Catégorie

Articles Populaires

1 Jaunisse
Quel type de médicament pour le foie est meilleur et plus efficace?
2 La cirrhose
Symptômes et traitement de la cholécystite chez les enfants
3 Les produits
Nourriture pour l'hépatite C
Principal // La cirrhose

Test sanguin pour la cirrhose du foie


Une analyse de sang pour la cirrhose du foie reste la principale méthode de diagnostic de la maladie. Ce sont les données de l'étude en laboratoire qui permettent au médecin non seulement de confirmer la présence d'une lésion (même en l'absence de signes externes), mais également de prescrire un traitement adéquat pour l'état du patient.

La cirrhose est une pathologie grave pouvant entraîner la mort prématurée d'une personne. Si nous parlons des types de tests sanguins pratiqués à des fins de diagnostic, il s’agit d’une analyse générale et biochimique. Si nécessaire, peuvent être affectés et des tests spécifiques.

Test sanguin général

Afin de diagnostiquer la cirrhose du foie - lorsque des symptômes typiques apparaissent - le médecin prescrit un test sanguin général au patient. Ce test vous permettra d'identifier ou de confirmer la présence d'une pathologie. Pour l'UAC, le sang est prélevé au doigt. La clôture est tenue le matin, l'estomac vide.

Lors d’une cirrhose du foie, la composition du sang d’une personne subit certaines modifications qui permettent au médecin de tirer des conclusions spécifiques:

  • Il y a une diminution du taux d'hémoglobine dans le sang. La norme pour les femmes est d'au moins 120 g / l, pour les hommes d'au moins 130 g / l.
  • Augmentation fixe du taux de leucocytes. Le taux de leucocytes chez une personne en bonne santé est de 4–9 * 10⁹ / l.
  • Au niveau des lésions hépatiques, il existe une augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes: une forte ESR est le signe d’un processus inflammatoire dans le corps. Chez les hommes, le taux ESR dépasse 10 mm / h, chez la population féminine - 15 mm / h.
  • Des modifications de la composition en protéines du sang sont également détectées - une diminution du taux d'albumine est observée.

Les données obtenues nous permettent de diagnostiquer une cirrhose du foie. Afin de clarifier le stade actuel de la maladie et la force des lésions organiques, un test sanguin biochimique est prescrit.

Test sanguin biochimique

Les indicateurs de l'analyse biochimique du sang dans la cirrhose du foie sont plus informatifs. Ils aident à confirmer / réfuter le diagnostic, ainsi qu'à déterminer le stade de la lésion d'un organe. Pour la biochimie, le sang est prélevé dans la veine cubitale. Il est effectué le matin sur le pain grillé.

Dans la composition du sang sont enregistrés des changements assez spécifiques. Ils concernent les indicateurs suivants:

  • bilirubine - on observe une augmentation de ses deux fractions;
  • transaminase - croissance;
  • gamma-glutamyl transpeptidase - croissance;
  • phosphatase alcaline - augmente;
  • albumine (protéines) - il y a une diminution du niveau;
  • les globulines sont en augmentation;
  • prothrombine - diminue;
  • urée - une baisse;
  • cholestérol - diminution;
  • haptoglobine - croissance par rapport à la norme;
  • enzymes hépatiques - augmentation.

Bilirubine

En étudiant les résultats des tests, le médecin examine le niveau de bilirubine. Il est reconnu comme l'un des indicateurs les plus importants. C'est son excès par rapport à la norme indique une inflammation du foie et des voies biliaires. Il est accepté d’attribuer la bilirubine directe et indirecte, ainsi que le total, représentant la valeur cumulée des deux fractions.

Les indicateurs suivants sont normaux pour un organe sain:

  • bilirubine totale - 8,5-20, 5 µmol / l;
  • droit - pas plus de 4,3 µmol / l;
  • indirect - pas plus élevé que 17,1 μmol / l.

Qu'est-ce que la bilirubine? Il s'agit d'un pigment biliaire spécial formé après la dégradation de l'hémoglobine et des globules rouges. C'est le foie qui traite et transforme la substance.

En même temps, la bilirubine directe (libre) entre dans le sang. Mais il circule dans le sang pendant une courte période. La bilirubine libre, substance toxique, pénètre dans le foie où elle est neutralisée.

Dans les conditions de fonctionnement normal du corps, la bilirubine libre dans le sang contient une quantité minimale qui ne peut pas avoir d'effets néfastes sur le corps humain. Après contact avec le foie, il se lie et est donc neutralisé.

La bilirubine indirecte apparaît, n'entrant presque pas dans la circulation générale. Ensuite, la substance dans la composition de la bile est transportée dans l'intestin et est excrétée naturellement avec les selles.

Avec des dommages cirrhotiques, le foie est incapable de neutraliser toute la bilirubine directe. Et plus les lésions de l'organe sont importantes, plus la quantité de bilirubine indirecte détectée dans le sang est importante. Extérieurement, cela se manifeste par le jaunissement de la peau et de la sclérotique des yeux. En outre, une personne éprouve de fortes démangeaisons.

Enzymes spécifiques du foie

Avec le développement de la cirrhose du foie, l'activité des enzymes hépatiques spécifiques et non spécifiques augmente. Mais si l'augmentation de la valeur de ces derniers peut se produire dans des maladies d'autres organes, les biocatalyseurs spécifiques du foie n'augmentent qu'en cas de lésion des tissus du foie.

Les enzymes non spécifiques sont:

  • AlT - ne dépasse normalement pas 40 UI;
  • AsT - ne doit pas dépasser 40 UI;
  • gamma-GGT - pour le groupe féminin pas plus de 36 UI / l, pour les hommes - pas plus de 61 UI / l;
  • Phosphatase alcaline (phosphatase alcaline) - ne devrait normalement pas dépasser 140 UI / l.

Les aminotransférases - AlT et AsT - sont directement impliquées dans la production d'acides aminés. La production de ces types d’enzymes rénales a lieu à l’intérieur des cellules et est donc contenue dans le sang en quantité minimale.

Mais en cas de lésion cirrhotique des tissus de l'organe, accompagnée de la dégradation des hépatocytes (cellules hépatiques), il y a libération active d'aminotransférases. Et après être entrés dans le sang, ils sont déterminés en effectuant une étude biochimique.

Le gamma-GGT est une autre enzyme nécessaire au métabolisme à part entière des acides aminés. Il s'accumule dans les tissus du pancréas, des reins et du foie. Avec la dégradation des hépatocytes, il est également en quantité importante excrété dans la circulation générale.

La phosphatase alcaline (phosphatase alcaline) est nécessaire à la séparation des phosphates des molécules. L'enzyme s'accumule dans les cellules du foie et dans la cirrhose, accompagnée d'une violation de l'intégrité des cellules du corps, est excrétée dans le sang. Il y a un excès significatif d'indicateurs.

La liste des enzymes hépatiques spécifiques comprend l'arginase, la nucléotidase et d'autres. Une anomalie est également due à la dégradation active des hépatocytes.

Niveau de protéines

Un test sanguin en présence de cirrhose montre des anomalies dans le niveau de protéines sanguines. Le foie affecté est incapable de participer pleinement au métabolisme des protéines. Le lieu de formation de l'albumine (protéines) devient le tissu hépatique. Et lorsque le corps n'est plus capable de produire cette protéine, les recherches montrent son déclin.

La norme d'albumine est un indicateur de 40 à 50 g / l. Mais avec la cirrhose du foie, le taux d'albumine et de protéines totales diminue. Le taux de ce dernier est de 65–85 g / l.

Indicateurs supplémentaires

Outre les indicateurs pris en compte, le médecin s’intéresse à plusieurs autres valeurs:

  • Lorsque la cirrhose du foie a révélé une quantité réduite de testostérone sur le fond d'une augmentation de l'hormone œstrogène.
  • L'augmentation de l'insuline, dont le corps a besoin pour se décomposer et transformer le glucose contenu dans les aliments, est déterminée.
  • Le foie devient le site de synthèse de l'urée. Par conséquent, en violation des fonctions de l'organe, son indice diminue jusqu'à 2,5 mmol / l et moins.
  • Une augmentation des niveaux d'haptoglobine est observée. Il indique la présence d'un processus inflammatoire.
  • Il y a une diminution du taux de cholestérol dans le sang.

Pour déterminer le type de cirrhose, des tests sanguins sont effectués pour détecter la présence de certains anticorps. Dans la cirrhose auto-immune, le sang est testé pour la détection des anticorps antinucléaires. Pour déterminer la cirrhose biliaire due à une obstruction prolongée des voies biliaires, il est recommandé de faire un test sanguin pour détecter la présence d'anticorps antimitochondriaux.

Déterminer la gravité de la maladie

Les analyses de décodage permettent au médecin de déterminer la gravité de la cirrhose. Pour cela, la classification de Child-Pugh est utilisée.

Quelle numération sanguine indique une cirrhose

Ce sont les analyses en cas de cirrhose du foie qui révèlent cette maladie aux premiers stades de développement et aident à déterminer son traitement. Avec la cirrhose du foie, ses cellules normales sont remplacées par des cellules fibreuses. Le foie cesse de fonctionner normalement. Le stade auquel la maladie est détectée détermine dans quelle mesure et comment le patient vivra. Pour éviter la détection de la cirrhose à un stade avancé de son développement, il est important, à titre de mesure préventive, de subir des examens et des analyses de sang plus fréquents. Après tout, l’apparition de la maladie ne se manifeste pas, mais par les résultats obtenus, elle peut être diagnostiquée.

À propos de la maladie

Une cirrhose du foie est une maladie caractérisée par une modification des tissus du foie, conduisant avec le temps à une insuffisance hépatique, à une augmentation de la pression dans les affluents de la veine porte et en soi. C'est une maladie chronique qui évolue avec le temps.

Les causes de la cirrhose sont différentes, principalement:

  • l'alcoolisme;
  • hépatite virale;
  • pierres de la vésicule biliaire;
  • intoxication toxique;
  • infection par les helminthes;
  • maladies auto-immunes.

Les symptômes de la maladie sont les suivants:

  • une personne se sent faible, fatiguée rapidement;
  • le sommeil est perturbé;
  • la perte de poids se produit;
  • changer de couleur d'urine;
  • des démangeaisons sont observées dans la peau;
  • la digestion est cassée;
  • une personne devient irritable, apathique, facilement excitée;
  • il peut y avoir une augmentation de la température.

Au cours des stades avancés du développement de la maladie, la sclérotique de la peau et des yeux jaunit, une douleur apparaît dans la région du foie et la personne tombe malade et vomit.

Le diagnostic de la cirrhose du foie repose sur les éléments suivants: une échographie est réalisée, une biopsie tissulaire est effectuée, des analyses de sang pour la cirrhose du foie sont prises.

Quels tests sanguins doivent être effectués pour diagnostiquer la maladie

Quels tests doivent passer pour diagnostiquer la maladie? Une analyse de sang pour la cirrhose du foie peut être divisée en sous-groupes suivants:

  • biochimie Les indicateurs de la bilirubine, de l'aspara-aminotransférase et de l'alanine-aminotransférase sont étudiés. Selon les indicateurs obtenus, le foie est évalué et la cirrhose est détectée;
  • les enzymes sont analysées pour la détection de l'inflammation, car c'est dans le contexte d'un processus inflammatoire de longue durée que la cirrhose commence souvent à se développer;
  • lorsque la cirrhose est détectée chez un patient, des tests sont effectués pour déterminer la cause de son apparition. Grâce à ces analyses, le médecin prescrit le bon traitement;
  • des études supplémentaires sont en cours pour confirmer le diagnostic. Par exemple, un examen informatique est attribué.

Afin de diagnostiquer avec précision la cirrhose du foie, il est nécessaire d’examiner en profondeur votre corps afin de connaître les principaux indicateurs des tests de la fonction hépatique. Lorsque le patient se rendra au centre médical, un médecin effectuera des tests sanguins généraux. Il sera nécessaire de prendre de l’urine et des selles pour examen. Ensuite, la direction pour la livraison des analyses biochimiques sera écrite, après quoi il est possible de tirer une conclusion sur la présence de la maladie et sur l'état du foie. Il faudra tout de même faire une biopsie du foie.

A propos des tests sanguins pour la maladie

La maladie elle-même et sa cause peuvent être déterminées par un test sanguin.

1. La première chose qu'un patient doit faire est d'avoir une numération sanguine complète. Son résultat indique s’il existe un processus inflammatoire dans le corps du patient. Les numérations sanguines pour la cirrhose du foie lors du décodage sont les suivantes:

  • les niveaux d'hémoglobine diminuent. L'indice d'hémoglobine normal chez les femmes est d'au moins 120 g / l, chez les hommes d'au moins 130 g / l;
  • le nombre de globules blancs augmente;
  • il y a des changements dans la composition en protéines du sang;
  • ESR augmente. Pour les hommes, ce chiffre dépasse 10 mm / h, pour les femmes - 15 mm / h;
  • teneur réduite en albumine.

2. Outre l'analyse générale, des tests hépatiques pour détecter la présence de la maladie sont effectués:

  • les indicateurs de l'enzyme hépatique aspart-aminotransférase ou AST ne doivent pas dépasser 41 U / L. Dans la cirrhose du foie, l'analyse devrait montrer une augmentation, ce qui signifie que les cellules du foie meurent. AST est jugé sur la profondeur de la lésion;
  • Les enzymes hépatiques normales ALT ou alanine aminotransférase doivent se situer dans une plage d’au moins 0,5 µmol et d’au plus 2 µmol. Un test sanguin pour le cancer du foie et la cirrhose AST et ALT peut être cinq fois ou plus supérieur à la normale. ALT détermine le volume du foie affecté;
  • en raison du fait que les cellules du foie meurent, l'indice de lactic déshydrogénase augmente;
  • La phosphatase alcaline normale ne devrait pas dépasser 140 UI / l. En présence d'une maladie, leur augmentation se produit;
  • une augmentation de la gamma-glutamyl transpeptidase peut entraîner des troubles du tractus biliaire. Avec l'abus de boissons alcoolisées, ce chiffre augmente également. Sa valeur normale ne doit pas dépasser 61 UI / l pour les hommes, la moitié pour les femmes pour les femmes.

Les principaux indicateurs indiquant que le patient est atteint de cirrhose sont les valeurs d'alanine aminotransférase et d'aspartate aminotransférase. Ils déterminent le fonctionnement du foie.

3. Des échantillons de foie sont prélevés pour déterminer la cause de la cirrhose. Ce sont les indicateurs suivants:

  • pour la détection du test de dépistage de l'hépatite C chronique pour détecter la présence d'anticorps dirigés contre des antigènes nucléaires;
  • test est donné pour la détection des anticorps anti-hépatite B et C;
  • la céruloplasmine est déterminée à détecter la dystrophie hépatocérébrale;
  • afin de s'assurer que le patient est malade de cirrhose biliaire, il est nécessaire de prélever un échantillon pour détecter la présence d'anticorps anti-mitochondriaux;
  • La connaissance du taux d'antitrypsine alpha1 permet de déterminer l'indicateur de fer et ainsi de s'assurer que le patient n'a pas d'hémopathie.

Si le patient a une cirrhose du foie, il y a des changements dans les hormones dans le sang, car la synthèse de nombreuses d'entre elles se produit dans le foie. Les tests hormonaux, si un patient a cette maladie, montreront des niveaux élevés d'oestrogène, d'insuline et de testostérone réduit.

A propos de l'analyse biochimique

Cette analyse conclut à quel stade se trouve la maladie. Les indicateurs de biochimie suivants sont vérifiés:

  • la bilirubine;
  • la globuline;
  • l'haptoglobine;
  • enzymes hépatiques spéciales (arginase, fructose-1-phosphataldolase),
  • temps de prothrombine;
  • phosphatase alcaline;
  • alanine aminotransférase et aspartate aminotransférase.

Avec la maladie, ils augmentent.

La valeur des indicateurs: cholestérol, albumine, urée et prothrombine, au contraire, avec la maladie diminue.

La bilirubine dans la cirrhose du foie est un indicateur clé de la biochimie. Il est caractérisé par 2 états: direct (gratuit) et indirect (associé). La norme de la bilirubine liée n’excède pas 4,3 µmol / l.

Avec l'augmentation de ces indicateurs, le patient changera de couleur dans les selles, la sclérotique de la peau et des yeux prendra une teinte jaunâtre, une peau démangeante apparaîtra.

Le taux de bilirubine libre ne dépasse pas 17,1 µmol / l. Les indicateurs de bilirubine libre avec cirrhose du foie sont en augmentation. Les indicateurs de la bilirubine totale doivent être dans la plage spécifiée: de 8,5 µmol / l à 20,5.

Le médecin analysera toutes les transcriptions reçues des tests réussis et établira un diagnostic.

Détermination de la gravité

Déterminer la gravité de la maladie en utilisant les résultats de la recherche. Dans ce cas, utilisez la classification de Child-Pugh.

Biochimie de la cirrhose du foie

Les analyses de sang biochimiques pour la cirrhose du foie sont les plus révélatrices du diagnostic.

Avec leur aide, vous pouvez confirmer ou infirmer le diagnostic, ainsi que définir l’étape du processus. Le sang pour les études biochimiques est prélevé dans une veine.

Bilirubine dans la cirrhose du foie

L'un des tests les plus importants pour la cirrhose est la détermination du niveau de bilirubine dans le sang. Son augmentation parle souvent de maladies du foie et des voies biliaires.

Deux fractions de bilirubine, directe et indirecte, sont déterminées et leur combinaison est commune. Les chiffres suivants sont considérés comme des taux normaux de bilirubine dans le sang: pour le total - de 8,5 à 20,5 μmol / l, pour le traitement direct - jusqu'à 4,3 μmol / l, pour le traitement indirect - jusqu'à 17,1 μmol / l.

Alors, quelle est la bilirubine? C'est un pigment biliaire formé par la dégradation des globules rouges et de l'hémoglobine. Le recyclage et la transformation de la bilirubine se produisent dans le foie.

La bilirubine directe ou libre pénètre dans le sang, mais elle existe dans le sang pas longtemps, car est toxique et va au foie.

Normalement, le contenu de cette fraction dans le sang ne suffit pas à produire un effet toxique. Dans le foie, il se produit une liaison et donc une neutralisation de la bilirubine.

Apparaît indirecte, ou la bilirubine associée, qui n’entre pratiquement pas dans la circulation sanguine.

Avec un courant de bile, il pénètre dans l'intestin, où il est partiellement transformé et absorbé, après quoi il est excrété dans l'urine.

La partie restante se transforme en stercobiline et laisse des excréments dans le corps. Stercobilin provoque des selles brunes.

Dans la cirrhose du foie, une liaison incomplète de la bilirubine directe se produit. Ainsi, il circule en grande quantité dans le sang et atteint la peau, provoquant des démangeaisons et une jaunisse.

Cela est dû au fait que la bilirubine est un pigment et donne à la peau une couleur particulière. De plus, le pigment a un effet toxique sur d'autres organes, y compris le cerveau.

Enzymes hépatiques dans la cirrhose du foie

Avec la cirrhose, l'activité des enzymes hépatiques augmente. De plus, les valeurs des enzymes spécifiques et non spécifiques augmentent.

Les enzymes non spécifiques peuvent changer non seulement dans les maladies du foie, mais aussi dans d'autres organes. L'augmentation du niveau d'enzymes spécifiques suggère qu'un dysfonctionnement s'est produit dans le travail du foie.

Les enzymes non spécifiques comprennent: l'alanine aminotransférase (AlT), l'aspartate aminotransférase (AsT), la gamma-glutamyl transpeptidase (gamma-GGT), la phosphatase alcaline (ALP).

Normalement, ces enzymes sont les suivantes: AlT - pas plus de 40 UI, AcT - pas plus de 40 UI, gamma-GGT - pour les femmes - pas plus de 36 UI / l, pour les hommes - pas plus de 61 UI / l, SchP - pas plus de 140 IU / l.

Les aminotransférases sont impliquées dans la formation des acides aminés. La synthèse de ces enzymes se produisant à l'intérieur de la cellule, leur teneur dans le sang est normalement très basse.

Avec la cirrhose du foie et la dégradation des hépatocytes, la libération d'AST et d'ALT se produit et pénètre dans la circulation sanguine.

Gamma-GGT est une enzyme impliquée dans le métabolisme des acides aminés. S'accumule dans les reins, le foie, le pancréas. Par conséquent, lorsque les cellules du foie sont détruites, l'enzyme pénètre dans le sang en grande quantité.

La phosphatase alcaline coupe le phosphate de nombreuses molécules. Sa concentration est élevée dans de nombreux organes, en particulier dans le foie. Par conséquent, le niveau de phosphatase alcaline augmente dans la cirrhose.

Les enzymes hépatiques spécifiques comprennent l'arginase, la fructose-1-phosphataldolase, la nucléotidase et d'autres. Leur augmentation se produit pour les mêmes raisons que l'augmentation des enzymes non spécifiques.

Modifications du niveau de protéines dans la cirrhose du foie

Lorsque la cirrhose du foie se produit une violation du métabolisme des protéines. Le foie joue un rôle important dans ce processus: dans cet organe, la synthèse et l'accumulation de protéines ont lieu.

Les albumines se forment dans le foie. C'est pourquoi, lorsque le foie ne peut plus synthétiser ces protéines, leur niveau diminue. Normalement, la teneur en albumine est comprise entre 40 et 50 g / l.

Avec la cirrhose du foie, le niveau d'albumine et de protéines totales diminue (normalement, cet indicateur est compris entre 65 et 85 g / l).

Les albumines étant impliquées dans la liaison de la bilirubine, leur diminution est l’un des facteurs permettant d’augmenter sa fraction directe. Cependant, le niveau de globulines augmente au contraire.

Normalement, le contenu de toutes les fractions de globulines est compris entre 20 et 30 g / l.

Autres études biochimiques sur la cirrhose du foie

L'urée étant synthétisée dans le foie, le contenu en urée dans le sang diminue alors que le sang diminue (normalement 2,5 à 8,3 mmol / l).

Le taux de cholestérol diminue également (la norme chez les femmes est de 1,92 à 4,51 mmol / l, chez les hommes de 2,25 à 4,82 mmol / l).

Détermination de la gravité de la cirrhose du foie

Des études biochimiques, ainsi que d’autres indicateurs, déterminent le degré de compensation de la cirrhose de Child-Pugh.

À cette fin, les niveaux d'albumine, de bilirubine, le temps de prothrombine, ainsi que le degré d'ascite, l'encéphalopathie et la nutrition sont évalués.

Après avoir reçu la somme des points, la gravité de la cirrhose est déterminée.

Tests de cirrhose du foie: analyse ALT, analyse AST, tests de la fonction hépatique, biochimie du sang, analyse de la bilirubine

Le diagnostic de cirrhose du foie est établi sur la base des résultats des tests. Ils aident à identifier la cause de cette maladie et à rendre le verdict final en fonction du traitement. Il ne vaut pas la peine de resserrer les traitements et les examens pour cette maladie, car en cas de cirrhose, il se produit un remplacement des cellules hépatiques normales par des modifications fibrotiques. De ce fait, le corps ne remplit pas pleinement ses fonctions. La condition du patient atteint de cette maladie peut se détériorer brusquement. Vous devez donc demander de l'aide immédiatement.

Analyses pour déterminer la cirrhose

Les analyses de la cirrhose du foie sont conditionnellement divisées en plusieurs groupes, chacun permettant d’obtenir les informations nécessaires:

    • Les tests sanguins biochimiques visent à identifier la cirrhose du foie et à évaluer le travail de cet organe. Dans le même temps, il existe une augmentation des enzymes hépatiques telles que l'ALT et l'AST, ainsi qu'un niveau accru de bilirubine;
  • tests pour la détection du processus inflammatoire. Souvent, ce sont les inflammations prolongées qui causent la cirrhose. Ces tests aident donc à déterminer le niveau d'enzymes;
  • tests pour identifier la cause de la cirrhose. Comportement afin de trouver le bon traitement;
  • types supplémentaires d'enquête. Voici ces méthodes de diagnostic qui permettent de confirmer les données obtenues à l'aide d'autres analyses. En particulier, il inclut également des méthodes de diagnostic informatique.

Afin de poser un diagnostic précis, il est très important de subir un examen complet, de passer des tests de la fonction hépatique sur tous les principaux indicateurs. En ce qui concerne l'hôpital, le médecin vous prescrira tout d'abord de passer des tests sanguins, urinaires et fécaux généraux, car l'insuffisance hépatique affecte l'état de tout l'organisme. Après tout, cette biochimie est donnée, ce qui donnera déjà des informations claires sur l’état du foie. Le décodage avec indicateurs qui en résulte aidera à parler avec confiance de la cirrhose du foie.

Déterminez quels tests hépatiques vous devez réussir.

Tests sanguins

Un test sanguin de cirrhose du foie permet non seulement d'identifier la maladie, mais également de déterminer la cause de sa survenue.

Le diagnostic de la cirrhose commence par une numération globulaire complète. Ses valeurs aident à identifier l'inflammation. Le décodage des indicateurs dans ce cas ressemble à ceci: en cas de cirrhose, le nombre de leucocytes augmente, la vitesse de sédimentation des érythrocytes accélère à plus de 15 mm / h, la composition en protéines du sang change et la teneur en albumine diminue.

Les tests hépatiques sont effectués selon cinq critères de base: ALT, AST, GGT, phosphatase alcaline et taux de bilirubine.

Considérez ces paramètres sanguins en détail:

  • L'aspartate aminotransférase (AST) est une enzyme du foie. Normalement, ses valeurs vont jusqu'à 41 U / l. Une augmentation de son niveau indique la mort de cellules hépatiques;
  • l'alanine aminotransférase. (ALT) est également une enzyme du foie. Normalement, ses valeurs vont de 0,5 à 2 µmol. En cas d'atteinte hépatique grave (cirrhose, cancer), les valeurs d'ALT et d'AST peuvent dépasser la norme de plus de 5 fois.
  • la lacticodéshydrogénase augmente à la suite de la mort des cellules du foie;
  • La phosphatase alcaline augmente également. Normalement, il devrait atteindre 140 UI / L;
  • la gamma-glutamyl transpeptidase augmente. Cela peut indiquer des problèmes avec les canaux biliaires, ainsi qu'une consommation excessive d'alcool. Les valeurs normales devraient atteindre 61 UI / L chez les hommes et la moitié chez les femmes.

Avec une telle maladie du foie, toutes ses enzymes augmentent, bien sûr, les principaux indicateurs sont les enzymes ALT et AST.

Déterminez quels tests hépatiques aident à identifier la cause de la cirrhose.

Ce sont diverses maladies du foie et des voies biliaires qui causent le développement d'une maladie aussi grave.

Pour identifier les causes, vous devez passer des tests de la fonction hépatique pour:

  • anticorps contre les antigènes nucléaires: révèle l'hépatite chronique;
  • anticorps dans les hépatites B et C;
  • céruloplasmine. Détecte la dystrophie hépatocérébrale;
  • anticorps antimitochondriaux. Détecte la cirrhose biliaire;
  • le niveau d'antitrypsine alpha 1. Vous permet de déterminer le niveau de fer et de vous assurer qu'il n'y a pas de risque de maladie du sang.

Si les tests standard de la fonction hépatique comprennent des tests ALT, AST, GGT, phosphatase alcaline et bilirubine, des méthodes de diagnostic non standard sont parfois utilisées, par exemple des tests immunologiques, des tests à la ferritine et à l'albumine.

Analyses biochimiques

La biochimie fournit des données plus précises, ainsi que des tests hépatiques courants, elle aide à établir la gravité de la maladie.

Lors de la biochimie, les écarts suivants par rapport à la norme devraient être préoccupants:

  1. La bilirubine, l'haptoglobine, la globuline, les enzymes hépatiques spéciales (arginase, fructose-1-phosphataldolase, nucléotidase), le temps de prothrombine, la phase alcaline, les enzymes AST et ALT augmentent.
  2. Réduction de l'albumine, de la prothrombine, de l'urée et du cholestérol.

Une attention particulière doit être portée à la bilirubine - c'est un pigment traité dans le foie. Il est libre et cohérent. En cas de cirrhose, ses valeurs générales sont également prises en compte.

Les valeurs normales de la bilirubine dans les échantillons de foie doivent être sous forme libre - jusqu'à 17,1 µmol / l, sous forme cohérente - jusqu'à 4,3 µmol / l, bilirubine totale - 8,5 - 20,5 µmol / l.

Dans cette maladie du foie, le taux de bilirubine augmente en fonction de la gravité de la maladie.

Le décodage de tous les résultats des tests de la fonction hépatique est effectué lorsque toutes les valeurs obtenues sont comparées. Après tout, il est impossible de poser un diagnostic de cirrhose du foie avec un seul résultat d'un test hépatique, il est parfois nécessaire de procéder à un examen supplémentaire.

Mais encore, quelle méthode de diagnostic est la plus fiable?

Méthodes d'enquête supplémentaires

Très souvent, pour établir un diagnostic précis, des méthodes de diagnostic supplémentaires sont nécessaires lorsque les résultats des tests hépatiques varient considérablement.

Pour ce faire, il est en outre possible de réaliser de telles enquêtes:

  1. Une biopsie est la seule analyse qui fournit les données les plus précises. Il est utilisé lorsqu'il est nécessaire d'identifier les maladies tumorales du foie. Pour prendre le matériau à examiner entre les côtes, une ponction est effectuée, après quoi un morceau du foie est examiné pour détecter la présence de tissu fibreux.
  2. L'examen endoscopique est effectué à l'aide d'un endoscope. Vous pouvez voir tous les organes internes, y compris la détection de tube digestif variqueux.
  3. Parancetsez est l'introduction d'une aiguille dans la cavité abdominale, elle peut être utilisée pour éliminer le liquide accumulé.
  4. L'examen du canal biliaire est réalisé à l'aide d'une cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique.
  5. Test sanguin pour l'ammoniac.
  6. Test sanguin à l’alphafétoprotéine pour le cancer du foie.

La cirrhose est une maladie grave qui peut être fatale. C'est pourquoi il est nécessaire de diagnostiquer la maladie à temps et de commencer le traitement. Une fois que tous les tests ont été effectués, les résultats peuvent être jugés non seulement sur la présence de la maladie, mais également sur le degré de gravité et la cause de la maladie.

Pour obtenir des données fiables, tous les tests sanguins sont effectués le matin à jeun, pendant que vous pouvez boire de l'eau. Avant cela, quelques jours ne peuvent pas boire de l'alcool. L'analyse de l'urine et des matières fécales est recueillie dans un récipient stérile.

ALT, AST et autres tests de cirrhose du foie

La bilirubine, la GGT, l'albumine, l'ALT et l'AST dans la cirrhose du foie sont des indicateurs spécifiques de la maladie. La cirrhose est un diagnostic courant, dont le nom a été officiellement annoncé pour la première fois dans les travaux de R.T. Laenneca en 1819.

Dans le monde moderne, il est plus fréquent chez les adultes âgés de 30 à 65 ans. Dans les pays de la CEI, chaque centième est diagnostiqué. Les trois quarts des patients sont des hommes. La maladie et ses complications ultérieures provoquent la mort d'environ 40 millions de personnes par an.

La durée et la qualité de vie des patients dépendent de manière significative du stade de détection. Le diagnostic repose sur différentes méthodes: échographie, biopsie tissulaire, tests sanguins pour la cirrhose du foie. Sur la base des données obtenues, un traitement symptomatique est prescrit, ce qui permet au patient de vivre avec la maladie pendant de nombreuses années.

Souvent, dans les premiers stades de la maladie, les symptômes ne sont pas exprimés. Afin d'éviter toute détection tardive, il est recommandé de se soumettre à des examens préventifs tous les six mois.

Quelle est la cirrhose du foie

La cirrhose est une maladie qui se traduit par des modifications structurelles des tissus d'un organe, conduisant avec le temps à une insuffisance hépatique et à une augmentation de la pression dans la veine porte et ses affluents. La condition évolue inévitablement et est chronique. La maladie peut survenir pour diverses raisons, parmi lesquelles:

  • abus d'alcool, alcoolisme chronique;
  • l'évolution de l'hépatite virale;
  • processus auto-immunitaire dans le corps;
  • facteurs mécaniques (calculs biliaires, rétrécissement ou blocage des conduits);
  • intoxication toxique;
  • exposition prolongée aux vers et à leurs produits métaboliques;
  • insuffisance cardiaque.

En règle générale, il se manifeste par des symptômes secondaires, auxquels le patient ne prête pas toujours attention. Par exemple:

  • prurit;
  • faiblesse et fatigue;
  • troubles du sommeil, irritabilité, apathie, irritabilité légère (encéphalopathie hépatique);
  • perturbation du processus digestif;
  • perte de poids soudaine;
  • décoloration de l'urine;
  • température corporelle élevée.

À l’avenir, on trouvera chez la patiente un jaunissement de la sclérotique de la peau et des yeux, une douleur au côté droit, une expansion du réseau vasculaire, des nausées et des vomissements.

Le cours prolongé de la maladie passe avec des complications. Une hydropisie abdominale, une hypertension portale, une atrophie partielle ou complète des fonctions organiques peuvent se développer.

En cas de maladie, un spécialiste détermine quels tests doivent être effectués pour confirmer le diagnostic. Guérir la maladie n'est pas possible. Traitement de soutien prescrit pour combattre les symptômes. Le pronostic pour le patient est dans la plupart des cas défavorable.

Quels tests (tests hépatiques) réussissent en cas de cirrhose du foie

Le diagnostic d'une maladie implique la réalisation de différentes études (tests). Les capacités de laboratoire modernes vous permettent d'obtenir une image la plus complète de la maladie, sur la base des résultats obtenus. Dans ce cas, on prend comme base les indicateurs des principales enzymes qui reflètent l'état du corps.

La recherche et le diagnostic consistent à étudier les paramètres sanguins suivants dans la cirrhose du foie:

  • études quantitatives de l'alanine aminotransférase (ALT);
  • études quantitatives de l'aspartate aminotransférase (AST);
  • recherche quantitative sur la gammaglutamine transpeptidase (GGTP);
  • tests de cirrhose du foie par des études quantitatives de phosphatase alcaline (phosphatase alcaline);
  • prise en compte des protéines sanguines totales;
  • études qualitatives et quantitatives de la bilirubine;
  • évaluation du système de coagulation (temps de prothrombine);
  • études quantitatives d'albumine.

L'évaluation des processus synthétiques dans le corps, le degré de saturation en toxines, l'excrétion par la circulation sanguine est basée sur l'interprétation des données de recherche. Un test sanguin fournit des résultats précis dans un court délai, vous permettant de commencer le traitement de la maladie aussi rapidement que possible.

ALT dans la cirrhose du foie

L'alanine aminotransférase (ALT ou ALT) est une aminotransférase dont la synthèse se produit dans les hépatocytes. Habituellement, l'enzyme pénètre dans le sang en petites quantités. Lorsque les cellules du foie sont détruites, l'ALT est libérée et dirigée par le sang dans les vaisseaux sanguins. Une condition similaire peut être causée par:

  • empoisonnement par des poisons;
  • insuffisance cardiaque et rénale;
  • pathologies du pancréas;
  • au cours de l'hépatite,
  • cirrhose, etc.

Sur la base de la déviation de l'alanine aminotransférase par rapport à la norme établie (6 à 37 UI / l), des conclusions peuvent être tirées quant à l'étendue des dommages causés au tissu de l'organe. Souvent, avec une évolution prolongée, la quantité d'ALT dans l'analyse augmente 10 fois ou plus (500-3 000 UI / l).

Le taux d'ALAT dans le sang augmente considérablement dans certains cas chez la femme enceinte. Cela est dû à l'évolution de la toxémie et au manque de vitamines du corps B. Une situation similaire est typique au cours des trois premiers mois de la grossesse, puis la quantité d'enzyme se stabilise. Pour une étude plus détaillée, deux enzymes sont considérées à la fois: ALT et AST, dont la quantité augmente de manière significative dans l'analyse.

AST dans la cirrhose du foie

L'enzyme AST est un composant des tissus hépatique, nerveux, rénal et cardiaque. Une augmentation de l'aspartate aminotransférase dans l'analyse est constatée lorsque:

  • infarctus du myocarde (dans le même temps, l’ALT est presque normale);
  • avec des tumeurs malignes;
  • effets traumatiques;
  • brûlures graves;
  • la cirrhose.

Une figure accrue signale une fibrose, une intoxication toxique. Un fort excès dans l'analyse (la norme chez les hommes jusqu'à 41 UI / l, chez les femmes jusqu'à 35 UI / l, chez les enfants jusqu'à 50 UI / l) se produit lorsque les hépatocytes sont détruits à la fois.

Lorsqu'un test sanguin capture des indicateurs hors échelle, on peut parler de nécrose du corps (la mort de ses tissus).

GGT dans la cirrhose du foie

La biochimie de la cirrhose du foie comprend nécessairement une étude de la GGT (GGTP). La gamma-glutamyltranspeptidase est synthétisée dans les hépatocytes et les cellules pancréatiques et participe activement au métabolisme des acides aminés.

Chez une personne en bonne santé, les indicateurs se situent normalement chez les hommes - 10-71 unités / l, chez les femmes - 6-42 unités / l. L'amélioration de l'enzyme dans le sang se produit sous l'influence de:

  • des toxines;
  • des poisons;
  • abus d'alcool;
  • prendre des drogues;
  • surdosage de drogues.

Les indicateurs de GGT dans le sang augmentent avec la cirrhose. Si la concentration de l'enzyme reste constamment élevée pendant une longue période, cela indique une affection grave de l'organe.

ALP dans la cirrhose du foie

Des analyses de sang sont effectuées sur les indicateurs de recherche de la phosphatase alcaline (phosphatase alcaline). Chez un homme en bonne santé, le montant est de 270 U / l, pour les femmes de 250 U / l. La PAL participe activement à la formation du tissu osseux. Par conséquent, la quantité de substance absorbée par les enfants dans le corps en croissance est légèrement supérieure. En outre, participe à la construction des membranes muqueuses du tractus gastro-intestinal, des conduits des voies biliaires, de la membrane placentaire du fœtus, des glandes mammaires pendant la période d'alimentation.

Le taux augmente avec la nécrose, les maladies auto-immunes de l'organe, l'hépatite virale, les dommages mécaniques. Dans le même temps, l'activité de la phosphatase alcaline ne change pas, contrairement à l'ALT et à l'AST, car sa production n'augmente pas avec la cirrhose.

Quelle est la bilirubine dans la cirrhose du foie

La bilirubine - l'un des indicateurs clés de l'analyse biochimique du sang dans la cirrhose, est un composant de la bile. L'enzyme est synthétisée dans les tissus de la rate et des hépatocytes en raison de la dégradation de l'hémoglobine. La substance a deux états fractionnaires:

  • droit (libre);
  • indirect (lié).

Les analyses de la cirrhose du foie montrent une augmentation du taux (jusqu'à 4,3 µmol / l) de la bilirubine liée, due à une atteinte des organes due à un processus pathologique. Cela est dû à la destruction ponctuelle d'un grand nombre d'hépatocytes.

De plus, une liaison incomplète des molécules d'enzyme se produira. Sa grande quantité dans le sang provoquera un jaunissement de la peau et de la sclérotique, des démangeaisons de la peau, une décoloration des matières fécales. Les diagnostics incluent nécessairement des tests de bilirubine.

Des indices élevés de bilirubine indirecte dans l'analyse (plus de 17 μmol / l) sont observés avec une obstruction des voies biliaires. Une telle affection peut être causée par une cirrhose biliaire ou par une fibrose du foie. Les indicateurs de bilirubine dans la cirrhose du foie dans l’ensemble des deux fractions ne doivent pas dépasser 20,5 µmol / l.

Indice de prothrombine

En cas de cirrhose du foie, le médecin détermine quels tests sont nécessaires pour pouvoir être transmis au patient. Une étude de l'indice de prothrombine (IPT) est souvent recommandée. C'est un rapport en pourcentage de la période de coagulation du composant plasmatique du sang à la période de coagulation du matériel de contrôle. La normale est considérée comme comprise entre 94 et 100%.

Une augmentation de l'indice indique des anomalies congénitales de la coagulation sanguine, un manque de certaines vitamines, des tumeurs malignes et des pilules contraceptives orales. L'augmentation du TPI est caractéristique des patients atteints de cirrhose. L'analyse n'inclut pas toujours le décodage de l'IP.

Albumine

Un test sanguin pour la cirrhose du foie comprend une étude quantitative de l'albumine, dont l'interprétation permet de comprendre le rythme de production d'enzyme. Avec une diminution de l'indice (normalement de 35 à 50 g / l), on observe des lésions graves d'hépatocytes.

Vidéo utile

À propos des trois principales analyses utilisées pour diagnostiquer une maladie du foie, des informations supplémentaires sont disponibles dans la vidéo suivante:

Quels tests avez-vous pour la cirrhose du foie?

La cirrhose du foie résulte de la défaite des virus, des toxines domestiques et industrielles, de la surdose de drogue, de l'abus d'alcool ou de l'inflammation auto-immune, lorsque des anticorps sont produits dans le corps et attaquent leurs propres tissus. Toutes ces causes conduisent à un processus inflammatoire chronique, ce qui perturbe l'irrigation sanguine des hépatocytes (cellules hépatiques) et leur manque d'oxygène - une hypoxie survient.

L'inflammation altère la fonction des cellules étoilées d'Itoic qui accumulent de la graisse, avec pour résultat qu'elles commencent à produire du collagène. Cette protéine est la base du tissu fibreux conjonctif et se dépose en excès dans le foie - des ganglions sont formés. Ils ont une structure fibreuse grossière et n'ont pas la capacité de s'étirer. Le tissu élastique du foie se déforme au fur et à mesure de l'apparition de nouveaux ganglions, les vaisseaux et les voies biliaires sont comprimés et la nécrose des hépatocytes est provoquée par des dommages mécaniques et une hypoxie persistante. Leur place dans le foie est occupée par des formations fibreuses, qui affectent directement la qualité du fonctionnement des organes.

La cirrhose est une maladie assez difficile à détecter.

Certaines maladies qui le provoquent ne se manifestent pas longtemps et se manifestent au stade de changements irréversibles. Le plus souvent, il s’agit de l’hépatite C, dont les symptômes apparaissent de manière aiguë sans réclamations spécifiques préalables. Seule la biochimie du sang est indicative. Les analyses de la cirrhose du foie reflètent la pathologie à la fois dans les périodes aiguës et chroniques de la maladie.

Le tableau clinique de la cirrhose

Il est possible de suspecter la présence d'une cirrhose sur la base d'une combinaison de symptômes:

  • faiblesse constante, performance réduite, irritabilité, fatigue;
  • nausées persistantes, parfois vomissements et troubles des selles;
  • douleur sourde et douloureuse dans l'hypochondre droit paroxystique ou permanent;
  • foie hypertrophié (hépatomégalie), liquide dans l'abdomen (ascite);
  • jaunissement de la peau et des muqueuses, prurit.

On trouve souvent des antécédents de patients atteints de cirrhose, mentionnant une transfusion sanguine, qui comporte un risque de contracter l'hépatite B, C, D.

Changements dans les analyses de la cirrhose du foie

Quels tests sont effectués en cas de cirrhose du foie et quels sont les résultats indicatifs? L'établissement du diagnostic nécessite une série d'études:

Cette méthode de diagnostic n’est pas spécifique, mais fournit en même temps un large éventail d’informations sur l’état de l’organisme tout entier. Des dysfonctionnements du foie conduisent à une anémie (diminution du nombre de globules rouges et du taux d'hémoglobine) et le processus inflammatoire au stade aigu se manifeste par une leucocytose (augmentation du nombre de leucocytes) et une accélération de la RSE. La numération plaquettaire diminue. OAK peut pousser un médecin à l'idée d'helminthiases (échinococcose) si le nombre d'éosinophiles est augmenté, ce qui est nécessaire pour le diagnostic différentiel.

2. Analyse clinique générale de l'urine.

Tous les processus dans le corps sont liés aux reins et la cirrhose ne fait pas exception. L'urine de cette maladie contient une quantité accrue de protéines, ainsi que des composants pathologiques, qui incluent divers types de cylindres et de cristaux de bilirubine.

3. Analyse clinique générale des matières fécales.

Dans la cirrhose, des protéines lipidiques (stéatorrhée) et non digérées (créatorrhée) se trouvent dans les selles en raison d'une fonction hépatique anormale. En cas d'apparition d'un jaunisse mécanique (compression ou chevauchement des voies biliaires et perturbation du flux biliaire dans l'intestin), les matières fécales se décolorent.

4. Analyse biochimique du sang.

Gamme de techniques combinant l’étude d’un grand nombre de caractéristiques de l’activité fonctionnelle de l’organisme.

Un test sanguin pour la cirrhose du foie est la définition des indicateurs du complexe dit du foie, qui comprend plusieurs composants:

  • protéines totales réduites, glycémie;
  • le niveau d'ALT et d'AST, de phosphatase alcaline, de gamma-glutamyltransférase, de lactate déshydrogénase augmente;
  • la concentration de toutes les fractions de bilirubine (pigment, produit de la dégradation de l'hémoglobine) augmente, avec la cholestase (stase biliaire), la bilirubine directe prévaut;
  • avec une évolution sévère prolongée, une hyponatrémie et une hypocalcémie (réduction du sodium et du calcium dans le sang) se développent;
  • Si une insuffisance hépatique se développe ou que des dommages aux reins s’assemblent, le nombre d’urée et de créatinine augmente fortement.

Le foie synthétise les protéines impliquées dans le processus de coagulation du sang: facteurs II (prothrombine), VII, IX, X, facteur labile V, facteur VIII, facteurs de contact XI et XII, fibrinogène et facteur XIII stabilisant la fibrine. Avec la cirrhose due à la nécrose des hépatocytes, leur niveau diminue de manière significative.

6. Méthodes sérologiques.

L'infection syphilitique est la cause d'infiltrats de gomme dans le foie. La cirrhose est un processus secondaire.

7. Méthodes immunologiques.

Avec leur aide, les marqueurs d'hépatite virale ou d'anticorps sont déterminés. Dans la phase aiguë après infection, des immunoglobulines de classe M (IgM) apparaissent dans le sang et les immunoglobulines de classe G (IgG) sont caractéristiques de l’évolution chronique. Si aucun anticorps n'est trouvé dans le sang, le patient n'est pas infecté.

Pour déterminer la nature auto-immune de la cirrhose, la présence d'anticorps antinucléaires est détectée et pour confirmer le diagnostic de cirrhose biliaire - anticorps antimitochondrial.

Des analyses de la cirrhose du foie sont nécessaires pour déterminer la cause exacte de la maladie et décider de la tactique thérapeutique. En outre, ils sont utilisés pour évaluer la gravité de l'état du patient avant le traitement et au fil du temps. Pour obtenir des résultats fiables, vous devez suivre les règles de test, qui informeront le médecin ou un spécialiste en diagnostic de laboratoire.

Auteur: Torsunova Tatiana

Quel est l'effet du foie sur l'alcool?

Comment pouvez-vous faire face à la maladie à la maison? Des produits simples et abordables pour améliorer l'état du patient.

Interventions thérapeutiques, chirurgie, régime alimentaire et pronostic.

Méthodes qui aideront à arrêter le cours de la maladie.

Indicateurs de l'analyse biochimique du sang dans la cirrhose du foie

Le contenu

Analyse de sang pour la cirrhose du foie: indicateurs, écarts par rapport à la norme. Une maladie telle que la cirrhose du foie est très courante dans la pratique médicale, elle devient souvent la cause de la mort. Le diagnostic est établi à partir des résultats des analyses. Le resserrement à l'examen dans ce cas n'est pas la peine, dès que des symptômes apparaissent, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Cela est dû au fait que le processus actif de remplacement des cellules saines par des cellules fibreuses a lieu dans le foie et que plus le traitement ne dure pas longtemps, plus le processus de destruction est irréversible.

Des analyses

En cas de cirrhose du foie, un certain nombre de tests devraient aider le spécialiste à obtenir les informations nécessaires sur la santé du patient:

  1. Biochimique, ce qui permet de déterminer la présence de cirrhose et d’évaluer la fonctionnalité du foie. Des enzymes telles que la bilirubine, l'AST et l'ALT sont souvent élevées lorsque le résultat est obtenu.
  2. Pour identifier la présence d'une inflammation, il est nécessaire d'étudier les enzymes.
  3. Après avoir trouvé la cause de la cirrhose, le médecin peut vous prescrire un traitement approprié.

D'autres études sont également en cours visant à confirmer ou à réfuter les données de laboratoire.

Lorsqu'une personne se rend à la clinique, les spécialistes exigent avant tout la livraison de matières fécales, d'urine et de sang, car le fonctionnement anormal du foie affecte l'état de santé général.

Cependant, une fois que les résultats des tests ont révélé la présence d'une cirrhose, une biopsie sera nécessaire, au cours de laquelle un petit morceau sera séparé du foie, lequel sera soigneusement étudié. C'est la seule méthode pour confirmer un tel diagnostic.

Un test sanguin de cirrhose du foie, dont les indicateurs seront pour la plupart au-dessus de la normale, fournit des données non seulement sur la présence de la maladie, mais également sur la cause de son apparition.

Tests sanguins

Le diagnostic commence par un test sanguin de cirrhose du foie, dont les résultats révèlent la présence d'un processus inflammatoire.

Cela se manifeste principalement comme suit:

  1. Le nombre de leucocytes augmente.
  2. ESR accélère.
  3. La quantité d'albumine devient inférieure.
  4. La composition en protéines varie considérablement.

Les tests hépatiques sont basés sur les résultats de cinq composants: bilirubine, ALT, phosphatase alcaline, AST, GGT:

  • AST est une enzyme hépatique dont le taux atteint 41 U / L. Lorsque cet indicateur augmente, cela signifie que le processus de mort des cellules du foie a commencé;
  • la norme de l'ALT est de 0,5 à 2 µmol, mais en présence d'une cirrhose du foie, cet indicateur peut être augmenté cinq fois ou plus;
  • La gamma-glutamyl transpeptidase augmente également de manière marquée, ce qui indique des problèmes au niveau des voies biliaires. Le taux de cette substance chez les hommes atteint jusqu'à 61 UI / l et deux fois moins chez les femmes.

Le rôle principal dans la détermination de la cirrhose est joué par les indicateurs d'AST et d'ALT, le premier indique la profondeur de la lésion et le second volume.

Mais il est nécessaire non seulement d'établir la présence de la maladie, mais également d'en déterminer la cause. À cette fin, les tests de la fonction hépatique suivants sont effectués:

  1. Anticorps anti-hépatite C et B.
  2. Anticorps contre des antigènes d'origine nucléaire, au moyen desquels une hépatite chronique est détectée.
  3. Anticorps anti-mitochondriaux détectant la cirrhose biliaire.
  4. La céruloplasmine, qui permet de déterminer la dystrophie hépatocérébrale.
  5. Antitrypsin alpha 1, qui aide les professionnels à déterminer la présence de maladies du sang et à identifier les niveaux de fer.

Il est également nécessaire d'identifier des enzymes hépatiques spécifiques permettant de s'assurer que le diagnostic est correctement posé:

  • la nucléotidase;
  • l'arginase;
  • fructose-1-phosphataldolase et ainsi de suite.

Le niveau de réduction de l'albumine devient inférieur à 40 g / l et les globulines augmentent, il en va de même pour l'haptoglobine.

Analyse biochimique du sang et autres

Lorsque la biochimie est effectuée, les numérations sanguines de la cirrhose du foie présentent certaines incohérences par rapport à la norme, qui indiquent la présence de processus pathologiques dans le corps:

  • diminution du cholestérol, de l'albumine, de l'urée et de la prothrombine;
  • L'AST et l'ALT, la globuline, la bilirubine, la phase alcaline et l'haptoglobine augmentent.

Une attention particulière est accordée au niveau de bilirubine, qui est en fait traité par le système hépatique. En médecine, il est d'usage de faire la distinction entre la bilirubine libre et la bilirubine cohésive, mais en cas de cirrhose, tous les indicateurs sont pris en compte.

Le fait que la bilirubine reste à un niveau élevé pendant assez longtemps signifie que le corps commence à endommager le système nerveux.

Le taux pour cet indicateur est le suivant:

  1. Forme connectée jusqu'à 4,3 µmol / L.
  2. Forme libre jusqu'à 17,1 µmol / L.
  3. Le total de 8,5 à 20,5 µmol / L.

Souvent, pour obtenir une image fiable, le patient doit se soumettre à des examens supplémentaires, notamment:

  1. Test sanguin pour l'ammoniac.
  2. Une biopsie qui fournit des informations plus précises en présence de la formation de tumeurs. Pour sa mise en œuvre, une ponction est faite entre les côtes et un petit morceau de matériel hépatique est prélevé pour étude ultérieure.
  3. Un test sanguin pour alphafetoprotein, qui détecte la présence d'un cancer.
  4. Examen avec un endoscope.
  5. Parancetsez, qui est un piercing péritonéal afin d'éliminer l'excès de liquide accumulé.
Top