Catégorie

Articles Populaires

1 La cirrhose
Quelles sont les calcifications dans le foie
2 Jaunisse
Traitement de la douleur après le retrait de la vésicule biliaire
3 Recettes
Traitement des calculs biliaires avec des pilules
Principal // Recettes

Douleur dans le foie après avoir mangé


Dans notre corps, de nombreux organes et glandes interviennent dans le processus de digestion. Mais l’essentiel est le foie, qui participe à la neutralisation du corps contre les effets des substances toxiques et nocives, produit des enzymes digestives et de la bile, synthétise le sucre et les cellules sanguines, stocke les vitamines et autres substances utiles.

Mais malheureusement, lorsque l'organe ne fonctionne pas correctement, certaines personnes se plaignent d'avoir mal au foie après avoir mangé. Il est intéressant de connaître les causes possibles de la maladie et de l’éliminer.

Causes de la douleur

Selon la plupart des experts, la cause de la douleur dans l'hypochondre droit (localisation du foie) est une maladie grave et progressive. Le foie ne possède pas de terminaison nerveuse. L'apparition de la douleur signale une déviation grave liée à une augmentation significative de la taille du corps, à la suite de laquelle la capsule fibreuse est étirée.

Les principales conditions pathologiques, pourquoi les maux de foie, sont les maladies:

  • l'échinococcose;
  • l'hépatite;
  • cirrhose du foie;
  • abcès
  • le cancer;
  • infection virale (mononucléose, SRAS, grippe);
  • malnutrition et trop manger;
  • lésion hépatique;
  • prendre des médicaments.

Échinococcose

Dommages parasites sur le corps, en particulier le foie, causés par les ténias, l'échinocoque. Chez l'homme, on ne trouve que les larves de parasites, ce qui peut toucher non seulement le foie (qui représente 65% du nombre total d'infections), mais également d'autres organes et leurs systèmes. Le ver adulte parasite les chiens, moins souvent les chats.

Il y a 3 façons de transférer des œufs dans l'organisme hôte intermédiaire:

  • Avec la viande d'animaux sauvages. Un échinocoque adulte vit dans les intestins de l'hôte final, il pond au cours de sa vie des œufs qui sont excrétés dans les fèces. Ils peuvent pénétrer dans l'étang, sur des fruits, des légumes et d'autres végétaux consommés par des animaux sauvages.
  • Avec de la viande de bétail. Le parasite pénètre dans le corps des animaux domestiques par l’eau et la nourriture contaminées. Les œufs du sang circulent dans leurs corps et se déposent dans la viande. Avec un traitement thermique insuffisant, les œufs ne meurent pas et peuvent provoquer une échinococcose.
  • En violation des règles d'hygiène personnelle. Le plus souvent, les petits enfants qui marchent dans la rue et peuvent se mettre les mains sales dans la bouche sont touchés. S'applique également aux personnes qui ne lavent pas les fruits et les légumes avant leur consommation.

Les symptômes des dommages au foie causés par les larves du ver sont les suivants: nausées et vomissements, sévérité et sensibilité dans l'hypochondre droit, selles bouleversées, faiblesse générale, performances altérées. Une complication de la maladie est la formation de kystes - des bulles d'échinocoques, dont la rupture peut entraîner une péritonite, une pleurésie ou un choc anaphylactique.

L'hépatite

Inflammation du foie, résultant d'une infection, de toxines ou d'un processus auto-immun. Les symptômes et les signes d'hépatite sont une coloration jaune de la peau, des muqueuses et des sclérotiques des yeux. En raison d'une augmentation significative de la bilirubine, l'urine devient la couleur de la bière brune et les matières fécales, au contraire, se décolorent.

Un inconfort et des douleurs apparaissent dans l'hypochondre droit, des démangeaisons cutanées, des nausées, une éructation amère, en particulier après avoir mangé.

Parfois, des ecchymoses et des ecchymoses à la moindre blessure peuvent indiquer une violation de la fonction hépatique, responsable de la coagulation du sang.

L'hépatite virale non traitée représente un grand danger pour le patient. Les complications les plus courantes de la maladie comprennent: la cirrhose du foie, l'insuffisance hépatique et le cancer. Afin de ne pas rater le début du développement d’une pathologie grave, il est recommandé de donner du sang pour les anticorps au moins une fois par an.

La cirrhose

Maladie progressive chronique à la suite de laquelle les cellules hépatocytes renaissent en cellules de la même manière que la formation de cicatrices et de cicatrices. La cause du développement de la pathologie n'est pas toujours l'abus d'alcool.

La cirrhose peut se développer en raison des facteurs suivants: hépatite progressive B ou C, maladies auto-immunes, effet des toxines sur l'organe sur une longue période, invasion helminthique, défauts génétiques dans le développement du foie, maladies de la vésicule biliaire et de ses canaux avec leur blocage.

Les symptômes suivants sont caractéristiques de la cirrhose du foie: sensation d'abdomen plein, douleur dans l'hypochondre droit après avoir mangé ou de l'alcool, légère augmentation de la température à 37,5 degrés, saignement des gencives au brossage des dents, prurit.

Avec le développement ultérieur de la cirrhose, un excès de liquide commence à s'accumuler dans la cavité abdominale, ce qui conduit à une ascite, un épaississement caractéristique des flancs des doigts (baguettes de tambour), des veines d'araignée apparaissent sur la peau dans tout le corps et une augmentation des glandes mammaires est observée chez les hommes.

Abcès du foie

Inflammation aiguë dans le parenchyme de l'organe, caractérisée par la formation d'une cavité avec du pus. À ce jour, le développement des abcès a de nombreuses raisons, mais les plus courantes sont: appendicite aiguë, septicémie, cholélithiase, tumeurs malignes, avec destruction des vers.

Les symptômes de l'inflammation du foie sont bien prononcés, les patients se plaignent de faiblesse générale, de fièvre supérieure à 38 degrés, de frissons, de maux de tête et de douleurs insupportables dans l'hypochondre droit, de perte ou d'appétit, de nausées et de vomissements du contenu intestinal.

L'abcès a la particularité d'être déguisé en clinique de la maladie, ce qui a provoqué une inflammation purulente. C'est pourquoi le diagnostic peut rencontrer certaines difficultés.

Cancer du foie

Peut se développer sur une longue période et ne donner aucun symptôme. C'est exactement ce qui est un malheur, à la fois pendant le diagnostic et pendant le traitement. Malheureusement, il est souvent trop tard pour en savoir plus sur le cancer du foie et son traitement est presque inutile.

Cela est dû au fait que, lorsque les cellules atypiques commencent à se développer, le foie tente de les combattre de façon persistante et s’épuise après une longue période. Après cela, la tumeur augmente considérablement en volume et les premiers signes apparaissent. La taille importante du néoplasme comprime les tissus environnants, ce qui aggrave l’état général du patient.

En cas de cancer du foie, la douleur est généralement aiguë et d'autres symptômes désagréables apparaissent: diminution des performances, perte des selles, perte d'appétit et perte de poids, jaunissement de la peau et des yeux possible. Au fil du temps, la douleur devient permanente, persistante et indépendante de la prise de nourriture.

Méthodes de diagnostic et de traitement

Afin d'identifier la cause de la douleur dans le foie, vous devez subir un examen complet, qui comportera les procédures suivantes:

  • palpation de l'hypochondre afin de déterminer la taille de l'organe;
  • évaluation de l'état et de la couleur de la peau, des muqueuses et du blanc des yeux;
  • test sanguin clinique et biochimique;
  • Échographie de la cavité abdominale;
  • si nécessaire, scanner ou IRM.

Que faire avec la douleur à droite? Si vous ressentez des sensations désagréables dans le foie après avoir mangé, consultez un médecin dès que possible. Après avoir reçu tous les résultats seront affectés à un traitement efficace.

Les experts les plus fréquemment prescrits sont les hépatoprotecteurs (Galsthena, Essentiale N, Karsil, etc.) et les préparations pour le cholagogue (Aplohol, Cholenzim, Odeston et autres). Le premier groupe de médicaments aide à restaurer les cellules du foie et à les protéger par la suite.

Le deuxième groupe est utilisé comme substitut de la bile déficiente, qui affecte négativement tout le travail des organes du tube digestif. En plus du traitement médicamenteux, les experts ont nommé un régime alimentaire spécial qui aidera à atténuer l’état pathologique.

Régime avec douleur

En cas de malaise abdominal, de nombreuses personnes commencent à chercher des moyens de résoudre le problème. Mais la plupart d'entre eux ne réalisent pas qu'un changement de régime affecte de manière significative l'état du corps pendant la période d'exacerbation.

Il existe des produits recommandés et interdits aux gastro-entérologues.

Douleur dans le foie après avoir mangé

Le foie est l’un des organes les plus importants du système digestif humain. Étant la plus grande glande du corps humain, il régule le métabolisme, élimine les toxines et remplit des centaines d'autres fonctions.

Cependant, sous l'influence de nombreux facteurs, le foie peut échouer. Le plus souvent, cela se produit à la suite de lésions des cellules du corps du patient et de la violation de ses fonctions principales. Dans la plupart des cas, le tableau clinique est presque identique: une personne a le foie après avoir mangé et des symptômes supplémentaires, tels qu'une lourdeur de l'estomac et une amertume de la bouche, apparaissent.

La maladie du foie, principale cause de douleur dans l'hypochondre droit

Selon les médecins modernes, les causes de la douleur dans l'hypochondre droit (c'est là que se trouve le foie) après un repas peuvent être très diverses, mais elles sont le plus souvent le signe d'une maladie évolutive.

Ces sensations douloureuses apparaissent généralement comme un symptôme de maladies telles que:

  • l'échinococcose;
  • l'hépatite;
  • la cirrhose;
  • un abcès;
  • éducation oncologique.

Dans chacun des cas énumérés de douleur dans le foie ont leurs propres caractéristiques et sont accompagnés de symptômes supplémentaires.

Échinococcose

L'échinococcose est une maladie hépatique parasitaire rare, mais très dangereuse, causée par le ver Echinococcus, qui vit sous la forme d'une larve dans le tissu hépatique. Bien que la larve ait de petites dimensions, cela ne pose pas de problème, mais dans le cas de sa croissance, le flux sanguin dans le foie est perturbé, la capsule de l'organe s'étire et une vive douleur à l'arme blanche survient. Parfois, dans le contexte de la maladie, une personne développe une forte réaction allergique et un choc anaphylactique. Une telle condition est dangereuse pour la vie du patient et nécessite une hospitalisation urgente.

L'hépatite

Dans la plupart des cas, l'hépatite se développe et est asymptomatique. Des symptômes tels que des douleurs persistantes dans le foie, une augmentation de sa taille, un jaunissement de la peau, une augmentation de la température corporelle, un assombrissement de l’urine, une décoloration des matières fécales ne sont possibles que dans les formes aiguës et chroniques.

Faites ce test et découvrez si vous avez des problèmes de foie.

La cirrhose

Répondant à la question de savoir pourquoi le foie fait mal après un repas, les experts modernes soulignent que, dans certains cas, il est associé au développement d’une maladie aussi dangereuse que la cirrhose du foie.

La cirrhose ne se développe pas immédiatement, mais sur plusieurs années. Pendant ce temps, le patient peut ressentir:

  • douleur sourde et tiraillante avant et après les repas;
  • jaunissement de la peau;
  • fièvre
  • nausées et vomissements avec du sang;
  • saignements de nez;
  • dyspepsie.

Des symptômes similaires sont caractéristiques d'un abcès, une maladie dans laquelle se forme une cavité contenant du pus dans le tissu hépatique.

Maladies oncologiques

Une autre cause dangereuse de douleur dans l'hypochondre droit peut être une tumeur bénigne ou maligne, dans laquelle le foie grossit considérablement, entraînant une douleur intense dans l'hypochondre droit.

Parmi les tumeurs bénignes pouvant entraîner des sensations douloureuses au côté droit et à l'hypochondre:

  • les adénomes;
  • kystes du foie;
  • les hémangiomes;
  • hyperplasie nodulaire.

Cependant, il convient de rappeler que la douleur hépatique est un symptôme des processus de cancer dans le corps humain uniquement aux derniers stades de la maladie.

Douleurs hépatiques avec lésions des organes voisins

Douleur dans le foie avec cholécystite

Dans la cholécystite, la douleur dans l'hypochondre droit est aiguë et s'étend à l'épaule droite, à l'omoplate et au bas du dos. Le syndrome douloureux survient soudainement et est si fort qu’il provoque un évanouissement. Des symptômes supplémentaires dans ce cas peuvent être des arythmies cardiaques, des nausées et des vomissements.

Douleur dans le foie pendant la gastrite

La colique hépatique dans la gastrite apparaît quelques heures après le repas. Dans la forme chronique de la maladie, ils sont de nature bénigne, en cas d'aggravation de la gastrite - une douleur intense de l'hypochondre droit s'étend au haut de l'abdomen, accompagnée de frissons, de météorites, de vomissements ou d'éructations acides, de fièvre.

Douleur dans le foie avec ulcère gastrique et ulcère duodénal

Dans les maladies ulcéreuses, les douleurs du foie surviennent généralement après avoir mangé, en particulier après avoir mangé des aliments gras et épicés. Ils ont un caractère douloureux ou coupant, s'étendent à toute la cavité abdominale et sont accompagnés de flatulences, éructations, vomissements, faiblesse générale, transpiration excessive.

Douleur dans le foie en violation du système biliaire

Comme le foie et le système biliaire sont directement liés, la colique hépatique est typique de la maladie des calculs biliaires, de la dyskinésie de la vésicule biliaire et du tractus biliaire. Habituellement, chez les patients avec un tel diagnostic, ils apparaissent peu de temps après avoir mangé, accompagnés de l'apparition d'amertume dans la bouche, dans de rares cas - avec des frissons et des vomissements.

La vésicule biliaire est particulièrement sensible aux aliments gras et aux aliments riches en protéines. Par conséquent, la douleur dans l'hypochondre droit chez les personnes souffrant de problèmes des voies biliaires est un phénomène fréquent.

La douleur dans le foie est très facilement confondue avec les sensations douloureuses qui se produisent dans d'autres organes et systèmes d'une personne. En particulier, des douleurs aux reins, à l'appendicite, au pancréas, aux poumons et même à la colonne vertébrale peuvent être administrées au foie.

Maladies infectieuses à l'origine de douleurs hépatiques

Dans la pratique médicale, il existe des cas où des lésions des cellules du foie et des douleurs dans l'hypochondre droit après un repas sont le résultat de maladies infectieuses progressives. Dans 15% des cas, des douleurs au foie surviennent lors d'infections telles que:

  • mononucléose infectieuse;
  • infection à adénovirus;
  • la grippe;
  • SRAS.

Dans le cas du diagnostic de ces maladies chez les patients, ainsi que des douleurs dans le côté droit, des symptômes caractéristiques et bien prononcés tels que maux de gorge, fièvre, écoulement nasal, toux sont observés.

Autres causes de douleur au foie

Le foie est étroitement lié aux autres organes et systèmes humains. Par conséquent, dans certains cas, l’inconfort et la douleur dans l’hypochondre droit peuvent être le résultat de divers troubles survenant dans le corps humain. En particulier, des douleurs au foie apparaissent à la suite:

  • malnutrition;
  • trop manger;
  • lésions ouvertes et fermées du foie;
  • prendre certains médicaments;
  • le stress.

Très souvent, une gêne hépatique survient à la suite d'un effort physique excessif. Le fait est qu’au cours d’une activité sportive une grande quantité de sang veineux s’accumule dans le foie et que la capsule de l’organe, parsemée de terminaisons nerveuses, augmente considérablement. Le foie commence à faire mal et la douleur s'aggrave si la personne a bien mangé avant ou après l'exercice.

Méthodes de diagnostic et de traitement

Pour éliminer les comorbidités et établir la véritable cause de la douleur dans la région où le foie est localisé, il est nécessaire de mener une étude diagnostique complète comprenant:

  • palpation de l'organe malade afin de déterminer sa taille;
  • évaluation de l'état de la sclérotique des yeux et de la peau;
  • analyse biochimique du sang et de l'urine;
  • échographie;
  • tomographie par ordinateur.

Le traitement symptomatique des douleurs hépatiques dépend de la cause de leur apparition. Si la douleur est associée à l'hépatite, conduisez un traitement antiviral à l'hôpital. En cas de maladie des voies biliaires, un traitement médicamenteux ou l'ablation de la vésicule biliaire est recommandée.

Si une attaque douloureuse se produisait soudainement et qu’il n’y avait aucune possibilité de faire appel à un médecin, l’état du patient pourrait être soulagé:

  • médicaments hépatoprotecteurs (Gepabene, Levinciale, Karsil, Essentiale, Enertiv, etc.);
  • médicaments antispasmodiques (No-Spa, Spasmalgon);
  • analgésiques (Ketanov, Diclofenac, etc.).

Mesures préventives

Les mesures de prévention qui aident à prévenir l'apparition de douleurs hépatiques après avoir mangé comprennent:

  • respect d'une nutrition adéquate;
  • rejet d'aliments gras, épicés et salés;
  • respect du régime de consommation (au moins 1,5 à 2 litres par jour);
  • perte de poids;
  • exercice modéré et sport;
  • rejet de mauvaises habitudes.

Cependant, la principale mesure préventive contre les coliques du foie est le régime n ° 5, qui vise à rétablir les fonctions du foie et de l’ensemble du système biliaire dans le cadre d’une nutrition normale et nutritive. Un tel régime permet de limiter l'utilisation de sel et d'éliminer complètement les aliments gras du régime alimentaire du patient, ainsi que les épices et les aliments riches en fibres brutes. L'accent est mis principalement sur les aliments fractionnés et la consommation d'aliments riches en protéines et en glucides, qu'il est recommandé de cuisiner en cuisinant, en cuisant et en mijotant.

Les coliques hépatiques et les douleurs qui surviennent après avoir mangé peuvent être un signal d'alarme. Par conséquent, lorsqu'ils apparaissent, il est nécessaire de consulter d'urgence un médecin afin d'exclure un certain nombre de maladies dangereuses et de préserver la santé de l'un des organes les plus importants et les plus indispensables de l'être humain - le foie.

Maux de foie après la graisse: que faire?

Le foie est l'organe le plus important du système digestif, ce qui affecte le travail du métabolisme et de la circulation sanguine. L'apparition de douleurs, de nausées et de sévérité après la prise d'aliments gras vous amène à réfléchir à votre santé et à en identifier les causes.

Pourquoi le foie fait-il mal après les aliments gras?

La douleur dans la cavité abdominale après l'ingestion d'aliments gras survient principalement pour deux raisons: une augmentation de la taille du corps et de la tension de ses parois, la présence de processus inflammatoires.

Symptômes et signes d'inflammation lorsque le foie fait mal après avoir mangé:

  • douleurs aiguës et douloureuses;
  • vomissements;
  • la diarrhée;
  • la constipation;
  • des démangeaisons;
  • jaunisse;
  • des nausées;
  • peau jaunie;
  • urine de couleur sombre.

Les maladies infectieuses virales, comme les hépatites B, C et D, peuvent être à l'origine d'une inflammation du foie. Dans cette maladie, la douleur après la survenue de graisse est encore pire. Le travail du foie est affecté par la consommation de nombreux antibiotiques et médicaments puissants. Ils contiennent des substances toxiques qui, en plus de leurs propriétés bénéfiques, ont un effet négatif sur les cellules du foie.

Les maladies du foie les plus courantes sont:

  • cholécystite;
  • la dysmotilité;
  • maladies de calculs biliaires;
  • cirrhose du foie;
  • stéatose;
  • maladies oncologiques;
  • l'hépatite;
  • l'hémochromatose;
  • fièvre jaune.

Quelles maladies provoquent des douleurs dans le foie après avoir mangé?

Pas toujours, si ça fait mal dans le foie après avoir mangé, cela est dû au travail incorrect du corps. Parfois, il est associé au développement de maladies pathologiques du système digestif. Le foie peut très longtemps combattre l’inflammation, les tumeurs et les maladies parasitaires, jusqu’à épuisement total.

Comme c'est un organe vital, il faut en prendre soin. Il ne doit pas être traité indépendamment, vous pouvez donc faire plus de mal. Pour la douleur et les symptômes, il est conseillé de consulter immédiatement un médecin.

Symptômes de la cirrhose:

  • douleurs sourdes et lancinantes;
  • vomissements et nausées;
  • la peau humaine acquiert une teinte jaune;
  • température corporelle élevée;
  • dyspepsie.

Avec le cancer du foie, les symptômes suivants se manifestent:

  • fatigue et légère faiblesse;
  • douleur dans le foie après avoir mangé;
  • l'apparition de fluide dans le corps;
  • diarrhée alternant constipation;
  • jaunissement du blanc des yeux.

Qu'est-ce que la nature de la douleur dans le foie

La cause de la douleur peut être facilement identifiée par sa nature. Par exemple, une douleur intense est le premier symptôme de la maladie - l'hépatite. La douleur apparaît brusquement et dure assez longtemps. Il est si puissant qu’une personne perd quelque temps sa capacité de travail et se fatigue rapidement.

Les sensations douloureuses aiguës dans le foie après avoir mangé sont causées par une maladie des voies biliaires. La raison peut être la sécrétion active de bile plus que la normale et la contraction accrue des parois de la vésicule biliaire, ce qui conduit à la formation de calculs. La nourriture épicée avec des douleurs dans le foie l’améliore encore.

La douleur douloureuse est typique de presque toutes les maladies pathologiques et chroniques. Cela se produit s'il est au stade final de développement ou s'il est passé à la forme chronique. Il augmente avec le stress et l'effort physique intense, les surtensions et les coudes prononcés.

Des douleurs palpitantes et aiguës dans le foie apparaissent lorsque:

  • augmentation et inflammation de l'organe;
  • insuffisance de la valve tricuspide;
  • dilatation des veines centrales;
  • cirrhose cardinale;
  • cholécystite aiguë;
  • la formation de calculs biliaires.

Que faire si le foie fait souvent mal après avoir mangé

Si vous remarquez souvent les symptômes listés de douleur dans le foie après avoir mangé, vous devez contacter immédiatement la clinique pour une assistance médicale. Après les tests, le médecin déterminera quels médicaments prendre pour soulager la douleur au foie conformément au tableau clinique de la maladie.

Si vous allez chez un spécialiste dans un proche avenir n'est pas possible, alors vous pouvez suivre des règles assez simples et faciles.

Que faire si le foie et la diarrhée vous font mal:

  • la prophylaxie peut être réalisée avec des agents cholérétiques à base d'herbes médicinales, par exemple, la collecte avec l'immortelle, l'artichaut et la stigmatisation du maïs;
  • la douleur aiguë peut être supprimée avec des médicaments antispasmodiques spéciaux;
  • régime pendant 15 jours;
  • ne pas manger des aliments aigres, épicés et frits;
  • utiliser de l'eau sans gaz;
  • consomme plus de riz et de son d'orge.

Le traitement du foie nécessite au moins un an, en fonction de la forme de la maladie et de sa gravité. Pendant le traitement, il est très important de suivre un régime strict et de refuser un effort physique intense.

Les remèdes traditionnels contre la douleur dans le foie aident également à soulager la douleur: thé au millepertuis, camomille et thé à la menthe. L'aneth, le fenouil et l'anis ont des propriétés antispasmodiques. Le matin avant le petit-déjeuner, vous devez boire un verre d'eau brute. En adhérant à toutes ces règles, avec le temps, la douleur ne vous dérangera plus.

Causes de la douleur dans le foie après avoir mangé

L’apparition d’une douleur dans l’hypochondre droit peut avoir de nombreuses causes. Si le foie fait mal après avoir mangé, il faut en rechercher la raison tant dans l'organe lui-même que dans le régime alimentaire. Ignorer la douleur dans la zone du foie n'en vaut pas la peine, car ils peuvent indiquer une maladie grave. Dans ce cas, des erreurs dans l'alimentation peuvent être un facteur provoquant l'apparition de symptômes de la pathologie sous-jacente.

Causes possibles

La participation du foie à la digestion est la production de bile, son accumulation dans la vésicule biliaire. Pourquoi le foie fait-il mal? La première chose à faire avec l'apparition d'une douleur dans l'hypochondre droit est de suspecter une violation de l'écoulement de la bile. Cette condition peut être provoquée par l'obturation du conduit avec calcul, un dysfonctionnement de la vessie ou un rétrécissement du tractus biliaire.

Le foie n’ayant pas de récepteurs nerveux, la douleur peut apparaître au stade avancé de la maladie, lorsque la taille accrue de l’organe étire la capsule fibreuse.

Causes de la douleur du foie après avoir mangé:

  • une augmentation de l'organe sur le fond de la cirrhose dans la phase initiale, une hépatite d'origine différente (auto-immune, toxique, infectieuse);
  • hépatite médicamenteuse, lorsque la mort des hépatocytes est due aux effets toxiques des médicaments;
  • maladies métaboliques héréditaires;
  • maladie de calculs biliaires. Dans ce cas, la douleur peut s'étendre à la région scapulaire, bas de l'abdomen;
  • inflammation des autres organes du tube digestif (gastrite, pancréatite) avec irradiation de la douleur dans la région du foie. Le syndrome de la douleur peut être si intense qu’une personne ne peut pas clairement indiquer le domaine de la douleur.

Nous attirons l'attention sur le fait que des sensations pas toujours douloureuses dans l'hypochondre droit indiquent des maladies du foie. Les symptômes peuvent être dus à:

  1. maladie rénale (pyélonéphrite). Le rayon de la douleur peut être tellement étendu que, en plus de la région lombaire, une douleur peut être ressentie dans l'hypochondrie;
  2. pathologie de la colonne vertébrale (ostéochondrose). La douleur peut augmenter lors d'un effort physique, soulève la charge;
  3. inflammation du tissu pulmonaire, pleurésie. Les symptômes cliniques de la pneumonie droite peuvent être représentés par une douleur dans l'hypochondre droit, sous l'omoplate, ainsi que par un essoufflement, de la fièvre et une toux.
  4. névralgie intercostale.

Complexe symptomatique

Corriger le diagnostic et déterminer la cause de la douleur dans le foie facilitera l'analyse des données anamnestiques et des symptômes cliniques.

Si la douleur dans le foie est due à la pathologie de l'organe lui-même, le tableau clinique peut être présenté:

  1. jaunisse. La peau, les muqueuses se jaunissent, l'urine s'assombrit, les selles s'éclaircissent;
  2. gonflement des membres inférieurs;
  3. douleur dans la région du foie;
  4. nausée, vomissement;
  5. dysfonctionnement intestinal, souvent la diarrhée;
  6. perte de poids. Sur fond de douleur, une personne refuse la nourriture, qui s'accompagne d'une perte de poids;
  7. des vertiges.

Tactique médicale

La première étape consiste à consulter un médecin. Cela est nécessaire pour établir la cause de la maladie, ainsi que la définition de la tactique médicale. Le patient est envoyé pour des analyses de sang qui établissent le niveau de bilirubine, de phosphatase alcaline, d’enzymes hépatiques, de protéines totales.

À partir des diagnostics instrumentaux, vous aurez peut-être besoin d’une échographie pour estimer la taille et la densité des tissus, examiner la vésicule biliaire et évaluer le flux sanguin.

Aide médicinale

Si vous avez des douleurs dans le foie après avoir mangé, vous pouvez prendre des médicaments antispasmodiques, par exemple, pas de silos. Les autres médicaments ne doivent pas être pris seuls pour ne pas aggraver l’état général.

Pour les maladies du foie, les groupes de médicaments suivants peuvent être prescrits:

  • hépatoprotecteurs;
  • agents enzymatiques;
  • des vitamines;
  • antispasmodiques;
  • médicaments qui stimulent la production et le mouvement de la bile;
  • médicaments antiviraux.

Régime alimentaire

Un point important de la thérapie est la nourriture diététique. Cela permet non seulement d'atténuer les symptômes de la maladie, mais aussi de normaliser les processus métaboliques dans le corps, afin d'améliorer la fonction digestive.

L'efficacité du régime numéro 5 est prouvée depuis de nombreuses années. Notez que le régime alimentaire ne pourra pas restaurer complètement la structure du foie et guérir les hépatocytes morts. Dans le même temps, une nutrition adéquate arrêtera le processus pathologique et fournira les conditions favorables à la normalisation de la fonction à l'aide de médicaments.

Le système de nutrition sanitaire pour 80 ans est inclus dans le schéma de traitement des maladies du foie.

Le régime numéro 5 est basé sur le respect de certaines règles de nutrition, qui incluent des caractéristiques de cuisson, ainsi que certaines restrictions dans vos plats préférés. Le tableau 5 est indiqué pour les personnes atteintes d'hépatite, de cholécystite, avec présence de calculs dans la vésicule biliaire, d'inflammation aiguë et d'évolution chronique.

Le but du régime est de rétablir le fonctionnement physiologique de la vésicule biliaire, des conduits et du foie. Chaque cas doit être considéré séparément. Il est nécessaire pour la correction du régime alimentaire en tenant compte des caractéristiques individuelles de l'organisme (réactions allergiques, pathologie concomitante). Il existe plusieurs types de régime numéro 5:

  1. 5a - affecté au stade aigu de l'hépatite, la cholécystite, avec JCB;
  2. 5l / w - aide à la cholécystite chronique avec stase biliaire;
  3. 5p - recommandé pour la pancréatite sans exacerbation;
  4. 5p - dans la période postopératoire, lorsque l'intervention chirurgicale a été réalisée sur les lésions ulcéreuses de l'estomac;
  5. 5 pcs - prescrits pour l'hépatite, la duodénite, l'hépatite, dans la période postopératoire (après cholécystectomie).

Compte tenu du régime équilibré, caractéristique du régime numéro 5, ce régime peut être suivi pendant deux ans. De plus, le régime vous permet de normaliser votre poids en contrôlant la teneur en calories des produits. En observant les restrictions alimentaires, le corps est nettoyé en douceur des produits toxiques du métabolisme.

Au cœur de la table numéro 5 - un régime alimentaire équilibré, à base de glucides, de protéines et de fibres. De plus, le régime implique:

  • restriction de sel;
  • réduire les aliments riches en graisses et en acide oxalique;
  • rejet des aliments frits;
  • contrôle de la température de la nourriture (il est interdit trop chaud, froid);
  • cuire à la vapeur, en utilisant bouillir. Les produits cuits et cuits au four sont autorisés dans de rares cas;
  • augmentation de l'utilisation d'aliments chauds effilochés;
  • contrôle du régime d'alcool;
  • split repas fréquents.

L'alimentation implique un apport quotidien en protéines allant jusqu'à 85 g, en glucides - 335 g, en lipides - 84 g, en sel - pas plus de 8 g, à raison de 1,5 litre par jour. Teneur calorique de la nourriture - 1550-2800 kcal par jour.

Repas autorisés

Le tableau numéro 5 permet:

  1. soupes de légumes en purée. Ils peuvent également être fabriqués à partir de fruits, de céréales, de produits laitiers. Le sel est nécessaire après la cuisson;
  2. viande maigre cuite à ébullition, cuisson au four, à la vapeur. Vous pouvez manger du boeuf maigre, du lapin, du poulet;
  3. poisson (perche, brochet et morue);
  4. pilaf en combinaison avec de la vapeur, de la viande bouillie;
  5. produits laitiers (lait, kéfir, fromage cottage faible en gras, fromage). Le lait condensé n'est autorisé qu'avec du thé, de la crème sure - avec une salade en forme de vinaigrette;
  6. bouillie sur l'eau, avec un peu de lait écrémé ajouté. Le porridge autorisé est le sarrasin, l'avoine et la semoule. Macaroni - uniquement à partir de grades fermes;
  7. le blé d'hier, les produits de boulangerie de seigle. Deux fois par semaine, vous pouvez manger des muffins sans ajouter de matières grasses (craquelins, biscuits). Pour remplir les tartes, vous pouvez prendre de la viande, des pommes, du fromage cottage;
  8. œufs - un par jour;

La viande et les produits à base de poisson sont servis dans une forme pâteuse. De temps en temps, un morceau de viande solide est autorisé, mais sans peau.

Restrictions alimentaires

Un régime alimentaire nutritif ne doit pas contenir de produits stimulant la production d’enzymes pancréatiques, provoquant une augmentation de la flatulence dans les intestins et accélérant le péristaltisme. En cas de diarrhée fréquente, il est recommandé de réduire la consommation de graisse.

Avec le développement de complications des maladies du foie sous forme d'inflammation de la membrane muqueuse d'autres organes digestifs, il est nécessaire d'utiliser exclusivement des aliments frottés, à l'état pâteux, préparés à l'aide de vapeur.

  • bouillon de champignons, viandes grasses;
  • soupe à l'oseille, soupe aux choux, okrochka;
  • viandes grasses, foie, produits en conserve, viandes fumées, pâtés;
  • lait gras;
  • oeufs (frits);
  • céréales (maïs, blé);
  • épices chaudes, additifs;
  • cuisson fraîche;
  • bonbons (chocolat, crème glacée);
  • agrumes, raisins;
  • boissons à gaz, café, alcool.

Médecine populaire

En ce qui concerne la médecine traditionnelle, pour maintenir le foie, vous pouvez utiliser les recettes suivantes:

  1. le jus de chou frais doit être bu dans un volume de 120 ml deux fois par jour avant les repas;
  2. jus de carotte, vous devez boire 120 ml trois fois par jour;
  3. 15 ml de jus de radis doivent être pris trois fois avec un canard;
  4. 30 g de graines de chardon, réduites en poudre, doivent être remplies avec 470 ml d'eau, bouillies jusqu'à ce que la quantité totale d'eau soit divisée par deux. Buvez 15 ml toutes les heures pendant 20 jours;
  5. Il faut 5 g de poudre de chardon-Marie pour remplir avec 280 ml d’eau bouillante, laisser reposer pendant un quart d’heure, filtrer, boire du thé trois fois par jour;
  6. le maïs mûr peut être brassé avec de l'eau bouillante, boire au lieu du thé;
  7. l'extrait d'eau de propolis (1 goutte) doit être dilué dans 50 ml d'eau. La dose quotidienne doit être augmentée d’une goutte et atteindre 40 gouttes. Il est recommandé de boire une demi-heure avant les repas, le matin.

Prévention

Pour maintenir l’état physiologique du foie, il suffit de bien manger, de renoncer à l’alcool, de contrôler la gravité des efforts physiques et de suivre scrupuleusement les doses et la durée de l’évolution thérapeutique des médicaments hépatotoxiques. Il est plus facile d'adhérer aux recommandations préventives que de souffrir du syndrome de douleur prononcée et de traiter l'insuffisance hépatique pendant une longue période.

Douleurs du foie: pourquoi apparaissent-elles et que faire pour les éliminer?

La maladie du foie est appelée "la deuxième épidémie de notre siècle". Diverses pathologies de ce corps occupent l'une des premières places en termes de prévalence et la cinquième cause de décès la plus fréquente. C'est pourquoi l'apparition de douleurs dans le foie devrait leur prêter une attention particulière, car cette glande ne se fait sentir que dans les cas les plus graves.

Pourquoi le foie "fait mal"

Le foie est la plus grande glande du corps humain et remplit plus de 70 fonctions. Il est situé dans l'hypochondre droit sous le diaphragme. L'unité structurelle et fonctionnelle du foie est ce que l'on appelle le lobule hépatique - hexaèdre, à travers lequel passe la veine médiane. Du centre à la périphérie, les plaques hépatiques, constituées d'hépatocytes - cellules hépatiques, divergent. Les capillaires sanguins et biliaires traversent chaque lobule.

Le poids approximatif du foie est de 1,5 kg, sa taille varie de 26 à 30 cm de droite à gauche et de 22 cm à l'avant et à l'arrière - l'organe est situé dans une capsule spéciale, qui est une membrane à deux couches. La première couche est séreuse, la seconde est fibreuse. La capsule fibreuse pénètre dans l'organe, formant un squelette, dans les cellules où se trouvent les lobules hépatiques.

Lorsque nous parlons de «douleurs» dans le foie, il faut comprendre que cet organe lui-même ne peut pas être malade en raison de l'absence de terminaisons nerveuses, les soi-disant points de douleur. Une douleur ou un inconfort survient avec une augmentation de la glande et un allongement de la capsule. Si le foie est «douloureux», cela signifie qu'il est hypertrophié de manière significative et que vous devriez voir un médecin le plus tôt possible. La plupart des Russes ne sont pas enclins à prendre au sérieux la "douleur" au foie, ce qui est une grave erreur. Cet organe joue un rôle extrêmement important dans de nombreux processus métaboliques dans le corps, et la mort des cellules du foie entraîne invariablement des conséquences et des maladies très graves. Bien que le foie ait une très grande capacité de régénération, le processus pathologique chronique devient irréversible à un moment donné, et donc incurable. Par conséquent, la prévention des maladies de ce corps est extrêmement importante.

Nous énumérons donc les principales fonctions du foie:

  • Neutralisation et élimination des substances toxiques formées dans le corps et piégées de l'extérieur.
  • Synthèse de diverses substances biologiquement actives.
  • Production de glucose, synthèse de certaines hormones et enzymes.
  • L'accumulation et le stockage de "en réserve" de diverses substances - glycogène, vitamines, cations métalliques.
  • Séquestration du sang - le foie peut contenir jusqu'à 400 grammes de sang «disponible».
  • Participation au métabolisme des protéines et des lipides (lipides), synthèse du cholestérol, des acides biliaires et du pigment biliaire de la bilirubine.

Le métabolisme lipidique est le processus de scission, de transport et d'échange de lipides constitué d'alcools et d'acides gras. Les lipides complexes - phospholipides - sont composés d’acides gras supérieurs et d’un résidu d’acide phosphorique. La substance active dominante des phospholipides - la phosphatidylcholine, est impliquée dans la protection des membranes cellulaires.

Symptômes et causes des maladies du foie

Donc, si votre foie est «douloureux», vous devriez faire attention à la présence d'autres symptômes indiquant la pathologie de cet organe. Aux premiers stades de la maladie, ils ne se manifestent pas et peuvent être complètement absents pendant une longue période. Dans certains cas, il existe des signes non spécifiques inhérents à divers processus pathologiques dans le corps. Par exemple, le patient peut ressentir un sentiment général de faiblesse, une fatigue accrue. Il y a des troubles du sommeil, l'apathie et la dépression, une irritabilité accrue. Cela est dû à une augmentation du niveau d'intoxication du corps - le foie cesse de remplir pleinement sa fonction de «filtre universel», ce qui fait que tous les organes et le système nerveux souffrent sans exception.

En outre, il peut y avoir des températures subfébriles (37–38 degrés) avec des états fébriles intermittents, des douleurs articulaires et musculaires, des démangeaisons cutanées, des modifications du goût, une perte d’appétit, des nausées légères, une mauvaise tolérance aux aliments gras, des selles anormales, des maux de tête et des vertiges lourdeur et malaise à l'estomac. Aux stades ultérieurs, il se peut que vous ressentiez des douleurs tirantes et sourdes dans le foie, un jaunissement de la peau et du blanc des yeux (jaunisse), une modification importante du poids corporel (perte de poids soudaine ou prise de poids), une éruption cutanée sur la peau. Un taux de cholestérol élevé et des selles grasses peuvent indiquer une violation du métabolisme des lipides.

Des symptômes tels que l'élargissement de la rate, des varices de l'œsophage et de l'estomac, une ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale), une encéphalopathie hépatique, une perte de cheveux sont indiqués.

Les causes les plus courantes de douleur dans le foie sont les suivantes:

  • Intoxication chronique causée par l'ingestion d'alcool, de drogues ou d'empoisonnement par des produits chimiques (d'origine végétale, animale ou technologique).
  • Infections virales, bactériennes et parasitaires.
  • Processus de la tumeur.
  • Maladies de l'appareil digestif, maladies auto-immunes, pathologie génétique.

Selon l'OMS, environ 40% des Russes courent un risque de dommages hépatiques liés à l'alcool, 27% souffrent de stéatose hépatique non alcoolique. Environ 5 000 000 de nos compatriotes sont atteints d'hépatite C chronique. Dans différents pays, la cirrhose alcoolique représente 20 à 95% de toutes les maladies du foie, infections virales (hépatite) - 10 à 40%. Environ 170 millions de personnes dans le monde souffrent d'hépatite C, soit deux fois plus - l'hépatite B.

Que faire si le foie «fait mal»?

Si vous ressentez des douleurs dans le foie, contactez immédiatement un hépatologue ou un gastro-entérologue. Après un examen physique et une anamnèse, un spécialiste peut vous diriger vers des examens cliniques, biochimiques et sérologiques du sang, des matières fécales et de l'urine, ainsi que sur une échographie du foie et des voies biliaires. Il faudra exclure ou confirmer la présence d'hépatite virale ou mécanique, de stéatose hépatique, d'autres troubles fonctionnels du foie et de la vésicule biliaire.

Une surveillance constante par un gastro-entérologue et un hépatologue est nécessaire pour toutes les personnes qui consomment régulièrement de l'alcool, sont obèses et souffrent de diabète.

Les médicaments

Quelles que soient les causes de la douleur dans le foie, les médecins recommandent souvent l'utilisation de médicaments appelés hépatoprotecteurs destinés à restaurer les fonctions du foie et à protéger contre les lésions des hépatocytes - les cellules du foie. Actuellement, environ 700 médicaments de cette catégorie sont enregistrés en Russie. Tous les hépatoprotecteurs sont constitués de diverses combinaisons de substances actives de 16 groupes. Considérez les principaux ingrédients actifs des hépatoprotecteurs:

  • Les phospholipides sont les éléments constitutifs des membranes cellulaires. Ils interviennent dans la "dissolution" du cholestérol "nocif" et alimentent l'organisme en acide phosphorique. Ainsi, les préparations à base de phospholipides restaurent la structure des cellules hépatiques, empêchent la formation de tissu conjonctif (fibrose), aident à normaliser les échanges protéiques et lipidiques.
  • L'acide glycyrrhizinique est une substance naturelle qui fait partie de la racine de réglisse. Ce composant a des effets antifibrotiques, anti-inflammatoires et antioxydants. L’efficacité de l’acide glycyrrhizique a été démontrée dans 54 études cliniques conduites sur différentes catégories de patients, y compris des patients atteints d’hépatopathie alcoolique ou non alcoolique. À la suite des recherches, le profil d'innocuité de l'acide glycyrrhizique a été jugé favorable, ce qui lui a permis d'être inclus dans les recommandations de l'Association pour l'étude du foie en Asie-Pacifique (APASL). Les médicaments associant phospholipides et acide glycyrrhizique ont un double effet positif sur la fonction hépatique.
  • Les groupes de médicaments distincts sont les hépatoprotecteurs basés sur les acides aminés: méthionine, adémétionine et ornithine, ainsi que les vitamines des groupes B, C, E et l’acide lipoïque. L'acide lipoïque ou thioctique est une substance de type vitamine aux propriétés antioxydantes proche de l'action des vitamines B. Ces types d'hépatoprotecteurs aident à réduire la concentration de glucose dans le sang, à augmenter le glycogène dans le foie, à réguler le métabolisme des lipides et des glucides, à améliorer la fonction hépatique, à réduire l'effet destructeur toxines sur les hépatocytes.

Régime alimentaire

Pour les douleurs au foie de toute étiologie, le régime dit n ° 5 (ou plus sévère, n ° 5a) est prescrit dans le but de réduire la charge de cet organe. Il est recommandé que les repas réguliers en petites portions 5-6 fois par jour, le régime alimentaire doit être complet et équilibré. Le jour où vous devez boire au moins 1,5 litre d'eau. Les boissons sucrées, le thé fort et le café doivent être exclus. Il est nécessaire de limiter l'utilisation de produits contenant des conservateurs et d'autres additifs chimiques nocifs. Il faut refuser frit, salé, mariné, fumé. Les aliments doivent être bouillis, cuits à la vapeur ou au four. Les graisses d'origine animale (viande grasse et bouillons de viande) et les graisses de confiserie (notamment la margarine) doivent être exclues du régime alimentaire. Produits laitiers gras interdits (plus de 6% de matières grasses), chocolat, crème glacée, confiserie. Il est également déconseillé d'utiliser les types de légumes suivants: légumineuses, radis, épinards, radis, oseille, ail, oignons, fruits aigres et baies.

Phytothérapie

La médecine traditionnelle et la phytothérapie offrent de nombreux outils pour le "nettoyage" du foie et le rétablissement de ses fonctions. Parmi les produits les plus connus, citons le chardon-Marie, la chicorée, une infusion de chélidoine ou de calendula. Ces plantes médicinales sont vendues en pharmacie sans ordonnance du médecin. Cependant, cela ne signifie pas qu'ils sont absolument sans danger et qu'ils auront un effet extrêmement positif sur le corps. Ces fonds ne peuvent être utilisés qu'après avoir consulté un médecin, notamment en cas d'atteinte hépatique grave. La phytothérapie renvoie davantage à la prévention qu'au traitement, et ne remplace en aucun cas les mesures médicales. Si elle est utilisée de manière incorrecte, elle peut avoir un effet négatif non seulement sur le foie, mais également sur d'autres organes.

Mode de vie

Lorsque la douleur dans le foie est une condition préalable, il faut changer de mode de vie. En particulier, il est nécessaire d’abandonner toute mauvaise habitude: fumer, consommer de l’alcool, des fast foods, des plats cuisinés. En présence de facteurs environnementaux défavorables, les loisirs en plein air fréquents, les traitements en sanatorium, le refus de travailler dans des industries dangereuses, une activité physique modérée sont recommandés. Le respect de la routine quotidienne est particulièrement important: le sommeil profond est le meilleur remède. Les cours d'autoformation et de méditation ne seront pas superflus, car le stress et les surcharges émotionnelles constituent une menace sérieuse pour le foie.

Comme il ressort de notre examen, la thérapie médicamenteuse moderne repose souvent sur des substances d'origine naturelle - vitamines, acides aminés, glycyrrhizine et acide lipoïque, etc. Cependant, ils peuvent être utilisés s'ils sont proposés par la médecine conventionnelle, qui repose toujours sur des méthodes factuelles et n'offre pas de médicaments non testés en tant qu'agents thérapeutiques. On peut dire la même chose des régimes: il n’existe qu’un ensemble de lois régissant l’alimentation appropriée: il s’agit d’un régime scientifiquement fondé n ° 5, conçu pour les personnes souffrant d’insuffisance hépatique. Aucun autre régime à la mode, comme celui de la «grand-mère», pris aveuglément sur Internet, ne peut être utilisé!

Comment "renforcer" le foie?

Comme déjà mentionné, il existe un grand nombre de prototypes d'hépa pour la prévention et le traitement des maladies du foie, mais il convient de rappeler que peu d'entre eux ont fait l'objet d'un cycle complet d'études cliniques. Certains médicaments sont également vendus à un prix déraisonnablement élevé. Les scientifiques russes ont récemment distingué un complexe unique de phospholipides et d’acide glycyrrhizique. Cette association a été testée sur des patients atteints de maladie alcoolique du foie, de stéatose hépatique non alcoolique et de maladie du foie induite par un médicament. Dans toutes les études menées, des résultats positifs ont été obtenus: l’action anti-inflammatoire et antifibrotique de l’acide glycyrrhizique a été prouvée. L'association de ces substances est incluse dans les normes pour le traitement des maladies du foie, approuvées par le ministère de la Santé de la Fédération de Russie, ainsi que dans la liste des médicaments essentiels et essentiels (médicaments essentiels et essentiels).

  • Le médicament combiné à base de phospholipides et d'acide glycyrrhizique occupe le premier rang en termes de prescription par les thérapeutes de médicaments ATX - classe A05B "Préparations pour le traitement des maladies du foie" (selon une étude de Synoveit Comcon LLC datée de novembre 2014).
  • L'efficacité clinique et le profil de sécurité favorable de l'acide glycyrrhizique ont été confirmés à plusieurs reprises (54 essais cliniques), cette substance a un large éventail d'indications d'utilisation.

La combinaison d'acide glycyrrhizique et de phosphatidylcholine (composant principal des phospholipides essentiels) exerce un effet protecteur et régénérateur sur les cellules du foie - les hépatocytes, renforçant leurs parois et rendant les membranes intercellulaires élastiques.

Le foie est un organe très robuste et il s’effondre lentement. Par conséquent, il faut comprendre que tout traitement médicamenteux pour les maladies du foie, visant à restaurer les fonctions de cette glande, n’est pas un problème ponctuel, il faut un traitement de plusieurs mois combiné à un régime strict et à des changements de mode de vie.

Pourquoi le foie fait mal

La douleur vient de la capsule du foie lorsque le foie, en raison de lésions de ses cellules, grossit et étend sa membrane, mais le plus souvent ce n’est pas elle qui génère des soupçons de douleur dans le foie, mais la vésicule biliaire à cause de l’inflammation du mur, de la stagnation de la bile et du mouvement de celle-ci. des pierres.

Que font les sensations désagréables dans l'hypochondre droit, habituellement caractérisé par une douleur au foie, que peut-on faire pour améliorer le bien-être? Quels aliments doivent être limités: à quoi le foie fait-il mal?

Cet article vous expliquera les causes de la douleur et les moyens de vous en débarrasser, bien sûr, si elle ne nécessite pas de soins médicaux urgents, et la question se situe simplement dans la régulation du corps. De tels cas - la majorité!

Le système Sokolinsky pour le nettoyage du foie et le soutien nutritionnel des cellules hépatiques existe depuis plus de 13 ans et, avec l’aide de remèdes naturels, l’organe à problème est habituellement entretenu pendant le premier mois. Et en conséquence, le malaise disparaît de lui-même.

Avant de prendre des remèdes naturels, il est utile d'obtenir une consultation, des analyses biochimiques, des échographies, des données IRM, si elles ont été effectuées, ainsi que les caractéristiques de votre régime alimentaire et de votre mode de vie. La consultation est disponible dans n'importe quelle ville, grâce à l'utilisation de Skype.

Mais pourquoi le foie fait-il mal? La douleur, ressentie comme le foie, survient dans la capsule ou dans les organes voisins, par exemple dans la vésicule biliaire. Le fait est que le foie lui-même (c'est-à-dire ses tissus) ne peut pas nuire: il n'a pas de terminaison nerveuse. Le Seigneur a pitié de ceux qui aiment la charger de malnutrition, d’alcool, de drogue.

Les causes d'inconfort du côté droit peuvent être:

Hépatite virale, alcoolique et médicinale (formes aiguës et chroniques)
Attaque herpétique par le virus de l'herpès de divers types
Entérovirus (infections intestinales)
Toxoplasmose
Tumeur dans les tissus (kyste, autre tumeur)
La cirrhose
Hyperbilirubinémie fonctionnelle (bilirubine métabolique)
Stéatose (hépatite grasse)
Lésion parasitaire (opistorchia, echinococcus)

Parmi les mauvaises habitudes et caractéristiques de la vie les plus touchées par le foie:

Conditions de travail nuisibles dans la production chimique, métallurgique, pendant les travaux de peinture
Fumer, boire de l'alcool à des doses de plus de 50 ml par jour de forte ou de 100 ml par jour de vin.

Une douleur dans le foie une heure ou deux après avoir mangé ou "bu" suggère que le mouvement de la bile dans les voies biliaires est perturbé. La cause de cette affection peut également être le spasme du sphincter d’Oddi, le chevauchement de sa tumeur ou de sa pierre.

Le mécanisme par lequel l’inconfort se développe est toujours la même stagnation de la bile dans les canaux biliaires et les canaux intrahépatiques, et au fil du temps, des problèmes organiques du premier groupe (tels que tumeurs, cirrhose, hépatites graisseuses) se développent.

Comment le foie fait mal (symptômes d'un foie malade)

Les sensations douloureuses à droite sous les côtes sont douloureuses, cambrées ou aiguës, elles ont une intensité et une durée différentes. Dans le même temps, des douleurs peuvent être ressenties sous les omoplates, dans le cou, dans le dos.

Lorsque je découvre à la consultation à quel point le foie est douloureux, les symptômes les plus associés apparaissent:

Nausée, éructations
Bouche amère
Maux de tête
Léthargie, fatigue rapide
Pâleur et couleur jaune de la peau et de la sclérotique (pas toujours)
Déficience des selles - constipation ou diarrhée

Lorsque les voies biliaires sont obstruées, les selles deviennent très claires et l'urine devient foncée en "bière", la peau démange sévèrement (un besoin urgent de consulter un médecin.
En cas d'atteinte hépatique aiguë, la température peut monter jusqu'à 39-40 С (il est nécessaire de consulter un médecin immédiatement).

Si des vomissements de bile apparaissent, c’est aussi une raison pour un traitement urgent: il est possible de pincer les voies biliaires.

L'hépatite chronique se caractérise par les symptômes ci-dessus, mais avec l'ajout de signes d'atteinte hépatique grave et à long terme:

"Étoiles" vasculaires sur le dos, la poitrine et le visage
Paumes "du foie" (rougeurs plus ou moins sévères)
Saignements nasaux et ecchymoses fréquents dus à un trouble de la coagulation
Rate élargie
Ralentissements du rythme cardiaque
Changements dans la psyché - tendance à la dépression, irritabilité

Régime pour le foie. Qu'est-ce qui blesse le foie en premier lieu?

Un régime pour le foie est la principale méthode de traitement et de prévention de tout trouble. Sans cela, ni le traitement classique du foie avec des médicaments, ni la restauration de l'autorégulation à l'aide d'herbes, d'acides aminés et d'autres remèdes naturels ne seront efficaces.

Qu'est-ce qui ne peut pas? Ce qui fait le plus mal souvent:

1. Graisse (en particulier de graisse animale chauffée)
2. frit
3. aigu
4. Fumé
5. Alcool (surtout liqueurs et liqueurs)
6. chocolat

Vous pouvez manger de la viande maigre bouillie (veau, poulet sans peau), du poisson maigre bouilli ou cuit à la vapeur, des céréales, des salades de légumes, des ragoûts, des fruits, du persil, de la coriandre et de l'aneth.

Le foie "n'aime pas" l'amer et le piquant, mais aime le sucré (bien entendu, dans des limites raisonnables et d'origine naturelle). Bien sûr, vous pouvez choisir empiriquement dans votre alimentation ce que votre foie a mal, mais les six principaux types d’aliments énumérés ici doivent être éliminés au maximum. Lorsque le foie se rétablit dans 2-3 mois, ils peuvent être soigneusement restitués. Ce qui compte, ce n’est pas seulement l’exclusion de ce qui est pire, mais aussi la relation avec les aliments habituels: céréales, légumes. Si vous augmentez la quantité de fibres dans votre alimentation, les irrégularités disparaîtront.

Régime d'alcool en plus de l'eau minérale médicinale spécialement prescrite - l'eau propre est d'au moins 1 litre par jour et jamais après les repas.

Si, après l'examen, aucun diagnostic nécessitant une intervention urgente du médecin n'a été posé, si rien ne menace votre vie à l'heure actuelle et si vous n'avez même pas reçu de préparation particulière, faites attention au système Sokolinsky. Avec l'aide de nutriments naturels, il aidera à restaurer la nutrition des cellules du foie et à améliorer la structure de la bile.

Vous pouvez regarder une vidéo ou télécharger le livre «Des méthodes compréhensibles de promotion de la santé: pour les personnes pressées et raisonnables», et il est toujours utile d'utiliser les conseils (disponibles, quelle que soit la ville dans laquelle vous vivez).

Liens utiles:

Complexe de nettoyage du foie au centre Sokolinsky de Prague (vidéo)

Top