Catégorie

Articles Populaires

1 Jaunisse
Vaccination contre l'hépatite B chez l'adulte
2 Lamblia
Test sanguin pour l'hépatite B
3 Recettes
Tout sur le foie
Principal // L'hépatose

Caractéristique des boues biliaires


La boue biliaire est visible lors de l'examen échographique des sédiments dans la vésicule biliaire. Il se produit dans diverses conditions pathologiques de la vésicule biliaire. Cet article traitera de ses principaux signes, symptômes, critères de diagnostic et méthodes de traitement modernes.

Causes de


La boue biliaire est formée en raison d'une stagnation prolongée de la bile dans la vessie. C'est un sédiment sec de bile et consiste en:

  • le cholestérol;
  • pigments biliaires;
  • les sels de calcium;
  • la mucine;
  • protéines biliaires.

Ces substances se déposent dans la cavité de la vésicule biliaire et, en raison de leur composition chimique, sont visualisées par ultrasons. Les médecins identifient les facteurs de risque, en présence desquels des boues biliaires se développent assez souvent:

  1. Cholécystite. La cholécystite chronique est une maladie très commune. Au cours des 10 dernières années, le nombre de patients présentant une inflammation de la vésicule biliaire a considérablement augmenté. Dans la cholécystite chronique, le processus inflammatoire est lent. Les parois de la vésicule biliaire s'épaississent et évacuent la bile plus lentement. En conséquence, la bile stagne et une boue biliaire se forme. La cholécystite chronique se produisant de manière cyclique pendant la rémission, les boues biliaires peuvent complètement passer. Avec l'exacerbation de la cholécystite, le sédiment dans la vésicule biliaire apparaît à nouveau.
  2. La grossesse Les médecins estiment que les boues biliaires se développent chez 20% des femmes enceintes. Habituellement, ce n'est pas un signe de cholécystite. Pendant la grossesse, l'utérus se lève et comprime les organes internes. Dans le même temps, il peut y avoir une diminution de la motilité de la vésicule biliaire. Après la naissance, le travail de la vésicule biliaire est restauré et les sédiments s’échappent avec la bile.
  3. Régimes permanents pour perdre du poids. Avec un apport insuffisant de nutriments dans le corps, les organes internes commencent à changer leur travail. La motilité diminue dans la vésicule biliaire et la bile commence à stagner pendant longtemps. Les boues biliaires se développent en même temps assez souvent. Il peut indépendamment passer. Avec la restauration d'une nutrition adéquate, et peut être la cause de la cholécystite chronique et la cholélithiase.
  4. Acceptation de certains médicaments peut stimuler un excès de cholestérol La bile devient plus visqueuse et ses sédiments peuvent rester dans la vessie.

Vous trouverez ci-dessous une liste de médicaments pouvant provoquer des boues biliaires:

  • céphalosporines de troisième génération;
  • préparations contenant du calcium;
  • contraceptif;
  • lipolytiques.

Les boues biliaires peuvent causer une cholécystite chronique, une pancréatite et l'apparition d'une maladie des calculs biliaires. Une stagnation prolongée de la bile peut entraîner une cholécystite aiguë nécessitant une intervention chirurgicale.

Tableau clinique


La plupart des médecins considèrent les boues biliaires comme le premier stade de la cholécystite et de la maladie des calculs biliaires. Dans 20% des cas, elle évolue sans symptômes et dans 80% des cas, son tableau clinique est similaire à celui de la cholécystite chronique.

Syndrome des boues - Caractéristiques et méthodes de traitement

Le processus de formation de calculs est toujours précédé par une cristallisation accrue des composés organiques ou inorganiques. Si la diathèse de sel contribue à la formation de calculs dans les reins, alors le stade initial de la maladie de calculs biliaires est indiqué par le syndrome des boues. La stagnation de la bile et la formation de suspension de cholestérol cristallin, de protéines et de sels minéraux de calcium sont caractéristiques de ce processus pathologique. On retrouve souvent le syndrome des boues lors du diagnostic d'autres maladies apparentées.

Pathogenèse

La boue biliaire est un processus pathologique qui se développe en fonction du type de maladie des calculs biliaires avec une diminution significative des paramètres du coefficient de choletocholestérol. Dans le même temps, l'indice de saturation de la bile augmente, ce qui modifie la composition de la bile. Le ton hypertrophique du sphincter d’Oddi devient souvent un facteur provoquant ce déséquilibre. La réduction de l'activité fonctionnelle de la vésicule biliaire et le développement de son hypotension sont tout aussi importants.

La pathogénie du syndrome des boues se produit par étapes:

  • le cholestérol est augmenté dans la bile;
  • les cristaux de cholestérol commencent à se fondre en gros conglomérats et se déposent sur les parois de la vésicule biliaire;
  • les conglomérats deviennent progressivement plus grands en raison de l'ajout de nouveaux cristaux.

Le traitement du processus pathologique dépend de la composition de la bile, aussi le diagnostic en laboratoire a-t-il pour but principal de déterminer le pourcentage de phospholipides, de cholestérol et de sels de calcium. Le syndrome des boues est classé comme suit:

  • microlithiase. Le contenu de la vésicule biliaire est une suspension des plus petites particules de protéines, de cholestérol cristallin et de composés inorganiques de calcium. Les conglomérats ne sont pas fermement fixés aux murs. Ainsi, lorsqu'une personne tente de modifier la position du corps, ils se déplacent librement dans la vésicule biliaire.
  • caillots biliaires. Les taches sont épaisses, pâteuses, de densité variable, ont la capacité de se déplacer;
  • une combinaison de microlithiase et de caillots biliaires.


Les propriétés physiques du contenu de la vésicule biliaire en raison de la concentration de l'ingrédient principal:

  • des suspensions dans lesquelles dominent des pigments bilieux;
  • conglomérats à haute teneur en sels minéraux de calcium;
  • des taches avec une concentration élevée de cholestérol cristallin.

Le développement du syndrome des boues se caractérise de deux manières principales:

  • primaire. Les causes du processus pathologique ne sont pas entièrement comprises. Le syndrome des boues apparaît comme une maladie distincte;
  • secondaire. La pathologie se développe sous l'action de facteurs provoquants, auxquels les médecins incluent également les maladies associées.

Le type de syndrome de boue qui se développera chez une personne donnée ne peut pas être prédéterminé. Tout dépend de l'état de santé initial, du sexe, de l'âge et du régime alimentaire.

Étiologie

Le syndrome des boues est souvent diagnostiqué chez les sympathisants mono-diète qui maigrissent de façon trop spectaculaire. Le manque de graisse dans les aliments conduit à une violation de l'écoulement de la bile. Elle commence à stagner longtemps dans la vésicule biliaire, à s'épaissir. Un tel environnement est extrêmement favorable pour améliorer les processus de cristallisation et d’agrégation. Quoi d'autre peut provoquer l'apparition du syndrome des boues:

  • effectuer des opérations chirurgicales sur les organes du système digestif;
  • cours de traitement avec des cytostatiques, des antibiotiques, des médicaments à haute teneur en calcium;
  • transplantation d'organes ou de tissus de donneurs;
  • dégénérescence graisseuse du foie, hépatite, cirrhose, accompagnée d'une inflammation des hépatocytes et de leur remplacement par un tissu fibreux;
  • processus inflammatoire dans le pancréas, dont la cause était l'abus de boissons alcoolisées;
  • fragmentation de calculs dans la vésicule biliaire par lithotripsie à ondes de choc;
  • rétrécissement du canal biliaire à la suite d'un blocage avec de la pierre;
  • rétrécissement cicatriciel des voies biliaires;
  • étiologie du sucre diabétique, qui diminue la production d'insuline par le pancréas;

Les boues dans la vésicule biliaire peuvent être à la fois une cause et une conséquence de la maladie des calculs biliaires. La stase biliaire est souvent due à un choc émotionnel intense ou à un stress psychologique excessif.

La jaunisse physiologique est diagnostiquée chez de nombreux enfants après la naissance. En règle générale, il disparaît après quelques jours et nécessite un traitement médicamenteux. Mais chez certains bébés, cela provoque un syndrome de boue. Dans ce cas, les acides biliaires deviennent le composant principal des conglomérats.

Avertissement: "Chez les enfants plus âgés, le processus pathologique se développe en raison d’une alimentation déséquilibrée et médiocre, lorsque les aliments les plus appropriés pour les adultes (trop gras ou trop saturés d’épices et d’épices) prédominent dans l’alimentation."

Tableau clinique

Pour le stade initial du syndrome de boues ne se caractérise pas par l'apparition de symptômes. Le tableau clinique du processus pathologique est flou, semblable aux symptômes de la cholécystite chronique ou de la pancréatite. Au fur et à mesure de la cristallisation des phospholipides, du cholestérol et des sels de calcium, les symptômes augmentent. Ce qui peut indiquer le développement du syndrome des boues:

  • une personne a mal à l'hypochondre droit, dont la nature peut varier de sourde, douloureuse à aiguë, paroxystique. Les exacerbations se produisent lorsque vous essayez de changer la position du corps ou d'augmenter l'activité motrice;
  • la stase biliaire devient la cause de l'intoxication générale du corps, qui se manifeste par une hyperthermie, une fatigue accrue, des vertiges et une somnolence;
  • une diminution de l'activité fonctionnelle de la vésicule biliaire est directement indiquée par la teinte jaune des muqueuses et de la peau;
  • l'inflammation du pancréas provoque une formation excessive de gaz. Une personne a un sentiment de distension, de ballonnement, de grondement et de bouillonnement;
  • le travail du tractus gastro-intestinal se perturbe progressivement, provoquant des nausées, des vomissements, une constipation chronique ou une diarrhée.


Négliger un avis médical ou une auto-médication entraîne de graves complications.

Diagnostics

Au début du diagnostic, le médecin examine le patient, écoute les plaintes, examine l'évolution de la maladie. Le gastro-entérologue demande quand la douleur est apparue pour la première fois, demande de décrire leur nature et indique le lieu de la localisation. Quoi d'autre pourrait intéresser le médecin:

  • le mode de vie du patient, l'utilisation de boissons alcoolisées, les aliments dans le régime alimentaire;
  • prendre des médicaments pharmacologiques;
  • Le patient a-t-il souvent des problèmes de digestion?

Des tests de laboratoire sur les matières fécales, l'urine et le sang sont effectués pour détecter les comorbidités et la santé générale. Des analyses de sang biochimiques sont nécessaires pour déterminer le contenu qualitatif et quantitatif de la bilirubine, des protéines et du cholestérol. Après avoir déchiffré les résultats de la recherche, la concentration des enzymes hépatiques impliquées dans le métabolisme des graisses, des protéines et des glucides est établie.

L’échographie est l’information la plus utile lors du diagnostic du syndrome des boues. Les conglomérats cristallins et pâteux, les sédiments floculants sont visualisés sur l'écran du moniteur. Vous pouvez également suivre leurs mouvements lorsque le patient change la position du corps.

Traitement

En thérapie du syndrome de boue de la vésicule biliaire, on utilise tout un ensemble de mesures qui devraient résoudre les tâches suivantes:

  • retrait de la vésicule biliaire des cristaux et des suspensions;
  • normalisation de la composition qualitative et quantitative de la bile;
  • restauration de l'activité fonctionnelle de la vésicule biliaire;
  • élimination des symptômes;
  • prévention des conséquences négatives.

Accélérer le rétablissement du patient aidera à: se conformer à une diète épargnante, à un régime de consommation adéquat et à la prise de médicaments pharmacologiques. Si nécessaire, des opérations chirurgicales sont effectuées.

Conseil: "Les gastro-entérologues ne s’opposent pas à l’utilisation de la médecine traditionnelle dans le traitement du syndrome des boues, mais seulement après un traitement médicamenteux."

Acide ursodésoxycholique

L'acide ursodésoxycholique est le moyen le plus efficace pour dissoudre les matières en suspension et les boues floculées. C'est un ingrédient actif:

Cours prenant ces médicaments vous permet de:

  • bloquer l'absorption du cholestérol dans toutes les parties de l'intestin;
  • inhiber la synthèse du cholestérol et ses processus de cristallisation;
  • activer la fonction d'évacuation de la vésicule biliaire.
L'acide ursodésoxycholique protège les cellules du foie des effets négatifs des composés toxiques et normalise leurs fonctions.

Analgésiques

Pour soulager l'état du patient, pour éliminer les spasmes douloureux, vous pouvez utiliser des médicaments à action antispasmodique:

Les médicaments détendent les muscles lisses des organes internes et assurent un écoulement optimal de la bile. La douleur disparaît également lorsque les analgésiques oraux: Spazgana, Ketorola, Analgin. Dans certains cas, les gastro-entérologues recommandent l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens - nimésulide et ibuprofène.

La stagnation de la bile ne disparaît pas d'elle-même. Si vous présentez des symptômes du syndrome des boues, consultez immédiatement un médecin. La pathologie est capable de progresser rapidement. Le syndrome des boues non traitées provoque une inflammation du pancréas (pancréatite), de la vésicule biliaire (cholécystite), des voies biliaires (cholangite).

Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause?

Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Kirovtseva, comment elle a guéri son estomac. Lire l'article >>

Syndrome de vésicule biliaire

La boue dans la vésicule biliaire est un processus pathologique caractérisé par la stagnation de la bile et la formation d'une suspension de cristaux de cholestérol, de sels calcinés et de protéines. Ce syndrome est détecté à l'aide d'un diagnostic par ultrasons. Les boues biliaires dans la vésicule biliaire se rapportent au stade initial de la maladie des calculs biliaires.

Symptômes de la maladie

Les boues biliaires - ce que c'est, peu de gens le savent. Mais cette anomalie est assez courante car elle se caractérise par une accumulation de sable dans la bile. Si une maladie n’est pas traitée pendant longtemps, elle se transforme en une pathologie plus grave appelée cholélithiase.

La suspension dans la bile est assez difficile à reconnaître immédiatement. Le patient peut ne pas ressentir d'inconfort pendant une longue période. Les médecins affirment que le sable apparaît en raison d'autres processus pathologiques dans le corps. Le déclencheur est la maladie primaire, et ensuite il y a des troubles dans la vésicule biliaire.

La boue dans la vésicule biliaire se caractérise par des picotements ou un engourdissement dans l'abdomen droit sous les côtes. En outre, le patient se plaint de nausées et de malaises dans le tractus gastro-intestinal. Lors de la flexion et de la consommation d'aliments gras, des sensations douloureuses apparaissent, de l'appétit est perdu.

À l'avenir, avec le développement de la pathologie, le patient peut se plaindre de brûlures d'estomac, d'éructations, de vomissements. Il y a une agitation des selles sous forme de diarrhée ou de constipation.

Causes du processus pathologique

Des flocons dans la vésicule biliaire peuvent survenir pour diverses raisons. Fondamentalement, la maladie se manifeste par un rétrécissement des voies dans la vésicule biliaire en raison de processus inflammatoires chroniques.

Elle peut également être causée par l'obésité en raison d'un régime alimentaire inadéquat et de l'abus d'aliments gras, frits ou salés. Ce phénomène entraîne une altération de la motricité de la vésicule biliaire et des intestins.

Des boues dans la vésicule biliaire peuvent se former en raison d'interventions chirurgicales retardées sur l'estomac et de la mise en place d'aliments à travers la sonde.

L'un des facteurs décisifs est de mener le mauvais mode de vie. Cela peut inclure la consommation fréquente d'alcool, le travail sédentaire et un mode de vie sédentaire, le tabagisme.

D'autres maladies telles que l'hydropisie de la vésicule biliaire, le diabète, l'anémie, la cirrhose du foie, la pancréatite ou la cholestase peuvent également entraîner des boues biliaires.

L'usage prolongé d'antibiotiques et l'usage incontrôlé d'autres médicaments entraînent la sédimentation.

Diagnostic de pathologie

Ce phénomène aux étapes initiales ne se manifeste pratiquement pas. Par conséquent, connaître son existence est difficile. Lorsque les sédiments dans la vésicule biliaire remplissent un volume plus important que la bile, les premiers symptômes commencent à se manifester. Cela signifie qu'il est urgent de demander l'aide d'un médecin.

Cela inclut la livraison d'urine et de sang pour déterminer le processus inflammatoire. En utilisant ces méthodes, il est possible de reconnaître la cause de la maladie.

Lors du don de sang pour une analyse biochimique, le médecin pourra détecter les modifications des enzymes dans le foie, déterminer la quantité de protéines et de bilirubine.

Un diagnostic par ultrasons est effectué pour établir un diagnostic précis. Lors de l'exécution de cette méthode, il est possible de discerner les caillots, les flocons dans la vésicule biliaire. L'état des murs de la vésicule biliaire et des organes environnants est également évalué.

Après cela, l'intubation duodénale et l'examen de la bile sont effectués.

À l'aide d'un ordinateur et d'une tomographie magnétique, il est possible de déterminer la taille du foie et de la vésicule biliaire et leurs modifications.

Processus thérapeutique

Comment et comment traiter cette pathologie? Lors du diagnostic, l’état de la vésicule biliaire et la capacité à exécuter des fonctions sont déterminés. Le processus de traitement dépend du type de boue biliaire observé.

Si le syndrome de boue de la vésicule biliaire présente des symptômes bénins, aucun traitement n'est alors nécessaire. Dans cette situation, toutes les forces sont dirigées vers l'identification et l'élimination des causes profondes. Il est obligatoire de suivre un régime alimentaire spécialisé.

Le deuxième groupe de syndrome des boues consiste à effectuer un traitement conservateur. Le problème peut être éliminé à l'aide de médicaments, sans intervention chirurgicale.

Le traitement des boues biliaires consiste à utiliser des médicaments, parmi lesquels l’acide urodésoxycholique et les acides biliaires. Leur action vise à protéger les cellules du foie et à éliminer les substances nocives du corps. Ces moyens incluent Ursosan, Cholensim, Ursofalk, Allohol, Holosas.

Si le patient a périodiquement des sensations douloureuses au bon endroit, des antispasmodiques sont prescrits sous forme de No-shpy, Drotaverinum ou Spasmalgona.

Lorsqu'un processus inflammatoire est détecté, des agents antibactériens sont prescrits.

En tant que méthode de traitement supplémentaire, vous pouvez recourir aux méthodes populaires. La recette la plus simple consiste à boire de l'eau avec du soda sur un estomac vide après le sommeil. On considère que la soude est une substance alcaline capable de dissoudre le cholestérol et les calculs calcifiés.

En l'absence d'effet de la pharmacothérapie, on prescrit à la patiente une intervention chirurgicale pour retirer la vésicule biliaire.

Effets indésirables

Ne courez pas la maladie. Le processus médical doit aller jusqu'au bout. En l'absence d'un traitement adéquat, les sédiments dans la vésicule biliaire se transforment en pierres pouvant se coincer dans les conduits. Un tel processus conduira au développement de la cholécystite.

Il peut y avoir d'autres complications sous forme de pancréatite aiguë, colique biliaire, cholestase, cholangite sous forme aiguë.

Si les calculs atteignent de grandes tailles, ils endommagent les parois de l’organe ou restent coincés dans les voies biliaires. Ensuite, ce phénomène entraîne une déchirure de la vésicule biliaire.

Régime alimentaire avec une vésicule biliaire

Afin de prévenir le développement de la cholélithiase, vous devez suivre un régime alimentaire spécial. Tout d’abord, vous devriez abandonner les petits pains et les sucreries, la viande et les bouillons gras, l’oseille, les épinards et les radis, le poisson gras, les légumes marinés et salés, la viande fumée et le caviar. En outre, la moutarde, le poivre et le raifort, les fruits et les baies aigres, les boissons contenant de la caféine, les boissons gazeuses et les boissons alcoolisées sont supprimés de l'alimentation

Les aliments doivent être cuits ou cuits à la vapeur. Vous pouvez manger de la viande maigre sous forme de bœuf, de poulet, de dinde ou de lapin. La bouillie sur l'eau, les plats de légumes ou la choucroute conviendront comme accompagnement.

Vous pouvez inclure des saucisses naturelles et des saucisses dans l'alimentation, mais vous ne pouvez pas les manger plus de deux fois par semaine. La même chose s'applique aux plats de poisson.

Le matin, vous pouvez manger des œufs brouillés ou des œufs durs. La préférence peut être donnée aux puddings, aux casseroles ou au fromage cottage.

Avant de manger pendant trente minutes, vous devez prendre une cuillerée d'huile végétale. Pour ce faire, vous pouvez utiliser l'huile de sésame, d'olive, de tournesol ou de lin.

Comme les desserts sont autorisés miel, confiture, biscuits.

Une attention particulière devrait être accordée au régime d'alcool. Le liquide vous permet de liquéfier la bile et de ne pas l'épaissir. En guise de boisson, vous pouvez prendre des boissons aux fruits dans les airelles ou les canneberges, les compotes de fruits secs, les infusions d'églantier, la gelée, l'eau minérale ou pure. Le volume de fluide par jour ne doit pas être inférieur à deux litres.

Avant d'aller se coucher, ils recommandent de boire du yaourt, du kéfir ou du ryazhenka.

Le syndrome des boues se guérit facilement avec de l'eau minérale. Mais vous devez respecter le dosage prescrit par le médecin.

Qui a dit qu'il est impossible de guérir une maladie grave de la vésicule biliaire?

  • De nombreuses manières ont essayé, mais rien n'y fait.
  • Et maintenant, vous êtes prêt à profiter de toute occasion qui vous procurera un sentiment de bien-être tant attendu!

Il existe un traitement efficace pour la vésicule biliaire. Suivez le lien et découvrez ce que les médecins recommandent!

Boues dans la vésicule biliaire

La boue de la vésicule biliaire est une pathologie caractérisée par la formation d'un sédiment dense sous la forme d'une suspension ou de flocons pouvant être détectée lors d'une échographie des organes abdominaux. Le terme «boue biliaire» est apparu relativement récemment en gastro-entérologie et en hépatologie; par conséquent, les algorithmes de diagnostic et les schémas thérapeutiques pour ce diagnostic peuvent différer selon les établissements médicaux en raison de l'absence de normes uniformes. Certains médecins pensent que les boues de la vésicule biliaire sont une maladie transitoire (transitoire, temporaire), mais des études récentes suggèrent que dans la plupart des cas, la modification de la lithogénicité de la bile constitue le stade initial de la cholélithiase (maladie des calculs biliaires).

Boues dans la vésicule biliaire

Définition et classification

Le terme "syndrome des boues" désigne la formation dans la vésicule biliaire de sédiments en suspension composés de cholestérol, de bilirubine, d'urobiline, de sels de calcium et formés à la suite d'une longue stagnation de la bile en violation de la fonction contractile du canal biliaire. La suspension contient également une quantité importante de glycoprotéines de haut poids moléculaire contenant des polysaccharides acides et des protéines biliaires - immunoglobulines (pas plus de 4,5%).

Le plus souvent, les boues biliaires sont détectées chez les personnes atteintes de maladies du système hépatobiliaire, qui incluent les organes impliqués dans la formation et la sécrétion de la bile (canaux hépatiques et kystiques, la vésicule biliaire et le foie). La fréquence du diagnostic chez les patients ne présentant pas les pathologies des organes digestifs et n'ayant pas d'antécédent de cholélithiase ne dépasse pas 3,7% à 4%. La pathogénie de la formation de boues est représentée par les processus suivants:

  • modification de la lithogénicité (propriétés biochimiques, capacité à former des calculs) de la bile;
  • violation de la fonction de sécrétion du foie et de la vésicule biliaire;
  • accumulation excessive de cholestérol dans le foie;
  • fusion de formes cristallines de pigments et de cholestérol et formation ultérieure de microlithes;
  • violation de la capacité motrice (contractile) de la vésicule biliaire.

Quelle est la boue biliaire

C'est important! Si les boues ne sont pas détectées à temps, le risque de développer une cholécystite et une cholélithiase chroniques sera de plus de 40 à 60% (en fonction de la combinaison d'autres facteurs).

Espèces de boues

Les spécialistes proposent plusieurs qualifications de boues biliaires.

En combinaison avec la maladie de calculs biliaires:

  • boues de calcul (avec calcul);
  • boues non calcaires (sans calcul).

Selon l'activité de la fonction motrice de la vésicule biliaire et de ses conduits:

  • avec des habiletés motrices normales;
  • avec motilité réduite (dyskinésie biliaire);
  • avec vésicule biliaire déconnectée (la motilité est complètement absente).

L'émergence du syndrome des boues biliaires

Classification de la composition

Classification commune (stade)

Dans de rares cas, les patients présentent un type particulier de syndrome de boue: une polypose du cholestérol (des polypes formés de cristaux de cholestérol apparaissent sur les parois de la vésicule biliaire).

Passage actif et passif de la bile hépatique dans la vésicule biliaire

Causes de la pathologie

Dans la très grande majorité des cas, les boues de la vésicule biliaire sont de nature secondaire, c’est-à-dire qu’il s’agit d’une complication de toutes maladies et pathologies. Le principal groupe à risque comprend les personnes souffrant de maladies du foie (kystes parasitaires, cirrhose, hépatite, dégénérescence graisseuse des hépatocytes) et les voies biliaires. Les experts considèrent que la maladie des calculs biliaires, une maladie dans laquelle des pierres (formes) de formes et de tailles variées, sont l’un des principaux facteurs provoquant la formation de boues. Un risque accru de maladie est observé chez les patients atteints de cholécystite, de cholangite chronique, de pancréatite et d’autres maladies pouvant affecter la sécrétion de la bile et sa progression dans le duodénum (y compris le mouvement secondaire dans la veine porte du foie).

Conséquences de la boue dans la vésicule biliaire

Les autres causes de boues peuvent être:

  • accumulation de fluide exsudatif et de mucus dans la cavité de la vésicule biliaire;
  • la lithotritie (broyage de pierres à travers la peau à l'aide d'installations à ondes de choc);
  • cholestase extrahépatique (syndrome pathologique d’excrétion altérée de la bile hépatique dans le duodénum et accompagné d’un ictère obstructif);
  • nutrition parentérale à long terme (par administration intraveineuse de mélanges et de solutions nutritifs);
  • stéatose hépatique non alcoolique;
  • maladies du système endocrinien (diabète, hypo et hyperthyroïdie);
  • hémoglobinopathie, accompagnée d'un trouble héréditaire dans la formation de chaînes normales d'hémoglobine dans les érythrocytes, dans laquelle il adopte une structure cristalline.

Des boues peuvent également apparaître après la prise de certains médicaments, par exemple, Ceftriaxone (Hazaran, Cefaxone, Ceftriabol, Lendacin). Avec l'utilisation à long terme de ces médicaments, la bile devient plus visqueuse et saturée de cholestérol, ce qui entraîne sa fixation sur les parois de la vésicule biliaire sous forme de flocons et de suspension cristalline. Un traitement similaire au calcium et aux contraceptifs oraux ("Lindinet", "Yarina", "Janine") peut entraîner un effet similaire.

Échographie de la vésicule biliaire

Facteurs de risque pour les femmes

Selon les hépatologues, l’une des raisons de la formation de boue réside dans les fortes fluctuations des taux hormonaux; cette pathologie est donc détectée plusieurs fois plus souvent chez les femmes que chez les hommes. Les caractéristiques physiologiques du corps féminin associées à la fonction de reproduction conduisent au fait que les hormones, même chez les femmes en bonne santé, changent chaque mois pendant le cycle menstruel.

Le pic de la libération hormonale tombe le 14-16ème jour après le premier jour de menstruation: pendant cette période, la maturation du follicule dominant se termine et se rompt, ce qui entraîne l'entrée de l'ovule mature dans l'entonnoir de la trompe de Fallope, où la fécondation a lieu après la fusion avec le spermatozoïde. Pour que l'œuf fécondé puisse être implanté dans l'endomètre (la couche interne de l'utérus), le corps commence à produire activement de la progestérone - l'hormone nécessaire à la préservation et au développement ultérieur de la grossesse. Au cours de cette période, le risque de modification des propriétés lithogéniques de la bile est considéré comme le plus élevé possible. Les femmes doivent donc accorder une plus grande attention à la prévention des pathologies biliaires.

Les facteurs de risque secondaires (indirects) associés à la production d'hormones chez les femmes sont:

  • maladies de la reproduction et du système reproducteur (endométriose, endométrite, hyperplasie glandulaire de l'endomètre, myome utérin, etc.);
  • puberté (chez les filles);
  • la grossesse
  • ménopause et ménopause.

C'est important! Le risque accru de formation de suspensions cristallines dans la cavité de la vésicule biliaire chez la femme enceinte est associé non seulement à des modifications hormonales, mais également à des processus physiologiques. Un utérus élargi peut comprimer la vésicule biliaire, perturbant ainsi l'écoulement de la bile, ce qui entraîne sa stagnation et la formation de flocons et de sédiments.

Les femmes enceintes ont un risque accru de suspension cristalline dans la cavité de la vésicule biliaire

Signes et symptômes

Dans certains cas, les boues biliaires se manifestent sans modifications cliniques prononcées et sont détectées au hasard lors d'un examen de routine des organes abdominaux (par exemple, lors d'un examen clinique). La pathologie ne présente pas de symptômes typiques. Le diagnostic principal après le traitement du patient par un médecin est généralement la «cholécystite» ou «cholélithiase». La difficulté du diagnostic réside dans l’absence de symptômes spécifiques qui, avec un degré de probabilité élevé, peuvent être considérés comme des manifestations de boues biliaires. Les patients présentant un risque de maladies des organes de l’hépatobiliaire doivent donc connaître les symptômes possibles de la pathologie.

Le complexe standard de symptômes de boues biliaires est représenté par les symptômes énumérés ci-dessous.

  1. Douleur aiguë dans l'hypochondre droit. Un tel syndrome de combat se manifeste par une colique biliaire et est provoqué par un étouffement du cholestérol en bloquant le canal biliaire.
  2. Douleur douloureuse paroxystique dans la partie supérieure de l'abdomen, à droite. Se produit lorsqu'une suspension est déplacée (déplacée), ce qui peut irriter les terminaisons nerveuses et les récepteurs muqueux.
  3. Jaunissement de la peau, plaques des ongles, sclérotique oculaire. La pathogenèse du syndrome ictérique est une augmentation de la concentration de bilirubine associée à une insuffisance de la sortie de la bile.
  4. Dyspepsie biliaire. La formation de sédiments dans la vésicule biliaire perturbe le flux de bile dans le duodénum, ​​où se produit la deuxième étape de la digestion des aliments et de l'absorption des nutriments. Le manque de bile entraîne des troubles digestifs: modifications des selles, nausées, vomissements, spasmes intestinaux. Si la pancréatite (inflammation du pancréas) complique les boues biliaires, le tableau clinique est complété par des flatulences et des flatulences (écoulement de grandes quantités de gaz intestinaux dégageant une odeur piquante).

Une douleur aiguë dans l'hypochondre droit peut indiquer un gonflement de la vésicule biliaire

Le syndrome d'intoxication dans la houle biliaire se manifeste par de graves maux de tête, un trouble de l'appétit, des troubles du sommeil (insomnie ou, au contraire, une somnolence accrue). Chez de nombreux patients, des changements comportementaux associés aux signes du syndrome asthénique sont observés: une agression déraisonnable apparaît, une irritabilité, qui est remplacée par une apathie et un manque d'intérêt pour les événements environnants.

La température corporelle avec une vésicule biliaire sucrée est généralement dans les limites de la normale et son augmentation aux paramètres fébriles (au-dessus de 38 °) peut indiquer le développement de complications: cholécystite, pancréatite ou cholangite.

Syndrome de boue chez les enfants

Le groupe principal d'enfants chez lesquels on diagnostique des boues dans la vésicule biliaire est constitué de nouveau-nés et de bébés au cours de la première année de vie (plus de 70% de tous les cas de boues de vésicule biliaire en pédiatrie). Le plus souvent, le syndrome des boues se développe dans le contexte de la jaunisse physiologique du nouveau-né, mais il peut parfois résulter de maladies graves, telles que l'atrésie des voies biliaires ou la cirrhose du foie congénitale. Le seul symptôme visible de la pathologie chez les enfants de ce groupe d'âge est la couleur jaune de la peau et des muqueuses. Les autres symptômes peuvent inclure une distension abdominale, une irritabilité, un sommeil agité, des larmoiements (en l’absence de raisons visibles).

Les facteurs contribuant à la formation du syndrome de boues chez les nourrissons au cours des premiers mois de leur vie peuvent être:

  • violation du régime de l'alimentation;
  • introduction précoce d'aliments complémentaires;
  • refus d'allaitement et passage à l'alimentation avec des préparations lactées adaptées (s'il n'y a pas d'indication objective pour cela).

Le plus souvent, le syndrome des boues se développe dans le contexte de la jaunisse physiologique du nouveau-né

À un âge plus avancé, une sécrétion biliaire altérée et la formation de boues peuvent être également dues à des erreurs nutritionnelles, à un stress émotionnel associé au processus éducatif, à l'environnement familial ou aux relations avec les pairs. Pour établir et clarifier le diagnostic après une inspection visuelle de l’enfant, il sera procédé à un examen complet, visant notamment à exclure d’autres pathologies possibles de la vésicule biliaire et du foie.

C'est important! Il est nécessaire de consulter un gastro-entérologue si l'enfant se plaint régulièrement de douleurs dans l'hypochondre droit, de nausées, ainsi que de perte d'appétit et de vomissements occasionnels (en l'absence d'autres signes cliniques).

Vidéo - Les premiers symptômes de problèmes de vésicule biliaire

Analyses et tests

Le diagnostic des boues biliaires commence par la collecte de l'anamnèse et l'examen physique du patient, ce qui peut également inclure la palpation et la percussion (tapotement) de la zone douloureuse. Il est presque impossible de suspecter des boues dans la vésicule biliaire lors de l'examen initial. Cet examen comprend un ensemble de méthodes de laboratoire, d'instruments et de matériel informatique qui vous permettent d'obtenir un tableau clinique complet du fonctionnement du système hépatobiliaire et d'exclure les pathologies et les maladies possibles. Ces méthodes incluent:

  • analyses d'urine et de sang;
  • coprogramme (étude biochimique des matières fécales);
  • Échographie de la vésicule biliaire et de ses canaux, du foie et du pancréas;
  • intubation duodénale suivie d'un examen biochimique de la bile (y compris la microscopie);
  • tomographie gamma de la vésicule biliaire et des conduits à l'aide d'un tomographe radiologique et introduction de doses minimales de substances radioactives;
  • Radiographie des voies biliaires et de la vésicule biliaire par injection directe d’un agent de contraste (cholécystographie et cholangiographie).

L'enquête comprend un ensemble de méthodes de laboratoire, d'instrument et de matériel.

Faites attention! Si des processus tumoraux sont suspectés, la tomodensitométrie est également incluse dans l'ensemble des mesures de diagnostic, à l'aide desquelles il est possible d'identifier non seulement des tumeurs malignes, mais également des métastases.

Traitement

Dans la plupart des cas, les boues biliaires se prêtent bien au traitement conservateur, à condition qu’elles soient détectées à temps, car l’un des principaux objectifs de la thérapie est la prévention des complications associées à la progression de la pathologie. Un traitement médicamenteux est prescrit aux patients souffrant de boue biliaire systématiquement diagnostiquée pendant trois mois consécutifs.

Vidéo - Vésicule biliaire Sladzh

Acide ursodésoxycholique

Les préparations d'acide ursodésoxycholique constituent le principal groupe de médicaments utilisé pour traiter les maladies de la vésicule biliaire et du foie, accompagnées d'une stase biliaire. Cet acide est un acide biliaire hydrophile qui ne possède pas de cytotoxicité et est inclus dans le protocole standard pour le traitement des pathologies cholestatiques à composante auto-immune.

L’effet thérapeutique de l’utilisation de l’acide ursodésoxycholique s’explique par les propriétés suivantes de la substance active:

  • réduit la synthèse du cholestérol dans le foie, empêche son absorption excessive dans l'intestin;
  • stimule la formation et la sécrétion de la bile;
  • améliore la solubilité des cristaux de cholestérol;
  • réduit les propriétés lithogènes de la bile;
  • augmente la sécrétion gastrique et pancréatique;
  • protège les cellules du foie contre les effets négatifs de facteurs dommageables (par exemple, l'éthanol);
  • provoque la dissolution partielle ou complète des bouchons de cholestérol.

Les médicaments de ce groupe ont également un effet immunomodulateur modéré et réduisent le nombre d’éosinophiles dans le sang.

En pharmacie, l’acide ursodéoxycholique peut être acheté sous les noms de marque suivants: «Ursoliv», «Ursocid», «Ursohol», «Ursofalk», «Ursodez». La dose thérapeutique standard est habituellement calculée comme suit: 10 mg d’acide ursodésoxycholique par kilogramme de poids du patient et par jour. La durée du traitement est de 6 mois à plusieurs années.

C'est important! Les préparations de ce groupe ne doivent pas être prises pour des maladies aiguës du foie et de la vésicule biliaire, des pathologies graves du système rénal et une cirrhose du foie au stade de la décompensation. Si un patient reçoit un diagnostic de boue de calcium, le traitement avec de l'acide ursodésoxycholique est également contre-indiqué.

Antispasmodiques

Les préparations à effet antispasmodique aident à éliminer les spasmes de la vésicule biliaire et de ses canaux et à rétablir le flux normal de la bile dans le duodénum. Ils sont également utilisés pour éliminer la douleur causée par les coliques biliaires ou l’augmentation du tonus de la vésicule biliaire. Les antispasmodiques à base de Drotaverinum sont les plus efficaces pour les bonbons biliaires:

Ils doivent prendre 1-2 comprimés (20-40 mg) 2-3 fois par jour. Il n'est pas recommandé de continuer à prendre plus de 5 à 10 jours consécutifs sans le consentement de votre médecin.

Analgésiques

Les médicaments à effet analgésique sont utilisés dans le traitement du syndrome de douleur intense, qui a un effet négatif sur la qualité de vie du patient. Traditionnellement, les anti-inflammatoires non stéroïdiens à base d’ibuprofène ou de kétorolac ("ibuprofène", "Ibufen", "Ketorol", "Ketanov") sont utilisés pour soulager la douleur. En cas de douleur intense, le médecin peut vous prescrire «Analgin», mais ce médicament est de moins en moins inclus dans le schéma thérapeutique en tant qu’analgésique en raison du grand nombre d’effets secondaires.

Pour les douleurs sévères, le médecin peut vous prescrire «Analgin».

Régime alimentaire

La diététique est un élément indispensable du traitement complexe des pathologies cholestatiques, qui incluent le syndrome des boues. Un apport suffisant en fibres dans le régime alimentaire revêt une grande importance pour la normalisation de la motilité de la vésicule biliaire et des organes du tube digestif. Toutefois, en période de pathologie aiguë, il est préférable de l’utiliser avec parcimonie afin de ne pas créer de stress supplémentaire pour les organes digestifs. Les patients atteints de boue biliaire se voient présenter des soupes, des bouillons faibles, des ragoûts de viande et de légumes bouillis et râpés, des purées de fruits et de légumes. La consommation de produits de confiserie doit être minimisée et, en guise de dessert, il est préférable de choisir des puddings au fromage cottage, des gelées et des souffles aux fruits.

La diététique - un élément indispensable du traitement complexe des pathologies cholestatiques

Complètement besoin d'abandonner les produits suivants:

  • saucisses, bacon, côtelette fumée et shinka;
  • boissons gazeuses;
  • café et boissons à base de cela;
  • sauces grasses;
  • produits avec un grand nombre d'additifs chimiques;
  • pâtisseries fraîches;
  • nourriture en conserve;
  • les cornichons;
  • épices chaudes.

L'alimentation doit être complétée par une consommation abondante d'eau potable. Une personne pesant 70 kg par jour devrait boire au moins 2,1 litres d’eau (30 ml par kg de poids).

Les boues dans la vésicule biliaire sont une pathologie courante chez les personnes atteintes de maladies du système digestif et hépatobiliaire. Ignorer les symptômes de la boue biliaire ne peut pas, car cela peut conduire à la formation de calculs et au développement de la maladie de calculs biliaires.

Boues biliaires: signification clinique et diagnostic

La prévalence des boues biliaires chez les patients du groupe gastro-entérologique est de 7,5%. Le long processus d'épaississement de la bile et la violation de son écoulement entraînent, avec le temps, une augmentation de la concentration de cholestérol et la précipitation de ses cristaux. Non seulement la pathologie du système digestif, mais aussi la consommation de grandes quantités d'aliments gras et frits, l'abus d'alcool et la prise de certains médicaments peuvent provoquer le développement du syndrome des boues.

IMPORTANT À SAVOIR! Un changement de couleur des matières fécales, une diarrhée ou une diarrhée indique la présence dans le corps. Lire plus >>

La boue biliaire est l’accumulation de petits cristaux de cholestérol, de cristaux biliaires et de sels de calcium, qui se forment dans les voies biliaires et la vésicule biliaire. La boue biliaire se produit s'il y a des signes de stagnation de la bile, cette dernière contribuant à sa formation. Les principales causes du syndrome des boues sont les pathologies du système hépatobiliaire, un régime pauvre en graisses et certains médicaments, tels que la cyclosporine et la ceftriaxone, des suppléments de calcium. Un contenu insuffisant en graisse provenant des aliments entraîne une inhibition de la sortie de la bile, la bile s'épaissit et se cristallise.

La pathogénie de la formation du syndrome des boues comprend le processus d'épaississement progressif de la bile, l'augmentation de la concentration en cholestérol et la cristallisation des conglomérats. La réduction de la contractilité de la paroi du cholédoque détermine également la violation de l'écoulement de la bile. La dyslipoprotéinémie est impliquée dans le mécanisme de formation de la boue biliaire - une augmentation de la concentration de lipoprotéines de basse densité et une diminution de la concentration de lipoprotéines de haute densité.

Il existe plusieurs types de boues biliaires. Selon la composition de la boue biliaire, celle-ci est subdivisée en boue avec une prédominance de cristaux de cholestérol, de sels de calcium ou de pigments contenant de la bilirubine.

Selon la classification de Loun, les boues primaires et secondaires sont isolées. Dans le cas d'un processus d'adoucissement primaire, il n'y a aucune raison apparente. Les boues secondaires sont dues aux raisons suivantes:

  • élimination des calculs biliaires au moyen de la lithotritie par ondes de choc;
  • maladie de calculs biliaires;
  • la grossesse
  • changements cirrhotiques dans le foie;
  • jaunisse obstructive;
  • hydropisie cholédoque;
  • nutrition parentérale (en contournant le tractus gastro-intestinal);
  • drépanocytose;
  • le diabète;
  • prendre de la ceftriaxone et d’autres médicaments.

En ce qui concerne la taille des inclusions, on distingue les petites ombres d’un diamètre allant jusqu’à 4 ou 5 mm, qui disparaissent lorsque la position du corps change, on distingue des caillots et une combinaison d’ombre et de caillot.

Le symptôme clinique principal de cette maladie est la douleur. La nature de la douleur dépend du dysfonctionnement du sphincter d’Oddi. En cas de dysfonctionnement du sphincter isolé, la douleur est localisée dans la région épigastrique ou dans l'hypochondre droit et irradie vers la région du dos ou de l'omoplate. Si, dans ce contexte, l’implication du canal pancréatique se joint, alors la douleur est déterminée dans l’hypochondre gauche et se rétablit. Cette douleur diminue ou disparaît complètement lorsque le corps est incliné vers l'avant. Si la pathologie commune du sphincter est révélée, alors la douleur est le zona.

La douleur se manifeste de manière sporadique, dure jusqu'à 20 minutes et alterne par intermittence sans douleur. Ces crises se reproduisent pendant trois mois ou plus. Par la suite, la douleur se brise et le travail. Le plus souvent, la douleur associée à cette maladie est associée au début d'un repas, parfois accompagnée de nausées ou de vomissements. Les patients ont noté une diminution de l'appétit, des brûlures d'estomac, des selles altérées.

La détection précoce du syndrome des boues est importante en raison du développement des boues biliaires qui se transforment en cholécystite chronique ou en maladie des calculs biliaires.

Il existe de nombreux tests de laboratoire permettant de diagnostiquer les boues biliaires:

  • test sanguin avec nombre de leucocytes;
  • la présence de gouttes de graisse neutre dans l'analyse des matières fécales;
  • test sanguin biochimique avec détermination de la bilirubine totale et de ses fractions;
  • analyse biochimique du cholestérol et de ses fractions;
  • l'alanine aminotransférase;
  • aspartate aminotransférase;
  • phosphatase alcaline;
  • protéine totale et ses fractions;
  • la gammaglutamyltranspeptidase;
  • taux d'amylase sérique;
  • déterminer la quantité d'acides biliaires à la quantité de cholestérol dans la bile.

Tous les tests doivent être effectués tous les six mois afin de déterminer la dynamique positive et l'exactitude du traitement sélectionné.

En plus des signes de diagnostic en laboratoire, il existe un certain nombre de méthodes d'investigation instrumentales supplémentaires:

  • Échographie des organes abdominaux;
  • détection fractionnée du duodénum avec l'étude de la bile;
  • cholécystographie;
  • scintigraphie de la cholédoque;
  • cholangiographie percutanée;
  • cholangiopancréatographie endoscopique avec sphincter mandiométrie;
  • tomodensitométrie (CT) - pour exclure une tumeur.

Les études instrumentales du système hépatobiliaire sont obligatoires et constituent le principal critère de diagnostic de cette maladie.

Les boues biliaires étant un état fonctionnel, aucun changement organique structurel n'est inhabituel pour ce syndrome.

L'indication principale de la prescription d'un traitement médicamenteux est l'identification persistante des signes d'une image ultrasonore du syndrome de boue pendant trois mois. Parfois, l'utilisation de médicaments n'est pas nécessaire, car l'élimination de la cause étiologique conduit au rétablissement. Mais le plus souvent, le traitement initié en temps voulu empêche le développement de complications telles que la cholécystite aiguë et la cholélithiase. Il existe une thérapie médicamenteuse et une thérapie par le régime.

La raison principale de l'épaississement de la bile étant l'augmentation de sa concentration en cholestérol, il est nécessaire de réduire la valeur énergétique du régime alimentaire en raison des graisses saturées et des glucides facilement digestibles. Il faut exclure le beurre, la mayonnaise, la crème grasse, le saindoux, les viandes grasses et le poisson, le jaune d'oeuf, les produits à base de farine et les céréales. Chez les enfants, la principale condition de la diététique est l'augmentation de la consommation d'aliments riches en vitamine A. Il est recommandé de consommer suffisamment de liquide (jusqu'à deux litres par jour), y compris une boisson minérale alcaline, une décoction d'herbes et de baies.

Le traitement médicamenteux des boues biliaires vise à diluer la bile, à en éliminer la stagnation, à réduire le cholestérol, à éliminer le dysfonctionnement du canal biliaire et les dyskinésies (troubles de la motilité) des voies biliaires, en restaurant la microflore intestinale normale. Traiter cette maladie pour être long. Pour la prévention de l'épaississement de la bile, des préparations d'acide ursodésoxycholique sont prescrites, elles contribuent à la dissolution des conglomérats de cholestérol. Les antispasmodiques sont utilisés pour éliminer les dyskinésies. Pour normaliser le travail de l'intestin prescrit des probiotiques et des médicaments qui bloquent l'absorption du cholestérol dans le sang.

Et un peu sur les secrets.

Si vous avez déjà essayé de guérir la PANCRÉATITE, si oui, vous avez probablement rencontré les difficultés suivantes:

  • le traitement médicamenteux prescrit par les médecins ne fonctionne tout simplement pas;
  • les médicaments de thérapie de remplacement qui pénètrent dans le corps de l’aide extérieure ne sont utiles qu’au moment de l’admission;
  • EFFETS INDÉSIRABLES SUR LA PRISE DE COMPRIMÉS;

Et maintenant, répondez à la question: cela vous convient-il? C'est vrai - il est temps d'arrêter ça! Êtes-vous d'accord? Ne perdez-vous pas de l'argent sur des traitements inutiles et ne perdez pas de temps? C'est pourquoi nous avons décidé de publier THIS LINK sur le blog de l'une de nos lectrices, où elle décrit en détail comment elle a guéri la pancréatite sans pilule, car il a été scientifiquement prouvé que les pilules ne peuvent pas le guérir. Voici un moyen éprouvé.

Syndrome de vésicule biliaire: développement, signes, diagnostic, traitement

Le syndrome des boues est le nom d’une affection pathologique particulière caractérisée par la stagnation et la cristallisation de la bile. Traduit du latin, ce terme médical signifie "saleté dans la galle". Le syndrome survient chez les femmes 3 à 5 fois plus souvent que chez les hommes. Il se développe généralement vers l'âge de 40 ans, mais peut également être détecté chez les enfants.

Les boues biliaires sont la première étape de la cristallisation améliorée des composés organiques et inorganiques, ainsi que du processus de formation de calculs. La maladie se manifeste par des signes cliniques caractéristiques qui permettent de suspecter la maladie. Il est important de ne pas les manquer et de les déterminer à temps. Les patients présentent une sévérité, une gêne et des douleurs dans l'hypochondre droit et des douleurs épigastriques, aggravées après avoir mangé.

Le diagnostic du syndrome des boues repose sur des données ultrasonores ou une détection gastroduodénale de la vésicule biliaire. Le traitement inopportun et inadéquat de la pathologie conduit au développement de pathologies graves - processus inflammatoires dans les organes de la zone hépatobiliaire. Une thérapie adéquate des maladies de ce système vous permet de parvenir à leur développement inverse. Dans les cas avancés, la maladie progresse et conduit invariablement à la formation de calculs.

Selon l’étiopathogenèse, il existe deux types de syndrome:

  • Nosologie primaire ou idiopathique - indépendante, dont la cause n’est pas claire;
  • Secondaire - affection qui se produit dans le contexte de diverses maladies de la zone hépatobiliaire, grossesse, perte de poids rare, troubles endocriniens.

Étiopathogenèse

Des dépôts épais dans la vésicule biliaire sont formés à la suite de la stagnation de la bile - cholestase, de modifications de sa composition - dyscholie, du développement d’une inflammation - cholécystite.
Ce sont les principaux facteurs étiopathogénétiques du syndrome résultant des états pathologiques et physiologiques suivants:

  1. Cirrhose du foie,
  2. Obturation du canal biliaire par une pierre
  3. Pancréatite
  4. Immunité réduite
  5. Perte de poids nette et rapide due au stress ou à un régime alimentaire prolongé
  6. Chirurgie des intestins ou de l'estomac,
  7. Traitement à long terme avec des antibiotiques et des cytostatiques, des suppléments de calcium, des contraceptifs et des lipolytiques,
  8. L'anémie,
  9. Transplantation d'organes internes
  10. Longue nutrition parentérale,
  11. Inflammation virale des reins,
  12. Intoxication alcoolique du corps,
  13. Diabète sucré insulino-dépendant,
  14. Surmenage émotionnel,
  15. Abus d'aliments salés, gras et frits,
  16. Mauvaises habitudes - boire, fumer, rester assis,
  17. Fardeau génétique et anomalies congénitales,
  18. Maladies chroniques des organes internes, manipulations et opérations,
  19. Grossesse, ménopause, hypodynamie.

Chez les personnes en bonne santé, les composants de la bile sont à l'état colloïdal. Lorsque le rapport acides biliaires et cholestérol change, ce dernier précipite et cristallise. L’épaississement et la stagnation de la bile contribuent à l’infection de la vésicule biliaire par voie hématogène, lymphogène ou ascendante. L'inflammation de l'organe s'accompagne d'un épaississement de ses parois et d'une violation de la dynamique de la vidange, ce qui entraîne un dysfonctionnement de l'évacuation et une stase biliaire.

exemples de boues biliaires

Le syndrome des boues se développe généralement chez les femmes de plus de 55 ans qui font de l'embonpoint et qui ont une prédisposition héréditaire qui néglige une alimentation adéquate et une alimentation saine - légumes, fruits, céréales.

Chez les jeunes enfants, la formation de sédiments dans la bile est associée à une augmentation du taux de bilirubine libre, qui est observée pendant la jaunisse physiologique, l'incapacité d'allaiter et l'introduction précoce d'aliments complémentaires. Chez les enfants plus âgés, le développement du syndrome est généralement associé à un facteur de stress, un dysfonctionnement gastro-intestinal marqué, un manque d'oligo-éléments dans le sang et des aliments cholérétiques dans l'alimentation.

Sous l'influence du facteur étiologique, l'hypertonus du sphincter d'Oddi et l'hypotension de la musculature de la vésicule biliaire apparaissent.

Liens pathogéniques du syndrome des boues:

  • Excès de cholestérol dans la bile,
  • La formation de gros conglomérats de cristaux de cholestérol,
  • Leur déposition sur les parois de la vésicule biliaire et des lésions organiques,
  • La consolidation progressive des pierres.

Boues biliaires dans la vésicule biliaire - composition inhomogène de la suspension, indiquant le début de la maladie des calculs biliaires.

Symptomatologie

Le tableau clinique de la pathologie est souvent flou et ressemble à celui de l'inflammation chronique de la vésicule biliaire, en particulier à ses débuts. La cristallisation du cholestérol accélère le processus d'épaississement de la bile, qui se manifeste cliniquement par des symptômes plus prononcés. Lorsque les sédiments épais de la vessie deviennent plus gros que la bile normale, l'état des patients se dégrade fortement et le risque de formation de calculs augmente de manière significative.

Les principales manifestations de la pathologie peuvent être combinées dans les syndromes suivants:

  1. Le syndrome douloureux se manifeste par une sévérité, une gêne et une gêne dans l'hypochondre droit. La douleur a un caractère tirant, picotant ou oppressant et augmente souvent jusqu'à une colique biliaire, donnant au bas du dos, à la ceinture scapulaire, sous l'omoplate, au cou. Le syndrome abdominal soutenu survient spontanément ou augmente pendant une longue période.
  2. Syndrome d'intoxication. Stagnation de la bile - une cause courante d'intoxication, se manifestant par la fièvre, la fatigue, la céphalgie, la somnolence.
  3. Jaunisse Le jaunissement de la peau et des muqueuses est associé à une violation de la sortie de la bile due à une pierre bloquant le canal, ou à son fort spasme. Les matières fécales des patients se décolorent et contiennent beaucoup de graisse, l’urine s'assombrit.
  4. Le syndrome dyspeptique se manifeste par une amertume dans la bouche, une perte soudaine de l'appétit, des éructations, des brûlures d'estomac, des nausées et des vomissements après avoir mangé, une constipation ou une diarrhée, des flatulences et un grondement dans l'estomac. Des signes similaires apparaissent lorsque la petite bile pénètre dans le duodénum.

Diagnostics

Il est presque impossible d'identifier le syndrome de boue seul, car il ne présente aucun symptôme spécifique.

Les experts collectent l’histoire de la vie et de la maladie, écoutent les plaintes, procèdent à une inspection générale. Dans l'histoire de la vie est important de prendre des médicaments, la présence de maladies chroniques du tractus gastro-intestinal, l'abus d'alcool. Lors de l'examen physique, la douleur à la palpation de l'abdomen a été révélée.

  • Dans l'hémogramme, les signes d'inflammation sont déterminés et en analyse biochimique, des modifications de l'activité des marqueurs hépatiques et de la quantité de protéines, de l'hyperbilirubinémie et de l'hypercholestérolémie.
  • L'échographie de la vésicule biliaire vous permet de déterminer les paramètres anatomiques et d'évaluer l'état du corps, d'identifier la cholestase, la cholestérose, la fibrose, les caillots, les conglomérats, le sédiment floculant dans la bile et d'en déterminer la quantité. Jusqu'à présent, les scientifiques n'ont pas déterminé si le syndrome des boues était une maladie indépendante ou seulement un symptôme échographique. Cela est dû à l’absence de prédiction de pathologie, de schémas de traitement efficaces et de tactiques de gestion des patients.
  • L'intubation duodénale est réalisée pour obtenir la bile du duodénum 12, qui est envoyée au laboratoire pour une recherche plus approfondie au microscope afin de déterminer la composition des cellules et des éléments chimiques.

Vidéo: boues biliaires en échographie

Événements médicaux

Le traitement du syndrome des boues de la vésicule biliaire est complexe et comporte de nombreux composants, dont la thérapie par le régime, les effets des médicaments et des remèdes à base de plantes, la chirurgie. Pour améliorer l'état des patients et restaurer la fonction de la vésicule biliaire, il est nécessaire de retirer les cristaux et les conglomérats de la bile, de normaliser sa composition et de la rendre plus liquide. Cela aidera à réduire la gravité des symptômes et à réduire le risque de complications.

Suivre les recommandations médicales accélérera le processus de guérison. Les patients doivent suivre un régime d'épargne, boire beaucoup de liquides par jour et prendre les médicaments prescrits.

Tous les patients présentant un dysfonctionnement de la vésicule biliaire sont classiquement divisés en 3 groupes:

  1. Les patients ne reçoivent aucun traitement médical ou chirurgical, une thérapie par le régime est indiquée.
  2. Les patients ont également besoin d'un traitement médicamenteux.
  3. Les patients doivent subir une intervention chirurgicale - cholécystectomie et régime alimentaire après celle-ci.

Le traitement du syndrome des boues débute par une thérapie par le régime. Le régime n o 5 est prescrit aux patients, qui interdit les aliments gras, les viandes fumées, les fruits et légumes aigres, l’alcool, les aliments épicés et frits. Les aliments doivent être cuits, mijotés ou cuits au bain-marie. Il est nécessaire de boire le plus de liquide possible - au moins 2 litres par jour. Il peut s'agir d'eau pure non gazeuse, de boissons aux fruits de baies, de camomille ou de toute autre tisane, bouillon d'églantier.

Les aliments protéiques et les aliments riches en fibres stimulant le système digestif doivent faire partie du régime alimentaire quotidien des patients. Il est nécessaire de prendre des aliments de manière fractionnée - en petites portions, 5 à 6 fois par jour. Le régime alimentaire quotidien doit être équilibré en termes de quantité de nutriments essentiels limitant le cholestérol.

Vidéo: à propos du régime quand il y a des sédiments dans la vésicule biliaire d'un enfant

  • Hépatoprotecteurs ayant des effets cholérétiques, cholélitholytiques, hypolipidémiques, hypocholestérolémiants et immunomodulateurs - Ursosan, Ursofalk, Ursodez.
  • Antispasmodiques à effets myotropes et neurotropes - «No-shpa», «Duspatalin», «Papaverin».
  • Analgésiques ayant un effet analgésique - "Spazgan", "Ketorol", "Analgin".
  • AINS ayant des effets analgésiques, antipyrétiques et anti-inflammatoires - «nimésulide», «ibuprofène».
  • Médicaments cholérétiques à action cholécétique et cholérétique - "Holensim", "Allohol", "Holosas".
  • Les antiémétiques sont utilisés dans diverses conditions accompagnées de nausées et de vomissements - «Zeercal», «Motilium».
  • Pour lutter contre la déshydratation - solutions colloïdales et cristalloïdes: "Citroglukosolan", "Reopoliglyukin", "Acesol".
  • Les laxatifs non salés ont un fort effet cholérétique - "Bisacodil", "Fitolaks".
  • En présence d'inflammation - un agents antibactériens à large spectre, souvent du groupe des fluoroquinolones, aminoglycosides, céphalosporines, macrolides.

Lorsque le traitement de compensation n'aide pas le patient, l'ablation de la vésicule biliaire est prescrite - une intervention chirurgicale assez fréquente. Il existe deux méthodes de cholécystectomie: la laparotomie - en pratiquant une chirurgie abdominale et la laparoscopie - par une perforation du péritoine. Cette méthode chirurgicale a récemment été utilisée beaucoup plus fréquemment, ce qui est associé à une blessure minime, à une rééducation rapide et à l’absence de complications.

le fait d'ignorer le syndrome des boues entraîne l'apparition d'une maladie des calculs biliaires et d'autres complications nécessitant un traitement chirurgical (ablation de la vésicule biliaire)

Médecine traditionnelle, utilisée activement pour traiter le syndrome:

  1. L'infusion ou la décoction de sable immortelle a un puissant effet cholérétique et anti-inflammatoire.
  2. Le jus de carotte ou la décoction de graines de carotte aident à faire face aux symptômes de la maladie.
  3. Les canneberges fraîches et une décoction de baies séchées ont un effet cholélitique.
  4. Herbes qui améliorent la composition de la bile et la diluent: arnica, elecampane, calamus, ortie, pissenlit, chardon-marie, tanasse, chélidoine, absinthe, achillée millefeuille.
  5. Le thé à la menthe et à la camomille a un effet antispasmodique et tonique sur les muscles de la vessie et des voies biliaires.
  6. La figue coupe l'excès de cholestérol et active les muscles lisses de la vésicule biliaire.
  7. L'infusion de soie de maïs et de feuilles de bouleau a un effet cholérétique.

La médecine traditionnelle est auxiliaire et ne peut que compléter le traitement de base du syndrome. Appliquez-les seulement après avoir consulté votre médecin.

Prévention et pronostic

La prévention primaire de la pathologie consiste à éliminer les effets négatifs des facteurs endogènes et exogènes qui contribuent à la stagnation de la bile - maladies concomitantes et erreurs nutritionnelles.

Pour prévenir le développement du syndrome des boues, les règles suivantes doivent être suivies:

  • si nécessaire, perdre du poids sans suivre un régime strict ni à jeun,
  • bien manger
  • temps pour traiter les maladies de la zone hépatobiliaire - hépatite, pancréatite,
  • limiter la surcharge émotionnelle et physique
  • refuser de prendre des médicaments pouvant déclencher le développement du syndrome des boues,
  • mener une vie saine avec le refus des mauvaises habitudes,
  • marcher au grand air
  • optimisez votre routine quotidienne.

Si le syndrome n'est pas détecté à temps et que le traitement n'est pas commencé, des conséquences désagréables peuvent en résulter. Des complications surviennent dans les cas où les patients ne subissent pas l'intégralité du traitement et ne prennent pas de médicaments. Dans ce cas, les sédiments dans la bile deviennent plus épais et se transforment en pierres qui chevauchent les canaux biliaires. Une cholécystite, une pancréatite aiguë, une colique biliaire, une cholestase, une cholangite aiguë se développent. Les grosses pierres aux bords irréguliers se coincent dans les voies biliaires et endommagent les parois de la vésicule biliaire, ce qui entraîne souvent la rupture de l'organe.

Top