Catégorie

Articles Populaires

1 Lamblia
Effets secondaires de Sofosbuvir Daclatasvir après la fin de la prise
2 L'hépatose
Préparation à l'échographie hépatique
3 L'hépatose
Hépatite B et grossesse
Principal // Jaunisse

Boues dans la vésicule biliaire


La boue de la vésicule biliaire est une pathologie caractérisée par la formation d'un sédiment dense sous la forme d'une suspension ou de flocons pouvant être détectée lors d'une échographie des organes abdominaux. Le terme «boue biliaire» est apparu relativement récemment en gastro-entérologie et en hépatologie; par conséquent, les algorithmes de diagnostic et les schémas thérapeutiques pour ce diagnostic peuvent différer selon les établissements médicaux en raison de l'absence de normes uniformes. Certains médecins pensent que les boues de la vésicule biliaire sont une maladie transitoire (transitoire, temporaire), mais des études récentes suggèrent que dans la plupart des cas, la modification de la lithogénicité de la bile constitue le stade initial de la cholélithiase (maladie des calculs biliaires).

Boues dans la vésicule biliaire

Définition et classification

Le terme "syndrome des boues" désigne la formation dans la vésicule biliaire de sédiments en suspension composés de cholestérol, de bilirubine, d'urobiline, de sels de calcium et formés à la suite d'une longue stagnation de la bile en violation de la fonction contractile du canal biliaire. La suspension contient également une quantité importante de glycoprotéines de haut poids moléculaire contenant des polysaccharides acides et des protéines biliaires - immunoglobulines (pas plus de 4,5%).

Le plus souvent, les boues biliaires sont détectées chez les personnes atteintes de maladies du système hépatobiliaire, qui incluent les organes impliqués dans la formation et la sécrétion de la bile (canaux hépatiques et kystiques, la vésicule biliaire et le foie). La fréquence du diagnostic chez les patients ne présentant pas les pathologies des organes digestifs et n'ayant pas d'antécédent de cholélithiase ne dépasse pas 3,7% à 4%. La pathogénie de la formation de boues est représentée par les processus suivants:

  • modification de la lithogénicité (propriétés biochimiques, capacité à former des calculs) de la bile;
  • violation de la fonction de sécrétion du foie et de la vésicule biliaire;
  • accumulation excessive de cholestérol dans le foie;
  • fusion de formes cristallines de pigments et de cholestérol et formation ultérieure de microlithes;
  • violation de la capacité motrice (contractile) de la vésicule biliaire.

Quelle est la boue biliaire

C'est important! Si les boues ne sont pas détectées à temps, le risque de développer une cholécystite et une cholélithiase chroniques sera de plus de 40 à 60% (en fonction de la combinaison d'autres facteurs).

Espèces de boues

Les spécialistes proposent plusieurs qualifications de boues biliaires.

En combinaison avec la maladie de calculs biliaires:

  • boues de calcul (avec calcul);
  • boues non calcaires (sans calcul).

Selon l'activité de la fonction motrice de la vésicule biliaire et de ses conduits:

  • avec des habiletés motrices normales;
  • avec motilité réduite (dyskinésie biliaire);
  • avec vésicule biliaire déconnectée (la motilité est complètement absente).

L'émergence du syndrome des boues biliaires

Classification de la composition

Classification commune (stade)

Dans de rares cas, les patients présentent un type particulier de syndrome de boue: une polypose du cholestérol (des polypes formés de cristaux de cholestérol apparaissent sur les parois de la vésicule biliaire).

Passage actif et passif de la bile hépatique dans la vésicule biliaire

Causes de la pathologie

Dans la très grande majorité des cas, les boues de la vésicule biliaire sont de nature secondaire, c’est-à-dire qu’il s’agit d’une complication de toutes maladies et pathologies. Le principal groupe à risque comprend les personnes souffrant de maladies du foie (kystes parasitaires, cirrhose, hépatite, dégénérescence graisseuse des hépatocytes) et les voies biliaires. Les experts considèrent que la maladie des calculs biliaires, une maladie dans laquelle des pierres (formes) de formes et de tailles variées, sont l’un des principaux facteurs provoquant la formation de boues. Un risque accru de maladie est observé chez les patients atteints de cholécystite, de cholangite chronique, de pancréatite et d’autres maladies pouvant affecter la sécrétion de la bile et sa progression dans le duodénum (y compris le mouvement secondaire dans la veine porte du foie).

Conséquences de la boue dans la vésicule biliaire

Les autres causes de boues peuvent être:

  • accumulation de fluide exsudatif et de mucus dans la cavité de la vésicule biliaire;
  • la lithotritie (broyage de pierres à travers la peau à l'aide d'installations à ondes de choc);
  • cholestase extrahépatique (syndrome pathologique d’excrétion altérée de la bile hépatique dans le duodénum et accompagné d’un ictère obstructif);
  • nutrition parentérale à long terme (par administration intraveineuse de mélanges et de solutions nutritifs);
  • stéatose hépatique non alcoolique;
  • maladies du système endocrinien (diabète, hypo et hyperthyroïdie);
  • hémoglobinopathie, accompagnée d'un trouble héréditaire dans la formation de chaînes normales d'hémoglobine dans les érythrocytes, dans laquelle il adopte une structure cristalline.

Des boues peuvent également apparaître après la prise de certains médicaments, par exemple, Ceftriaxone (Hazaran, Cefaxone, Ceftriabol, Lendacin). Avec l'utilisation à long terme de ces médicaments, la bile devient plus visqueuse et saturée de cholestérol, ce qui entraîne sa fixation sur les parois de la vésicule biliaire sous forme de flocons et de suspension cristalline. Un traitement similaire au calcium et aux contraceptifs oraux ("Lindinet", "Yarina", "Janine") peut entraîner un effet similaire.

Échographie de la vésicule biliaire

Facteurs de risque pour les femmes

Selon les hépatologues, l’une des raisons de la formation de boue réside dans les fortes fluctuations des taux hormonaux; cette pathologie est donc détectée plusieurs fois plus souvent chez les femmes que chez les hommes. Les caractéristiques physiologiques du corps féminin associées à la fonction de reproduction conduisent au fait que les hormones, même chez les femmes en bonne santé, changent chaque mois pendant le cycle menstruel.

Le pic de la libération hormonale tombe le 14-16ème jour après le premier jour de menstruation: pendant cette période, la maturation du follicule dominant se termine et se rompt, ce qui entraîne l'entrée de l'ovule mature dans l'entonnoir de la trompe de Fallope, où la fécondation a lieu après la fusion avec le spermatozoïde. Pour que l'œuf fécondé puisse être implanté dans l'endomètre (la couche interne de l'utérus), le corps commence à produire activement de la progestérone - l'hormone nécessaire à la préservation et au développement ultérieur de la grossesse. Au cours de cette période, le risque de modification des propriétés lithogéniques de la bile est considéré comme le plus élevé possible. Les femmes doivent donc accorder une plus grande attention à la prévention des pathologies biliaires.

Les facteurs de risque secondaires (indirects) associés à la production d'hormones chez les femmes sont:

  • maladies de la reproduction et du système reproducteur (endométriose, endométrite, hyperplasie glandulaire de l'endomètre, myome utérin, etc.);
  • puberté (chez les filles);
  • la grossesse
  • ménopause et ménopause.

C'est important! Le risque accru de formation de suspensions cristallines dans la cavité de la vésicule biliaire chez la femme enceinte est associé non seulement à des modifications hormonales, mais également à des processus physiologiques. Un utérus élargi peut comprimer la vésicule biliaire, perturbant ainsi l'écoulement de la bile, ce qui entraîne sa stagnation et la formation de flocons et de sédiments.

Les femmes enceintes ont un risque accru de suspension cristalline dans la cavité de la vésicule biliaire

Signes et symptômes

Dans certains cas, les boues biliaires se manifestent sans modifications cliniques prononcées et sont détectées au hasard lors d'un examen de routine des organes abdominaux (par exemple, lors d'un examen clinique). La pathologie ne présente pas de symptômes typiques. Le diagnostic principal après le traitement du patient par un médecin est généralement la «cholécystite» ou «cholélithiase». La difficulté du diagnostic réside dans l’absence de symptômes spécifiques qui, avec un degré de probabilité élevé, peuvent être considérés comme des manifestations de boues biliaires. Les patients présentant un risque de maladies des organes de l’hépatobiliaire doivent donc connaître les symptômes possibles de la pathologie.

Le complexe standard de symptômes de boues biliaires est représenté par les symptômes énumérés ci-dessous.

  1. Douleur aiguë dans l'hypochondre droit. Un tel syndrome de combat se manifeste par une colique biliaire et est provoqué par un étouffement du cholestérol en bloquant le canal biliaire.
  2. Douleur douloureuse paroxystique dans la partie supérieure de l'abdomen, à droite. Se produit lorsqu'une suspension est déplacée (déplacée), ce qui peut irriter les terminaisons nerveuses et les récepteurs muqueux.
  3. Jaunissement de la peau, plaques des ongles, sclérotique oculaire. La pathogenèse du syndrome ictérique est une augmentation de la concentration de bilirubine associée à une insuffisance de la sortie de la bile.
  4. Dyspepsie biliaire. La formation de sédiments dans la vésicule biliaire perturbe le flux de bile dans le duodénum, ​​où se produit la deuxième étape de la digestion des aliments et de l'absorption des nutriments. Le manque de bile entraîne des troubles digestifs: modifications des selles, nausées, vomissements, spasmes intestinaux. Si la pancréatite (inflammation du pancréas) complique les boues biliaires, le tableau clinique est complété par des flatulences et des flatulences (écoulement de grandes quantités de gaz intestinaux dégageant une odeur piquante).

Une douleur aiguë dans l'hypochondre droit peut indiquer un gonflement de la vésicule biliaire

Le syndrome d'intoxication dans la houle biliaire se manifeste par de graves maux de tête, un trouble de l'appétit, des troubles du sommeil (insomnie ou, au contraire, une somnolence accrue). Chez de nombreux patients, des changements comportementaux associés aux signes du syndrome asthénique sont observés: une agression déraisonnable apparaît, une irritabilité, qui est remplacée par une apathie et un manque d'intérêt pour les événements environnants.

La température corporelle avec une vésicule biliaire sucrée est généralement dans les limites de la normale et son augmentation aux paramètres fébriles (au-dessus de 38 °) peut indiquer le développement de complications: cholécystite, pancréatite ou cholangite.

Syndrome de boue chez les enfants

Le groupe principal d'enfants chez lesquels on diagnostique des boues dans la vésicule biliaire est constitué de nouveau-nés et de bébés au cours de la première année de vie (plus de 70% de tous les cas de boues de vésicule biliaire en pédiatrie). Le plus souvent, le syndrome des boues se développe dans le contexte de la jaunisse physiologique du nouveau-né, mais il peut parfois résulter de maladies graves, telles que l'atrésie des voies biliaires ou la cirrhose du foie congénitale. Le seul symptôme visible de la pathologie chez les enfants de ce groupe d'âge est la couleur jaune de la peau et des muqueuses. Les autres symptômes peuvent inclure une distension abdominale, une irritabilité, un sommeil agité, des larmoiements (en l’absence de raisons visibles).

Les facteurs contribuant à la formation du syndrome de boues chez les nourrissons au cours des premiers mois de leur vie peuvent être:

  • violation du régime de l'alimentation;
  • introduction précoce d'aliments complémentaires;
  • refus d'allaitement et passage à l'alimentation avec des préparations lactées adaptées (s'il n'y a pas d'indication objective pour cela).

Le plus souvent, le syndrome des boues se développe dans le contexte de la jaunisse physiologique du nouveau-né

À un âge plus avancé, une sécrétion biliaire altérée et la formation de boues peuvent être également dues à des erreurs nutritionnelles, à un stress émotionnel associé au processus éducatif, à l'environnement familial ou aux relations avec les pairs. Pour établir et clarifier le diagnostic après une inspection visuelle de l’enfant, il sera procédé à un examen complet, visant notamment à exclure d’autres pathologies possibles de la vésicule biliaire et du foie.

C'est important! Il est nécessaire de consulter un gastro-entérologue si l'enfant se plaint régulièrement de douleurs dans l'hypochondre droit, de nausées, ainsi que de perte d'appétit et de vomissements occasionnels (en l'absence d'autres signes cliniques).

Vidéo - Les premiers symptômes de problèmes de vésicule biliaire

Analyses et tests

Le diagnostic des boues biliaires commence par la collecte de l'anamnèse et l'examen physique du patient, ce qui peut également inclure la palpation et la percussion (tapotement) de la zone douloureuse. Il est presque impossible de suspecter des boues dans la vésicule biliaire lors de l'examen initial. Cet examen comprend un ensemble de méthodes de laboratoire, d'instruments et de matériel informatique qui vous permettent d'obtenir un tableau clinique complet du fonctionnement du système hépatobiliaire et d'exclure les pathologies et les maladies possibles. Ces méthodes incluent:

  • analyses d'urine et de sang;
  • coprogramme (étude biochimique des matières fécales);
  • Échographie de la vésicule biliaire et de ses canaux, du foie et du pancréas;
  • intubation duodénale suivie d'un examen biochimique de la bile (y compris la microscopie);
  • tomographie gamma de la vésicule biliaire et des conduits à l'aide d'un tomographe radiologique et introduction de doses minimales de substances radioactives;
  • Radiographie des voies biliaires et de la vésicule biliaire par injection directe d’un agent de contraste (cholécystographie et cholangiographie).

L'enquête comprend un ensemble de méthodes de laboratoire, d'instrument et de matériel.

Faites attention! Si des processus tumoraux sont suspectés, la tomodensitométrie est également incluse dans l'ensemble des mesures de diagnostic, à l'aide desquelles il est possible d'identifier non seulement des tumeurs malignes, mais également des métastases.

Traitement

Dans la plupart des cas, les boues biliaires se prêtent bien au traitement conservateur, à condition qu’elles soient détectées à temps, car l’un des principaux objectifs de la thérapie est la prévention des complications associées à la progression de la pathologie. Un traitement médicamenteux est prescrit aux patients souffrant de boue biliaire systématiquement diagnostiquée pendant trois mois consécutifs.

Vidéo - Vésicule biliaire Sladzh

Acide ursodésoxycholique

Les préparations d'acide ursodésoxycholique constituent le principal groupe de médicaments utilisé pour traiter les maladies de la vésicule biliaire et du foie, accompagnées d'une stase biliaire. Cet acide est un acide biliaire hydrophile qui ne possède pas de cytotoxicité et est inclus dans le protocole standard pour le traitement des pathologies cholestatiques à composante auto-immune.

L’effet thérapeutique de l’utilisation de l’acide ursodésoxycholique s’explique par les propriétés suivantes de la substance active:

  • réduit la synthèse du cholestérol dans le foie, empêche son absorption excessive dans l'intestin;
  • stimule la formation et la sécrétion de la bile;
  • améliore la solubilité des cristaux de cholestérol;
  • réduit les propriétés lithogènes de la bile;
  • augmente la sécrétion gastrique et pancréatique;
  • protège les cellules du foie contre les effets négatifs de facteurs dommageables (par exemple, l'éthanol);
  • provoque la dissolution partielle ou complète des bouchons de cholestérol.

Les médicaments de ce groupe ont également un effet immunomodulateur modéré et réduisent le nombre d’éosinophiles dans le sang.

En pharmacie, l’acide ursodéoxycholique peut être acheté sous les noms de marque suivants: «Ursoliv», «Ursocid», «Ursohol», «Ursofalk», «Ursodez». La dose thérapeutique standard est habituellement calculée comme suit: 10 mg d’acide ursodésoxycholique par kilogramme de poids du patient et par jour. La durée du traitement est de 6 mois à plusieurs années.

C'est important! Les préparations de ce groupe ne doivent pas être prises pour des maladies aiguës du foie et de la vésicule biliaire, des pathologies graves du système rénal et une cirrhose du foie au stade de la décompensation. Si un patient reçoit un diagnostic de boue de calcium, le traitement avec de l'acide ursodésoxycholique est également contre-indiqué.

Antispasmodiques

Les préparations à effet antispasmodique aident à éliminer les spasmes de la vésicule biliaire et de ses canaux et à rétablir le flux normal de la bile dans le duodénum. Ils sont également utilisés pour éliminer la douleur causée par les coliques biliaires ou l’augmentation du tonus de la vésicule biliaire. Les antispasmodiques à base de Drotaverinum sont les plus efficaces pour les bonbons biliaires:

Ils doivent prendre 1-2 comprimés (20-40 mg) 2-3 fois par jour. Il n'est pas recommandé de continuer à prendre plus de 5 à 10 jours consécutifs sans le consentement de votre médecin.

Analgésiques

Les médicaments à effet analgésique sont utilisés dans le traitement du syndrome de douleur intense, qui a un effet négatif sur la qualité de vie du patient. Traditionnellement, les anti-inflammatoires non stéroïdiens à base d’ibuprofène ou de kétorolac ("ibuprofène", "Ibufen", "Ketorol", "Ketanov") sont utilisés pour soulager la douleur. En cas de douleur intense, le médecin peut vous prescrire «Analgin», mais ce médicament est de moins en moins inclus dans le schéma thérapeutique en tant qu’analgésique en raison du grand nombre d’effets secondaires.

Pour les douleurs sévères, le médecin peut vous prescrire «Analgin».

Régime alimentaire

La diététique est un élément indispensable du traitement complexe des pathologies cholestatiques, qui incluent le syndrome des boues. Un apport suffisant en fibres dans le régime alimentaire revêt une grande importance pour la normalisation de la motilité de la vésicule biliaire et des organes du tube digestif. Toutefois, en période de pathologie aiguë, il est préférable de l’utiliser avec parcimonie afin de ne pas créer de stress supplémentaire pour les organes digestifs. Les patients atteints de boue biliaire se voient présenter des soupes, des bouillons faibles, des ragoûts de viande et de légumes bouillis et râpés, des purées de fruits et de légumes. La consommation de produits de confiserie doit être minimisée et, en guise de dessert, il est préférable de choisir des puddings au fromage cottage, des gelées et des souffles aux fruits.

La diététique - un élément indispensable du traitement complexe des pathologies cholestatiques

Complètement besoin d'abandonner les produits suivants:

  • saucisses, bacon, côtelette fumée et shinka;
  • boissons gazeuses;
  • café et boissons à base de cela;
  • sauces grasses;
  • produits avec un grand nombre d'additifs chimiques;
  • pâtisseries fraîches;
  • nourriture en conserve;
  • les cornichons;
  • épices chaudes.

L'alimentation doit être complétée par une consommation abondante d'eau potable. Une personne pesant 70 kg par jour devrait boire au moins 2,1 litres d’eau (30 ml par kg de poids).

Les boues dans la vésicule biliaire sont une pathologie courante chez les personnes atteintes de maladies du système digestif et hépatobiliaire. Ignorer les symptômes de la boue biliaire ne peut pas, car cela peut conduire à la formation de calculs et au développement de la maladie de calculs biliaires.

Quelle est la boue biliaire

Les boues biliaires et le syndrome des boues sont deux noms pour un même phénomène. Cette pathologie a été découverte relativement récemment, après qu'il soit devenu possible un diagnostic détaillé du corps avec son échographie complète. Initialement, la boue biliaire dans la vésicule biliaire se produit lorsque la bile commence à stagner, sa filtration normale n’est pas effectuée.

Quelle est la boue biliaire

En parlant de ce que sont les boues biliaires, il convient de noter qu’elles évoluent beaucoup, au cours desquelles elles changent plusieurs fois de forme. Degré de boue biliaire:

  1. L'apparition d'une suspension fine dans la vésicule biliaire.
  2. Les sédiments deviennent progressivement de plus en plus floculants, la structure de la bile étant du mastic.
  3. Cette condition se développe en une couche sèche dense sur les parois de la vésicule biliaire.

La couche finale est échogène et peut être facilement diagnostiquée par ultrasons.

Les sédiments comprennent non seulement des flocons de cholestérol de la vésicule biliaire, mais également des sels de calcium, des pigments et des traces de dégradation des protéines. Par conséquent, les sédiments dans la vésicule biliaire ont généralement une composition extrêmement complexe, ce qui empêche également leur élimination indépendante du corps.

La classification internationale des boues biliaires en suggère deux types:

  1. Primaire (la pathologie a son origine).
  2. Secondaire (la pathologie est due au fait que l'organisme développe d'autres maladies associées au travail du foie ou du tractus gastro-intestinal).

Dans le même temps, la pathologie peut se manifester à tout âge et une telle maladie ne doit en aucun cas être laissée sans surveillance chez un enfant. Si le diagnostic du syndrome biliaire peut être extrêmement dangereux, vous devez immédiatement commencer le traitement. Le risque de calculs biliaires est élevé.

Qu'est ce qui affecte l'apparition de boues biliaires?

Jusqu'à présent, on ne savait pas exactement pourquoi la stase biliaire se produisait à cause de la formation de boues biliaires dans la vésicule biliaire. Cependant, le danger augmente considérablement pour un certain nombre de facteurs:

  • cholécystite, provoquant un épaississement des parois de la vésicule biliaire et ralentissant la filtration de la bile. Il est nécessaire d’obtenir une rémission ou même d’éliminer la cholécystite, car les sédiments de la vésicule biliaire commencent à se dissoudre. Dans le cas d'une nouvelle attaque de la maladie, il apparaîtra à nouveau;
  • grossesse, entraînant une compression des organes abdominaux;
  • des régimes stricts et à jeun, en raison desquels le corps manque de nutriments (manger mal avec beaucoup d'aliments fumés et gras peut également provoquer l'apparition de boues);
  • l'utilisation de médicaments qui augmentent la teneur en calcium dans le corps, les pilules contraceptives, le lipolitiki;
  • dans le cas de recevoir le mauvais type d'antibiotique.

En outre, les causes de la boue biliaire peuvent inclure certaines maladies chroniques:

  • l'hépatite;
  • diabète sucré;
  • l'alcoolisme;
  • pathologie du foie et de la vésicule biliaire.

Les boues qui se sont développées après la chirurgie sont assez rares.

Symptômes de la maladie

Les sédiments en développement dans la vésicule biliaire pendant longtemps ne présentent aucun signe spécifique permettant de les déterminer. Le plus souvent, il est détecté soudainement, lors d'une échographie générale. Cependant, cela provoque parfois un certain inconfort.

Les principaux symptômes de la boue biliaire sont les suivants:

  • douleurs sous les côtes à droite, aggravées après avoir mangé;
  • nausées et vomissements, dans lesquels il y a souvent des traces de bile;
  • des problèmes avec la chaise;
  • une forte diminution de l'appétit.

Chez un enfant, les sédiments dans la vésicule biliaire peuvent sembler plus nets que chez l'adulte. Dans le même temps, les signes de boue biliaire ressemblent à des maladies gastro-intestinales et la probabilité d'erreur lors d'un examen rapide est élevée. En cas d'apparition régulière de tels symptômes, une échographie est nécessaire.

Diagnostics

Lorsque ce problème survient, un diagnostic différencié est souvent nécessaire: séparer le diagnostic des boues biliaires des maladies du foie et des troubles gastro-intestinaux. Le processus est le suivant:

  1. Anamnèse analyse, y compris la présence d'un patient de maladies chroniques et caractéristiques de ses habitudes de vie.
  2. Inspection de palpation.
  3. Utilisation de tests sanguins et urinaires généraux.
  4. Analyse biochimique.
  5. Examens échographiques, tomographiques et duodénaux.

Une fois les dépôts de vésicule biliaire déterminés, le gastro-entérologue déterminera le degré de développement de la boue.

Traitement et prévention

La décision de traiter les précipitations dans la vésicule biliaire dépend du degré de développement de la maladie. Le traitement peut aller de 3 manières différentes:

  • la formation de flocons vient de commencer et une adhésion au régime suffisamment prophylactique, pour qu’elle s’arrête d’abord puis disparaisse;
  • L'utilisation de médicaments est nécessaire pour traiter les flocons dans la vésicule biliaire (quelle que soit la procédure à suivre et les médicaments à utiliser, le gastro-entérologue décidera en fonction de l'état du patient et de la cause de la maladie);
  • Il est également possible de guérir les boues biliaires dans la vésicule biliaire par une intervention chirurgicale. Il s'agit d'une mesure extrême nécessaire pour retirer les calculs de la vésicule biliaire.

Toutefois, cette dernière situation se produit très rarement: il est presque toujours possible de guérir les boues biliaires, qui ne sont pas encore devenues une maladie des calculs biliaires, et sans intervention chirurgicale.

Traitement médicamenteux

Pour un patient atteint du syndrome biliaire seront des médicaments importants:

  • bloquant l'absorption du cholestérol et l'excrétant à base d'acide ursodésoxycholique (non utilisé en cas d'attaque de cholécystite);
  • biliary (particulièrement pertinent lorsque les flocons dans la vésicule biliaire ont provoqué l'apparition d'une consistance de son contenu semblable à un mastic);
  • comprimés antispasmodiques;
  • analgésiques (non utilisés pour les maladies du foie)

Il n'est pas nécessaire de mener un traitement à l'aide de médicaments. Après consultation avec le médecin peut être effectuée et le traitement des remèdes populaires. Ils comprennent:

  • menthe poivrée ajoutée au thé;
  • décoctions d'immortelle;
  • teintures sur médicament dagile.

Tous ont des médicaments cholérétiques puissants, mais si le médecin dit que les boues biliaires sont allées trop loin, on ne peut en aucun cas compter uniquement sur le traitement par des remèdes populaires.

Régime alimentaire

Le régime recommandé pour le sucre biliaire dans la vésicule biliaire est le Tableau n ° 5. Il empêchera la bile de s’épaissir et de former une suspension.

Produits acceptables

  • jus à base de fruits naturels;
  • pâtisseries maigres;
  • les soupes;
  • viande maigre;
  • huile de tout type (50 g / jour);
  • céréales et autres repas à base de céréales;
  • les légumes, les fruits, les baies (il est préférable d'éviter les acides excessivement acides);
  • oeufs (1 pc / jour);
  • le sucre;
  • chérie;
  • la confiture.

Produits inacceptables

  • types de cuisson sucrés;
  • viande grasse et poisson, ainsi que plats préparés sur cette base, par exemple soupes ou aspic;
  • légumes au goût vif (radis, radis, oseille);
  • oeufs au plat;
  • aliments épicés et marinés, aliments en conserve tout préparés, aliments prêts à consommer instantanés à forte teneur en épices;
  • moutarde et poivre;
  • fruits aigres et baies;
  • bonbons au lait et au chocolat, crèmes;
  • boissons contenant de la caféine à l'exception du thé faible;
  • boissons alcoolisées;
  • cocktails sans alcool, énergie.

Un tel régime est optimal pour les patients subissant une cholécystectomie et peut constituer une bonne mesure préventive contre la formation de boues biliaires.

Il ne faut pas le prendre avec précaution pour éviter le développement de complications: la survenue de calculs provoquant une douleur intense.

Syndrome des boues

. ou: boues biliaires

Symptômes du syndrome des boues

Les formulaires

Raisons

Le médecin aidera le gastro-entérologue dans le traitement de la maladie

Diagnostics

  • Analyse de l'historique de la maladie et des plaintes (quand (combien de temps) les symptômes de la maladie sont apparus, qu'il s'agisse de douleurs abdominales, de l'endroit où elles se trouvent, etc.).
  • Analyse des antécédents biologiques: le patient prenait-il des médicaments pendant longtemps, souffrait-il de maladies du tractus gastro-intestinal (par exemple, hépatite (inflammation du foie), cirrhose du foie (maladie associée au remplacement du tissu hépatique normal par du tissu conjonctif grossier)), alcool, etc.
  • Examen physique. Déterminé par la douleur à la palpation de l'abdomen.
  • Tests généraux de sang, d'urine, de selles pour identifier le fond (contre lequel se développe le syndrome des boues) et les maladies associées, leurs complications.
  • Analyse biochimique du sang pour détecter les modifications des enzymes hépatiques (substances qui accélèrent les processus métaboliques dans l'organisme), déterminer les protéines totales, la bilirubine (un composant de la bile), le cholestérol (substance analogue à la graisse), etc.
  • Méthodes de recherche instrumentales.
    • L'échographie (échographie) des organes abdominaux est la principale méthode de diagnostic du syndrome de boue. Dans cette étude, des morceaux, des flocons de bile dans la vésicule biliaire sont détectés, leur quantité, leur capacité de déplacement (la modification du niveau de la bile en fonction de la position du corps du patient) sont déterminés et l’état des parois de la vésicule biliaire est évalué.
    • Intubation duodénale (méthode d'obtention de la bile du duodénum 12) et étude de la bile (examen microscopique de la bile).
    • La tomodensitométrie (TDM) et l’imagerie par résonance magnétique (IRM) des organes abdominaux permettent d’établir des modifications du foie, de la vésicule biliaire.
  • Il est également possible de consulter un thérapeute.

Traitement du syndrome des boues

Complications et conséquences

  • Pancréatite aiguë (inflammation du pancréas).
  • Colique biliaire (douleur abdominale soudaine causée par des crampes).
  • Cholestase (stagnation de la bile).
  • Cholangite aiguë (inflammation des voies biliaires).
  • Cholécystite (inflammation de la vésicule biliaire).

Prévention du syndrome des boues

  • Normalisation du poids corporel (mais rappelons qu'il est impossible d'adhérer à un régime strict, de mourir de faim, de réduire considérablement son poids).
  • Traitement de maladies contre lesquelles des boues biliaires se sont développées (par exemple, hépatite (inflammation du foie), cirrhose du foie (maladie associée au remplacement du tissu hépatique normal par du tissu conjonctif grossier)).
  • Si possible, réduisez la dose ou rejetez les médicaments pris, à l'origine du syndrome de boue.
  • Les sources
  1. Atlas de gastroentérologie clinique. A., Misievich J.J., Compton K.K., et al., Traduction de l'anglais. / Ed. V.A. Isakova. M., GEOTAR-Media, 2010, 382 pages.
  2. Maladies internes selon Davidson. Gastroentérologie. Hépatologie. Ed. Ivashkina V.T. M. GEOTAR-Media, 2009, 192 pages.

Qu'est-ce que la vésicule biliaire des boues biliaires: diagnostic et traitement

Parfois, lors d'une échographie de la vésicule biliaire, les diagnostiqueurs utilisent le terme de boue biliaire (BS), considéré par les spécialistes comme le stade initial de la maladie des calculs biliaires (DCI). Selon la Classification internationale des maladies de la dixième révision (CIM 10), la maladie relève de la catégorie K 82.9 «Autres maladies non précisées de la vésicule biliaire». Ce que sont les boues biliaires, la manière dont les signes cliniques sont révélés et les méthodes de traitement conservateur existantes seront abordés dans cet article.

Définition du concept

Pour la première fois, le terme «boue biliaire» est apparu dans la littérature médicale anglaise à la fin des années 70 du siècle dernier et signifie littéralement «opacité». En tant que synonyme de pathologie clinique, des concepts médicaux tels que la pseudolithiase et / ou la microlithiase sont utilisés.
La boue biliaire est une hétérogénéité faiblement échogène de la bile sans ombre acoustique, détectée au cours d’un examen échographique instrumental d’un organe du système digestif.

Plusieurs variations possibles de l'hétérogénéité de la bile sont déterminées:

  • la présence de fines particules en suspension dans la vésicule biliaire;
  • stratification de la bile avec formation d'un niveau de liquide horizontal;
  • déplacés ou attachés au mur des caillots biliaires de la vésicule biliaire.

Ainsi, il peut être établi qu’il n’ya pas d’interprétation claire du concept de boue biliaire, en raison de l’ambiguïté des points de vue sur l’état clinique. Certains experts suggèrent que la boue biliaire dans la vésicule biliaire est une affection transitoire qui ne nécessite pas de traitement spécial. Cette hypothèse est confirmée par la disparition des caillots biliaires et / ou des petites pierres chez 70% des patientes et 30% des femmes enceintes après l'accouchement.

Cependant, il reste un pourcentage considérable de patients chez qui la boue biliaire est transformée en une vésicule biliaire stagnante pour former du sable ou des cailloux, ce qui devrait être considéré comme le stade initial ou l'une des classifications de la maladie des calculs biliaires.

Facteurs de risque

Il existe à la fois un facteur de causalité irréversible dans la formation d'une boue biliaire et un processus réversible ou temporaire. Ainsi, les facteurs irréversibles comprennent:

  • le patient a plus de 65 ans;
  • hérédité accablée par la maladie des calculs biliaires;
  • cirrhose du foie;
  • pontage gastrique ou gastrectomie.

Les boues à dissolution automatique sont difficiles pour les personnes âgées ou âgées. En règle générale, la tranche d'âge des patients atteints de BS varie de 35 à 50 ans. Cependant, la maladie peut survenir non seulement à l'âge adulte, mais également chez les enfants.

Les facteurs réversibles comprennent:

  • l'obésité;
  • utilisation par l'homme de régimes hypercaloriques ou hypocaloriques réduits;
  • la grossesse
  • jeûne prolongé avec une perte de poids supérieure à 0,5 kg / semaine;
  • utilisation à long terme de médicaments ou de contraceptifs hormonaux;
  • nutrition parentérale;
  • violation de la circulation entérohépatique des acides biliaires dans les maladies chroniques du tractus gastro-intestinal.

Le facteur le plus important, quelle que soit l'étiologie, est une lésion cholestatique et / ou une maladie hépatique alcoolique, capable de former une boue biliaire de la vésicule biliaire dans 80 à 100% des cas.

Clinique des boues biliaires

En règle générale, les symptômes de la maladie ne présentent pas de signes spécifiques. Les manifestations cliniques les plus courantes sont dues à un trouble fonctionnel de la vésicule biliaire ou du muscle lisse à la surface interne de la partie descendante de l'ulcère duodénal du sphincter d'Oddi, qui est un satellite symptomatique obligatoire de la boue biliaire. Cependant, des caillots biliaires de densité variable peuvent répondre chez un tiers des patients présentant les signes cliniques suivants:

  • coliques biliaires épisodiques;
  • douleur douloureuse, lourdeur et inconfort dans l'hypochondre droit;
  • irradiation de la douleur dans la ceinture scapulaire droite et l'omoplate droite.

La présence prolongée de boues dans la vésicule biliaire peut entraîner le développement de diverses complications telles que la pancréatite, la cholécystite calculeuse, la cholangite, la sténose du sphincter d'Oddi et la colique hépatique.

La complication clinique la plus dangereuse est la pancréatite aiguë. Chez la plupart des patients au cours des premiers jours du début de l'attaque pancréatique, des boues biliaires sont détectées dans 80% des cas.

Diagnostic échographique de BS

L'étude de la bile implique plusieurs techniques:

  • spectroscopie par résonance magnétique;
  • Chromatographie de distribution sur gel;
  • microscopie électronique à balayage et ainsi de suite.

Cependant, l'échographie transabdominale, ou échographie de la vésicule biliaire, reste la méthode la plus informative pour diagnostiquer les boues biliaires. La sensibilité informative de l'échographie atteint 95%. La fibrogastroduodénoscopie, qui révèle les maladies associées aux organes de l'appareil digestif et / ou leurs lésions organiques, constitue un complément indispensable à l'examen diagnostique en cas de colique biliaire. L'étalon-or pour le diagnostic est un examen microscopique direct de la bile et une évaluation des fonctions contractiles de la vessie gastrique par un petit-déjeuner cholérétique.

Il n'y a pas de tactique unique pour gérer les patients présentant une boue biliaire. Les cliniciens considèrent la méthode de traitement conservateur pour les indications individuelles d'une personne. L'absence de manifestations cliniques ne nécessite pas de traitement médical, cependant, une surveillance médicale préventive est toujours nécessaire.

Traitement des boues biliaires

Sur la base des manifestations cliniques, il existe trois catégories de patients:

  1. Les personnes qui ne nécessitent pas de traitement thérapeutique spécial devront toutefois éliminer le facteur étiologique afin d’éviter la régression des boues biliaires.
  2. Personnes ayant besoin de mesures thérapeutiques en raison de la possibilité de progression des calculs biliaires et d'implication dans la pathologie d'autres organes systémiques d'activité vitale.
  3. Personnes nécessitant un traitement chirurgical, sans lesquelles, peut-être, une complication purulente ou un risque de décès.

La thérapie pathogénique consiste à améliorer les propriétés rhéologiques de la bile, à normaliser la motilité de la vésicule biliaire et de l'intestin grêle, à restaurer le microbiote intestinal.

Boues biliaires - régime alimentaire et nutrition

Sans exception, tous les patients atteints de BS devraient suivre les normes alimentaires et un régime alimentaire correctement formulé. Une personne doit minimiser la valeur énergétique des aliments consommés en raison des graisses saturées - mayonnaise, beurre, fromage, saindoux, crème de lait, etc., et des aliments facilement digestibles.

Il est très important de protéger le corps contre la saturation en cholestérol en réduisant la consommation de certains aliments, tels que le foie, la viande grasse et / ou le poisson, le jaune d'oeuf et d'autres aliments contenant du cholestérol. Les repas doivent être réguliers toutes les 3 à 4 heures en petites portions et aussi équilibrés que possible en protéines et en graisse végétale. Avec une boue biliaire, un tel régime augmente le coefficient de cholecho-cholestérol et réduit la lithogénicité de la bile. Vous devez également limiter la consommation de farine, de boulangerie et de céréales.

Il est recommandé d’inclure plus de fibres dans le régime alimentaire du patient, riche en légumes et fruits.Le respect des normes nutritionnelles alimentaires améliorera les propriétés rhéologiques de la bile, la circulation de ses composants et réduira le risque de contractions spasmodiques des muscles de la vessie gastrique.
Tout en maintenant les boues biliaires pour la thérapie de régime, un traitement médicamenteux est nécessaire.

Les médicaments

Le traitement de base des boues biliaires implique l’utilisation de combinaisons pharmacologiques réduisant les propriétés lithogènes de la bile. L'acide ursodésoxycholique (UDCA) est le seul médicament dont on dispose. Le mécanisme d'action du médicament consiste à augmenter la solubilité de la boue dans la vésicule biliaire, à diminuer la sécrétion dans la bile, à diminuer l'absorption dans l'intestin et à inhiber la synthèse du cholestérol dans le foie. En règle générale, l'UDCA est administré au patient pendant la nuit à une dose de 10 à 15 mg / kg de poids corporel avec contrôle périodique par ultrasons et analyses sanguines biochimiques. La durée du traitement dépend de la gravité du tableau clinique et varie généralement de 2 mois à un an.

De plus, le marché pharmacologique a un analogue au médicament de référence: un médicament anti-hépatoprotecteur, qui a un effet cholérétique et certains effets immunomodulateurs - Exhol®.
En présence d'un trouble fonctionnel, abaissant le tonus et réduisant l'activité contractile des muscles lisses de la vésicule biliaire, on utilise un antispasmodique myotrope - Mebeverin®. Il a été établi expérimentalement que l'effet antispasmodique du médicament est environ 30 fois plus important que celui de la populaire Platyfillin®. L'analogue de Mebeverin® est aujourd'hui Spareks® du fabricant russe ZAO KANONFARMA PRODUCTION.

Médecine populaire

Après avoir effectué les procédures de diagnostic et les mesures thérapeutiques appropriées, il ne sera pas superflu d’utiliser des moyens de traitement du folklore éprouvés et agréés par un spécialiste. Pour diluer et normaliser l'écoulement de la bile, les médicaments traditionnels suivants sont recommandés:

  • Une décoction de sable immortelle.
  • Infusion d'angélique médicinale.
  • Thé à la menthe poivrée.

Il convient de noter que l’herboristerie à domicile n’est pas recommandée chez les patients atteints de pathologies urinaires et endocriniennes chroniques, les femmes enceintes et allaitantes et les enfants de moins de 6 ans.

Prévention des boues biliaires

Les mesures thérapeutiques et prophylactiques doivent être basées sur l'élimination des facteurs de risque et dans le cas de processus irréversibles pour la réalisation d'activités visant à normaliser le travail de tout le tube digestif:

  • maintenir un tabouret normal;
  • abaisser le taux de cholestérol dans le sang;
  • adhésion à la nutrition diététique;
  • contrôle préventif par des professionnels de la santé.

Une attention préventive particulière devrait être accordée aux enfants dès l'âge préscolaire. Prenez soin de vous et soyez toujours en bonne santé!

Caractéristique des boues biliaires

La boue biliaire est visible lors de l'examen échographique des sédiments dans la vésicule biliaire. Il se produit dans diverses conditions pathologiques de la vésicule biliaire. Cet article traitera de ses principaux signes, symptômes, critères de diagnostic et méthodes de traitement modernes.

Causes de


La boue biliaire est formée en raison d'une stagnation prolongée de la bile dans la vessie. C'est un sédiment sec de bile et consiste en:

  • le cholestérol;
  • pigments biliaires;
  • les sels de calcium;
  • la mucine;
  • protéines biliaires.

Ces substances se déposent dans la cavité de la vésicule biliaire et, en raison de leur composition chimique, sont visualisées par ultrasons. Les médecins identifient les facteurs de risque, en présence desquels des boues biliaires se développent assez souvent:

  1. Cholécystite. La cholécystite chronique est une maladie très commune. Au cours des 10 dernières années, le nombre de patients présentant une inflammation de la vésicule biliaire a considérablement augmenté. Dans la cholécystite chronique, le processus inflammatoire est lent. Les parois de la vésicule biliaire s'épaississent et évacuent la bile plus lentement. En conséquence, la bile stagne et une boue biliaire se forme. La cholécystite chronique se produisant de manière cyclique pendant la rémission, les boues biliaires peuvent complètement passer. Avec l'exacerbation de la cholécystite, le sédiment dans la vésicule biliaire apparaît à nouveau.
  2. La grossesse Les médecins estiment que les boues biliaires se développent chez 20% des femmes enceintes. Habituellement, ce n'est pas un signe de cholécystite. Pendant la grossesse, l'utérus se lève et comprime les organes internes. Dans le même temps, il peut y avoir une diminution de la motilité de la vésicule biliaire. Après la naissance, le travail de la vésicule biliaire est restauré et les sédiments s’échappent avec la bile.
  3. Régimes permanents pour perdre du poids. Avec un apport insuffisant de nutriments dans le corps, les organes internes commencent à changer leur travail. La motilité diminue dans la vésicule biliaire et la bile commence à stagner pendant longtemps. Les boues biliaires se développent en même temps assez souvent. Il peut indépendamment passer. Avec la restauration d'une nutrition adéquate, et peut être la cause de la cholécystite chronique et la cholélithiase.
  4. Acceptation de certains médicaments peut stimuler un excès de cholestérol La bile devient plus visqueuse et ses sédiments peuvent rester dans la vessie.

Vous trouverez ci-dessous une liste de médicaments pouvant provoquer des boues biliaires:

  • céphalosporines de troisième génération;
  • préparations contenant du calcium;
  • contraceptif;
  • lipolytiques.

Les boues biliaires peuvent causer une cholécystite chronique, une pancréatite et l'apparition d'une maladie des calculs biliaires. Une stagnation prolongée de la bile peut entraîner une cholécystite aiguë nécessitant une intervention chirurgicale.

Tableau clinique


La plupart des médecins considèrent les boues biliaires comme le premier stade de la cholécystite et de la maladie des calculs biliaires. Dans 20% des cas, elle évolue sans symptômes et dans 80% des cas, son tableau clinique est similaire à celui de la cholécystite chronique.

Boues biliaires: signification clinique et diagnostic

La prévalence des boues biliaires chez les patients du groupe gastro-entérologique est de 7,5%. Le long processus d'épaississement de la bile et la violation de son écoulement entraînent, avec le temps, une augmentation de la concentration de cholestérol et la précipitation de ses cristaux. Non seulement la pathologie du système digestif, mais aussi la consommation de grandes quantités d'aliments gras et frits, l'abus d'alcool et la prise de certains médicaments peuvent provoquer le développement du syndrome des boues.

IMPORTANT À SAVOIR! Un changement de couleur des matières fécales, une diarrhée ou une diarrhée indique la présence dans le corps. Lire plus >>

La boue biliaire est l’accumulation de petits cristaux de cholestérol, de cristaux biliaires et de sels de calcium, qui se forment dans les voies biliaires et la vésicule biliaire. La boue biliaire se produit s'il y a des signes de stagnation de la bile, cette dernière contribuant à sa formation. Les principales causes du syndrome des boues sont les pathologies du système hépatobiliaire, un régime pauvre en graisses et certains médicaments, tels que la cyclosporine et la ceftriaxone, des suppléments de calcium. Un contenu insuffisant en graisse provenant des aliments entraîne une inhibition de la sortie de la bile, la bile s'épaissit et se cristallise.

La pathogénie de la formation du syndrome des boues comprend le processus d'épaississement progressif de la bile, l'augmentation de la concentration en cholestérol et la cristallisation des conglomérats. La réduction de la contractilité de la paroi du cholédoque détermine également la violation de l'écoulement de la bile. La dyslipoprotéinémie est impliquée dans le mécanisme de formation de la boue biliaire - une augmentation de la concentration de lipoprotéines de basse densité et une diminution de la concentration de lipoprotéines de haute densité.

Il existe plusieurs types de boues biliaires. Selon la composition de la boue biliaire, celle-ci est subdivisée en boue avec une prédominance de cristaux de cholestérol, de sels de calcium ou de pigments contenant de la bilirubine.

Selon la classification de Loun, les boues primaires et secondaires sont isolées. Dans le cas d'un processus d'adoucissement primaire, il n'y a aucune raison apparente. Les boues secondaires sont dues aux raisons suivantes:

  • élimination des calculs biliaires au moyen de la lithotritie par ondes de choc;
  • maladie de calculs biliaires;
  • la grossesse
  • changements cirrhotiques dans le foie;
  • jaunisse obstructive;
  • hydropisie cholédoque;
  • nutrition parentérale (en contournant le tractus gastro-intestinal);
  • drépanocytose;
  • le diabète;
  • prendre de la ceftriaxone et d’autres médicaments.

En ce qui concerne la taille des inclusions, on distingue les petites ombres d’un diamètre allant jusqu’à 4 ou 5 mm, qui disparaissent lorsque la position du corps change, on distingue des caillots et une combinaison d’ombre et de caillot.

Le symptôme clinique principal de cette maladie est la douleur. La nature de la douleur dépend du dysfonctionnement du sphincter d’Oddi. En cas de dysfonctionnement du sphincter isolé, la douleur est localisée dans la région épigastrique ou dans l'hypochondre droit et irradie vers la région du dos ou de l'omoplate. Si, dans ce contexte, l’implication du canal pancréatique se joint, alors la douleur est déterminée dans l’hypochondre gauche et se rétablit. Cette douleur diminue ou disparaît complètement lorsque le corps est incliné vers l'avant. Si la pathologie commune du sphincter est révélée, alors la douleur est le zona.

La douleur se manifeste de manière sporadique, dure jusqu'à 20 minutes et alterne par intermittence sans douleur. Ces crises se reproduisent pendant trois mois ou plus. Par la suite, la douleur se brise et le travail. Le plus souvent, la douleur associée à cette maladie est associée au début d'un repas, parfois accompagnée de nausées ou de vomissements. Les patients ont noté une diminution de l'appétit, des brûlures d'estomac, des selles altérées.

La détection précoce du syndrome des boues est importante en raison du développement des boues biliaires qui se transforment en cholécystite chronique ou en maladie des calculs biliaires.

Il existe de nombreux tests de laboratoire permettant de diagnostiquer les boues biliaires:

  • test sanguin avec nombre de leucocytes;
  • la présence de gouttes de graisse neutre dans l'analyse des matières fécales;
  • test sanguin biochimique avec détermination de la bilirubine totale et de ses fractions;
  • analyse biochimique du cholestérol et de ses fractions;
  • l'alanine aminotransférase;
  • aspartate aminotransférase;
  • phosphatase alcaline;
  • protéine totale et ses fractions;
  • la gammaglutamyltranspeptidase;
  • taux d'amylase sérique;
  • déterminer la quantité d'acides biliaires à la quantité de cholestérol dans la bile.

Tous les tests doivent être effectués tous les six mois afin de déterminer la dynamique positive et l'exactitude du traitement sélectionné.

En plus des signes de diagnostic en laboratoire, il existe un certain nombre de méthodes d'investigation instrumentales supplémentaires:

  • Échographie des organes abdominaux;
  • détection fractionnée du duodénum avec l'étude de la bile;
  • cholécystographie;
  • scintigraphie de la cholédoque;
  • cholangiographie percutanée;
  • cholangiopancréatographie endoscopique avec sphincter mandiométrie;
  • tomodensitométrie (CT) - pour exclure une tumeur.

Les études instrumentales du système hépatobiliaire sont obligatoires et constituent le principal critère de diagnostic de cette maladie.

Les boues biliaires étant un état fonctionnel, aucun changement organique structurel n'est inhabituel pour ce syndrome.

L'indication principale de la prescription d'un traitement médicamenteux est l'identification persistante des signes d'une image ultrasonore du syndrome de boue pendant trois mois. Parfois, l'utilisation de médicaments n'est pas nécessaire, car l'élimination de la cause étiologique conduit au rétablissement. Mais le plus souvent, le traitement initié en temps voulu empêche le développement de complications telles que la cholécystite aiguë et la cholélithiase. Il existe une thérapie médicamenteuse et une thérapie par le régime.

La raison principale de l'épaississement de la bile étant l'augmentation de sa concentration en cholestérol, il est nécessaire de réduire la valeur énergétique du régime alimentaire en raison des graisses saturées et des glucides facilement digestibles. Il faut exclure le beurre, la mayonnaise, la crème grasse, le saindoux, les viandes grasses et le poisson, le jaune d'oeuf, les produits à base de farine et les céréales. Chez les enfants, la principale condition de la diététique est l'augmentation de la consommation d'aliments riches en vitamine A. Il est recommandé de consommer suffisamment de liquide (jusqu'à deux litres par jour), y compris une boisson minérale alcaline, une décoction d'herbes et de baies.

Le traitement médicamenteux des boues biliaires vise à diluer la bile, à en éliminer la stagnation, à réduire le cholestérol, à éliminer le dysfonctionnement du canal biliaire et les dyskinésies (troubles de la motilité) des voies biliaires, en restaurant la microflore intestinale normale. Traiter cette maladie pour être long. Pour la prévention de l'épaississement de la bile, des préparations d'acide ursodésoxycholique sont prescrites, elles contribuent à la dissolution des conglomérats de cholestérol. Les antispasmodiques sont utilisés pour éliminer les dyskinésies. Pour normaliser le travail de l'intestin prescrit des probiotiques et des médicaments qui bloquent l'absorption du cholestérol dans le sang.

Et un peu sur les secrets.

Si vous avez déjà essayé de guérir la PANCRÉATITE, si oui, vous avez probablement rencontré les difficultés suivantes:

  • le traitement médicamenteux prescrit par les médecins ne fonctionne tout simplement pas;
  • les médicaments de thérapie de remplacement qui pénètrent dans le corps de l’aide extérieure ne sont utiles qu’au moment de l’admission;
  • EFFETS INDÉSIRABLES SUR LA PRISE DE COMPRIMÉS;

Et maintenant, répondez à la question: cela vous convient-il? C'est vrai - il est temps d'arrêter ça! Êtes-vous d'accord? Ne perdez-vous pas de l'argent sur des traitements inutiles et ne perdez pas de temps? C'est pourquoi nous avons décidé de publier THIS LINK sur le blog de l'une de nos lectrices, où elle décrit en détail comment elle a guéri la pancréatite sans pilule, car il a été scientifiquement prouvé que les pilules ne peuvent pas le guérir. Voici un moyen éprouvé.

Top