Catégorie

Articles Populaires

1 L'hépatose
Tests d'hépatite
2 Les produits
Celandine et traitement du foie
3 La cirrhose
Cancer du foie
Principal // Jaunisse

Douleur au foie


Seul un spécialiste peut déterminer ce que signifie la douleur dans le bon hypochondre et si c'est le foie qui fait mal. Souvent, les patients, s’assurant de souffrir d’une maladie du foie, ne savent même pas où elle se trouve et, lors de l’examen, ils révèlent une maladie des organes voisins. Il est utile que tout le monde apprenne comment le foie fait mal, car dans le corps humain, le travail de cet organe ne peut être comparé qu'au muscle cardiaque dans son caractère indispensable et constant.

Pourquoi avons-nous besoin d'un foie et où est-il situé?

Chez l'homme, le foie est un organe multifonctionnel non apparié, qui fait référence au parenchyme, ce qui signifie l'absence de cavité à l'intérieur, remplie de tissus et de cellules. Ce n’est pas pour rien qu’ils l’appellent «usine biochimique».

C'est ici que la masse de substances nécessaires au maintien de la santé est synthétisée (protéines, vitamines, hormones, agents de coagulation du sang et anticoagulants, protection immunitaire). C'est un organe qui fournit de l'énergie pour la vie des cellules, un dépôt de sang. En même temps, il traite les scories, débarrasse le corps des substances toxiques et participe à la digestion.

L'emplacement peut être défini comme le coin supérieur droit de la cavité abdominale. Devant couvert de côtes. Le point le plus élevé se situe au niveau de la cinquième côte. Le bord inférieur dépasse généralement légèrement de l'hypochondre droit. Le lobe gauche du foie pénètre dans la zone épigastrique et est situé au-dessus de l'estomac.

Sur la surface arrière se trouvent des creux qui pénètrent dans le pôle supérieur du rein droit et dans la tête du pancréas. Le bord inférieur recouvre la vésicule biliaire avec les conduits et la courbure du duodénum.

Pour savoir exactement où le foie fait mal, il est nécessaire de savoir de quel côté commence la douleur, où elle se propage, son caractère, les symptômes qui l'accompagnent.

Le mécanisme de la douleur

À l'intérieur du foie se trouvent des cellules du foie (hépatocytes), des vaisseaux sanguins, des voies biliaires. La structure entière est divisée en segments. Ils n'ont pas de terminaisons nerveuses. Pourtant, les médecins sont certains que le foie peut lui faire mal, mais la douleur ne se forme pas dans le parenchyme de l'organe, mais dans les récepteurs nerveux de la capsule de Glisson qui l'entoure.

Pour ce faire, le corps doit augmenter de taille (gonflement, débordement de sang, inflammation, néoplasme) et étirer la capsule. L'intensité de la douleur dépend de la force de tension. La douleur dans le foie peut être associée à une pression externe sur la capsule et le péritoine provenant des «voisins» élargis.

Une autre option est la transition de la réaction inflammatoire vers les feuilles adjacentes du péritoine (périhépatite), très riche en terminaisons nerveuses. Les causes de douleur dans le foie peuvent être associées à la pathologie du corps lui-même ou d’autres, qu’il soit fonctionnel ou organique.

Qu'est-ce qui cause la douleur dans le foie?

Les causes de douleur dans le foie de nature fonctionnelle, par opposition à organique, sont éliminées après la cessation de l'effet de l'irritant, du repos, de la normalisation de la nutrition ou des procédures apaisantes. Ceux-ci comprennent:

  • intoxication alcoolique avec une dose unique de boissons contenant de l'alcool;
  • surmenage physique;
  • condition stressante;
  • trop manger gras, viande alimentaire;
  • médicaments non contrôlés.

Les causes organiques incluent toutes les maladies du parenchyme hépatique. Ils perturbent la structure des hépatocytes, provoquent une nécrose et le remplacement par du tissu conjonctif non fonctionnel. Pourquoi le foie fait mal à une personne en particulier ne peut être retrouvé qu'après un examen approfondi. Les détails des caractéristiques distinctives et de l'évolution de la maladie seront discutés ci-dessous.

Caractéristiques de la douleur

La douleur dans le foie a une "couleur" différente, décrivent ses patients avec une nuance émotionnelle qui met l'accent sur la durée de la souffrance humaine.

Douleurs douloureuses et lancinantes

Si le patient indique qu'il "gémit dans l'hypochondre à droite", il faut comprendre que le processus a une évolution chronique, souvent en cours d'exécution. Les douleurs fonctionnelles ne font pas mal. Habituellement, dans le même temps, inquiet de la sensation de lourdeur après avoir mangé et fait de l'exercice ou pour aucune raison.

En tirant des douleurs sourdes s'étendent vers le haut et dans le dos (au cou, à l'épaule, à l'épaule). Renforcé par les perturbations, les pentes. Accompagné de nausée, distension abdominale, éructations, selles instables. L’apparition d’une jaunisse de la sclérotique et de la peau suggère le passage de la maladie au stade aigu, éventuellement sans intensité douloureuse suffisamment prononcée. Les patients développent une faiblesse, des démangeaisons de la peau.

Douleur sourde

La douleur du caractère terne est très semblable à la pathologie du système hépatobiliaire. La capsule fibreuse s'étire sur toute la surface, évitant ainsi une localisation claire de la douleur. Différencier la maladie est possible avec l'aide de l'enquête.

Dans le même temps, d'autres symptômes doivent être pris en compte. Par exemple, avec les néoplasmes, une douleur sourde accompagnée d'une perte de poids, signes d'insuffisance hépatique, est déjà exprimée au stade avancé de la maladie.

Douleur intense

Sur la forte intensité du syndrome de la douleur dire la définition de "forte" et "douleur aiguë". Une douleur accrue après une période de «pincement» est associée à une tumeur croissante, à un kyste et à un abcès du foie. Il faut faire attention à la nature de la température (augmentation rapide avec des frissons et une forte diminution de la formation d'abcès), perte d'appétit, troubles des selles, jaunissement modéré de la sclérotique.

L'hépatite ne provoque pas de douleur intense. Il est associé à une attaque de calculs biliaires. Se pose soudainement, est localisé au milieu de l'hypochondre droit, accompagné de vomissements. Irradier dans la région interscapulaire, dans la clavicule droite, l'épaule et le bas de l'abdomen. Dure jusqu'à une journée, s'atténue progressivement.

Douleur lancinante

L'ondulation en forme de vague correspond à la fréquence cardiaque. Ceci peut être compris en plaçant une main sur l'hypochondre et l'autre sur le pouls. Possible avec des malformations cardiaques (insuffisance tricuspidienne ou valvulaire aortique). Avec une augmentation du foie, on peut voir sur la fluctuation des muscles.

Une pathologie rare - l'anévrisme de l'artère hépatique est également accompagnée d'une douleur lancinante. La stagnation de l'insuffisance circulatoire est causée par une péricardite adhésive, une sténose mitrale.

Un débordement de sang dans les veines centrales entraîne une augmentation de la pression dans le système portail et une privation d'oxygène des hépatocytes. Le foie augmente considérablement, il y a une nécrose au centre des lobules, le remplacement par le tissu conjonctif (cirrhose cardiaque). Les patients se plaignent de sévérité grave, nausée. Couleur jaune et cyanose combinées.

Douleurs aiguës

Une douleur aiguë dans le foie n'est pas un signe de lésion du tissu hépatique. Il est inhérent à la cholécystite aiguë. La douleur irradie à droite et vers le haut, dans le cou, la mâchoire inférieure, l'omoplate. Se pose soudainement, accompagné de frissons, de fièvre, de vomissements. L'attaque de la colique biliaire est provoquée par des cahots, de l'exercice, une violation du régime alimentaire.

Symptômes supplémentaires de la douleur

Si le foie fait mal, alors les symptômes qui indiquent l'échec du parenchyme, les troubles digestifs, les processus métaboliques sont nécessairement trouvés. Le plus souvent, la douleur s'intensifie après avoir consommé des aliments gras, de l'alcool, du jogging, de l'effort physique.

Les signes de douleur dans le foie peuvent être:

  • irritabilité, faiblesse, apathie;
  • éructations avec une odeur pourrie;
  • prurit;
  • des nausées;
  • jaunissement de la sclérotique et de la peau;
  • urine foncée;
  • excréments gris;
  • maux de tête et douleurs musculaires (dans le dos et les jambes);
  • "étoiles" vasculaires (télangiectasies) sur le visage, l'abdomen, les épaules, la poitrine;
  • tendance à saigner des gencives;
  • les hommes se plaignent de faiblesse sexuelle en premier lieu et les femmes - infertilité.

Le principal danger de la maladie du foie est des symptômes bénins. Les patients vont chez le médecin au stade de modifications irréversibles (dégénérescence graisseuse, cirrhose). En cas d'évolution chronique, la douleur peut être totalement absente.

Il est nécessaire de prendre en compte les symptômes associés à la pathologie secondaire d'organes voisins et d'établir un diagnostic à partir de celles-ci. Ceci est fait par des médecins qualifiés. Et les patients doivent être guidés lorsque la douleur dans la région du foie nécessite un appel rapide à une ambulance.

Une assistance médicale d'urgence est nécessaire si:

  • soulager la douleur, les remèdes maison échouent;
  • des vomissements de bile sont apparus;
  • la douleur dans l'hypochondre droit est tranchante; elle est apparue soudainement;
  • jaunissement notable de la sclérotique et de la peau;
  • augmentation significative de la température.

Comment se manifestent les causes fonctionnelles de la douleur?

L'affaiblissement de la fonction est possible avec l'effet aggravant de facteurs, une personne peut même ne pas deviner que le foie est douloureux.

Intoxication alcoolique

Même une seule consommation d'une quantité importante d'alcool provoque une intoxication grave. Lorsque des douleurs dans l'hypochondre à droite le lendemain matin après avoir bu, le foie effectue le traitement de l'alcool éthylique et se souffre:

  • en utilisant l'enzyme alcool déshydrogénase, on la décompose en substances peu toxiques;
  • une partie des hépatocytes est exposée à des effets toxiques et est incapable de travailler;
  • la charge supplémentaire est causée par une collation avec une nourriture riche en viande grasse, des plats épicés;
  • prendre des médicaments contre les maux de tête et soulager la gueule de bois est nocif pour le corps.

L'effet de l'effort physique accru

Souvent, en essayant de faire de l'exercice, de courir, de marcher longtemps, les gens se plaignent d'être "tombés malades sous les côtes à droite". Cela devient la raison du refus. Le manque prolongé d'activité physique entraîne un détournement du corps.

Lors de l'exécution dans le foie accumule un volume accru de sang veineux. Les personnes qui ne sont pas habituées à respirer correctement sont particulièrement touchées. Ils ont un diaphragme ne permet pas de pomper le sang du lit veineux. Une augmentation importante de la taille dépasse la capsule, de sorte que la personne ressent la douleur.

Pour surmonter le symptôme et poursuivre la formation, il est recommandé:

  • un court repos, la douleur disparaîtra d'elle-même;
  • envisager une augmentation progressive de la charge et de la technique de respiration;
  • Ne pas manger 2 heures avant l'entraînement.

Avec une overdose de drogues

Les médicaments non contrôlés, en particulier les antibiotiques (du groupe des macrolides, les pénicillines, les céphalosporines), les sédatifs et les stimulants du système nerveux, entraînent l’accumulation de substances toxiques dans le foie. Les produits de carie sont excrétés dans la bile. Dans le même temps, ils parviennent à casser la viscosité de la bile du côté le plus épais, provoquant la stagnation et une violation du flux sortant.

Les effets toxiques peuvent provoquer une intolérance individuelle, la présence de la maladie, dont une personne ne se rend pas compte. Il y a des douleurs, ballonnements, jaunisse, démangeaisons de la peau. En pratique, les symptômes peuvent être considérés comme une hépatite médicale aiguë. Une semaine suffit pour le former.

Pour traiter cette condition devrait être l'abolition de tous les médicaments et l'utilisation des hépatoprotecteurs. Un résultat positif apparaît rapidement. Les dommages organiques au foie peuvent être inflammatoires et autres. Nous allons nous concentrer sur certains d'entre eux.

Douleur liée à l'hépatite (aiguë et chronique)

L'inflammation du foie, qui dure jusqu'à six mois, est considérée comme une hépatite aiguë. Les maladies infectieuses des médecins participent à l'identification et au traitement de l'hépatite virale aiguë. Hépatite A - commence comme une maladie respiratoire avec fièvre, maux de tête, faiblesse.

La douleur dans le foie se produit après 3 semaines. Au lieu d’eux, peut-être une sensation de lourdeur, de ballonnement. La jaunisse apparaît les jours 2 à 4. Sur son fond, l'état du patient s'améliore. Tous les signes disparaissent progressivement, la personne récupère.

Hépatite B - dure jusqu'à deux mois. Le syndrome douloureux augmente progressivement du personnage pleurnichant à la lourdeur ressentie. Commencez par une augmentation de la température, une faiblesse générale, une léthargie. Caractérisé par une augmentation du foie, des signes de jaunisse.

Avec l'hépatite D, il n'y a pas de symptômes typiques, il accompagne l'hépatite B et est mieux toléré. Hépatite E - différente, sauf signes d’intoxication, douleur intense au foie et au-dessus du nombril. Parfois, la maladie commence par la douleur. Le médecin spécialiste des maladies infectieuses prescrit un traitement en fonction de la forme.

Les hépatites virales B et C sont connues pour leur transition vers un cours chronique. Ce qui peut être fait pour empêcher une transformation indésirable ne dépend pas toujours des souhaits du patient et du médecin. La douleur dans l'hypochondre droit est permanente; dans certains cas, le gain ne se produit que lorsque le régime alimentaire est perturbé et que des aliments gras sont pris.

La localisation est inexacte: les patients remarquent une douleur soit dans l'épigastre, soit dans le nombril. Nausées et vomissements, flatulences, inconfort, tous les symptômes de l'hépatite apparaissent. La raison en est confirmée par des analyses de sang biochimiques, des analyses d'urine, l'identification de marqueurs et une échographie. Si nécessaire, effectuez une tomodensitométrie.

Que faire avec la douleur dans le foie et comment traiter les maladies peut être plus détaillé dans cet article.

Cirrhose et douleur

La cirrhose du foie est une maladie qui perturbe la structure et la fonction du parenchyme hépatique. La maladie a un caractère irréversible: des zones de tissu hépatique sont remplacées par des cicatrices. La progression mène à l'insuffisance rénale hépatique.

Douleur dans le foie terne caractère constant. Il existe plusieurs types de cirrhose:

  • alcoolique - causé par l'alcoolisme chronique;
  • viral - résultat d'une hépatite virale chronique;
  • médicaments - avec les effets toxiques des médicaments;
  • biliaire primitif - provoque une pathologie de type héréditaire;
  • congestif - avec insuffisance cardiaque.

D’autres symptômes apparaissent au fond de la douleur: fièvre modérée, faiblesse grave, perte de poids, croissance abdominale (ascite) lorsqu’un fluide est expulsé des vaisseaux dans la cavité abdominale, jaunissement et démangeaisons cutanées, expansion des veines ombilicales superficielles, intoxication cérébrale avec changements mentaux. La biopsie confirme le diagnostic, vous permet de définir le degré de perte de la fonction hépatique. Le traitement nécessite une hémodialyse, une greffe d'organe.

Douleur avec stéatose

La maladie est causée par des troubles métaboliques, à la suite desquels les hépatocytes sont remplis d'inclusions graisseuses et détruisent la structure normale du tissu. La stéatose est plus fréquente chez les alcooliques chroniques, les personnes obèses, en violation des processus métaboliques (diabète). La douleur dans le foie accompagner le processus d'activation, ont un caractère terne. Bien retiré lors de la normalisation de la nutrition, l'abandon de l'alcool.

Néoplasme du foie

Avec la nature bénigne de la tumeur (adénomes, hyperplasie nodulaire, hémangiomes, kystes), des douleurs apparaissent en cas de croissance importante, de compression du parenchyme et d’étirement de la capsule de l’intérieur. Le type de douleur est lancinant, constant. Des nausées et des vomissements sont possibles.

Le cancer du foie est également accompagné de douleurs douloureuses pendant longtemps, mais en même temps, le patient a de la fièvre, pas d'appétit, la faiblesse augmente et l'abdomen est constamment gonflé. Le foie est agrandi, la palpation augmente la douleur.

Si le foie blesse une personne qui a subi une opération pour diverses tumeurs malignes, il est probable que des métastases soient suspectées. Ces douleurs sont toujours causées par le stade terminal des maladies oncologiques d'autres organes (estomac, intestins, glande mammaire, œsophage, poumons, cerveau, pancréas).

Le plus souvent, les métastases hépatiques provoquent des cancers de l'estomac, du côlon, des poumons et de l'œsophage. Les douleurs sont constantes, alourdies par la fièvre, la perte de poids, la faiblesse, les nausées, les ascites. Les métastases d'une tumeur maligne de la prostate, du larynx, des ovaires, de l'utérus, des reins et de la vessie ne sont pas douloureuses.

Douleur dans la région sous le foie

Les sensations dans les maladies des organes hépatiques sont très similaires à la douleur dans le foie. Ceux-ci comprennent:

  • une crise d'appendicite;
  • colique rénale droite;
  • grossesse extra-utérine et annexite chez les femmes;
  • cholécystite;
  • maladies intestinales (maladie de Crohn, colite ulcéreuse, infestation de vers).

Parfois, il est nécessaire de différencier la douleur avec l'ostéochondrose. Une discussion séparée sur la douleur dans le foie peut être menée avec des lésions traumatiques de l'organe, des maladies parasitaires, des abcès.

Il existe de nombreuses maladies et blessures, qui sont engagés par divers spécialistes. Pour commencer l'examen devrait se référer au thérapeute. Le resserrement menace la perte de la capacité de récupération.

Comment comprendre ce qui fait mal au foie: une caractéristique de la douleur

Les violations des organes du tractus gastro-intestinal sont accompagnées de divers symptômes.

Surtout mal à l'aise délivrer une douleur dans le côté droit. Ces douleurs peuvent être de toute intensité, caractère. Parfois, c'est un signe d'insuffisance hépatique.

Le foie est un organe qui remplit des fonctions importantes: nettoyer le corps des substances nocives, participer à la création du sang.

Par conséquent, il est important de déterminer à temps les problèmes de foie. Comment comprendre que c'est le foie qui fait mal, si les organes digestifs sont situés du côté droit de l'abdomen.

Comment déterminer la douleur du foie

Le fait qu'il y ait des irrégularités dans le foie peut être indiqué par des sensations douloureuses du côté droit sous les côtes inférieures. Ils peuvent être de tout type et fréquence.

Il est important de noter que des douleurs au foie, des douleurs au dos, aux omoplates et même au cou, peuvent être ressenties du côté droit du corps. Dans certaines situations, la douleur retourne dans la zone épigastrique de l'estomac.

Dans diverses maladies, ce n'est pas le foie qui fait mal, mais seulement son enveloppe. Cela est dû à l'absence de terminaisons nerveuses dans l'organe.

De plus, s’il ya une augmentation du foie due à une inflammation, cela peut faire pression sur les organes voisins, ce qui est également une cause fréquente de douleur au côté droit.

L'augmentation de la douleur dans la capsule du foie survient à la suite de mouvements brusques et après la consommation d'aliments gras. En outre, l'abus d'alcool affecte le développement de maladies du foie, à cause desquelles il commence à se blesser.

En cas de douleurs persistantes ou de caractère paroxystique douloureux, un examen doit être effectué pour prévenir le développement de pathologies graves des organes.

Types de douleur, autres signes de problèmes d'organes

La douleur hépatique peut être de nature différente. C'est

en raison de la présence d'une maladie particulière.

La douleur dans le corps est parfois faible, terne. Dans certaines maladies, la manifestation d'une douleur aiguë. On a souvent le sentiment que quelque chose pique sous les côtes droites. En outre, la douleur dans la pathologie du foie peut être douloureuse. Il augmente après avoir pris des aliments gras et épicés, en conduisant et en effectuant un travail physique.

Habituellement, non seulement la douleur de l'hypochondre droit indique un problème d'organe. Dans la plupart des cas, cela est indiqué par les panneaux d’accompagnement.

L'inconfort de la zone hépatique est généralement accompagné d'une foule de symptômes désagréables.

Ceux-ci peuvent être les symptômes suivants:

  • Sévérité et inconfort dans l'hypochondre
  • Bouche amère
  • Eclaboussures d'odeur désagréable
  • Langue sur la langue (jaune ou blanc)
  • Faiblesse générale
  • Brûlures d'estomac
  • Urine foncée
  • Fatigue constante
  • Manque d'appétit
  • Sueurs nocturnes
  • L'irritabilité
  • Perte de poids
  • Perturbation du sommeil
  • Intolérance aux aliments gras

Lorsque des douleurs dans le corps sont également observées des troubles digestifs: vomissements, nausées matinales, flatulences, constipation, ballonnements.

Les signes de maladie du foie sont souvent le jaunissement des yeux, le teint jaune, les démangeaisons et les éruptions cutanées. Peut-être l'apparition de taches de vieillesse et wen. Ces symptômes sont causés par un grand nombre de substances biliaires dans le sang.

Dans de rares cas, des maux de tête et des pertes de conscience sont possibles.

Les problèmes de foie chez les hommes affectent la puissance, ils peuvent augmenter les glandes mammaires. Chez les femmes, l'état pathologique du corps est accompagné de troubles menstruels.

Lorsque les processus inflammatoires dans le foie peuvent augmenter la température.

Les changements dans la structure et la couleur des ongles et des cheveux sont associés à des maladies du corps.

En raison d'une mauvaise fonction hépatique, l'immunité est réduite, ce qui entraîne des rhumes et des maladies virales fréquents.

Parfois, avec des pathologies, le foie peut ne pas être malade. Cependant, il existe des sensations douloureuses dans les organes, qui dépendent de son bon fonctionnement. Ou vice-versa, le foie fait souvent mal s'il y a des maladies d'organes situés à proximité, comme des calculs biliaires, une pancréatite.

Une personne qui a découvert au moins quelques-uns des symptômes ci-dessus devrait consulter d'urgence un médecin. Après examen et détermination du diagnostic, le spécialiste prescrira le traitement approprié au patient.

Pathologies mises en évidence par la douleur hépatique

Ignorer la douleur sous les côtes inférieures du côté droit.

Douleur dans le côté droit - le symptôme principal des troubles du foie

ne peut pas. En effet, il est souvent le symptôme de nombreuses maladies dangereuses et insolubles.

Si la douleur est de nature terne, mais d'intensité périodique, cela indique des processus inflammatoires aigus dans le foie. Une légère douleur peut indiquer une hépatite chronique; son intensité est constante. Si les sensations sont fortes, aiguës, alors l'apparition d'une forme aiguë de la maladie est possible.

Une gêne au foie peut souvent indiquer des problèmes de vésicule biliaire:

  • Dyskinésie biliaire
  • La présence de pierres dans les conduits
  • Cholécystite

Il est important de noter que la nature de la douleur détermine la gravité de la maladie des calculs biliaires. Avec de petites pierres, douleur tolérable. Si la lumière du canal est complètement bouchée, la douleur est insupportable, paroxystique, cambrée.

La cirrhose est une maladie terrible. Son danger réside dans le fait qu'une personne souffrant de cirrhose du côté droit ne commence à se faire mal qu'à un stade avancé de la maladie. À ce stade, des changements irréversibles dans le corps ont déjà eu lieu et leur restauration est impossible.

Aucune pathologie moins grave, pouvant indiquer une douleur dans l'hypochondre du côté droit, est un processus oncologique dans le foie. La dystrophie graisseuse est également déterminée en cas de douleur dans la région de l'organe.

La colique hépatique résulte de l’abus d’alcool, de la consommation d’aliments gras et épicés et de l’ingestion de toxines.

Vous devez savoir qu'il existe des pathologies du foie dans lesquelles aucun symptôme n'est observé. Il s'agit d'un hémangiome et d'une stéatose du corps. Ils peuvent être diagnostiqués par ultrasons.

Par conséquent, il est nécessaire de subir un examen médical chaque année pour éviter des conséquences indésirables. Et pour tout signe de maladie du foie, vous devez consulter un spécialiste - un gastro-entérologue-hépatologue.

Vous aimez ça? Laykni et économisez sur votre page!

Comment déterminer que ça fait mal au foie?

Ce n’est un secret pour personne que dans l’hypochondre droit, non seulement le foie, mais également d’autres organes, tant du système digestif que du système respiratoire, peuvent être perturbés. Mais comment comprendre que c'est le foie qui fait mal en ce moment? Après tout, identifier rapidement une maladie du foie signifie sauver tout le corps.

Le foie peut-il faire mal? Il est important de se rappeler que le foie ne peut pas se blesser indépendamment, car il ne contient pas non plus de récepteurs de la douleur, pas plus que le cerveau. Il ne blesse que la coquille de l'organe ou des organes situés dans le voisinage, sur lesquels le foie élargi exerce une pression.

Cependant, toute douleur dans la région théorique d'un organe (que le foie ou un autre organe abdominal soit douloureux), même si ce n'est pas une préoccupation suffisante, devrait constituer une raison importante pour consulter un médecin, car seul un médecin peut déterminer la maladie et attribuer un diagnostic approprié. condition traitée

Où se trouve le bon hypochondre et qu'est-ce qui peut faire mal dans ce domaine?

L'hypochondre droit est la zone sous les côtes avec, ce qui est logique, le côté droit. Il est conseillé de parler de douleur dans l'hypochondre droit et dans le foie lorsque la douleur est ressentie juste sous les côtes et, éventuellement, sur le côté droit, sans que la douleur apparaisse clairement sous le nombril.

Le foie est principalement dans l'hypochondre droit. Son petit côté gauche est situé plus près du côté gauche de l'abdomen. La partie supérieure du foie se situe sur la ligne de la sixième côte et la limite inférieure de l'organe suit la ligne de la dixième. Dans un état douloureux et élargi, le foie dépasse du bord inférieur des côtes et fait mal.

En plus du foie, dans l'hypochondre droit se trouvent:

  • duodénum;
  • l'intestin grêle;
  • cette zone est également l'emplacement de la vésicule biliaire.

En outre, la douleur du côté droit peut être marquée par une inflammation du rein ou du pancréas droit, des lésions de tout organe, des lésions bactériennes ou virales des systèmes respiratoire ou digestif.

Comment comprendre que ça fait mal au foie?

En parlant de maladies du foie, les sensations suggèrent que c’était le foie qui avait subi une maladie quelconque. Par exemple, une douleur soudaine et intense dans l'hypochondre droit de nature spastique peut indiquer une colique hépatique.

Confirmez que la douleur perçue provient précisément du foie. Les symptômes suivants peuvent apparaître simultanément:

  • fatigue
  • faiblesse constante;
  • manque d'appétit;
  • des nausées qui surviennent peu importe les repas;
  • éructations fréquentes;
  • une augmentation du côté droit de l'abdomen, étirant la peau dans cette zone;
  • perte de poids due au refus de manger;
  • une "cloche" caractéristique dans les maladies du foie, de la vésicule biliaire et des voies biliaires - la jaunisse (dont les signes prononcés sont un jaunissement de la peau, un jaunissement de la sclérotique des yeux);
  • décoloration de l'urine et des matières fécales;
  • démangeaisons et peau sèche;
  • plaque de la langue jaune;
  • gonflement des membres et du visage.

Maladie du foie "douloureuse"

En parlant de diagnostics plus précis, selon les sensations douloureuses, vous pouvez prédire dans une certaine mesure la maladie. Bien qu'il ne soit absolument pas utile de deviner vous-même les diagnostics, en cas de douleur, il est préférable de consulter immédiatement un médecin et de poser le diagnostic à ses mains expérimentées.

Abcès du foie

Un abcès est la formation dans les tissus du foie d'une infiltration purulente, qui se forme par la suite par une cholécystite ou une cholélithiase. La localisation de l'abcès formé détermine les symptômes et la localisation de la douleur. Cette condition nécessite un traitement urgent, car l'éducation de pointe a de graves conséquences.

Avec un abcès, la douleur ressentie est dans la nature des sensations douloureuses et sourdes.

L'hépatite

L'hépatite virale, toxique ou auto-immune est un processus inflammatoire du foie. Avec cette maladie, le foie se développe et change de structure, entraînant une maladie mortelle - la cirrhose.

"Le foie fait mal" avec l'hépatite s'élargit, se fait mal, ou tire, en particulier les sensations pendant l'effort physique.

Cirrhose du foie

La cirrhose est une maladie hépatique chronique et mortelle caractérisée par la croissance du tissu conjonctif dans la structure de l'organe et par le rejet de son objectif naturel. Pendant longtemps, il peut continuer sans symptômes visibles et sans douleur, mais déjà au stade initial, il peut y avoir des signes mineurs, mais caractéristiques: fatigue rapide, irritabilité déraisonnable, émotivité excessive.

Insuffisance hépatique

C'est une condition dangereuse pour la vie future, dans laquelle le foie est presque incapable de remplir sa fonction naturelle. Le syndrome se développe en raison de:

  • l'hépatite;
  • obstruction des voies biliaires;
  • empoisonnement;
  • cirrhose du foie;
  • dommages d'organes parasites;
  • choc causé par une blessure ou une brûlure.

Il provoque une attaque d'insuffisance hépatique, pas tellement chacune de ces maladies, que le manque d'oxygène inhérent à chacune de ces maladies. La douleur est aiguë et intense.

"Foie blesse" avec insuffisance hépatique, augmentant au cours des stades de la maladie:

  • dans la première étape, un malaise est ressenti dans l'hypochondre droit;
  • au deuxième stade, les signes de douleur augmentent, ils sont rejoints par diathèse, jaunisse et œdème;
  • Le troisième stade est caractérisé par une douleur intense, des convulsions et même une perte de conscience.

Autres états

La douleur dans le foie peut aussi provoquer:

  • la grossesse, lorsqu'un enfant qui grandit chaque instant déplace de plus en plus des organes de la mère;
  • pilules hormonales;
  • les stéroïdes;
  • Aliments nuisibles et rares avec une prédominance d’aliments gras et frits au menu;
  • régulièrement consommé de l'alcool.

Que faut-il faire?

Si au moins un des symptômes énumérés s'avérait familier, il est important de consulter un médecin dès que possible. Un traitement hépatique adéquat et opportun est le gage d'une vie bien remplie.

Premiers secours contre la douleur

Avant de consulter un médecin, lorsqu'il est nécessaire de soulager une affection douloureuse, vous pouvez utiliser des médicaments spéciaux qui soulagent les spasmes et une sensation de douleur prononcée. Ces moyens peuvent être No-Spa ou Papaverine.

No-shpa

L'administration intramusculaire du médicament est préférable, des injections soulageant rapidement le spasme et soulageant la maladie. Cependant, il est nécessaire de prendre en compte que No-Shpa n'est pas utilisé en cas d'insuffisance hépatique.

La posologie chez l'adulte varie de 40 à 240 mg par jour, tandis que les injections sont administrées une à trois fois par jour. La dose unique efficace contre les coliques est comprise entre 40 et 80 mg.

Papaverine

Des injections de papavérine sont également prescrites pour supprimer les douleurs spastiques. Le but direct du médicament est de détendre les muscles lisses des systèmes digestif et urogénital. De même que dans le cas de No-Spa, l'utilisation de Papaverine pour l'insuffisance hépatique est contre-indiquée.

La papavérine peut être administrée par voie sous-cutanée, intramusculaire et intraveineuse.

  • Pour l'administration sous-cutanée, on recommande généralement 0,5-2, un maximum de 5 ml du médicament, sans dépasser la dose quotidienne de 15 ml;
  • La dose intramusculaire pour un adulte est également comprise entre 0,5 et 2 ml, la dose maximale est de 5 ml et la dose journalière extrême est de 15 ml.
  • Par voie intraveineuse, la papaverine est injectée dissoute dans une solution saline. Le volume quotidien le plus élevé du médicament injecté est de 6 ml.

Analgin

Il n'est pas recommandé de prendre analgin seul; cela peut atténuer les sensations, changer les signes de la maladie, ce qui induit le médecin en erreur, ainsi que créer une pression supplémentaire sur le foie.

Il est préférable d’arrêter la douleur lors des injections d’Analgin. Si le médecin le juge nécessaire, il peut vous prescrire 1 ou 2 ml de médicament.

Si la douleur est intense et difficile à supporter, il est nécessaire de faire appel à une ambulance et de ne pas refuser le transport à l'hôpital.

Quels tests un médecin peut-il prescrire?

Le médecin pour préciser le diagnostic prescrit:

  • tests sanguins, en particulier «tests hépatiques»;
  • analyse d'urine;
  • analyse fécale pour la recherche sur l'opisthorchiase;
  • examen échographique de la cavité abdominale, y compris un examen détaillé du foie, des voies biliaires et de la vessie;
  • L'IRM ou la TDM peuvent également être prescrits;
  • et faire une biopsie du foie (ou de la bile par détection).

Traitement prévu

Le traitement sera administré directement à partir d'une maladie du foie diagnostiquée. Les méthodes médicales et chirurgicales sont sélectionnées pour le traitement des maladies. Le régime est obligatoire pour toutes les maladies, ce qui améliore l'état du foie et augmente l'efficacité du traitement prescrit par le médecin.

Traitement du foie

Le traitement du foie est une procédure complexe destinée à restaurer les hépatocytes et à arrêter les transformations douloureuses.

Dans le traitement d'un abcès, deux types d'approche sont utilisés: conservateur et chirurgical. Le traitement conservateur comprend:

  • En prenant des antibiotiques, l'avantage est donné aux céphalosporines, aux macrolides et aux aminosides;
  • drainage - ponction de la peau avec une aiguille spéciale et son introduction sous le contrôle des ultrasons dans la cavité de l'abcès, pompage de son contenu avec lavage ultérieur de la zone drainée avec des solutions antibiotiques;
  • traitement symptomatique de la maladie;
  • si la maladie est due à des parasites amibiens, le médecin vous prescrira des médicaments spéciaux pour les combattre.

L'opération est prescrite en cas d'abcès multiple ou lorsqu'il existe des contre-indications au drainage. Elle passe sous anesthésie générale.

Dans l'hépatite virale A, il est courant de traiter une personne présentant un complexe composé de:

  • hépatoprotecteur;
  • cholérétique, améliorant la production et la circulation de la bile;
  • médicament anti-intoxication;
  • ainsi que recevoir des enterosorbents;
  • enzymes digestives;
  • les glucocorticoïdes;
  • et complexe vitamino-minéral, adapté à cette maladie du foie.

Le traitement efficace de l'hépatite virale B comprend l'adénovir, la lamivudine et le médicament cholérétique.

L'hépatite C est traitée avec l'association Peginterferon-Telaprevir-Ribavirin, qui est habituelle pour cette maladie du foie.

Il convient également de noter qu’il existe un vaccin contre les hépatites A et B, dont la formulation garantit la protection d’une personne contre les virus.

La cirrhose du foie est traitée en fonction de son type et de la cause établie de la maladie. Le traitement sera probablement attribué à:

  • les nitrates, notamment la nitroglycérine;
  • agents hépatoprotecteurs pour protéger et restaurer l'organe;
  • les bêta-bloquants (propanolol);
  • et des préparations de cholagogue avec la présence d'acide ursodésoxycholique pour liquéfier la bile.

Une condition complexe d'une personne souffrant d'insuffisance hépatique est facilitée uniquement à l'hôpital, le médecin prescrit le traitement de l'organe, en regardant le stade de la maladie, sa gravité et les caractéristiques individuelles du patient.

Régime alimentaire

La nutrition diététique pour les maladies du foie est basée sur les règles de la table de régime numéro 5. Ce mode de gestion n'accepte pas:

  • pain frais, blanc et noir;
  • les aliments gras et frits et les plats de poisson et de viande;
  • à propos de l'interdiction, également, toutes sortes de poisson et de viande grasses;
  • les abats ne sont pas autorisés;
  • des plats avec une abondance d'épices, ainsi que des plats et produits salés, épicés, amers et acides, des sauces, des vinaigrettes;
  • la mayonnaise;
  • les graisses animales pures, telles que, par exemple, les graisses;
  • nourriture en conserve;
  • viande fumée et saucisses;
  • les champignons;
  • bouillons de viande et de poisson;
  • soupes froides: soupe de betterave rouge, okrochka;
  • bortsch à l'oseille;
  • œufs au plat et à la coque;
  • lait gras et produits laitiers;
  • radis, oseille, radis, ail, oignon, raifort, épinards;
  • desserts au chocolat et à la crème;
  • des crêpes;
  • tartes frites;
  • desserts froids: gelée de gélatine, crème glacée;
  • boissons fortement gazeuses, thés forts, café;
  • aucun alcool.

Dans le régime alimentaire d'un malade, on préfère les céréales, les filets de viandes et de poissons maigres, les soupes de légumes, les produits laitiers maigres, les huiles végétales. Les œufs sont pris uniquement des protéines pour cuire une omelette sur une paire, il sert également de matériel de fixation pour la préparation des côtelettes de vapeur, de l’aneth et du soufflé. En dessert, il est recommandé d'utiliser des fruits et des baies sucrés, de la purée de pommes de terre et des mousses. Le melon est exclu de cette série, car son corps est assez difficile à gérer avec une digestion altérée. Boire des thés de qualité inférieure avec du lait écrémé, du bouillon de dogrose, des fruits compotés non acides, des jus de fruits, ainsi que des tisanes est autorisé. Pour le dessert, vous pouvez manger des biscuits à la guimauve, pastilla, avoine et galetnye. Tous les plats de viande sont cuits à l'étouffée, bouillants dans de l'eau ou à la vapeur, vous pouvez cuire des légumes et de la viande au four.

Santé, médecine et longévité

Informations intéressantes, utiles et nécessaires pour votre santé.

Le rôle du foie est difficile à surestimer. Sa fonction principale est la neutralisation des substances nocives qui pénètrent dans l'organisme ou s'y forment au cours de sa vie. Notre bien-être et notre santé dépendent de l'efficacité avec laquelle le foie s'acquitte de ses tâches. Les dysfonctionnements du foie entraînent diverses maladies. Comment déterminer le statut de cet important organe pour agir dans le temps?

Foie - timide

La difficulté de diagnostiquer de nombreuses maladies du foie réside dans le fait que pour le moment, beaucoup d’entre elles sont asymptomatiques. Le fait est que dans le foie même, il n’ya pas de terminaison nerveuse et il ne peut se blesser, même si la maladie a déjà commencé. En raison de l'absence de syndrome douloureux évident, vous pouvez éviter l'apparition d'une maladie grave. Mais tout n'est pas si fatal - de nombreuses maladies du foie peuvent être identifiées par des signes indirects. Malgré toute sa modestie, le foie nous signale toujours les problèmes qui se posent avec lui par tous les moyens disponibles. Ainsi, sur notre site Web a2news.ru, nous donnons les signes les plus typiques de problèmes possibles.

Faiblesse et fatigue

Bien sûr, par eux-mêmes, faiblesse et fatigue ne parlent de rien. Ils peuvent être une conséquence d'une maladie récente, de problèmes de pression, d'un signe d'insuffisance cardiovasculaire, d'une gastrite. Ils peuvent être un signe d'un rhume imminent. En bref, toute maladie peut causer une faiblesse.

Mais, s'il n'y a pas d'allusion à une maladie infectieuse, si une personne dort suffisamment longtemps, se couche à l'heure et ne souffre pas d'une maladie cardiaque, mais subit constamment des faiblesses, de la fatigue, une sensation de malaise sans raison, le contrôle du foie vaut la peine. Cet état indique une intoxication du corps. Le foie est responsable de la neutralisation des toxines. Dès qu'il cesse de faire face à cela, les symptômes d'empoisonnement du corps augmentent. D'où le premier symptôme - faiblesse et fatigue.

Est-ce que ça fait toujours mal?

La douleur dans l'hypochondre droit peut indiquer un dysfonctionnement du foie. Dans ce cas, ça ne fait vraiment pas mal du tout. Les terminaisons nerveuses ne se trouvent pas dans le foie, mais dans la gaine protectrice. Une augmentation de la taille du foie due à la maladie entraîne l’étirement des membranes des lobes et l’apparition de douleurs.

Dans ce cas, la douleur n'est jamais aiguë. Elle est stupide, pas claire, mais persistante et durable. L'augmentation des problèmes conduit au fait que la douleur peut devenir permanente. Il peut être renforcé avec des mouvements. En outre, la douleur peut être administrée sous l'omoplate droite et dans le dos. Par conséquent, si vous avez souvent mal au dos ou à l'épaule, vous ne devez pas tout imputer à l'ostéochondrose - il est logique de vérifier le foie.

Une douleur sévère causée par des crampes n’est pas le signe d’une maladie du foie, mais des problèmes de son voisin, de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Une douleur intense, aggravée par la pression, parle de cholécystite purulente. Dans ce cas, il est temps d'appeler une ambulance.

Lourdeur dans le côté

Un autre trait caractéristique. Il peut accompagner une cholécystite chronique. Si la gravité vous inquiète constamment, un examen détaillé mérite d'être examiné. Ce symptôme est caractéristique de la cirrhose du foie au stade initial, de l'hépatite et du développement de tumeurs.

Problèmes de peau

La peau est un miroir de la santé du foie. Tout problème avec elle tôt ou tard affecte l'état de la peau. Et ce n’est pas surprenant: le foie cesse de détruire les toxines comme il se doit et la peau, en tant qu’organe excréteur, prend en charge une partie du travail. Mais elle ne peut pas travailler dans un tel mode pendant longtemps, alors elle commence elle-même à souffrir très bientôt.

Alors, pensez au fait que le foie n'est pas en ordre, il est nécessaire, si vous trouvez les symptômes décrits ci-dessous.

Les veines d'araignée ont commencé à apparaître sur le corps. Plus ils sont nombreux, plus le foie se sent mal. En particulier, il convient de se demander si les étoiles apparaissent sur les joues ou le dos.

Des taches apparaissent sur le corps. Un changement de pigmentation parle presque toujours de problèmes de foie. De plus, la couleur de la peau peut varier à certains endroits. Un examen bronzé ou gris cendré de la peau des paumes et des aisselles devrait inciter à un examen immédiat. La pâleur de la peau ne parle pas seulement d’anémie - la cirrhose et l’hépatite peuvent bien en être la cause. Mais ne paniquez pas immédiatement, s'il n'y a que de la pâleur. Cela peut être une propriété de la peau ou une conséquence d'une carence en fer ou d'autres problèmes pas terribles. Le souci est, si la pâleur persistante est combinée avec d'autres signes de maladie du foie.

Des ecchymoses apparaissent sur le corps: une cirrhose chronique du foie peut entraîner une altération de la coagulation sanguine et une fragilité capillaire. Dans ce cas, même une légère pression peut provoquer des ecchymoses sur le corps.

Plaques sur le corps. En cas de problèmes avec l'écoulement de la bile, des plaques peuvent apparaître sur les paupières, les pieds, les coudes, entourées d'une peau jaunâtre.

Paumes rouges. Un signe clair d'hépatite et de cirrhose est une décoloration des paumes et des plantes des pieds. Ils rougissent. Si vous appuyez dessus, la peau deviendra blanche en premier lieu, puis redeviendra rougeâtre.

Peau jaune. C'est le seul signe que tout le monde connaisse. En effet, avec des problèmes de foie, on observe souvent un jaunissement de la peau, une sclérotique des yeux et des muqueuses. Cela est dû au fait que le foie cesse de se lier à la bilirubine et de l'éliminer, et qu'il s'accumule dans la peau. Le plus souvent, la peau jaunit avec l'hépatite et la cirrhose. Cependant, il n'est pas toujours nécessaire d'avoir peur immédiatement, surtout lorsqu'il s'agit de jaunir un enfant. Il convient de rappeler si une personne jaunie n’a pas mangé beaucoup de carottes ces derniers temps et s’intéresse au traitement au jus de carotte. Une consommation excessive de carotène provoque une jaunisse du carotène, qui ressemble à une jaunisse du foie.

Perte de cheveux Une maladie du foie est souvent accompagnée d'une perte de cheveux. En effet, les maladies du foie entraînent le développement d'un déséquilibre hormonal - le foie est impliqué dans la production d'insuline et élimine également les excès d'œstrogènes de l'organisme. Pour modifier l'équilibre hormonal du cheveu, commencez par réagir.

Prurit Ceci est un symptôme très commun.

Foie et tube digestif

Souvent, une maladie du foie présente tous les symptômes de maladies du tube digestif. Par conséquent, l'apparition de selles instables, d'une diarrhée déraisonnable, de brûlures d'estomac, d'un goût désagréable dans la bouche, de vomissements et de nausées doit faire l'objet d'une alerte et obliger à consulter un médecin.

Les signes caractéristiques de problèmes de foie incluent une décoloration de l'urine en jaune foncé et une décoloration des matières fécales. En règle générale, cela indique le développement de la maladie de Botkin et d'autres types d'hépatite. En association avec une peau jaune - preuve presque exacte de la présence de l'hépatite A.

Signes anormaux de maladie du foie

Parfois, les symptômes d'une maladie du foie peuvent indiquer des symptômes qui semblent n'avoir aucun lien avec elle. Beaucoup seront surpris, mais les troubles menstruels chez les femmes peuvent parler de problèmes de foie. Bien que, si vous creusez plus profondément, il n’y a rien d’étrange - le foie élimine les œstrogènes en excès du corps. Les violations de son travail mènent à une violation de l'équilibre hormonal dans le corps.

En outre, chez les hommes, une maladie du foie peut causer des problèmes d’érection et même d’impuissance. Ceci est également une conséquence des troubles hormonaux.

Il convient également de prêter attention à l'apparition de l'acné à l'âge adulte. L'acné est souvent le signe d'un déséquilibre hormonal ou d'une fonction hépatique.

Les signes non caractéristiques de maladie du foie incluent l’apparition d’une forte soif, une vision trouble, une intolérance aux aliments gras, des flatulences. Ces signes doivent être considérés conjointement avec les autres. Et s'il y a plusieurs autres signes de maladie du foie, vous devriez passer un examen.

L'un des signes caractéristiques de troubles du foie est une fièvre persistante de faible intensité pendant plusieurs mois, sans signes de rhume ni d'autres maladies infectieuses. Si la température est marquée à 37 degrés - il est nécessaire de vérifier le foie - cela peut être un signe de cirrhose du foie. Une forte augmentation de la température à des limites élevées indique des processus purulents et une cholécystite aiguë.

Causes de la maladie du foie

C'est une question plutôt compliquée. On pense que la malnutrition, l'abondance d'aliments gras, l'observance des régimes, le stress, l'abus d'alcool, l'utilisation de certains médicaments entraînent des maladies du foie. Mais ce n'est pas tout. Dans certains cas, diverses infections, comme les parasites, comme la giardiase, une prédisposition héréditaire, peuvent provoquer des maladies.

Symptômes de la cirrhose et de l'hépatite

Faites attention aux signes suivants - épuisement croissant sans cause, surtout en l'absence de changement dans la nutrition, jaunissement périodique, nausée, fatigue, douleur dans le côté, démangeaisons, ballonnements et apparition de veines dans l'abdomen. Les signes indirects peuvent être des modifications du métabolisme du cholestérol, des troubles visuels et des douleurs articulaires.

L'hépatite chronique peut initialement se traduire par une faiblesse, une fatigue, un ictère et des démangeaisons de la peau.

Signes de tumeurs

Une tumeur maligne peut être suspectée s'il y a une forte déplétion pendant plusieurs mois, associée à une douleur du côté droit. Dans ce cas, la douleur peut être sévère ou très faible. Les tumeurs bénignes sont souvent totalement asymptomatiques.

Signes d'un abcès du foie

La raison du développement d'un abcès peut être un parasite de la cavité hépatique ou une infection bactérienne. Le signe principal ici peut être une température élevée durable. Dans le même temps, il n'y a aucun signe de rhume. En conjonction avec la température apparaît des douleurs dans le côté droit, qui se fait sentir avec la pression.

Les maladies du foie peuvent être très dangereuses et conduire à une issue triste pour la vie. Par conséquent, il est très important de les remarquer à temps et de commencer le traitement. Et dans ce cas, il est très utile de connaître les symptômes, ce qui indique des problèmes de foie.

Comment comprendre ce qui fait mal au foie: signes et symptômes

Le foie est l'un des principaux organes vitaux du corps humain. Il filtre tous les scories, toxines, malbouffe, alcool, drogues, poisons, produits chimiques. Le foie est notre filtre, qui ne laisse pas dans le corps toutes les substances nocives et les poisons avec lesquels nous l’empoisonnons. On peut dire que le foie est beaucoup plus intelligent que l'homme lui-même. Nous empoisonnons le corps et il le protège. Mais sous la puissante influence de facteurs négatifs et le foie ne peut pas supporter. La mauvaise chose est que le foie ne fait pas mal et ne pique pas - il n'y a tout simplement pas de terminaisons nerveuses dans son corps. Nous apprenons assez tard le mauvais état du foie, alors qu'il est déjà dans une phase douloureuse.

Ce qui affecte le foie

Les facteurs suivants peuvent déclencher une maladie du foie et une augmentation du stress de cet organe.

  1. Un grand nombre de drogues. Cela se produit souvent chez les patients atteints de maladies chroniques. Chaque jour, ils prennent des médicaments puissants qui contribuent à la santé de l'organe malade. Mais en même temps, cela exerce une lourde charge sur le travail du foie. À propos, les contraceptifs oraux, qui sont souvent pris pendant des années, peuvent provoquer une telle réaction.

Ce sont les principales conditions qui peuvent causer une maladie du foie. Mais comment comprendre que le foie fonctionne en mode indépendant? Comment reconnaître sa condition douloureuse?

Comment comprendre ce qui fait mal au foie

Voici les principaux symptômes qui peuvent parler des problèmes dans le travail de ce corps.

  1. Éructations fréquentes avec une odeur désagréable, brûlures d'estomac.
  2. Les douleurs douloureuses dans le côté droit, le sentiment de lourdeur et de surpeuplement. La douleur peut être à la fois périodique et mineure, et aiguë. En particulier, la douleur se manifeste après l'ingestion d'aliments gras et salés.
  3. Si le foie est altéré, des démangeaisons, des rougeurs et des éruptions cutanées peuvent survenir. L'excès de bile peut également apparaître avec des taches pigmentaires.
  4. Un excès de bile donne un goût amer clair dans la bouche.
  5. Une patine blanche ou jaune peut apparaître sur la langue.
  6. Dans les maladies du foie, l'urine devient foncée, intensément jaune, les matières fécales peuvent devenir incolores.
  7. Changer la condition générale de l'homme. Il devient léthargique, se sent fatigué même après s'être reposé, et une somnolence et une irritabilité apparaissent. Le patient souffre souvent de perte d'appétit, le sommeil est perturbé, il perd du poids. Parfois, il est accompagné de sueurs nocturnes.
  8. En cas de maladies graves du foie, la sclérotique et la peau deviennent jaunes.
  9. Les maladies du foie sont souvent accompagnées d'un trouble du système digestif: on observe une constipation ou une diarrhée, des ballonnements, des flatulences, des nausées et même des vomissements.
  10. Chez les femmes, les problèmes de foie conduisent souvent à des troubles menstruels. Chez les hommes, cela s'accompagne d'une perte de puissance.
  11. Les problèmes de foie réduisent l'immunité, une personne commence à tomber malade souvent et longtemps.
  12. De tels signes externes peuvent apparaître, tels que la détérioration des cheveux et des ongles.
  13. Si un processus inflammatoire se produit dans le foie, il est souvent accompagné de fièvre.

Parfois, le foie présente une douleur absolument asymptomatique, et reconnaître son état n’est possible que par échographie et analyse. Mais il arrive aussi que la douleur dans l'hypochondre droit et tous les symptômes caractéristiques n'indiquent pas la maladie du foie, mais des dysfonctionnements dans le travail d'organes voisins, par exemple la vésicule biliaire. L'auto-traitement et l'autodiagnostic dans ce cas ne sont pas hautement recommandés et peuvent même être dangereux. Si vous ne voyez pas un médecin à temps, les symptômes peuvent s’effacer ou disparaître complètement. Mais cela ne signifie pas que le processus inflammatoire est arrêté. Parfois, l'inaction peut entraîner une cirrhose du foie, une oncologie et une dystrophie adipeuse. Visitez votre médecin en temps opportun pour identifier le diagnostic et suivre un traitement adéquat. Mais quelles maladies peuvent indiquer une insuffisance hépatique?

Quelles maladies font mal au foie

Souvent, le foie porte le premier coup si des virus et des bactéries nocifs sont entrés dans le corps. Le foie peut être malade avec les maladies suivantes.

  1. La mononucléose. C'est une maladie virale causée par le virus d'Epstein-Barr. La mononucléose est caractérisée par une gorge purulente, comme avec un mal de gorge folliculaire, une augmentation des ganglions lymphatiques et une éruption cutanée. Le virus a également un effet puissant sur le foie: sa taille augmente.
  2. L'hépatite. L'hépatite peut être virale, bactérienne, radiologique, toxique et auto-immune. L'hépatite virale A à G est la maladie la plus connue qui perturbe le fonctionnement du foie en remplaçant ses cellules par des dépôts de sel et de calcium. L'hépatite bactérienne se produit lorsque la syphilis, la radiation - due à de fortes doses de radiation, auto-immune - lorsque des anticorps sont produits sur leurs propres cellules hépatiques. L'hépatite toxique est due à une intoxication par l'alcool, des drogues ou des poisons. L'hépatite survient avec des symptômes pseudo-grippaux - somnolence, faiblesse, perte d'appétit, vomissements, etc.
  3. Les parasites. Divers parasites dans le corps humain ne vivent pas seulement dans les intestins. Ils peuvent être localisés dans le foie, rétrécissant les parois des vaisseaux sanguins et irritant les terminaisons nerveuses de la membrane hépatique, ce qui entraîne une gêne, une douleur et une lourdeur.
  4. Kyste des voies biliaires, polykystique. Souvent, ces maladies surviennent sans symptômes. Le kyste est simplement situé dans les tissus, sans inconvénient. Les kystes se forment pendant la période prénatale. Si le kyste commence à se développer, cela peut entraîner des sensations douloureuses. Il est très important de consulter un médecin à temps pour éviter une rupture, après laquelle un saignement peut commencer.

Ce n'est pas une liste complète des maladies dans lesquelles la douleur du foie est le symptôme principal. Le diagnostic correct ne peut que faire un médecin.

La complexité du traitement du foie réside dans le fait que cet organe ne se fait pas sentir, pas même de graves problèmes. Mais il est en notre pouvoir d'écouter votre corps et de ne pas être paresseux pour consulter un médecin. Après tout, avec un diagnostic opportun, un nombre considérable de maladies peuvent être traitées rapidement et sans conséquences.

Top