Catégorie

Articles Populaires

1 Jaunisse
L'effet de fumer sur le foie
2 Jaunisse
Dyskinésie biliaire - symptômes et traitement
3 Recettes
Traitement de l'inflexion de la vésicule biliaire
Principal // La cirrhose

Douleur dans la vésicule biliaire


Si la vésicule biliaire fait mal, alors la personne connaît la localisation caractéristique de la douleur, où se trouve son emplacement anatomique. Toutes les personnes ne sont pas correctement orientées et familiarisées avec le système biliaire, qui comprend la vésicule biliaire et les conduits.

Ce petit organe accumule la bile, synthétisée dans le foie, la sécrète dans l'intestin et participe ainsi à la digestion. La douleur dans la vésicule biliaire est un phénomène anormal. Le symptôme indique la pathologie causée par diverses maladies. Pour savoir pourquoi la vésicule biliaire fait mal, vous devez vous rappeler sa structure et ses objectifs.

Caractéristiques de la structure et du fonctionnement

Les voies biliaires primaires sont situées au centre des lobules hépatiques, avec les vaisseaux. Ils collectent la bile synthétisée dans le lieu de stockage - formation creuse en forme de poire, vessie (située sous la surface inférieure du foie). Le corps peut contenir jusqu'à 70 ml de sécrétion.

La paroi de la bulle est plutôt mince, mais elle comporte des couches:

  • muqueuse - à partir de cellules épithéliales;
  • musculaire - formé de fibres musculaires circulaires;
  • séreux - le plus externe pour la protection externe.

Il est projeté dans la paroi abdominale antérieure sur l'hypochondre droit. La coque interne contient des glandes. Leur fonction est de produire du mucus, l'hormone anti-cholécystokinine, de l'eau de succion, des sels et des acides aminés de la bile.

Dans la vessie, la bile est non seulement stockée, mais également amenée à l’état souhaité de composition, de viscosité. Outre l'eau, il comprend le mucus, les acides biliaires, les protéines et les acides aminés, la bilirubine, les substances inorganiques, le cholestérol, les phospholipides et les vitamines.

La voie biliaire transporte la bile dans le duodénum. Il s'ouvre à côté du canal pancréatique dans un endroit appelé le sphincter d'Oddi. La contraction de la vessie et la libération du contenu se produisent simultanément avec la sécrétion pancréatique lorsque la nourriture pénètre dans l'intestin.

La bile remplit des fonctions importantes:

  • neutralise l'acidité du suc gastrique;
  • protège la muqueuse intestinale de la reproduction de micro-organismes pathogènes;
  • stimule les systèmes enzymatiques nécessaires à une digestion adéquate;
  • active le péristaltisme;
  • aide à éliminer les toxines et les toxines.

Les principales causes de la maladie de la vessie

Chez l’homme, les principaux problèmes de douleur de la vésicule biliaire sont déterminés par l’infection et la stagnation du contenu ainsi que par l’extension excessive des parois. Ces causes sont aggravées et forment un cercle vicieux: avec la stagnation de la bile, des conditions confortables sont créées pour les micro-organismes pathogènes, et l'inflammation modifie la composition et la viscosité de la bile et contribue à des phénomènes de stagnation.

  • directement de l'intestin (parasites, souche pathogène d'Escherichia coli, helminthes);
  • du foie - avec hépatite, abcès, échinococcose;
  • avec le sang dans la propagation de l'infection de foyers chroniques sous-traités (chez les hommes, plus souvent - prostatite, sinusite, chez la femme - annexite, amygdalite).

Les facteurs prédisposants comprennent:

  • obésité - viole la composition de la bile, provoquant une augmentation de la concentration de cholestérol;
  • troubles hormonaux - il a été constaté que les hormones sexuelles affectent l’excrétion du cholestérol, une diminution de l’activité pendant la ménopause contribue à la maladie de la vésicule biliaire.

Les causes peuvent être:

  • repas irréguliers avec de longues pauses, suivies de trop manger;
  • l'utilisation de régimes alimentaires affamés pour perdre du poids;
  • taux de cholestérol élevé chez les personnes âgées;
  • anomalies structurelles (déformation, pliures, courbure);
  • troubles métaboliques du diabète sucré;
  • maladies du pancréas et du foie;
  • troubles fonctionnels de la coordination des contractions dans les maladies du système nerveux.

Une grande importance est attachée aux points suivants: contact professionnel avec des substances toxiques dans l'industrie chimique, faible activité physique de la personne, atonie intestinale chronique, stress, utilisation à long terme de certains médicaments (Octréotide, Clofibrate, Ceftriaxone), médicaments à effet diurétique, statines, contraceptifs oraux.

Quelles maladies du système biliaire sont accompagnées de douleur?

Douleur dans la vésicule biliaire cause:

  • processus inflammatoire dans la cholécystite et la cholangite;
  • dyskinésie biliaire (contractilité);
  • maladie des calculs biliaires (l'orthographe «cholélithiase» est fausse, ce qui peut être vérifié selon la classification internationale);
  • tumeurs malignes.

Toutes ces maladies violent la fonction de transport de la bile, provoquent une défaillance du processus de digestion. Ceci est accompagné de symptômes similaires, ne différant que par l'intensité et l'évolution.

Caractéristiques de la douleur causée par la pathologie de la vésicule biliaire

Lorsque la vésicule biliaire fait mal, le médecin reconnaît ses caractéristiques distinctives. Par la nature et l'intensité du syndrome douloureux, le traitement optimal est choisi, le tonus du tractus excréteur est jugé. Dans les cas d'inflammation chronique et de dyskinésie de type hypotonique, la vésicule biliaire fait constamment mal.

Les symptômes s'aggravent après la prise d'alcool, d'aliments gras et frits et d'exercice. La douleur est localisée dans l'hypochondre droit, peut prendre un caractère éclatant. Non enlevé par les antispasmodiques.

Si l'inflammation est aiguë (cholécystite) ou si la douleur est provoquée par le mouvement de la pierre, les symptômes de douleur de la vésicule biliaire apparaissent alors comme une coupure intense et soudaine irradiant de l'hypochondre droit au côté, au dos, dans la clavicule et à l'épaule.

Le diagnostic complique la capacité de la douleur à devenir plus forte à l'inspiration, ainsi que l'irradiation atypique de la région du cœur. Parfois, au lieu de la douleur, les patients ressentent une sensation de brûlure du côté droit.
L'électrocardiographie peut aider à distinguer si la douleur est causée par le spasme des vaisseaux coronaires et non de la vésicule biliaire.

Le syndrome "solaire" dans l’inflammation du plexus solaire se manifeste par de graves douleurs de brûlure dans l’épigastre, autour du nombril, irradiant dans le dos. La palpation est déterminée par la tension musculaire locale dans l'hypochondre à droite. Lorsqu'ils expriment leur douleur, les patients essaient de se pencher en avant, les genoux serrés contre la poitrine.

En plus du syndrome de la douleur, lors du diagnostic, il est nécessaire de prendre en compte les symptômes généraux et les troubles digestifs qui accompagnent la pathologie de la vésicule biliaire. Les patients sont possibles:

  • forte fièvre accompagnée de frissons (avec cholécystite aiguë), augmentation modérée avec évolution chronique;
  • nausée, éructations, vomissements d'amertume;
  • troubles intestinaux (diarrhée ou constipation);
  • ballonnements désagréables;
  • manque d'appétit;
  • perte de poids modérée;
  • sécheresse et amertume dans la bouche;
  • prurit;
  • insomnie et irritabilité.

Douleur dans la vésicule biliaire à l'arrière-plan de diverses maladies

Où et comment la vésicule biliaire fait mal dans une pathologie spécifique, considérons l'exemple des maladies les plus fréquentes.

Cholécystite

La maladie est aiguë et chronique, avec et sans calculs dans la vessie (cholécystite calculeuse). Le lien avec le calcul est plus typique chez les femmes d'âge moyen d'âge mûr, et la forme sans os est plus souvent observée chez les hommes.

En examinant la bile, détectez:

  • staphylocoque,
  • streptocoques
  • E. coli
  • entérocoques,
  • Baguette d'ananas,
  • protéi,
  • Giardia
  • ver rond.

La cholécystite aiguë survient dans les cas de fièvre typhoïde et de fièvre paratyphoïde. Une douleur intense dans l'hypochondre droit avec des frissons et de la fièvre indique une inflammation de la membrane interne de la vessie. Avec un traitement réussi, la douleur disparaît. Transition possible vers un cours chronique.

Cela provoque une douleur sourde constante, aggravée après des erreurs de nutrition, un effort physique. Peu à peu, le mur devient plus mince, remplacé par du tissu cicatriciel, perd la capacité de se contracter. Des conditions favorables sont créées pour la formation de calculs, les escarres peuvent percer le mur et pénétrer dans la cavité abdominale.

La nature palpitante de la douleur et la température constante élevée suggèrent une possible gangrène de la vessie, suivie d'une nécrose et d'une péritonite. Ce que la vésicule biliaire peut faire mal avant une transition probable vers la gangrène et les complications dépend de l'immunité d'une personne en particulier.

Dyskinésie biliaire

La maladie est propre aux enfants de l'entrepôt neurasthénique. Douleur associée à une altération du tonus musculaire de la vésicule biliaire et des conduits sortants. Au lieu de la réduction nécessaire et de l'élimination de la bile dans l'intestin, il se produit une relaxation (forme hypokinétique), une augmentation de volume, une douleur déchirante.

Inversement, le spasme interrompt soudainement la relaxation nécessaire (option hyperkinétique). Dans le premier cas, sauf en cas de douleur sourde, le patient présente une constipation, des nausées et des vomissements. Dans le second cas, le symptôme principal est une douleur semblable à une colique dans l'hypochondre droit. Le type de trouble doit être considéré en thérapie.

Cholangits

Une inflammation isolée des voies biliaires est rarement sans cholécystite. Le plus souvent observée comme complication de la chirurgie après le retrait de la vésicule biliaire, remplie de calculs.

Les types de cholangite sont déterminés par les raisons suivantes:

  • obstructive - causée par une pierre ou une autre obstruction mécanique;
  • bactérien - il existe une dépendance claire à l'inflammation;
  • parcours récurrent - ondulé avec exacerbations fréquentes;
  • sclérosante - comme complication de l'inflammation.

Maladie biliaire

La base de l'origine des calculs dans la vésicule biliaire et ses passages est l'échange perturbé de sels de cholestérol et de bilirubine. En augmentant la densité de la composition de la bile, la stagnation provoque une précipitation du sel, une liaison dans les structures rocheuses. Les bétons peuvent être situés à l'intérieur de la vessie et dans les conduits.

La douleur provoque la stagnation de la bile avec fatigue musculaire ou mouvement de la pierre. L'attaque est très intense, douleurs coupantes, irradiant dans le dos, l'omoplate droite, l'épaule, la clavicule, la moitié de l'abdomen. Cela provoque une attaque dans les transports, à bicyclette, dans les tremblements, l’alcool, les aliments gras.

Si le flux de bile dans l'intestin est perturbé, ses composants pénètrent dans le sang. L'écoulement de la bilirubine se manifeste par des symptômes d'ictère obstructif: l'urine s'assombrit, les matières fécales deviennent décolorées, l'air gris, l'ictère se retrouve sur les sclères et la peau.

Tumeurs malignes

Le risque de cancer de la vésicule biliaire augmente chez les patients présentant une inflammation à long terme. Les types histologiques les plus souvent révélés: cancer épidermoïde solide, adénocarcinome, tumeur muqueuse.
Caractérisé par un degré très élevé de malignité, la propagation rapide de métastases, une tendance à germer dans les organes voisins.

Comment éliminer la douleur dans la vésicule biliaire?

Pour découvrir les causes de la douleur, vous devez être examiné. Les analyses de sang, l'urine et les matières fécales peuvent détecter une inflammation, des taux élevés de bilirubine et de cholestérol, une défaillance totale du système digestif.

La méthode de cholécystographie avec une substance contrastante montre bien les anomalies de la structure, l’ombre des pierres. Avant de prescrire des médicaments, le médecin vous conseillera de suivre un régime. Les personnes en surpoids sont recommandées jours de jeûne hebdomadaires.

  • les plats frits, les saucisses, les produits carnés gras (les plats de viande doivent être bouillis, cuits à la vapeur, en compote);
  • bouillons gras de viande et de poisson;
  • tous les types d'alcool;
  • boissons gazeuses;
  • assaisonnements épicés;
  • conserves, cornichons faits maison;
  • gâteaux à la crème;
  • les légumineuses.

Le régime alimentaire est construit selon le schéma: 6 fois par jour, mais en petites portions. Les nutritionnistes recommandent: plats à base de viande et de poisson faibles en gras, céréales, boisson au thé vert faible, bouillon de hanche (si jus de fruits frais, puis dilués), produits laitiers faibles en gras.

Vous ne pouvez pas prendre de drogue vous-même. Il y a beaucoup de contre-indications. Un choix spécifique ne peut être fait que par un spécialiste. Pour la cholécystite, des antibiotiques sont nécessaires. Les meilleurs sont considérés comme des médicaments à large spectre (Amoxiclav, Ceftriaxone, Moxifloxacin, Gatifloxacin).

Les appliquer devraient être des cours dans 7-10 jours, prendre des pauses n'est pas conseillé. Ils contribuent au développement d'une flore durable. Si des parasites sont identifiés, ils peuvent être prescrits: Furazolidone, Trichopol, Chloxyl, Kombantrin, Vermox, Fazizin).

Les douleurs spastiques sont éliminées par des injections d’atropine, de platyphylline et de non-shpy. Au lieu de piqûres, les suppositoires rectaux avec belladonna sont recommandés. En cas d'attaque de calculs biliaires, on utilise des analgésiques puissants (Nalbuphine, Ketanov, Promedol).

Dans la forme hypokinétique de la dyskinésie, une cholécystocinétique est prescrite. En thérapie, il est nécessaire d’adhérer au schéma thérapeutique correct en prenant des sédatifs d’origine végétale (teintures de valériane, d’agripaume, de Novopassita). Le physiothérapeute sélectionnera les procédures de physiothérapie les plus efficaces - inductothermie, collier galvanique ou courants diadynamiques.

S'il est nécessaire de procéder à l'opération, cela indiquera l'évolution de la maladie, la persistance de la douleur, l'efficacité du traitement. La question de l'ablation de la vésicule biliaire pour des raisons d'urgence peut se poser lorsque la nature purulente de l'inflammation, la menace de péritonite. Dans un ordre planifié, les indications pour le retrait des pierres avec la bulle sont discutées.

La plupart des cliniques ont abandonné la technique de la lithotritie (concassage de pierres). Un impact négatif sur les tissus environnants entraîne un grand nombre de complications. Ils tentent de retirer le plus tôt possible une tumeur cancéreuse, souvent avec la résection d'une partie du foie, avec des ganglions lymphatiques.

Les patients suivent un traitement par cytostatiques et par radiation. Le lien entre la pathologie de la vésicule biliaire, le foie et le pancréas implique l'administration de médicaments et d'enzymes hépatoprotecteurs.

Conseils folkloriques

La médecine traditionnelle propose de soulager le syndrome douloureux pour utiliser des décoctions de légumes. Herbes recommandées avec effet cholérétique et anti-inflammatoire:

  • fleurs de calendula et de camomille;
  • soie de maïs;
  • l'immortelle;
  • tansy;
  • menthe poivrée;
  • racines de pissenlit;
  • absinthe;
  • la chélidoine;
  • Fruits de fenouil.

La méthode de "détection à l'aveugle" consiste à prendre à jeun des cuillères à soupe d'huile végétale, de xylitol, de sorbitol et à maintenir la position couchée sur le côté droit pendant environ une heure. Il aide à libérer la bulle de la bile accumulée, à éliminer la stagnation. Il existe un conseil: pour vider la vessie après avoir pris une tisane, allongez-vous sur le côté gauche et piquez-vous sur l'hypochondre droit.

Le syndrome de la douleur dans les maladies des organes biliaires nécessite l'établissement d'une communication avec les calculs, type de dyskinésie, inflammation. Il est recommandé aux patients de participer au traitement des foyers d'infection chroniques. Même après avoir retiré la vessie, vous devez suivre un régime et prendre des médicaments.

Comment comprendre que la vésicule biliaire fait mal: symptômes et premiers secours

La vésicule biliaire est un organe important, mais pas vital, du système digestif. Sa présence est justifiée en collectant la bile et en la sécrétant dans le duodénum. À son tour, la bile est un activateur d'enzymes pour la transformation des aliments et un solvant pour les graisses. Les maladies de la vésicule biliaire affectent non seulement la digestion, mais également l’ensemble du corps humain. Le symptôme principal déterminant la présence d'une maladie organique est la douleur, qui apparaît et s'intensifie dans l'hypochondre droit. Cet article explique comment la vésicule biliaire fait mal, comment soulager la maladie et prévenir les symptômes douloureux.

Comment et quand la vésicule biliaire peut-elle faire mal?

La douleur dans l'hypochondre droit apparaît soudainement et peut harceler le patient en augmentant progressivement sa force.

Une douleur soudaine et sévère qui ne peut être maintenue signale une crise de colique du foie ou de la vésicule biliaire. Quand il fait mal à la vésicule biliaire, sans exagération, il est impossible de supprimer cette douleur avec des analgésiques seuls, il est nécessaire de demander de l'aide médicale d'urgence et d'aller à l'hôpital pour un traitement supplémentaire de l'organe. Les symptômes de coliques reconstituent la fièvre et les vomissements répétés, après quoi le patient devient un peu plus facile.

Tolérablement, douleur sourde et douloureuse de la vésicule biliaire en présence d'une inflammation initiale de la vésicule biliaire, puis de la température corporelle augmente également. Pas de douleur intense sans augmentation de la colonne de mercure suggère qu'il y a des polypes en croissance, des tumeurs dans les parois de l'organe ou la présence de parasites dans celle-ci.

En plus de la douleur dans l'hypochondre droit, les éléments suivants peuvent être une caractéristique déterminante de la maladie de la vésicule biliaire:

  • digestion altérée;
  • des nausées, provoquant des envies émétiques ultérieures;
  • goût désagréable dans la bouche et fréquents éructations aiguës.

Raisons

Pourquoi la vésicule biliaire fait-elle mal?

Les raisons pour lesquelles il y a beaucoup de douleur dans l'hypochondre droit, de la part de la vésicule biliaire, peuvent inclure les états pathologiques suivants:

  • cholécystite;
  • maladie de calculs biliaires;
  • dyskinésie des voies biliaires et de la vessie;
  • la présence de tumeurs bénignes et malignes dans la cavité de l'organe.

À cet égard, les symptômes et la nature de la douleur varient en fonction de la maladie diagnostiquée.

Cholécystite

La cholécystite, tant aiguë que chronique, est une inflammation des parois de la vésicule biliaire. Le plus souvent, les causes du développement de la maladie sont des repas irréguliers avec une prédominance de matières grasses, d’agents de conservation, de viandes fumées, de cornichons ou de sucreries, de l’abus d’alcool et également de la maladie des calculs biliaires au menu des aliments quotidiens.

Lorsque la cholécystite est gravement malade avec la vésicule biliaire, les symptômes se complètent:

  • vomissements;
  • température corporelle élevée (ou élevée).

En particulier, la température augmente avec les lésions bactériennes de la vésicule biliaire. Les microorganismes pénètrent dans les tissus de l'organe par l'intestin voisin ou par le flux sanguin dans le cadre d'autres maladies bactériennes, telles que l'angine de poitrine, l'amygdalite chronique, la pancréatite, la gastrite, la pneumonie. En même temps, on distingue la cholécystite aiguë en tant que calcul (dans lequel se forment des calculs) et non calcul (dans lequel les calculs ne sont pas diagnostiqués).

Cette condition nécessite des soins médicaux urgents.

La cholécystite chronique se développe en raison de la flore pathogène non complètement détruite, de la croissance des streptocoques, des staphylocoques, Escherichia et des entérocoques est l’impulsion pour l’exacerbation. Dans le même temps, les symptômes deviennent progressivement plus intenses et se manifestent principalement après un repas ou un effort physique. Apparaître:

  • une douleur obsessionnelle et douloureuse dans la vésicule biliaire, irradiant de l'hypochondre droit vers la région de l'omoplate et du cou droits;
  • éructations fréquentes, goût métallique désagréable dans la bouche;
  • perturbation de la digestion, exprimée par des nausées, des vomissements ou une diarrhée;
  • irritabilité;
  • et troubles du sommeil.

Maladie biliaire

Assez souvent, maladie diagnostiquée avec des dépôts dans la vésicule biliaire. Peut se développer en raison de la stagnation de la bile ou d'une altération du métabolisme. Les pathologies d'une femme dont l'âge a dépassé le cap des 40 ans sont particulièrement susceptibles.

Les causes de la maladie des calculs biliaires sont également considérées comme étant:

  • régime alimentaire malsain avec une nette prédominance d'aliments gras et frits;
  • l'hypodynamie;
  • la présence de surpoids;
  • troubles hormonaux ou prise de comprimés d'hormones;
  • maladies du pancréas ou du foie.

Il faut garder à l'esprit que le développement de la pathologie ne se manifeste pas dans les symptômes, mais se poursuit de manière latente. Une douleur aiguë et aiguë se produit lorsque des calculs pénètrent dans le canal biliaire et que plus ils sont gros, plus la douleur est intense.

Dyskinésie biliaire

La dyskinésie des voies biliaires est appelée faiblesse ou, à l'inverse, une contraction excessivement forte des parois des voies biliaires et de la vésicule biliaire elle-même, qui survient le plus souvent dans le contexte d'expériences sérieuses et de situations stressantes. Il est extrêmement nécessaire de diagnostiquer la maladie à temps et de commencer un traitement afin de prévenir les complications. La dyskinésie se manifeste par une douleur dans la vésicule biliaire, à la fois terne, douloureuse et aiguë, accompagnée d'une sensation d'ouverture et de lourdeur dans l'hypochondre droit. Les patients les plus courants atteints de dyskinésie biliaire sont des femmes.

Que faire en cas de douleur dans la vésicule biliaire?

La douleur aiguë et insupportable est une raison importante d'appeler une ambulance et d'hospitaliser. Pour les douleurs sourdes et douloureuses, il est également nécessaire de «ne pas tirer», mais dès que possible, consulter un hépatologue ou un gastro-entérologue. Seul un médecin ayant établi un diagnostic prescrira un traitement véritablement efficace et adéquat, capable de soulager les symptômes de la maladie douloureuse.

Les antispasmodiques peuvent soulager la douleur, notamment en buvant 2 comprimés de No-Shpa pour soulager la maladie. Cependant, ce n'est pas une panacée et une consultation médicale est toujours nécessaire.

Le régime alimentaire est la principale condition de toute forme de traitement. Comme base de la nutrition prescrite numéro de régime thérapeutique numéro 5, impliquant:

  • l'interdiction des aliments gras, frits, épicés, acides, salés et assaisonnés;
  • rejet d'alcool;
  • abats, viande fumée;
  • pain frais;
  • ail, oignons, épinards, poivrons, radis, radis;
  • muffins, desserts sucrés à la crème et au chocolat;
  • aliments en conserve, marinés;
  • Il convient également de rappeler que vous ne pouvez pas boire de cacao, de café, de thés forts noirs et verts, de jus aigres ou de lait gras.

Dans ce cas, l’alimentation porte principalement sur les céréales, la viande maigre et les filets de poisson, les légumes cuits, les légumes bouillis ou cuits à la vapeur. Vous aurez également besoin de manger plus souvent, les portions de nourriture doivent être petites, mais les aliments doivent pénétrer dans l'estomac au moins 5 fois par jour.

Traitement de la cholécystite

Si le médecin détermine que la cholécystite est la cause de la douleur dans l'hypochondre droit, ils peuvent être prescrits:

  • antispasmodiques ou analgésiques contre la douleur dans la vésicule biliaire (No-Spa, Spazmolgon, Papaverine ou Analgin, Baralgin);
  • Anticholinergiques pour l’élimination des troubles fonctionnels du duodénum (Platifilin);
  • Les médicaments qui augmentent le flux de bile (Holosas, Allohol);
  • Et avec des nausées et des vomissements - Riabal.

Les antibiotiques peuvent également être choisis par un médecin pour le traitement de la douleur dans l'hypochondre droit, mais uniquement dans le cas d'une bactériose confirmée. Le nom, la forme de libération et la posologie doivent être prescrits exclusivement par le médecin. L’auto-traitement peut non seulement ne donner aucun résultat, mais également aggraver l’état.

Traitement de la maladie de calculs biliaires

La maladie biliaire et ses symptômes sont traités de quatre manières différentes:

  • Conservateur - qui ne peut être utile qu'au stade de la maladie de calculs biliaires et est utilisé plutôt pour la prévention que pour le traitement. À condition que les pierres ne mesurent pas plus de 10 mm de diamètre, des agents contenant de l'acide ursodésoxycholique sont prescrits;
  • Lithotripsie par ondes de choc - traitement faisant appel à un équipement spécial qui crée des ondes capables d’écraser des pierres sans nuire ultérieurement au corps;
  • La litolyse, plus précisément la litholyse de contact - une méthode de traitement avec des solutions spéciales qui sont introduites dans la vésicule biliaire pour dissoudre les dépôts de cholestérol;
  • Et aussi avec l'aide de l'approche laparoscopique de la chirurgie ou de l'ablation complète de la vésicule biliaire, ce qui est nécessaire lorsque les calculs sont trop gros pour les traitements précédents.

Traitement de la dyskinésie biliaire et de la vésicule biliaire

Étant donné que les symptômes de la dyskinésie des voies biliaires et de la vessie ont le plus souvent un fondement psychologique, leur traitement est effectué au moyen d'un type sédatif ou tonique, en coïncidence avec le type de maladie. En conséquence, le type hypertensif de dyskinésie, dans lequel l'injection de bile est trop active, est traité avec des sédatifs et l'hypotonique (avec des muscles relâchés de la vésicule biliaire).

La vésicule biliaire fait mal quoi faire à la maison

Attaque de cholécystite

La cholécystite aiguë est une inflammation de la vésicule biliaire située près du foie et qui joue un rôle important dans le processus de digestion. La maladie survient principalement lorsque la libération de bile dans le duodénum pose des problèmes. En conséquence, la personne ressent une forte douleur dans l'hypochondre droit.

Causes d'une attaque

  • maladie de calculs biliaires;
  • infection dans les voies biliaires;
  • les maladies de l'estomac, entraînant une perturbation du mouvement de la bile;
  • stase biliaire;
  • occlusion vasculaire des voies biliaires à la suite de l’athérosclérose.

La maladie survient le plus souvent chez les femmes. Les raisons de cette prédisposition sexuelle à la cholécystite sont les suivantes:

  • presser la vésicule biliaire pendant la grossesse;
  • particularités de l'équilibre hormonal de la femme: la progestérone affecte négativement l'état de la vésicule biliaire;
  • en raison de régimes alimentaires fréquents, des violations de la fonction contractile de la vésicule biliaire sont observées chez les femmes.

Selon les statistiques médicales, dans la très grande majorité des cas, la cholécystite est causée par une complication de la cholélithiase. L'attaque découle du fait que les calculs biliaires violent la fonction contractile de la vessie et détruisent sa muqueuse.

Chez presque tous les patients, le facteur de départ pour le développement d'une crise est un régime alimentaire malsain. La formation intensive de la bile provoque des aliments gras et épicés. Cela entraîne une augmentation de la pression du système canalaire de la vésicule biliaire et des spasmes des sphincters de la vessie.

Les patients atteints de gastrite hypoacide doivent savoir que l’acidité constamment réduite du suc gastrique entraîne l’activation de la microflore pathogène de l’estomac et sa pénétration dans la vésicule biliaire.

Symptômes cliniques d'une attaque de cholécystite aiguë

Au début de l'attaque, les patients ressentent une douleur aiguë dans l'hypochondre droit. La douleur survient toujours de manière inattendue, dans le contexte du bien-être. Cela peut aller de soi, mais le plus souvent, on peut le rassurer en prenant un puissant analgésique. Cependant, la douleur s'aggrave rapidement. La douleur peut se développer comme une colique biliaire.

Les symptômes de la colique biliaire sont les suivants:

Palpation de la vésicule biliaire

  • douleur dans la zone sous-costale droite. Ce peut être le plus vif, le même que lors d'une crise de pancréatite aiguë, ou stupide;
  • lors d'une crise de douleur intense, les patients se précipitent, ne trouvent pas de place pour eux-mêmes;
  • la faiblesse progressive se développe;
  • la pression artérielle chute;
  • distension abdominale et tension aiguë.

En outre, d’autres symptômes caractéristiques se développent, entraînant une détérioration rapide de l’état du patient:

  • fièvre du patient;
  • vomissements et nausées;
  • l'apparition d'ictère cutané et de sclérotique. Cela découle du fait que le flux physiologique de bile dans l'intestin s'arrête;
  • augmentation du rythme cardiaque. Si sa fréquence dépasse 120 battements par minute, cela indique un changement sérieux dans le corps;
  • en pressant dans l'hypochondre droit, une douleur intense se produit.

Complications de péritonite

La progression de la cholécystite conduit à une péritonite (inflammation du péritoine). Il y a une augmentation de la douleur dans tout l'abdomen. Lorsque vous n’appuyez sur l’estomac ni sur l’abduction du doigt qui s’ensuit, la douleur augmente. Des vomissements apparaissent, tout d'abord avec des mélanges de résidus d'aliments, puis avec un contenu verdâtre.

Avec la péritonite, l’état général est également compliqué:

  • peau pâle, la langue devient blanche;
  • le battement de coeur apparaît;
  • la température corporelle augmente;
  • le ventre augmente.

En outre, le développement d'une cholécystite destructive et perforée est possible. En cas de cholécystite destructive chez les patients, il existe une douleur constante, aggravée par des vomissements et une forte fièvre. L'état du patient se détériore rapidement, c'est pourquoi des soins chirurgicaux d'urgence deviennent nécessaires.

Dans la cholécystite perforée, la douleur est d'abord notée dans l'hypochondre droit, puis se propage à travers l'abdomen. Le patient développe rapidement des symptômes de péritonite. La forme courante de cholécystite provoque la nécrose de la vésicule biliaire, la fistule biliaire, la septicémie.

Que faire quand la cholécystite

Une attaque de cholécystite nécessite des soins d'urgence. À la maison, les premiers soins au patient devraient être les suivants.

  1. Tout d'abord, une ambulance doit être appelée.
  2. Le patient doit être en position horizontale.
  3. Mettez froid sur votre estomac.
  4. Pour soulager la douleur, il est nécessaire de donner un spasmolytique. Le plus souvent c'est No-shpa, Papaverin, Baralgin.
  5. Le thé à la menthe est nécessaire pour soulager les nausées et l’eau minérale sans gaz.
  6. Lorsque des vomissements sont nécessaires pour empêcher la langue de tomber. Après avoir vomi, donner de l'eau minérale. Il devrait être bu en petites gorgées.

Ce qui est interdit de faire dans un accès de cholécystite

Tout d'abord, les analgésiques et les analgésiques narcotiques sont interdits. Cette aide lubrifie les symptômes de la cholécystite aiguë et le médecin peut vous prescrire le mauvais traitement. De plus, quand une attaque de cholécystite est strictement interdite:

  • boire de l'alcool;
  • prendre tout autre médicament non prescrit par un médecin;
  • faire des lavements;
  • mettre un coussin chauffant sur l'abdomen.

Traitement d'une attaque

Dans la plupart des cas, le traitement d'une crise de cholécystite aiguë ne peut être administré à domicile. Les patients doivent donc être hospitalisés au service de chirurgie de l'hôpital. Le traitement conservateur de la cholécystite est la nomination d'antispasmodiques, d'antibiotiques et de médicaments de désintoxication.

Après la disparition des symptômes aigus, le patient est préparé pour le retrait prévu de la vésicule biliaire.

Lorsque la péritonite nécessite un traitement chirurgical d'urgence. Si la maladie est négligée, des ablutions répétées de la cavité abdominale sont effectuées. Une intervention chirurgicale urgente est réalisée et lorsque l'attaque de la cholécystite ne passe pas.

Prévenir une attaque de cholécystite aiguë est un régime alimentaire restreint aux boissons alcoolisées épicées, fumées et grasses. Un mode de vie actif et un traitement rapide des maladies du foie et de l'estomac sont nécessaires. En cas de maladie du système digestif, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Auteur de la publication:
Syropyatov Sergey Nikolaevich
Éducation: Université de médecine de l'État de Rostov (Université de médecine de l'État de Rostov), ​​Département de gastroentérologie et d'endoscopie.
Gastro-entérologue
Docteur en sciences médicales

La vésicule biliaire fait mal, que faire?

La dyskinésie des voies biliaires est une maladie dans laquelle, en raison de la violation des contractions de la vésicule biliaire et de ses canaux, ainsi que des anomalies du travail du sphincter d’Oddi, des problèmes se posent lors du prélèvement de la bile.


Selon les statistiques, la dyskinésie des voies biliaires affecte souvent les femmes.


Raisons


L'inflammation des enzymes pancréatiques dans la vésicule biliaire peut également entraîner une inflammation. Souvent, cette situation est un compagnon d'inflammation du pancréas (pancréatite).

Une personne peut éprouver les symptômes suivants:

La maladie biliaire est une complication fréquente de la dyskinésie. En raison de la violation de la sortie des calculs biliaires sont formés, ils sont immobiles et se font rarement sentir. Mais s'il y a un blocage du canal cholédoque par la pierre, alors la personne ressentira une douleur intense et d'autres signes de colique biliaire.

Parfois, une tumeur maligne peut être masquée en tant que maladie de calculs biliaires. L'oncologie est une maladie insidieuse qui ne se manifeste pas longtemps. Dès que le patient présente des symptômes caractéristiques, tels qu'une tumeur palpable, une perte de poids et une anémie, il est trop tard pour guérir la maladie, car le processus malin s'est étendu à tout le corps. les limites.

Avec une cholélithiase de longue durée, il est possible de développer une cholécystite chronique, dans laquelle le processus inflammatoire est lent et les symptômes de la maladie légers. Les patients peuvent être dérangés par la douleur et la lourdeur de l'hypochondre droit après un repas copieux, en particulier un goût gras et amer dans la bouche, parfois des nausées et des vomissements. Même si ces symptômes ne préoccupent pas beaucoup la personne, vous devez consulter un médecin pour pouvoir être examiné. Une exacerbation de la maladie peut survenir à tout moment et, au lieu d'un traitement conservateur ou d'une chirurgie élective, une intervention chirurgicale d'urgence peut être nécessaire.

Symptômes de la dyskinésie biliaire

Dans ce cas, si une pierre bloque l'écoulement de la bile, la douleur est aiguë en raison du fait que les excréments blessent la membrane muqueuse pendant son mouvement, provoquant des sensations plus aiguës.

L'analyse biochimique du sang fournit des données sur l'état des transaminases hépatiques, le contenu en bilirubine et l'amylase pancréatique.

Comme prescrit par le médecin, une radiographie doit être prise. Tout d'abord, un contraste spécial est introduit dans la veine, qui est excrété par les cellules du foie et s'accumule dans la vessie. Cela est nécessaire pour bien évaluer sa taille et la présence de déformation.

Avec l'aide de la tomodensitométrie et de l'IRM, même les plus petits changements et néoplasmes peuvent être détectés. Effectuer toutes ces procédures vous permettra de diagnostiquer plus précisément la pathologie. C'est pourquoi le diagnostic à domicile est impossible, ce qui signifie que si des symptômes apparaissent, il est nécessaire de consulter un spécialiste.

Traitement

Afin de se débarrasser de la douleur et de la pathologie de la vésicule biliaire, il est nécessaire de procéder à un traitement complet. Pour différentes maladies, il existe des écarts par rapport au traitement, mais il existe des facteurs fondamentaux.

Régime alimentaire

306-11-11 Prenez rendez-vous par téléphone (812)
Elle a obtenu son diplôme de l’Institut médical de l’État de Chisinau en 1988. Augmente constamment son niveau médical, est formé à des cours et formations spécialisés, notamment en gastroentérologie clinique, en gastroentérologie pédiatrique, en hépatite virale, en principes de diagnostic et de traitement en hépatologie, en gestion intégrée des maladies de l’enfant, etc. Expérience médicale de 26 ans. Il possède une vaste expérience auprès d'enfants âgés de 0 mois et plus atteints de pathologies du tube digestif et de maladies infectieuses.


Dyskinésie des voies biliaires - violation fonctionnelle du tonus et de la motilité de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Il se manifeste par des douleurs paroxystiques dans l'hypochondre droit du caractère douloureux ou cramponnant. Les douleurs sont provoquées par des agitations, des surcharges neuropsychiques, des émotions négatives. Chez les femmes, les exacerbations de la maladie peuvent être associées au cycle menstruel. Les douleurs peuvent irradier à l'omoplate droite, à l'épaule droite, à la région du cœur. Peut être accompagné de transpiration sévère, pâleur, nausée, mal de tête, palpitations. Les douleurs peuvent être sourdes, oppressives ou cambrées et durer plusieurs semaines.

rupture de la paroi vésicale qui, si elle n’est pas soignée d’urgence, peut être fatale.

Pour prévenir l'inflammation de la vésicule biliaire, il est recommandé de maintenir un mode de vie actif, de suivre un régime alimentaire équilibré, de manger des aliments tels que les pamplemousses, un mélange de citrons, de beurre et d'ail.

Causes de l'inflammation de la vésicule biliaire

Le processus pathologique commence à la suite d'une infection des voies biliaires ou de la vésicule biliaire elle-même. Le plus souvent, le processus d'inflammation de la vésicule biliaire peut être déclenché par des agents tels que:

Les maladies les plus courantes

  1. Cholécystite - inflammation de la vésicule biliaire. Symptômes de la maladie - la douleur dans l'hypochondre droit tiré peut être accrue après avoir mangé. Traitement médicamenteux - antibiotiques, cholérétiques et anti-inflammatoires.
  2. Maladie biliaire - caractérisée par la présence de calculs dans la cavité de la vésicule biliaire, une douleur intense, une jaunisse. Le traitement principal est l'enlèvement des pierres.
  3. La dyskinésie biliaire est une violation de la sortie de la bile de la vésicule biliaire en raison de son innervation incorrecte. Il se caractérise par une douleur sourde périodique, une indigestion. Le traitement utilise des médicaments qui affectent le système nerveux autonome (novopassit) et des antispasmodiques.
  4. Cholestérose - le processus de pose dans les parois du cholestérol de la vésicule biliaire, une longue période ne se manifeste pas. Traitement - régime et régime.
  5. Polypes - une tumeur bénigne, asymptomatique, sauf lorsqu'elle chevauche la sortie de la vésicule biliaire. Traitement - élimination chirurgicale des polypes.
  6. Le cancer est une pathologie assez rare. La perte de poids générale et l'intoxication sont douloureuses. Traitement - élimination de la vésicule biliaire et chimiothérapie.

Attaque de la cholécystite: symptômes caractéristiques et traitement

Comment supprimer une attaque de cholécystite, les symptômes, le traitement de la pathologie? La maladie survient principalement avec la cholélithiase. Par conséquent, le pire résultat de son évolution est le blocage des voies biliaires, qui provoque la rupture de la vessie et l’apparition d’une péritonite mortelle. La cholécystite est une maladie plutôt dangereuse, qui s'accompagne d'un processus inflammatoire localisé sur les parois de la vésicule biliaire. Par conséquent, si vous présentez des poussées de cholécystite, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Causes de la pathologie

Les causes de la cholécystite sont différentes, mais la maladie apparaît souvent avec l’accumulation de calculs dans la cavité de la vésicule biliaire, ce qui rend difficile la sortie de la bile. Cette condition peut être due à une blessure ou à une infection, ainsi qu’à la présence de maladies graves telles que le diabète. Cependant, dans ce cas, la cholécystite est une complication majeure des pathologies actuelles et non une maladie indépendante.

Le résultat de tout cela est le développement de la forme aiguë de la cholécystite. L'évolution chronique de la maladie est principalement due à une irritation prolongée et à des caractéristiques prolongées, à la suite desquelles les parois commencent à s'épaissir.

Symptômes de la maladie

Les symptômes de la forme chronique de la cholécystite ne se manifestent généralement pas de façon frappante: tout d'abord, il y a une gêne légère après avoir mangé, puis une douleur à droite après avoir mangé un repas cuit et gras, après avoir bu une boisson aérée ou froide. En cas d'évolution aiguë de la maladie, le patient souffre d'un syndrome douloureux paroxystique aigu du côté droit, ainsi que de nausées, de vomissements, d'une sensation d'amertume aiguë dans la bouche et de jaunissement de la peau. Des symptômes de pancréatite peuvent être présents: la douleur commence à se propager du côté gauche. Chez les personnes âgées atteintes de problèmes cardiovasculaires, il existe également une douleur vive à la gauche du sternum ou derrière celui-ci, c’est-à-dire qu’il ya angine réflexe.

Certains patients peuvent avoir des nausées accompagnées de vomissements immédiatement après un repas, parfois avec un mélange de bile. La température corporelle peut baisser ou augmenter. À la palpation, vous ressentez une douleur dans l'hypochondre droit et dans l'estomac, tous les muscles du péritoine se contractent et, au bout de quelques jours, la vésicule biliaire est constamment sous tension, ce qui provoque une douleur. Le foie augmente.

Assez souvent, la pression sanguine commence à diminuer, les phanères et les muqueuses deviennent jaunâtres. Les sensations de douleur sous les côtes de droite sont généralement fortes et irradient vers le dos, l'omoplate et la partie supraclaviculaire.

Mesures de diagnostic

Afin de bien diagnostiquer et prescrire un traitement, un point important est l’examen physique adéquat et l’anamnèse. Communiquer avec un médecin montre l'apparition des symptômes de la maladie. Très souvent, il répète qu'il existait des maladies antérieures de la cavité du tube digestif ou divers types de troubles de la dispersion.

En cours de sondage, on peut noter la présence de douleur dans l'hypochondre droit et le point de projection de la vésicule biliaire. Si la pression est appliquée, non seulement l'intensité du syndrome douloureux augmente, mais également une crise de nausée. Symptôme pathognomonique n ° 8212; langue enduite blanche. Pour déterminer avec précision la pathologie, le patient doit subir une échographie des organes abdominaux.

Que faire dans un accès de cholécystite

Comment supprimer une attaque? Le but principal des premiers secours est de soulager la douleur lors d’une crise de cholécystite aiguë. Cela peut être fait à la fois dans les conditions d'une clinique médicale et à la maison.

Le patient doit prendre une posture horizontale et une bulle de glace est appliquée à l'endroit où le syndrome douloureux est le plus localisé. Si l'hospitalisation n'est pas encore terminée, vous pouvez entrer par voie intramusculaire tout médicament antispasmodique: No-shpa, Spazmalgon, Papaverin. L'atropine ou la platifilline est également autorisée à réduire les spasmes. Pour soulager les nausées, il est permis de prendre du thé à la menthe ou de l'eau minérale non gazeuse.

En raison de l'inefficacité de ces méthodes, l'administration intramusculaire de Cerucal est indiquée. Le traitement de la cause première immédiate d'une telle affection doit être effectué dans un hôpital sous la surveillance d'un médecin. Un traitement chirurgical et médicamenteux peut être effectué. S'il y a des signes de stagnation de la bile ou si la présence de calculs n'est pas déterminée par échographie, le patient est autorisé à rentrer chez lui avec les recommandations thérapeutiques prescrites.

Si vous commencez une cholécystite, elle passera de la forme aiguë à la forme chronique qui comporte des phases d'aggravation et de calme. La forme chronique de la cholécystite est difficile à traiter car le processus pathologique affecte d'autres organes.

Des formes plus avancées sont diagnostiquées dans 15% des cas. La cholécystite peut accompagner la fistule biliaire, la gangrène, la pancréatite aiguë, la jaunisse obstructive, les abcès et les processus inflammatoires du péritoine.

Symptômes des pathologies de la vésicule biliaire et leur traitement

Au moins parfois, tout le monde a ressenti une gêne due à une perturbation des organes digestifs. Une lourdeur dans l'estomac, des picotements sur le côté droit lors des mouvements, des nausées, un goût amer dans la bouche sont des symptômes typiques dans ces cas.

Les facteurs menant à la douleur dans la vésicule biliaire peuvent être regroupés par signes communs.

  1. Maladies inflammatoires causées par des modifications de la paroi de l'organe.
  2. Maladies fonctionnelles associées à une contractilité altérée des voies biliaires.
  3. Troubles métaboliques entraînant des modifications de la chimie de la bile.

Habituellement, la maladie ne peut pas être attribuée à un groupe particulier, mais la prédominance de certains changements détermine les symptômes, la nature de la douleur, sa durée et, bien sûr, le choix du mode de traitement.

Nosologie, accompagnée de douleurs dans la vésicule biliaire

Dyskinésie

Il s’agit d’un groupe de maladies fonctionnelles qui se manifestent par un travail non coordonné, excessif ou réduit des voies biliaires. Il existe de telles formes:

  1. Dysfonctionnement de la vésicule biliaire. Il se produit en violation de la capacité du corps à se rétrécir, ce qui retarde sa vidange et s'accompagne d'une douleur semblable à une colique.
  2. Dysfonctionnement du sphincter d'Oddi. En cas de dysfonctionnement, les symptômes de la dyspepsie peuvent être perturbés, car ils ont pour tâche de réguler le flux biliaire et les enzymes pancréatiques dans le duodénum. La maladie est secondaire, se manifeste par un ulcère gastrique, une cholécystite, une maladie des calculs biliaires, un syndrome post-cholécystectomie.
  3. Dyskinésie biliaire. La source de la maladie réside dans la violation de la régulation neurohumorale.
  • névrose;
  • maladies endocriniennes;
  • l'obésité;
  • chez les femmes, l'utilisation de contraceptifs oraux;
  • la nature de la nourriture;
  • les allergies alimentaires;
  • dysbactériose;
  • hépatite virale;
  • lésions organiques des voies biliaires.

En fonction de la prévalence d'un certain type de système nerveux périphérique dans la régulation, les dyskinésies se divisent en deux formes: spastique et atonique.

Lorsque la forme hyperkinétique du dysfonctionnement fait mal juste sous les côtes. La douleur, en général, est modérée, donne à l'omoplate, à la ceinture et à l'épaule, aggravée par l'inspiration. Si la douleur irradie dans la moitié gauche de la poitrine, il est difficile de poser un diagnostic, car elle peut être confondue avec l'angine de poitrine. Se produit soudainement, est associé à la prise de nourriture et peut être accompagné d'une dyspepsie: nausée, vomissement, constipation ou diarrhée. Parfois, un mal de tête, une transpiration inquiète, une tachycardie.

Dans la forme hypokinétique du dysfonctionnement, il y a une douleur douloureuse du côté droit sans localisation claire. Accompagné d'une sensation d'inconfort, inquiète le goût de l'amertume dans la bouche, le manque d'appétit, les éructations, les flatulences et la constipation. Les symptômes sont aggravés par le stress et le lien avec la prise de nourriture est faible.

Il existe un groupe de maladies - les malformations du système hépatobiliaire. Ceux-ci comprennent des modifications congénitales de la forme, de la taille et de la position de la vésicule biliaire, ce qui entraîne des troubles fonctionnels.

Cholécystite

Manifesté par une inflammation de la membrane muqueuse de la vésicule biliaire.

Les agents responsables de la cholécystite peuvent être:

  • bactéries - staphylocoques, entérocoques, streptocoques;
  • les helminthes - l'échinococcose, l'ascaridiase, la strongyloïdose, l'opisthorchiase, la fasciolase;
  • protozoaires - giardiase;
  • champignons - candidose, histoplasmose;
  • allergies - allergènes alimentaires et microbiens;
  • toxines - aflatoxines, phénols, médicaments.

La microflore pénètre dans la vésicule biliaire à partir d'autres organes:

  • ascendant - de l'intestin;
  • par voie hématogène - à partir de foyers d'infection distants;
  • voie lymphogène - la propagation de l'infection à partir des organes digestifs.

Trop manger, manger des aliments gras et frits, des aliments en conserve et boire de l'alcool peuvent provoquer une attaque de cholécystite aiguë. Il existe une possibilité de développer une cholécystite due à l'inflammation d'autres organes - maux de gorge, pneumonie, annexite. La cholécystite chronique se présente comme une maladie indépendante dans le contexte de l'obésité, de la maladie des calculs biliaires, de la pancréatite, de la gastrite hypoacide et d'autres maladies du système digestif.

La cholécystite aiguë commence soudainement, avec hyperthermie et colique hépatique. La douleur est intense, paroxystique, avec une localisation dans l'hypochondre à droite, une inspiration inspirée de l'épaule, de la clavicule, de l'omoplate et de la région supraclaviculaire, la prise de nourriture n'ayant généralement pas de lien. Accompagné de nausées et de vomissements avec un mélange de bile. Une sclérotique ictérique peut être présente. S'il y a un tartre supérieur à 20 mm dans la vésicule biliaire, une obstruction de la voie biliaire principale ou un rétrécissement de sa lumière dû à une inflammation provoquent une jaunisse.

Dans la cholécystite chronique, les douleurs douloureuses sont constantes et il existe un lien avec la prise de nourriture. Il fait mal au côté droit et à l'hypochondre avec irradiation à la moitié droite de la poitrine, des omoplates et des clavicules. Les troubles de la dyspepsie sont perturbés: sensation d'amertume dans la bouche, éructations d'air, nausées, flatulences, alternance de constipation et de diarrhée. La jaunisse n'est pas caractéristique.

Échange de maladies du foie et de la vésicule biliaire

Ceux-ci incluent le cholestérose et la maladie de calculs biliaires. Les maladies dont le métabolisme est altéré sont accompagnées de modifications des propriétés physico-chimiques de la bile. En association avec des maladies qui entravent la circulation de la bile, il existe des conditions dans lesquelles les composants de la bile (cholestérol, bilirubine, sels de calcium) peuvent précipiter avec la formation ultérieure de calculs.

Dans le développement de la cholélithiase, un stade préclinique, qui ne présente pas de symptômes évidents, et un stade clinique, qui se manifeste par une attaque de colique hépatique due à une obstruction du canal biliaire par un calcul, est isolé. Les facteurs de risque sont les désordres métaboliques, la grossesse, la suralimentation, les caractéristiques génétiques, les maladies du système hépatobiliaire (cirrhose, cholécystite).

Symptômes: attaque de douleur intense au côté droit et à l'hypochondre, s'étendant dans le bras, l'omoplate, la clavicule et la ceinture scapulaire, nausée, vomissements avec mélange de bile, troubles du système nerveux autonome. L'attaque peut durer de plusieurs heures à plusieurs jours.

Les manifestations de la cholélithiase dépendent en grande partie du nombre de calculs, de leur emplacement et de leur taille, ainsi que du niveau de blocage du système biliaire. Il n'y a pas de plaintes entre les attaques.

La cholestérose se développe chez les femmes de plus de 35 ans obèses présentant des troubles du métabolisme lipidique et une augmentation du cholestérol sanguin. Dans cette maladie, le cholestérol précipite et se dépose dans la membrane muqueuse de la vésicule biliaire.

Symptômes: douleurs nettes dans l'hypochondre droit, aggravées par un changement de la position du corps, marche ou conduite rapide.

Tumeur

Croissances bénignes: adénomes, fibromes, fibromes, lipomes, papillomes, myxomes. Diagnostiquer très rarement. En règle générale, les manifestations de la maladie sont absentes ou gommées, rappelant les symptômes de la cholécystite chronique. Par la suite, avec la progression de la tumeur et la compression du canal biliaire, des symptômes de dysfonctionnement des voies biliaires se rejoignent.

Les néoplasmes malins sont encore moins souvent diagnostiqués, principalement des adénocarcinomes. Dans 90% des cas, la maladie survient dans le contexte de la cholécystite calcique. Au début, asymptomatique. En phase terminale, le problème principal est une douleur insupportable au côté droit. Symptômes associés: jaunisse, asthénie, dyspepsie, cachexie, anémie et ascite.

Que dois-je faire si j'ai mal à la vésicule biliaire?

Si vous soupçonnez une pathologie de la vésicule biliaire, il est nécessaire de subir un examen de laboratoire et un examen instrumental, et de consulter des experts:

Que faire en premier dans un accès de colique biliaire? Si la douleur n’est pas trop vive, essayez de vous détendre, allongez-vous sur le côté droit et placez-y un coussin chauffant chaud. Cela aidera à éliminer le tonus, à améliorer la décharge de la bile et à atténuer ainsi l'état. Si la douleur est insupportable, elle doit être traitée avec des médicaments. Médicaments d’urgence - antispasmodiques et antalgiques, ils ne doivent être pris que sous la surveillance d’un médecin.

Si la vésicule biliaire est constamment douloureuse, inquiète de la lourdeur du côté droit et présente des symptômes de dyspepsie, un régime alimentaire est recommandé, dans le but de réduire la charge sur les organes du système hépatobiliaire. Le principe de la nutrition est un aliment économe, à l'exception des plats gras, frits et épicés.

Lorsque l'atonie de la vésicule biliaire et ralentir la libération de la bile, la nourriture doit être prise souvent, en petites portions. Pour normaliser la fonction contractile, des agents stimulant la formation de la bile (cholérétique) et activant sa séparation (cholécinétique) sont prescrits.

Les premiers sont des médicaments:

  • avec des composants de la bile (Allohol, Holenzim);
  • analogues synthétiques (Cholestil, Tsikvalon);
  • préparations à base de plantes (fleurs d’immortelles, fleurs de tanaisie, soie de maïs).

La seconde sont des fonds:

  • augmenter la tonicité de la paroi de la vésicule biliaire (cholécystokinine, sulfate de magnésium);
  • pour détendre les voies biliaires (papaverine, platifillin, no-spa).

Dans l'hypertonus, les préparations de cholagogue sont utilisées pour stimuler la formation de la fraction liquide de la bile et faciliter sa libération. Il est conseillé de prendre des thés de cholagogue et des eaux minérales.

Lorsque la dyskinésie est recommandé de faire du son duodénal à l’aveugle plusieurs fois par semaine.

Lors de la cholécystite au cours de la période d'exacerbation, des médicaments antibactériens sont prescrits en plus du traitement susmentionné. Le choix des antibiotiques dépend de leur capacité à sécréter la bile à des concentrations extrêmement élevées (pénicillines et tétracyclines).

Des progrès ont été réalisés dans le traitement de la maladie des calculs biliaires. La priorité est le traitement chirurgical utilisant des méthodes peu invasives, par exemple, une technique laparoscopique. On utilise parfois des pierres avec des ultrasons. Il existe également un traitement médicamenteux visant à la dissolution chimique des calculs avec les acides biliaires:

  • Khenodeoxycholic: Khenokhol, Khenosan, Khenofalk, Khenodol;
  • Ursodésoxycholique: Urosan, Ursodiol, Ursofalk.

Les médicaments sont prescrits sous certaines conditions: la taille des calculs ne doit pas dépasser 20 mm, l'activité contractile de la vésicule biliaire doit être maintenue et les voies biliaires doivent être passables.

Si le diagnostic est «tumeur maligne», la maladie doit être traitée chirurgicalement.

Pour vous débarrasser de la douleur, vous devez en connaître la cause. Par conséquent, s'il y a des plaintes indiquant la pathologie des organes digestifs, il est impératif de consulter un médecin. Sous les symptômes habituels peuvent cacher des maladies dangereuses.

Top