidence sont sous-estimées car, dans une partie de la population, la pathologie est asymptomatique pendant de nombreuses années, de sorte qu'elle n'est pas diagnostiquée et n'apparaît pas dans les statistiques médicales.

La maladie a été diagnostiquée dans différentes catégories d'âge (de 5 à 90 ans). Mais le plus souvent (dans 95% des cas cliniques), il survient chez les femmes âgées de 30 à 40 ans. Une autre régularité, l'hyperplasie morphologique nodulaire du foie, se manifeste dans la majorité des cas sous la forme d'une seule formation; les foyers multiples se produisent extrêmement rarement.

Les gastro-entérologues distinguent deux types d'hyperplasie nodulaire du foie:

  • classique (dans 80% des cas cliniques);
  • non classique (dans les 20% restants).

Pour type classique la pathologie est caractérisée par une triade particulière de caractéristiques morphologiques (caractéristiques structurelles):

  • structure atypique et anormale du lobule hépatique;
  • des vaisseaux sinueux, "tordus", qui ont développé un mur épais;
  • prolifération des canaux biliaires.

Chez plus de la moitié des patients (55 à 60%), au centre d'une telle formation, se trouve une sorte de «cicatrice» du tissu conjonctif, germée par des vaisseaux sinueux de différentes tailles. Cette caractéristique distingue l'hyperplasie nodulaire en une catégorie distincte de tumeurs atypiques.

Si le patient a développé type de noeud non classique, il y a toujours une prolifération des canaux biliaires, le reste des signes peut ne pas être observé. À son tour, un nœud de type non classique peut également être de plusieurs types:

  • avec la croissance du noeud dans son ensemble;
  • avec "astérisques" vasculaires;
  • avec des cellules atypiques qui ressemblent à des cellules lorsqu'elles renaissent dans une tumeur maligne.

Raisons

Les raisons de la formation et de la croissance ultérieure n'ont pas encore été clarifiées. Vraisemblablement, des facteurs tels que:

  • changement de petits vaisseaux dans le tissu hépatique;
  • utilisation de glucocorticoïdes (pas nécessairement incontrôlés ni ciblés);
  • utilisation de contraceptifs oraux, classés comme doses élevées;
  • Une augmentation du niveau d'œstrogènes dans le sang en raison d'une augmentation de leur production par le corps est appelée œstrogène endogène (interne). L'introduction d'œstrogènes sous forme de médicaments n'a pas conduit à la formation d'une telle nodularité dans le foie, ce qui indique que les ovaires sont aspirés dans le processus. La relation entre la prolifération nodulaire du foie et les œstrogènes naturels explique pourquoi les femmes représentent le nombre maximal de cas.

Il a également été révélé que la prolifération nodulaire du foie passe souvent simultanément avec un autre néoplasme - l'hémangiome, dans lequel les vaisseaux du foie sont également entraînés dans le processus pathologique.

Les facteurs qui en eux-mêmes ne peuvent pas causer une telle prolifération du foie, mais peuvent contribuer à son apparition et à sa progression, sont mis en évidence. C'est:

  • structure atypique des parois de la veine porte (veine centrale du foie), également appelée caverne («caverne» signifie «caverne»);
  • absence congénitale de la veine porte en raison d'erreurs génétiques et d'anomalies fœtales;
  • lésions hépatiques inflammatoires (y compris l'hépatite virale);
  • thrombose (blocage par un caillot sanguin) d'une ou de plusieurs veines hépatiques;
  • Les «ponts» pathologiques sont des messages entre les artères et les veines du foie (ce qu'on appelle le shunt artério-veineux intra-organique, dans lequel il y a une pénétration de sang artériel dans les veines et inversement, ce qui ne devrait normalement pas être le cas);
  • la croissance de petits vaisseaux du foie sous la forme "d'étoiles" (la soi-disant télangiectasie hémorragique). Ce changement pathologique est hérité;
  • maladies des vaisseaux cérébraux (de moyen et petit calibre), principalement également de nature héréditaire.

À quoi ressemble le foie dans cette maladie?

Lorsque l'hyperplasie nodulaire du foie se développe, un nœud (moins souvent - quelques-uns), de texture dense, brun grisâtre. Le néoplasme est assez particulier - il ne possède pas de capsule et n'est pas délimité par aucune autre "barrière" du reste du parenchyme hépatique (tissu) - cependant, il est clairement structuré de manière isolée et ne se confond pas avec les tissus sains du foie. Dans le diamètre d’un tel noeud, dans la plupart des cas, il n’excède pas 5 centimètres, bien que les cas aient été compris entre 1 et 25 centimètres (dans ce dernier cas, le noeud occupait la quasi-totalité du lobe du foie ou avait «grossi» à sa surface, ce qui avait provoqué une croissance unilatérale de l’estomac du patient, sur le côté droit). Avec des lésions multiples extrêmement rares, il y avait plusieurs nodules dont le diamètre ne dépassait pas 2-3 centimètres.

Si une cicatrice du tissu conjonctif se forme au centre d’un tel nœud, elle est dirigée du centre du nœud vers sa périphérie (bord) et, en même temps, divise le nœud en tranches similaires aux segments du foie. Pour cette raison, il a été suggéré que le nœud pourrait être un autre foie sous-développé ("foie dans le foie").

Une telle structure atypique du nœud avec une manifestation atypique soulève de nombreuses questions pour les oncologues, quel type de tumeur. En outre, dans le néoplasme est dominé par des processus inflammatoires constants, la croissance des vaisseaux sanguins et du tissu conjonctif.

Les symptômes

Dans la plupart des cas cliniques, l'hyperplasie nodulaire du foie peut être asymptomatique et, par conséquent, elle reste longtemps non diagnostiquée (dans certains cas, elle n'est détectée qu'après une autopsie post mortem). Des cas ont été décrits lorsqu’un gros noeud s’est développé, la symétrie de la paroi abdominale antérieure a été brisée - et même dans de telles conditions, le patient ne s’est pas plaint, aucun autre signe clinique du noeud n’a été observé. Généralement diagnostiqué lors d'examens préventifs et après consultation d'un médecin pour d'autres raisons.

La symptomatologie se manifeste chez 30 à 40% des patients, mais se compose de symptômes non spécifiques de lésions du foie et du système biliaire. De ce fait, un diagnostic précis sans implication de méthodes de recherche supplémentaires est impossible.

Les symptômes les plus fréquents de l'hyperplasie nodulaire du foie sont les suivants:

Caractéristiques de la douleur:

  • sont définis sous l'arche costale droite. Avec la localisation du nœud dans le lobe gauche, la douleur peut se manifester dans l'épigastre (étages supérieurs de l'abdomen sous le sternum);
  • l'irradiation (douleur) est possible, comme dans la pathologie du système biliaire - dans la moitié droite de la poitrine, en particulier dans la clavicule droite (parfois les douleurs "tombent" jusqu'à la moitié droite du cou);
  • par nature - douloureux. Souvent, les patients nient la douleur en tant que telle et indiquent une sensation constante de lourdeur dans l'hypochondre droit. La sensation de douleur ou de gravité provient du fait que le nœud développé augmente le volume du foie, de ce fait sa capsule est étirée, ce qui entraîne une irritation de ses récepteurs de la douleur;
  • en durée - dans les premières semaines et les mois de douleur dans l'hypochondre droit apparaissent périodiquement, puis leur durée augmente, ils deviennent permanents. Les patients remarquent souvent que les combats peuvent déranger même en rêve;
  • en intensité, au début de la maladie, ils ne sont pas intensifs; ils peuvent alors augmenter à mesure que le nœud se développe, mais continuer à rester tolérants.

Une douleur intense se produit lorsque le nœud est augmenté à 12-20 centimètres de diamètre, à cause de cela, la capsule du foie est étirée.

Nausées avec hyperplasie nodulaire du foie - périodiques, mais irrégulières, accompagnées de vomissements, souvent accompagnées d'une violation du régime alimentaire ou d'une progression significative de la maladie.

Si le nœud développé commence à exercer une pression sur les canaux biliaires, la sortie de la bile dans le duodénum est perturbée, la digestion se détériore, les nausées sont aggravées, il y a des violations de la vidange - l'apparition d'une constipation et la décharge de selles de couleur claire peuvent se produire.

Des complications

La prolifération nodulaire du foie est rarement compliquée par d'autres maladies ou affections. Les complications les plus courantes peuvent être:

  • jaunisse obstructive (due à la pression du nœud sur les canaux biliaires);
  • saignement de la tumeur en cas de destruction de la paroi du vaisseau.

Diagnostics

Il est presque impossible de diagnostiquer l'élargissement nodulaire du foie avec une plainte qui n'est pas spécifique - il est impératif d'avoir besoin de moyens physiques (revue du patient, palpation, percussion et auscultation de l'abdomen) et de méthodes supplémentaires pour examiner le patient.

L'examen physique est informatif lorsque le site est agrandi.

Lorsqu’on examine les modifications spéciales de l’aspect du patient, on n’observe que le moment où les voies d’excrétion de la bile sont affectées: dans ce cas, la peau jaunâtre de la peau, la sclérotique et les muqueuses visibles apparaissent. La langue est d'abord recouverte de blanc, puis de jaune.

À la palpation de l'abdomen, une douleur assez prononcée est observée dans l'hypochondre droit et dans la région épigastrique. Avec un gros noeud et sa localisation superficielle dans le foie avec une palpation profonde, vous pouvez trouver une formation avec de telles caractéristiques:

  • forme ronde;
  • douloureux;
  • élastique serré;
  • immobile.

Avec une grande éducation, le bord du foie peut dépasser de l'hypochondre (normalement, il est situé au bord de l'arcade costale) - il peut être ressenti avec une palpation profonde. En règle générale, les ganglions multiples ne constituent pas une masse corporelle importante, mais une hypertrophie du foie est possible en raison d'une inflammation réactive, en raison de laquelle son bord inférieur fait saillie sous l'arc costal de droite.

Si le nœud est situé plus près du bord du foie et que sa taille a atteint une taille convenable, vous pouvez également déterminer, avec une percussion (tapotement de la paroi abdominale antérieure avec vos doigts), la saillie du bord du foie.

Le diagnostic de l'hyperplasie nodulaire du foie repose en grande partie sur des méthodes de diagnostic instrumentales, telles que:

  • échographie du foie (échographie) - elle aidera à identifier le ou les nœuds, à déterminer son emplacement et ses caractéristiques (taille, bord);
  • Le balayage par ultrasons Doppler est une méthode plus progressive car il permet l’utilisation simultanée de deux modes d’ultrasons, ce qui lui confère une valeur d’information;
  • L’examen échographique des organes de la cavité abdominale est une méthode d’investigation supplémentaire dans laquelle il est possible de déterminer un signe d’hyperplasie nodulaire tel que le déplacement vasculaire
  • tomodensitométrie (CT) - à l'aide de tranches d'ordinateur, vous pouvez identifier un nœud dans le foie et étudier ses caractéristiques (localisation, taille, nombre);
  • IRM du foie et des voies biliaires - a les mêmes capacités diagnostiques que le scanner;
  • scintigraphie du foie - la méthode consiste à injecter une petite quantité de substance radioactive dans la circulation sanguine, qui est répartie dans tout le corps - y compris le foie, où son motif «incandescent» spécifique (l'étude est réalisée sur un tomographe gamma) tire des conclusions sur homogénéité ou hétérogénéité du parenchyme hépatique;
  • angiographie en contraste - un agent de contraste est injecté dans le lit vasculaire, puis une radiographie du foie est prise et ses résultats sur la perturbation du flux sanguin due à la compression du foie par le schéma vasculaire sont faits;
  • laparoscopie diagnostique - un laparoscope est inséré à travers un petit trou dans la paroi abdominale; à l'aide de son optique, une rigidité hépatique est détectée visuellement, ce qui permet de juger de la présence d'un ou de plusieurs nœuds dans l'organe. Avec une localisation profonde du site et sa petite taille, la laparoscopie endoscopique n’est pas informative.

Si le nœud est localisé à la surface, une biopsie par laparoscopie est réalisée au cours de l'étude. Un fragment du nœud est collecté pour un examen ultérieur au microscope et un diagnostic plus précis.

Les méthodes de recherche en laboratoire sont également utilisées pour le diagnostic de l'hyperplasie nodulaire du foie, mais plutôt pour compléter le tableau diagnostique, car leurs résultats ne sont pas spécifiques et peuvent se manifester dans d'autres maladies du foie, ainsi que des voies biliaires. Ils utilisent notamment des méthodes telles que:

  • analyse biochimique du sang - dans certains cas, une augmentation du nombre de transferases (en particulier d'alainotransférase), ainsi que de la bilirubine, est détectée;
  • un test sanguin pour la présence de marqueurs oncologiques - il est obligatoire afin de distinguer la prolifération nodulaire du foie du processus oncologique malin. Les marqueurs les plus fréquemment détectés sont l'alpha-fétoprotéine, ou ACE.

Diagnostic différentiel

En raison de la similitude des signes (cliniques et instrumentaux), le diagnostic différentiel (distinctif) de l'hyperplasie nodulaire du foie doit être effectué avec des maladies et des états tels que:

  • néoplasmes hépatiques bénins;
  • maladie hépatique maligne (y compris métastatique);
  • cirrhose du foie (en particulier gros noeud);
  • l'échinococcose;
  • prolifération du tissu conjonctif dans ses maladies systémiques;
  • gonflement intestinal;
  • processus d'infiltration dans la zone de boucles intestinales individuelles.

Traitement

Dans de nombreux cas, l'hyperplasie nodulaire du foie ne nécessite pas de traitement spécifique. Ceci est vrai si:

  • le noeud n'a pas atteint une taille importante;
  • il n'y a pas de tendance à la hausse de sa part;
  • il n'y a pas de syndrome douloureux prononcé ni de phénomènes dyspeptiques;
  • le nœud ne provoque pas de complications (en premier lieu, compression des organes et des tissus voisins avec violation de leur fonctionnalité).

Souvent, pour que l’éducation diminue et même régresse, il existe suffisamment d’activités telles que:

  • annulation des contraceptifs hormonaux (avec le passage à d’autres méthodes de protection);
  • réduction de la posologie des glucocorticoïdes systémiques (si nécessaire, arrêt temporaire et remplacement par des médicaments non stéroïdiens).

Les tactiques médicales dans ces cas seront dans des activités telles que:

  • observation dynamique du médecin par le patient;
  • ré-examen périodique (échographie, scanner, angiographie, etc.).

Il convient de rappeler à tout moment la survenue d'indications de traitement chirurgical de l'hyperplasie nodulaire du foie - en particulier des signes de sa transformation maligne.

Le traitement chirurgical est indiqué pour:

  • initialement un gros noeud;
  • l'augmentation rapide de la taille du noeud (même si ses petites dimensions étaient initialement fixées - 0,5 à 1 cm de diamètre);
  • apparition et augmentation des signes d'ictère obstructif provoqués par la pression du nœud sur les voies biliaires et la détérioration du flux de bile;
  • signes de compression des organes adjacents;
  • si même avec un examen approfondi, le diagnostic n'est pas finalement établi.

Fondamentalement, deux types de traitement chirurgical sont utilisés:

  • l'énucléation est l'exfoliation du noeud avec l'abrasion maximale des tissus adjacents;
  • résection segmentaire - enlèvement d'un fragment du foie avec le nœud. Il est pratiqué s'il est techniquement difficile de faire éclore un nœud - le plus souvent, cela se produit lorsqu'il est grand ou qu'il avertit que les voies biliaires et les vaisseaux sanguins peuvent être endommagés.

Si le diagnostic final n'est pas établi et que le nœud est agrandi, alors, même avec les données de biopsie normales, un retrait chirurgical du nœud (décorticage ou résection segmentaire) est effectué.

Le traitement chirurgical est accompagné d'un conservateur basé sur ces rendez-vous:

  • thérapie par perfusion (protéines et solutions salines, électrolytes, composants sanguins);
  • administration intraveineuse de vitamine K (pour prévenir les saignements);
  • thérapie de vitamine;
  • antibiothérapie (pour la prévention des complications infectieuses).

Même après un traitement radical réussi, le patient doit être inscrit auprès d'un médecin et subir des examens périodiques afin de déterminer s'il y a une rechute (re-formation du nœud).

Prévention

Les véritables causes de l'apparition et de la croissance du noeud dans le foie étant inconnues, aucune mesure de prophylaxie spécifique (ciblée) n'a encore été mise au point. Toutes les actions préventives (préventives) sont réduites à la prévention des maladies et affections pouvant provoquer la prolifération nodulaire du foie. Tout d'abord c'est:

  • Cible prescription compétente de glucocorticoïdes et d'autres médicaments hormonaux, éviter leur but en cas de besoin urgent, remplacement par des médicaments non stéroïdiens. Si nécessaire, rendez-vous avec ces médicaments - surveillance de l’état du patient, diagnostic périodique du foie par échographie;
  • éviter les contraceptifs oraux et les remplacer par d'autres méthodes de protection contre les grossesses non désirées (préservatifs, DIU, etc.);
  • contrôle et correction du taux d'œstrogène naturel dans le sang;
  • surveiller l'état de la veine du portail et corriger en temps utile les violations de sa part;
  • détection et traitement rapides des maladies inflammatoires du foie (notamment l'hépatite virale);
  • contrôle et correction du système de coagulation du sang;
  • refus de mauvaises habitudes - fumer, consommer de l'alcool et des drogues;
  • nutrition rationnelle - éviter les aliments nocifs (soupes instantanées et bouillies, confiserie avec stabilisants), alimentation appropriée, alimentation saine (apport suffisant de nutriments dans les aliments - graisses, glucides, en particulier protéines, ainsi que vitamines et minéraux);
  • ingestion d'aliments riches en antioxydants.

Prévisions

En général, le pronostic de l'hyperplasie nodulaire du foie est favorable. Dans la plupart des cas cliniques, la maladie est asymptomatique, la progression ne diffère pas, les complications se développent extrêmement rarement et lentement.

Avec un pronostic favorable, il doit exister une vigilance constante en termes de dégénérescence maligne des cellules des noeuds, qui, comme tous les cancers, peut survenir soudainement.

Kovtonyuk Oksana Vladimirovna, commentateur médical, chirurgien, consultant médical

1,392 vues totales, 4 vues aujourd'hui

Top