Catégorie

Articles Populaires

1 Recettes
Récupération du foie après les antibiotiques
2 Lamblia
Maladie hépatique auto-immune
3 Les produits
Récupération du foie après les antibiotiques
Principal // Les produits

Quels tests faire avec la cirrhose


Les analyses de sang pour la cirrhose du foie peuvent déterminer la véritable cause d'une maladie grave. Cette maladie se caractérise par la défaite des structures organiques saines et le remplacement complet du tissu conjonctif et cicatriciel. Les zones nécrotiques affectent la fonction fonctionnelle du corps. Au fur et à mesure que la cirrhose progresse, l'état du patient s'aggrave. En l'absence de traitement en temps opportun, le risque de décès demeure.

Comment diagnostiquer une maladie

Les analyses de sang pour la cirrhose du foie sont classiquement divisées en catégories. Il est impossible de déterminer la présence d'une déviation dans l'examen de matériel biologique prélevé dans une veine. Confirmez le diagnostic aidera les raisons suivantes: - Chimie du sang clinique. Dans la cirrhose du foie, des indicateurs anormaux, bilirubine, AST et ALT sont enregistrés. Leur composition quantitative confirme la capacité fonctionnelle du corps;

  • Détermination des paramètres enzymatiques. Au cours de l'inflammation, des lésions hépatiques aiguës (cirrhose) se développent;
  • Analyses supplémentaires. Permet d'identifier les anomalies dans le corps et de déterminer la cause première du développement. Sur la base des résultats, le médecin prescrit un schéma thérapeutique.
  • Examens instrumentaux (scanner, IRM, échographie). Les méthodes de diagnostic visent à déterminer la taille du corps et la présence de modifications pathogènes.

Pour détecter la cirrhose du foie, on prescrit au patient un examen complet du corps. La justesse des résultats dépend du schéma de traitement ultérieur. Important: éviter les recommandations du médecin n'est pas conseillé. Dans les derniers stades de la progression de la maladie est impossible à éliminer par des médicaments.

Analyses de base

La numération globulaire en cas de cirrhose du foie joue un rôle important: elle détermine la présence d'une pathologie, les raisons de la formation et les autres tactiques de l'effet thérapeutique. Pour évaluer l'état général, les procédures suivantes seront nécessaires: - une analyse de sang clinique;

  • Panel biochimique d'examens de laboratoire (pour la présence d'anomalies);
  • Rechercher des tests de la fonction hépatique (pour déterminer le facteur provoquant).

La numération globulaire en cas de cirrhose du foie indique la sévérité de la prévalence du processus inflammatoire. En cas d'inflammation intense, l'indice d'hémoglobine diminue rapidement, le nombre de leucocytes augmente, la présence de protéines est enregistrée. La vitesse de sédimentation augmente et la composition quantitative de l'albumine diminue.
Le panel biochimique de tests de laboratoire pour la cirrhose du foie permet d’identifier la pathologie et le degré de son évolution. Dans l’étude, le médecin examine le niveau d’ALAT et d’AST, qui dépasse dans la plupart des cas la norme.

Le changement d'indicateurs dans une grande mesure indique des processus nécrotiques dans le corps. La nécrose des tissus sains entraîne une augmentation du taux de lactate déshydrogénase. De plus, le médecin attire l'attention sur les phosphates alcalins et la gamma-glutamyl transpeptidase.

Dans la cirrhose du foie, les enzymes des organes jouent un rôle dominant. Ils indiquent l'état général et vous permettent d'identifier la cause de la maladie. Pour déterminer le processus inflammatoire chronique de la cirrhose du foie, le médecin procède à un test de détection de la présence d'anticorps dirigés contre des antigènes nucléaires. En outre, l'analyse du virus de l'herpès et la détermination des changements dystrophiques. Pour identifier la cirrhose biliaire, un test de dépistage de la présence d'anticorps anti-mitochondries dans le corps est effectué.

La perturbation du fonctionnement du corps s'accompagne d'un changement rapide de la composition quantitative des composants sanguins. Cela est dû à des problèmes de synthèse dans la zone touchée. Avec la cirrhose du foie, la plupart des fonctions de l'organe ne sont pas effectuées. Pour un diagnostic précis, un spécialiste envoie le patient à des études supplémentaires. Un test sanguin pour la cirrhose du foie pour les niveaux d'hormone aide à identifier la gravité du processus pathologique. Un taux rapide d'œstrogènes chez les femmes et de testostérone chez les hommes indique un changement rapide. Biochimie sanguine: informations de base sur l'étude

Avec la cirrhose progressive du foie, la chimie du sang joue un rôle de premier plan. L'étude permet de déterminer les niveaux des principaux composants responsables du fonctionnement normal du corps. Ceux-ci comprennent:

  • La bilirubine;
  • la globuline;
  • l'haptoglobine;
  • enzymes hépatiques (ATL, AST);
  • temps prothrombotique;
  • phosphatase alcaline.

La bilirubine dans la cirrhose du foie dépasse les niveaux normaux des dizaines de fois. Le niveau accru est indiqué par le jaunissement des muqueuses cutanées, la sclérotique des yeux et les démangeaisons insupportables.

Avec la cirrhose du foie, les autres indicateurs augmentent rapidement. Important: pour obtenir des résultats fiables, le patient doit se présenter au laboratoire pour la délivrance de matériel biologique. Le sang est prélevé dans une veine. Avant la recherche, il est nécessaire d’abandonner les mauvaises habitudes et la malbouffe. Cela peut affecter la précision du résultat.

Sur la base des données obtenues, le médecin évalue l’ensemble des événements et décide des tactiques de traitement. Le traitement a lieu à l'hôpital sous la supervision du personnel médical.

Explication de l'étude

Les tests de cirrhose sont en augmentation rapide. Selon les résultats, une évaluation de la gravité de la maladie est réalisée. Pour une définition détaillée de l'état, nous avons développé une classification spéciale Child-Pugh.

Un traitement médicamenteux est approprié lorsque le taux de bilirubine est inférieur à 34 μmol / l, l'albumine à plus de 35 g / l et l'indicateur INR à moins de 1,7. Dans ce cas, le patient ne présente aucune complication critique, en particulier une ascite et une encéphalopathie hépatique. Les indicateurs présentés sont typiques du stade initial du processus pathologique. Selon la classification de Child-Drink, cet état se voit attribuer 1 à 2 points.

Au deuxième stade de progression, le taux de bilirubine est compris entre 34 et 51 µmol / l, l'albumine entre 30 et 35 g / l et l'INR est compris entre 1,7 et 2,3. Dans cette condition, un traitement médical approprié. Le patient présente une accumulation de liquide dans la cavité abdominale et le premier stade de l'encéphalopathie hépatique. Selon la classification attribuée 2 points et 2 unités pour la gravité des complications.

Au troisième stade, la bilirubine atteint 51 μmol / l, l’albumine chute à 30 g / l et l’INR à 2,3. Le patient présente une ascite et une encéphalopathie hépatique à 3 degrés. Le traitement est difficile, le pronostic est minime. La condition est attribuée 3 points, et 4 autres unités en fonction de l'évolution de l'encéphalopathie.

En cas de cirrhose du foie, les résultats et les informations générales tirés de l’étude sont soigneusement étudiés par le médecin. Si au total, il s'est avéré 5-6 points, il est d'usage de diagnostiquer le stade compensé de la maladie. Avec 10-15 unités - type de pathologie décompensé.

Attention: après avoir déterminé l’état pathologique, vous devez suivre un traitement complexe. Elle repose sur des effets médicamenteux et, si nécessaire, sur une transplantation d'organe. À l'étranger, la transplantation hépatique est appropriée en cas d'attribution de 6 points selon la classification de Child-Pugh.

Comment se débarrasser des varices

L'Organisation mondiale de la santé a officiellement déclaré que les varices étaient l'une des plus dangereuses de notre époque. Selon les statistiques, au cours des 20 dernières années, 57% des patients atteints de varices sont décédés au cours des sept premières années suivant la maladie, dont 29% au cours des trois premières années et demie. Les causes de décès diffèrent de la trombophlébite aux ulcères trophiques et aux cancers causés par ceux-ci.

Comment sauver votre vie si des varices vous ont été diagnostiquées, a été entendue par le directeur de l'Institut de recherche en phlébologie et académicien de l'Académie russe des sciences médicales. Voir l'interview complète ici.

Tests de cirrhose du foie: analyse ALT, analyse AST, tests de la fonction hépatique, biochimie du sang, analyse de la bilirubine

Le diagnostic de cirrhose du foie est établi sur la base des résultats des tests. Ils aident à identifier la cause de cette maladie et à rendre le verdict final en fonction du traitement. Il ne vaut pas la peine de resserrer les traitements et les examens pour cette maladie, car en cas de cirrhose, il se produit un remplacement des cellules hépatiques normales par des modifications fibrotiques. De ce fait, le corps ne remplit pas pleinement ses fonctions. La condition du patient atteint de cette maladie peut se détériorer brusquement. Vous devez donc demander de l'aide immédiatement.

Analyses pour déterminer la cirrhose

Les analyses de la cirrhose du foie sont conditionnellement divisées en plusieurs groupes, chacun permettant d’obtenir les informations nécessaires:

    • Les tests sanguins biochimiques visent à identifier la cirrhose du foie et à évaluer le travail de cet organe. Dans le même temps, il existe une augmentation des enzymes hépatiques telles que l'ALT et l'AST, ainsi qu'un niveau accru de bilirubine;
  • tests pour la détection du processus inflammatoire. Souvent, ce sont les inflammations prolongées qui causent la cirrhose. Ces tests aident donc à déterminer le niveau d'enzymes;
  • tests pour identifier la cause de la cirrhose. Comportement afin de trouver le bon traitement;
  • types supplémentaires d'enquête. Voici ces méthodes de diagnostic qui permettent de confirmer les données obtenues à l'aide d'autres analyses. En particulier, il inclut également des méthodes de diagnostic informatique.

Afin de poser un diagnostic précis, il est très important de subir un examen complet, de passer des tests de la fonction hépatique sur tous les principaux indicateurs. En ce qui concerne l'hôpital, le médecin vous prescrira tout d'abord de passer des tests sanguins, urinaires et fécaux généraux, car l'insuffisance hépatique affecte l'état de tout l'organisme. Après tout, cette biochimie est donnée, ce qui donnera déjà des informations claires sur l’état du foie. Le décodage avec indicateurs qui en résulte aidera à parler avec confiance de la cirrhose du foie.

Déterminez quels tests hépatiques vous devez réussir.

Tests sanguins

Un test sanguin de cirrhose du foie permet non seulement d'identifier la maladie, mais également de déterminer la cause de sa survenue.

Le diagnostic de la cirrhose commence par une numération globulaire complète. Ses valeurs aident à identifier l'inflammation. Le décodage des indicateurs dans ce cas ressemble à ceci: en cas de cirrhose, le nombre de leucocytes augmente, la vitesse de sédimentation des érythrocytes accélère à plus de 15 mm / h, la composition en protéines du sang change et la teneur en albumine diminue.

Les tests hépatiques sont effectués selon cinq critères de base: ALT, AST, GGT, phosphatase alcaline et taux de bilirubine.

Considérez ces paramètres sanguins en détail:

  • L'aspartate aminotransférase (AST) est une enzyme du foie. Normalement, ses valeurs vont jusqu'à 41 U / l. Une augmentation de son niveau indique la mort de cellules hépatiques;
  • l'alanine aminotransférase. (ALT) est également une enzyme du foie. Normalement, ses valeurs vont de 0,5 à 2 µmol. En cas d'atteinte hépatique grave (cirrhose, cancer), les valeurs d'ALT et d'AST peuvent dépasser la norme de plus de 5 fois.
  • la lacticodéshydrogénase augmente à la suite de la mort des cellules du foie;
  • La phosphatase alcaline augmente également. Normalement, il devrait atteindre 140 UI / L;
  • la gamma-glutamyl transpeptidase augmente. Cela peut indiquer des problèmes avec les canaux biliaires, ainsi qu'une consommation excessive d'alcool. Les valeurs normales devraient atteindre 61 UI / L chez les hommes et la moitié chez les femmes.

Avec une telle maladie du foie, toutes ses enzymes augmentent, bien sûr, les principaux indicateurs sont les enzymes ALT et AST.

Déterminez quels tests hépatiques aident à identifier la cause de la cirrhose.

Ce sont diverses maladies du foie et des voies biliaires qui causent le développement d'une maladie aussi grave.

Pour identifier les causes, vous devez passer des tests de la fonction hépatique pour:

  • anticorps contre les antigènes nucléaires: révèle l'hépatite chronique;
  • anticorps dans les hépatites B et C;
  • céruloplasmine. Détecte la dystrophie hépatocérébrale;
  • anticorps antimitochondriaux. Détecte la cirrhose biliaire;
  • le niveau d'antitrypsine alpha 1. Vous permet de déterminer le niveau de fer et de vous assurer qu'il n'y a pas de risque de maladie du sang.

Si les tests standard de la fonction hépatique comprennent des tests ALT, AST, GGT, phosphatase alcaline et bilirubine, des méthodes de diagnostic non standard sont parfois utilisées, par exemple des tests immunologiques, des tests à la ferritine et à l'albumine.

Analyses biochimiques

La biochimie fournit des données plus précises, ainsi que des tests hépatiques courants, elle aide à établir la gravité de la maladie.

Lors de la biochimie, les écarts suivants par rapport à la norme devraient être préoccupants:

  1. La bilirubine, l'haptoglobine, la globuline, les enzymes hépatiques spéciales (arginase, fructose-1-phosphataldolase, nucléotidase), le temps de prothrombine, la phase alcaline, les enzymes AST et ALT augmentent.
  2. Réduction de l'albumine, de la prothrombine, de l'urée et du cholestérol.

Une attention particulière doit être portée à la bilirubine - c'est un pigment traité dans le foie. Il est libre et cohérent. En cas de cirrhose, ses valeurs générales sont également prises en compte.

Les valeurs normales de la bilirubine dans les échantillons de foie doivent être sous forme libre - jusqu'à 17,1 µmol / l, sous forme cohérente - jusqu'à 4,3 µmol / l, bilirubine totale - 8,5 - 20,5 µmol / l.

Dans cette maladie du foie, le taux de bilirubine augmente en fonction de la gravité de la maladie.

Le décodage de tous les résultats des tests de la fonction hépatique est effectué lorsque toutes les valeurs obtenues sont comparées. Après tout, il est impossible de poser un diagnostic de cirrhose du foie avec un seul résultat d'un test hépatique, il est parfois nécessaire de procéder à un examen supplémentaire.

Mais encore, quelle méthode de diagnostic est la plus fiable?

Méthodes d'enquête supplémentaires

Très souvent, pour établir un diagnostic précis, des méthodes de diagnostic supplémentaires sont nécessaires lorsque les résultats des tests hépatiques varient considérablement.

Pour ce faire, il est en outre possible de réaliser de telles enquêtes:

  1. Une biopsie est la seule analyse qui fournit les données les plus précises. Il est utilisé lorsqu'il est nécessaire d'identifier les maladies tumorales du foie. Pour prendre le matériau à examiner entre les côtes, une ponction est effectuée, après quoi un morceau du foie est examiné pour détecter la présence de tissu fibreux.
  2. L'examen endoscopique est effectué à l'aide d'un endoscope. Vous pouvez voir tous les organes internes, y compris la détection de tube digestif variqueux.
  3. Parancetsez est l'introduction d'une aiguille dans la cavité abdominale, elle peut être utilisée pour éliminer le liquide accumulé.
  4. L'examen du canal biliaire est réalisé à l'aide d'une cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique.
  5. Test sanguin pour l'ammoniac.
  6. Test sanguin à l’alphafétoprotéine pour le cancer du foie.

La cirrhose est une maladie grave qui peut être fatale. C'est pourquoi il est nécessaire de diagnostiquer la maladie à temps et de commencer le traitement. Une fois que tous les tests ont été effectués, les résultats peuvent être jugés non seulement sur la présence de la maladie, mais également sur le degré de gravité et la cause de la maladie.

Pour obtenir des données fiables, tous les tests sanguins sont effectués le matin à jeun, pendant que vous pouvez boire de l'eau. Avant cela, quelques jours ne peuvent pas boire de l'alcool. L'analyse de l'urine et des matières fécales est recueillie dans un récipient stérile.

Quels tests réussissent en cas de cirrhose du foie et quels indicateurs indiquent la maladie?

La cirrhose du foie est une maladie grave et irréversible qui peut être fatale en quelques années seulement. Les tests de cirrhose du foie peuvent établir un diagnostic précis et prescrire le traitement approprié permettant de ralentir la progression de la maladie et de prolonger la vie du patient.

Liste des tests pour la cirrhose

Si vous soupçonnez une cirrhose du foie, plusieurs études sont prescrites à la patiente, notamment la formule sanguine complète, l’urine, les selles.

À un stade précoce, appelé compensation, la cirrhose du foie ne présente aucun symptôme prononcé. Au stade de la sous-compensation, les symptômes sont minimes et les modifications de laboratoire sont donc le principal indicateur de la présence de la maladie. Pour identifier la cirrhose et les modifications provoquées par celles-ci, prescrivez les examens suivants:

  • Test sanguin biochimique pour évaluer la performance du foie. A ce stade, la production d'albumine (protéines du foie), d'indices de bilirubine et de prothrombine est déterminée.
  • Les tests de détermination du processus inflammatoire indiquent une augmentation des enzymes hépatiques (AST et ALT).
  • Analyses pour déterminer le type de cirrhose (biliaire, auto-immune).
Quand ERCP et FGD sont prescrits

En cas de symptômes supplémentaires, d'autres tests sont également prescrits pour la cirrhose - CPRE et FGDS pour les troubles digestifs, tests sanguins pour l'ammoniac et l'alpha-fétoprotéine afin d'exclure la présence d'un cancer du foie, paracentèse en présence de liquide dans la cavité péritonéale (ascite). Pour identifier les causes de la cirrhose, une PCR et d'autres études sont attribuées pour identifier le virus de l'hépatite.

D'autres tests incluent un test d'organes, tel qu'une échographie ou une IRM du foie. Dans les cas douteux, une biopsie est utilisée pour confirmer le diagnostic. Le patient doit subir un examen complet et réussir des tests de la fonction hépatique pour tous les principaux indicateurs. C'est le seul moyen de poser le bon diagnostic et de prescrire le traitement d'entretien approprié.

Résultats du test de maladie

Le résultat le plus fiable est l'association d'une échographie et d'une biopsie du foie: elles permettent de détecter la présence de tissu conjonctif dans les parties du foie où il est normalement absent.

L'échographie montre la présence de zones de densité d'écho altérée (tissu conjonctif) situées de manière diffuse dans le foie et vous permet de déterminer la taille de l'organe, de déterminer la zone de dommage, la structure du parenchyme, la perméabilité des voies biliaires et d'autres paramètres. L'échographie est réalisée dans une salle spécialisée, ne nécessite pas de préparation particulière de la part du patient, n'est pas associée à des douleurs, des blessures ou d'autres sensations désagréables.

La biopsie donne des résultats sans ambiguïté confirmant que les zones pathologiques identifiées par échographie sont précisément des lésions cirrhotiques du foie. La biopsie est réalisée sous contrôle échographique dans une salle spécialement équipée, sous anesthésie locale ou générale, car la procédure elle-même est plutôt douloureuse. Au cours de la procédure, un morceau de parenchyme hépatique est prélevé dans une ponction de la cavité abdominale. L'étude de la biopsie réalise un spécialiste du laboratoire histologique.

L'IRM du foie vous permet de visualiser et de clarifier les données de l'échographie, si elles ne donnent pas de réponse définitive. Cette étude est également prescrite dans les cas où une biopsie n'est pas possible pour une raison quelconque. Par exemple, il existe certaines contre-indications liées à l'état grave du patient.

En outre, l'échographie, l'IRM et la biopsie sont utilisés pour contrôler l'efficacité du traitement. Si les signes de la maladie progressent rapidement, le traitement n'est pas suffisamment efficace. La lenteur des progrès ou l'absence de ceux-ci est une indication d'un traitement efficace pour la cirrhose, car il indique un ralentissement de la décomposition de l'organe.

Test sanguin biochimique

L'analyse biochimique du sang dans la cirrhose est prescrite afin de suivre le degré de dysfonctionnement du foie et d'autres organes provoqué par la maladie. Le processus de prélèvement sanguin étant sans danger pour le patient, l'analyse peut être prescrite assez souvent afin que le médecin puisse évaluer en détail la dynamique de la maladie.

Il est nécessaire de faire un don de sang à jeun, il est uniquement permis de boire du liquide. Mais le thé, le café et les autres boissons avant l'analyse sont interdits. Une interdiction stricte s’applique à l’alcool. Même une petite quantité, consommée la veille, peut nuire à la précision de l’analyse. Tous les médicaments que prend le patient doivent être signalés au médecin. Si vous devez donner du sang pendant la journée ou le soir, évitez de manger pendant 6-8 heures avant l'analyse.

Une partie de l'urine à analyser est collectée dans un récipient stérile spécial le matin. Il n'y a pas d'exigences particulières pour l'analyse des matières fécales, elles sont également collectées dans un pot stérile et envoyées au laboratoire.

Décodage de l'analyse biochimique

La conclusion à propos de la majorité des analyses est donnée par l'expert en diagnostics fonctionnels et le patient ne voit pas leurs résultats. Mais dans le cas d'une analyse de sang biochimique, les résultats sont donnés sur un formulaire, dans lequel les substances requises et leur contenu dans le sang sont indiqués. Les formulaires modernes d’émission des résultats comportent une colonne supplémentaire dans laquelle sont indiqués des indicateurs normaux. Cela permet au patient de voir visuellement les résultats des tests et de savoir s’il ya des violations.

En cas de cirrhose du foie, une attention particulière est toujours portée au changement de plusieurs paramètres - enzymes hépatiques, bilirubine, urée, protéines totales et albumine. Les résultats des tests restants concernant la cirrhose du foie ne sont pas significatifs.

Les enzymes hépatiques sont les aminotransférases (ALT et AST), la phosphatase alcaline (phosphatase alcaline) et la gamma-glutamyl transpeptidase (GGT). Augmenter leur concentration au dessus de la norme indique des dommages au foie. Mais ces indicateurs peuvent être élevés dans d'autres maladies, telles que l'infarctus du myocarde. La cirrhose est caractérisée par une augmentation prononcée de l'ALT et de la GGT, une augmentation modérée de l'AST et une augmentation modérée ou prononcée de la phosphatase alcaline. La teneur en urée de la cirrhose augmente progressivement.

Valeurs de la bilirubine

Pour la bilirubine, jusqu'à trois lignes sont attribuées, elles montrent des indicateurs de bilirubine totale, conjuguée et non conjuguée. Le rapport bilirubine conjuguée et non conjuguée reflète les raisons de l'augmentation du taux de cette substance dans le sang. Dans la cirrhose, il y a toujours une augmentation de la bilirubine totale, principalement due à la bilirubine non conjuguée (directe).

Afin de clarifier la nature de la jaunisse, un test d'urine supplémentaire est prescrit pour la cirrhose. Normalement, la bilirubine est absente ou présente à l'état de traces, avec la cirrhose, son niveau est élevé. La teneur en substances pertinentes dans les matières fécales reste normale.

Changements dans la composition en protéines du sang - l'un des principaux indicateurs de la dynamique de la maladie. Puisque le foie produit les protéines plasmatiques les plus importantes, l'albumine, avec la cirrhose, la quantité de protéines totales et la teneur en albumine diminuent.

Avec eux, la capacité de coagulation du sang diminue, ainsi que l'indice de prothrombine et d'autres indicateurs associés aux protéines sanguines. La numération globulaire en cas de cirrhose n’est pas informative, par conséquent, l’accent est mis sur les méthodes de recherche biochimiques, ce qui permet d’évaluer le tableau clinique de la maladie.

Quelles recherches supplémentaires pourraient être nécessaires?

De plus, diverses études sont prescrites pour vous permettre d'identifier la cause de la maladie et les maladies associées. Le plus souvent, ce sont des études endoscopiques du tube digestif - FGDS, ERCP, analyse du contenu duodénal. Ils sont nécessaires car les maladies du foie provoquent presque toujours des problèmes digestifs.

Si l'hépatite virale est la cause de la cirrhose, il est nécessaire de prescrire les tests ELISA et PCR pour déterminer la charge virale. Ils permettent non seulement de détecter la présence du virus, mais également d'estimer sa quantité et, par conséquent, l'efficacité du traitement.

Test sanguin pour la cirrhose du foie

Une analyse de sang pour la cirrhose du foie reste la principale méthode de diagnostic de la maladie. Ce sont les données de l'étude en laboratoire qui permettent au médecin non seulement de confirmer la présence d'une lésion (même en l'absence de signes externes), mais également de prescrire un traitement adéquat pour l'état du patient.

La cirrhose est une pathologie grave pouvant entraîner la mort prématurée d'une personne. Si nous parlons des types de tests sanguins pratiqués à des fins de diagnostic, il s’agit d’une analyse générale et biochimique. Si nécessaire, peuvent être affectés et des tests spécifiques.

Test sanguin général

Afin de diagnostiquer la cirrhose du foie - lorsque des symptômes typiques apparaissent - le médecin prescrit un test sanguin général au patient. Ce test vous permettra d'identifier ou de confirmer la présence d'une pathologie. Pour l'UAC, le sang est prélevé au doigt. La clôture est tenue le matin, l'estomac vide.

Lors d’une cirrhose du foie, la composition du sang d’une personne subit certaines modifications qui permettent au médecin de tirer des conclusions spécifiques:

  • Il y a une diminution du taux d'hémoglobine dans le sang. La norme pour les femmes est d'au moins 120 g / l, pour les hommes d'au moins 130 g / l.
  • Augmentation fixe du taux de leucocytes. Le taux de leucocytes chez une personne en bonne santé est de 4–9 * 10⁹ / l.
  • Au niveau des lésions hépatiques, il existe une augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes: une forte ESR est le signe d’un processus inflammatoire dans le corps. Chez les hommes, le taux ESR dépasse 10 mm / h, chez la population féminine - 15 mm / h.
  • Des modifications de la composition en protéines du sang sont également détectées - une diminution du taux d'albumine est observée.

Les données obtenues nous permettent de diagnostiquer une cirrhose du foie. Afin de clarifier le stade actuel de la maladie et la force des lésions organiques, un test sanguin biochimique est prescrit.

Test sanguin biochimique

Les indicateurs de l'analyse biochimique du sang dans la cirrhose du foie sont plus informatifs. Ils aident à confirmer / réfuter le diagnostic, ainsi qu'à déterminer le stade de la lésion d'un organe. Pour la biochimie, le sang est prélevé dans la veine cubitale. Il est effectué le matin sur le pain grillé.

Dans la composition du sang sont enregistrés des changements assez spécifiques. Ils concernent les indicateurs suivants:

  • bilirubine - on observe une augmentation de ses deux fractions;
  • transaminase - croissance;
  • gamma-glutamyl transpeptidase - croissance;
  • phosphatase alcaline - augmente;
  • albumine (protéines) - il y a une diminution du niveau;
  • les globulines sont en augmentation;
  • prothrombine - diminue;
  • urée - une baisse;
  • cholestérol - diminution;
  • haptoglobine - croissance par rapport à la norme;
  • enzymes hépatiques - augmentation.

Bilirubine

En étudiant les résultats des tests, le médecin examine le niveau de bilirubine. Il est reconnu comme l'un des indicateurs les plus importants. C'est son excès par rapport à la norme indique une inflammation du foie et des voies biliaires. Il est accepté d’attribuer la bilirubine directe et indirecte, ainsi que le total, représentant la valeur cumulée des deux fractions.

Les indicateurs suivants sont normaux pour un organe sain:

  • bilirubine totale - 8,5-20, 5 µmol / l;
  • droit - pas plus de 4,3 µmol / l;
  • indirect - pas plus élevé que 17,1 μmol / l.

Qu'est-ce que la bilirubine? Il s'agit d'un pigment biliaire spécial formé après la dégradation de l'hémoglobine et des globules rouges. C'est le foie qui traite et transforme la substance.

En même temps, la bilirubine directe (libre) entre dans le sang. Mais il circule dans le sang pendant une courte période. La bilirubine libre, substance toxique, pénètre dans le foie où elle est neutralisée.

Dans les conditions de fonctionnement normal du corps, la bilirubine libre dans le sang contient une quantité minimale qui ne peut pas avoir d'effets néfastes sur le corps humain. Après contact avec le foie, il se lie et est donc neutralisé.

La bilirubine indirecte apparaît, n'entrant presque pas dans la circulation générale. Ensuite, la substance dans la composition de la bile est transportée dans l'intestin et est excrétée naturellement avec les selles.

Avec des dommages cirrhotiques, le foie est incapable de neutraliser toute la bilirubine directe. Et plus les lésions de l'organe sont importantes, plus la quantité de bilirubine indirecte détectée dans le sang est importante. Extérieurement, cela se manifeste par le jaunissement de la peau et de la sclérotique des yeux. En outre, une personne éprouve de fortes démangeaisons.

Enzymes spécifiques du foie

Avec le développement de la cirrhose du foie, l'activité des enzymes hépatiques spécifiques et non spécifiques augmente. Mais si l'augmentation de la valeur de ces derniers peut se produire dans des maladies d'autres organes, les biocatalyseurs spécifiques du foie n'augmentent qu'en cas de lésion des tissus du foie.

Les enzymes non spécifiques sont:

  • AlT - ne dépasse normalement pas 40 UI;
  • AsT - ne doit pas dépasser 40 UI;
  • gamma-GGT - pour le groupe féminin pas plus de 36 UI / l, pour les hommes - pas plus de 61 UI / l;
  • Phosphatase alcaline (phosphatase alcaline) - ne devrait normalement pas dépasser 140 UI / l.

Les aminotransférases - AlT et AsT - sont directement impliquées dans la production d'acides aminés. La production de ces types d’enzymes rénales a lieu à l’intérieur des cellules et est donc contenue dans le sang en quantité minimale.

Mais en cas de lésion cirrhotique des tissus de l'organe, accompagnée de la dégradation des hépatocytes (cellules hépatiques), il y a libération active d'aminotransférases. Et après être entrés dans le sang, ils sont déterminés en effectuant une étude biochimique.

Le gamma-GGT est une autre enzyme nécessaire au métabolisme à part entière des acides aminés. Il s'accumule dans les tissus du pancréas, des reins et du foie. Avec la dégradation des hépatocytes, il est également en quantité importante excrété dans la circulation générale.

La phosphatase alcaline (phosphatase alcaline) est nécessaire à la séparation des phosphates des molécules. L'enzyme s'accumule dans les cellules du foie et dans la cirrhose, accompagnée d'une violation de l'intégrité des cellules du corps, est excrétée dans le sang. Il y a un excès significatif d'indicateurs.

La liste des enzymes hépatiques spécifiques comprend l'arginase, la nucléotidase et d'autres. Une anomalie est également due à la dégradation active des hépatocytes.

Niveau de protéines

Un test sanguin en présence de cirrhose montre des anomalies dans le niveau de protéines sanguines. Le foie affecté est incapable de participer pleinement au métabolisme des protéines. Le lieu de formation de l'albumine (protéines) devient le tissu hépatique. Et lorsque le corps n'est plus capable de produire cette protéine, les recherches montrent son déclin.

La norme d'albumine est un indicateur de 40 à 50 g / l. Mais avec la cirrhose du foie, le taux d'albumine et de protéines totales diminue. Le taux de ce dernier est de 65–85 g / l.

Indicateurs supplémentaires

Outre les indicateurs pris en compte, le médecin s’intéresse à plusieurs autres valeurs:

  • Lorsque la cirrhose du foie a révélé une quantité réduite de testostérone sur le fond d'une augmentation de l'hormone œstrogène.
  • L'augmentation de l'insuline, dont le corps a besoin pour se décomposer et transformer le glucose contenu dans les aliments, est déterminée.
  • Le foie devient le site de synthèse de l'urée. Par conséquent, en violation des fonctions de l'organe, son indice diminue jusqu'à 2,5 mmol / l et moins.
  • Une augmentation des niveaux d'haptoglobine est observée. Il indique la présence d'un processus inflammatoire.
  • Il y a une diminution du taux de cholestérol dans le sang.

Pour déterminer le type de cirrhose, des tests sanguins sont effectués pour détecter la présence de certains anticorps. Dans la cirrhose auto-immune, le sang est testé pour la détection des anticorps antinucléaires. Pour déterminer la cirrhose biliaire due à une obstruction prolongée des voies biliaires, il est recommandé de faire un test sanguin pour détecter la présence d'anticorps antimitochondriaux.

Déterminer la gravité de la maladie

Les analyses de décodage permettent au médecin de déterminer la gravité de la cirrhose. Pour cela, la classification de Child-Pugh est utilisée.

Nombre de foie dans la cirrhose du foie

En comprenant les indicateurs de la cirrhose du foie, vous pouvez connaître le stade de la maladie. Après avoir examiné quand ALT et AST, la bilirubine, les analyses de sang et la biochimie avec la cirrhose deviennent critiques, vous pouvez déterminer le degré de gravité de la maladie. Cette connaissance ne sera jamais superflue. Dans la société moderne, la cirrhose du foie est une maladie courante. Et s'il est présent, il ne sera pas possible de guérir complètement l'organe. La maladie ne peut être arrêtée que s’il n’ya pas de régénération des cellules hépatiques. Malgré le développement de la médecine moderne, il n’existe aucun médicament permettant de restaurer l’organe. Un appel rapide à un spécialiste et la réalisation des mesures de diagnostic nécessaires aident à détecter l’affection et à résoudre le problème avec des pertes minimales.

Mesures de diagnostic pour la cirrhose du foie

La cirrhose est une maladie grave qui ne peut être guérie à la maison. La maladie peut être fatale si le diagnostic est posé tardivement ou si le patient ne demande pas de soins médicaux. Afin de déterminer si un patient est atteint de cirrhose et dans quelle mesure la maladie a affecté le foie, des tests sont indispensables:

  • numération globulaire complète;
  • analyse générale de l'urine;
  • test sanguin biochimique;
  • analyse enzymatique;
  • données de coagulation sanguine;
  • indicateurs d'antigènes et d'anticorps;
  • étude immunologique;
  • tests sanguins pour les hormones;
  • examen échographique de l'organe affecté;
  • tomographie par ordinateur;
  • tests hépatiques;
  • imagerie par résonance magnétique.

Les tests ci-dessus pour la cirrhose du foie sont les plus courants. Si le diagnostic est confirmé, des analyses plus détaillées seront nécessaires.

Après avoir examiné les antécédents du patient et recueilli toutes les données nécessaires issues des tests, le médecin peut diagnostiquer la cirrhose.

Tests sanguins de laboratoire

Un test sanguin pour la cirrhose du foie est un matériel de base, dont l'étude permettra de comprendre la présence de la maladie. Ce matériel est utilisé pour obtenir des indicateurs de la bilirubine du foie dans la cirrhose du foie, des enzymes principales, de la coagulation, de la présence d’antigènes et d’anticorps, de données hormonales, immunologiques et autres du patient.

Analyse générale

Avant de procéder à un examen approfondi du patient, le spécialiste le soumettra à un test sanguin général. Les principaux paramètres sanguins dans la cirrhose du foie sont les suivants:

Biochimique

La méthode de diagnostic la plus révélatrice et la plus complète est la biochimie de la cirrhose du foie. Un test sanguin biochimique pour la suspicion de cirrhose du foie est prescrit en cas de détection d'écart par rapport aux résultats obtenus lors d'une étude précédente. Dans l'analyse biochimique du sang, les indicateurs suivants sont connus:

ALT et AST sont des indicateurs qui divulguent des données de profondeur (AST) et d’extension (ALT) des lésions organiques. Le diagnostic repose principalement sur l'ALT et l'AST dans la cirrhose du foie. L'alanine-aminotransférase est une enzyme de la glande digestive et une augmentation du taux d'ALT dans la cirrhose suggère des lésions organiques de nature inflammatoire. ALT dans la cirrhose du foie dépassera la norme de plus de 5 fois. À son tour, une augmentation de l'enzyme AST indique les signes d'un processus nécrotique.

La PAL est l’une des membranes constitutives de l’hépacite et sa valeur accrue indique également une atteinte de l’organe.

Une augmentation de la gamma-glutamyl transpeptidase (GGTP) indique des problèmes de conduits biliaires.

La bilirubine est une sorte d’aliment pour le foie, car elle fait l’objet du traitement du système hépatique du corps. La bilirubine dans la cirrhose du foie, qui a un taux élevé pendant longtemps, indique une lésion importante du corps, pouvant même toucher le système nerveux, entraînant une encéphalopathie mixte. Il est à noter que les indicateurs de bilirubine dans la cirrhose du foie sont presque toujours augmentés.

La biochimie sanguine permet non seulement de détecter la présence de la maladie, mais également d'établir l'étendue des dommages aux organes:

  1. La stabilisation de l’état du patient est indiquée par une baisse des taux d’ALAT et de AST, ainsi que par la présence de bilirubine dans la plage acceptable. Une telle image peut signifier l'efficacité du traitement et l'élimination de l'exacerbation des maladies conduisant au développement de la cirrhose. Les mêmes données ont une phase inactive de la maladie.
  2. L'évolution constante des taux d'ALAT, d'AST et de bilirubine indique en permanence l'évolution de la maladie sans modification.
  3. Ces indicateurs montrent que le refus de l’organe est brutalement rétabli en l’absence d’une amélioration générale de l’état du patient. Cette situation suggère que les enzymes vitales et la bilirubine ne sont plus disponibles pour le système circulatoire humain.

En cas de cirrhose du foie, la biochimie est une sorte d’atlas qui permet de connaître le degré de progression de la maladie et de prédire l’issue éventuelle de son traitement.

Autres analyses de sang

En plus des tests ci-dessus, les adultes font des tests sanguins pour ces indicateurs:

  1. Teneur en protéines et construction de protéinogrammes. Une quantité accrue de gamma-globulines est caractéristique de la cirrhose à signes auto-immuns ou d'origine virale de l'hépatite.
  2. La quantité d'albumine. De faibles taux d'albumine indiquent une hépatite virale ou la nature auto-immune de la maladie.
  3. La quantité de glucose, de potassium, de sodium. En particulier, une faible teneur en sodium est un signe d'insuffisance hépatique.
  4. Le contenu de l'urée et de la créatinine. Avec le développement de complications, il y a une augmentation des indications de ces éléments.
  5. Le taux de coagulation du sang. En fonction de l'indicateur obtenu, déterminez la présence de la maladie. Si la maladie se développe, elle est nettement inférieure à la normale et le patient peut alors saigner.
  6. Le contenu des immunoglobulines. Ce type d'analyse aidera à comprendre la cause du développement de la maladie. Un taux élevé d'immunoglobuline A indique l'implication de boissons alcoolisées. Un indicateur important d'immunoglobuline M est caractéristique de la cirrhose biliaire. Si l’étude révèle une quantité excessive d’immunoglobuline G, il s’agit d’une maladie accompagnée de signes de troubles auto-immuns.
  7. En cas de suspicion de cirrhose du foie, le patient doit être dirigé sur un test sanguin pour détecter la présence d'agents pathogènes de l'hépatite virale. De telles études incluent la recherche d'anticorps contre l'hépatite B, C, D; rechercher les résidus des virus eux-mêmes, en particulier l'ADN de l'hépatite B ou l'ARN des hépatites C et D.
  8. L'étude d'enzymes spécifiques, telles que la nucléotidase, l'arginase et la fructose-1-phosphataldolase. Leur contenu va une fois de plus assurer le bon diagnostic.

Les études plasmatiques sur la quantité de certaines hormones sont importantes. En cas de lésion d'un organe fibreux, on observe une défaillance du système hormonal humain. Elle est causée par la synthèse d'hormones dans le foie, en particulier de testostérone et d'œstrogènes. Avec le développement de processus pathologiques, il y a une diminution du niveau du premier et une augmentation du nombre du second. En outre, avec des problèmes avec le corps, il y a une augmentation du niveau d'insuline.

Afin de déterminer quels tests doivent également être passés, il est important de déchiffrer correctement les tests disponibles et d’évaluer correctement l’état du patient.

Test de laboratoire d'urine

Cette étude de laboratoire est une sorte d’assistant dans la recherche des maladies associées. Le phénomène est assez courant lorsque, dans le contexte de lésions organiques, se développent des maladies telles que l'insuffisance rénale ou l'ascite. Le développement de ces maladies est observé chez plus de 80% des patients atteints de cirrhose. Et les tests d'urine courants pour la cirrhose du foie aident à détecter les traces de ces maladies. Parler des signes de développement de maladies concomitantes est possible avec des écarts dans les indicateurs suivants:

Tests de cirrhose du foie

Le diagnostic de la cirrhose du foie devrait être complet. Lors de l'examen initial, le médecin peut établir un diagnostic préliminaire sur la base de signes cliniques et prescrire une échographie abdominale et des tests de laboratoire. La cirrhose est une lésion grave du parenchyme hépatique, dans laquelle le tissu fonctionnel normal est remplacé par du tissu conjonctif dense. Les modifications corporelles étant irréversibles, les tests ne peuvent que contribuer à déterminer la gravité des dommages et à prédire le patient.

CBC

Le test sanguin clinique (général) est l’étude la plus simple qui montre le nombre de cellules sanguines dans le sang, leurs changements qualitatifs et quantitatifs. Cette analyse comprend les indicateurs clés suivants:

  • Les globules rouges sont des globules rouges qui transfèrent l'hémoglobine aux tissus. En cas de cirrhose du foie, leur nombre est inférieur à la normale.
  • L'hémoglobine est un pigment des globules rouges responsable du transport de l'oxygène et du dioxyde de carbone. Son niveau est réduit en raison d'une diminution du nombre de globules rouges.
  • Les plaquettes sont des cellules impliquées dans la coagulation du sang. Chez les patients atteints de cirrhose du foie, leur nombre est réduit, ce qui augmente le risque de saignement.
  • ESR (vitesse de sédimentation des érythrocytes) est un test qui vous permet de déterminer le développement de changements pathologiques dans le corps. Dans ce cas, la vitesse est augmentée.
  • Les leucocytes sont des cellules incolores activées par tout processus inflammatoire. Dans la cirrhose, leur niveau augmente à mesure que le système immunitaire rejette le tissu cicatriciel du foie et comprend des mécanismes de protection.

Biochimie sanguine

Le test sanguin biochimique de la cirrhose du foie est une étude de laboratoire fondamentale qui permet de juger de l’ampleur des lésions tissulaires. Après le décodage des résultats, des tests supplémentaires peuvent être nécessaires, mais la biochimie sanguine est prescrite en premier.

Les enzymes

Le foie est un organe qui produit une quantité énorme d’enzymes nécessaires au bon fonctionnement de tout l’organisme. Les études sur les enzymes hépatiques sont dans la plupart des cas incluses dans un test sanguin biochimique complet, mais peuvent également être effectuées séparément. Pour évaluer la situation dans son ensemble, il convient de se concentrer non seulement sur les résultats de la biochimie, mais également sur les symptômes de la maladie, car une augmentation du niveau des enzymes peut également être observée dans les maladies d’autres organes.

ALT et AST

ALT (alanine aminotransférase) et AST (aspartate aminotransférase) sont des enzymes hépatiques (protéines) impliquées dans le métabolisme des acides aminés. Leur deuxième nom est transaminase ou aminotransférase. Chez une personne en bonne santé, son activité dans le sang n'est pas affichée et varie entre 31 et 37 U / l chez les femmes et entre 31 et 47 U / l chez les hommes.

Une augmentation du taux d'aminotransférases dans le sang peut indiquer certaines pathologies.

  • La nécrose (disparition) des cellules du foie est un processus irréversible dans lequel les parois des cellules sont détruites et les enzymes qui s'y trouvent sont libérées dans le sang. Cependant, les indicateurs d'ALAT et d'AST dans la cirrhose du foie ne seront pas beaucoup augmentés, car les cellules restantes ne sont pas suffisantes pour provoquer leur forte augmentation.
  • La stagnation de la bile (cholestase) dans la cirrhose affecte également les processus du métabolisme cellulaire, ce qui conduit à la nécrose des hépatocytes et à une augmentation du taux d'ALAT et d'AST.
  • La dégénérescence graisseuse, première étape du développement de la cirrhose, entraîne également une augmentation de l'activité des enzymes hépatiques.

L’ALT et l’AST en cas de cirrhose du foie ou de suspicion de cancer sont l’un des indicateurs les plus brillants. Ils montrent le développement de processus inflammatoires dans le foie et la destruction de cellules fonctionnelles. Cependant, leur niveau peut également dépendre d'autres facteurs: âge, sexe (chez les femmes, les indicateurs sont normalement plus bas) et poids corporel (la surcharge pondérale est la cause de l'augmentation de l'ALAT et de l'AST).

Faites ce test et découvrez si vous avez des problèmes de foie.

Phosphatase alcaline

La phosphatase alcaline (phosphatase alcaline) est une enzyme impliquée dans les processus de métabolisme du phosphore. Il sépare les molécules de phosphore des composés organiques et les transporte à travers la membrane cellulaire. Il est appelé alcalin car il présente la plus grande activité à un pH de 8,6 à 10,1. La phosphatase alcaline est localisée et agit dans les cellules du foie et des voies biliaires. Par conséquent, dans une cirrhose, une analyse de sang montre une augmentation de son niveau dans le sang.

Gamma-glutamyltransférase (GGT)

La GGT est une enzyme qui se trouve normalement dans les cellules du foie et qui participe au métabolisme des acides aminés. Sa libération dans le sang s'observe dans les modifications inflammatoires ou dégénératives du foie, notamment l'hépatite et la cirrhose. Son niveau augmente également avec l’alcoolisme et revient à la normale un mois après l’abandon de l’alcool, si la maladie n’a pas eu le temps de déclencher des modifications irréversibles du foie.

Dans le diagnostic de la maladie du foie, cette enzyme n’est pas moins importante que d’autres paramètres sanguins. Chez les hommes en bonne santé, son niveau est de 10–71 U / l pour les femmes de 6–42 U / l. Avec la cirrhose, ces nombres peuvent augmenter considérablement.

Protéines, graisses, électrolytes

En cas de cirrhose du foie, la biochimie indique l'état général de tous les organes principaux du patient.

Protéines totales

Les protéines présentes dans le plasma sanguin et détectées par la recherche biochimique sont synthétisées, y compris dans les cellules du foie. Les principales sont l’albumine et les globulines, et les protéines totales représentent la quantité de ces deux fractions. Dans la cirrhose, les hépatocytes meurent et les protéines se forment en plus petites quantités, ce qui entraîne une diminution de leurs taux sanguins. L'hypoprotéinémie peut non seulement être liée à une maladie du foie, mais également à un apport insuffisant en protéines résultant de processus alimentaires, inflammatoires ou néoplasiques dans le corps.

Bilirubine

La bilirubine est un pigment biliaire formé à partir d'hémoglobine et de myoglobine. Dans le sang, il est présent sous forme non liée (libre), puis pénètre dans le foie et se lie à l'acide glucuronique. Dans une forme liée, il est excrété dans les matières fécales et l'urine, provoquant leur couleur jaune.

La bilirubine dans la cirrhose du foie se trouve dans le sang à des concentrations élevées. Normalement, son niveau ne dépasse pas 5 mmol / l, ce qui représente environ 4% de la bilirubine totale dans le corps. Cette substance est toxique en grande quantité, peut pénétrer dans le cerveau et provoquer des phénomènes nerveux. Le même pigment provoque le développement de la jaunisse.

Indice de prothrombine

La prothrombine est une protéine, précurseur de la thrombine, responsable de la coagulation du sang et de la formation de caillots sanguins. Déterminer la quantité de cette protéine à l’aide du test rapide. L'étude compare le taux de coagulation du plasma sanguin d'une personne en bonne santé et le plasma du sang étudié. Avec la cirrhose, la quantité de prothrombine est réduite et par conséquent, l'indice de prothrombine diminue.

Essais immunologiques

Les résultats de l'analyse biochimique du sang peuvent ne pas être suffisants pour bien évaluer le tableau clinique de la maladie. Parmi toutes les formes de cette maladie, la cirrhose biliaire peut être d'origine auto-immune. Les tests sanguins immunologiques peuvent détecter certains anticorps:

  • AMA - antimitochondrial;
  • SMA - anticorps pour lisser les muscles;
  • anti-LKM1 - anticorps dirigés contre les microsomes du foie et des reins de type 1;
  • ANA - anticorps antinucléaires.

Les études immunologiques ne sont pas nécessaires chez tous les patients. Ils ne sont prescrits que si la cause de la douleur dans le foie n'est pas claire. Chez ces patients, le système immunitaire attaque et détruit les hépatocytes en les prenant pour substances étrangères. Les tests immunologiques permettent de diagnostiquer la cirrhose du foie et son étiologie en cas d’échec du sondage du patient et d’autres tests.

Test d'urine

La cirrhose du foie est une maladie grave qui affecte le travail de tous les organes et systèmes. La cirrhose suspectée est une indication pour un examen complet du corps, y compris l'analyse d'urine. Des inclusions pathologiques peuvent être trouvées chez les patients: protéines, cylindres, érythrocytes, bilirubine et leucocytes.

Détermination du stade de la cirrhose par analyse

La numération sanguine en cas de cirrhose du foie peut non seulement indiquer la présence de la maladie, mais aussi aider à savoir à quel stade se trouve le patient. Pour cela, il y a la méthode Child-Pugh, qui repose sur divers tests de laboratoire. Le tableau présente les principaux indicateurs ayant une valeur diagnostique dans l’évaluation de la gravité de la cirrhose.

Hémogramme complet pour la cirrhose du foie

La cirrhose est une maladie caractérisée par des modifications de la structure du tissu hépatique provoquées par la mort des hépatocytes et par leur remplacement par le tissu conjonctif. La maladie est souvent asymptomatique, même aux derniers stades de développement. Les analyses en cas de cirrhose du foie permettent d’identifier le niveau de dysfonctionnement des cellules du foie, la gravité de la maladie et de prévoir son évolution.

Causes de la cirrhose

Contrairement aux idées reçues, l’alcoolisme chronique est un facteur bien défini du développement de la cirrhose, mais n’en est pas la seule cause possible.

Quels autres facteurs causent cette maladie:

hépatite virale chronique; hépatite auto-immune; intoxication chronique au travail (benzène, naphtalènes, métaux lourds); médicaments (antibiotiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens, cytostatiques, contraceptifs hormonaux); troubles induits génétiquement du métabolisme du cuivre ou du fer; maladies des voies biliaires, provoquant une stase biliaire chronique dans les conduits hépatiques.

En outre, une cirrhose idiopathique est possible lorsque la cause ne peut pas être identifiée. Ceci est généralement caractéristique de la cirrhose biliaire primitive chez les femmes jeunes, lorsque, pour des raisons inconnues, la bile commence à stagner dans les petits canaux, provoquant leur inflammation et leur nécrose.

La cirrhose, qui se développe au fil des années, modifie l’appareil héréditaire des cellules du foie, entraînant l’apparition de générations d’hépatocytes pathologiquement modifiés et provoquant le processus immuno-inflammatoire.

Diagnostic de laboratoire de la cirrhose

Si vous soupçonnez cette maladie, les tests suivants sont effectués:

marqueurs des virus de l'hépatite, numération globulaire complète; biochimie sanguine: aminotransférases, bilirubine, protéines totales, fractions protéiques, etc. analyse d'urine; sang occulte fécal.

Les marqueurs des virus de l'hépatite permettent de déterminer l'une des causes possibles de maladie du foie, à savoir les matières fécales pour le sang occulte, et d'identifier l'une des complications possibles (saignement des varices œsophagiennes).

Aucune analyse sanguine de la cirrhose du foie ne doit être envisagée isolément: elles ont une signification diagnostique et pronostique uniquement en association.

CBC

Un test sanguin pour une maladie du foie est effectué avec le comptage des cellules sanguines, y compris les plaquettes.

La cirrhose est caractérisée par une diminution du nombre de cellules sanguines. La congestion veineuse causée par cette pathologie conduit à l'apparition du syndrome d'hypersplénisme, caractérisé par une augmentation à la fois de la taille de la rate et de son activité. Normalement, cet organe détruit les cellules sanguines endommagées et âgées: les globules rouges, les leucocytes et les plaquettes, et son activité accrue provoque, respectivement, une anémie, une leucopénie et une thrombocytopénie. Des modifications similaires sont caractéristiques des stades avancés de la cirrhose.

L'augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes indique un processus inflammatoire lent. En outre, cela peut être dû à une modification du rapport entre les protéines du sang.

hémoglobine: 130-160 g / l pour les hommes, 120-140 g / l pour les femmes; globules rouges: 4-5x1012 / l pour les hommes, 3-4x1012 / l pour les femmes; leucocytes: 4,9 x 109 / l; plaquettes: 180-320x109 / l; ESR - 6-9 mm / h.

Indicateurs biochimiques

Puisque le foie est l'organe dans lequel la plupart des protéines de l'organisme et de nombreuses enzymes (qui sont des protéines par leur structure) sont synthétisées, une altération de la fonction des hépatocytes modifie en conséquence le statut biochimique du sang.

Bilirubine

Cette substance est formée par la destruction de l'hémoglobine et de la myoglobine. La bilirubine elle-même est toxique: le foie la récupère et la retire de la bile. L'augmentation de son nombre indique la destruction des hépatocytes et la stagnation dans les voies biliaires. Cependant, dans 40% des cas, la bilirubine avec cirrhose du foie ne dépasse pas la plage normale.

Le taux est de 8,5 à 20,5 μmol / l.

Aminotransférase

Ou des transaminases, des enzymes que l'on trouve dans tous les tissus du corps. L’alanine aminotransférase (ALT), dont les concentrations maximales sont détectées dans les hépatocytes, et l’aspartate aminotransférase (AsT), dont la concentration maximale est présente dans le muscle cardiaque, sont également particulièrement intéressantes, mais les cellules hépatiques en contiennent également en quantité suffisante. Des taux élevés de transaminases dans le sang indiquent la destruction des hépatocytes. Dans la cirrhose, les transaminases augmentent légèrement (1,5 à 5 fois) par rapport aux modifications survenant dans l'hépatite, car le processus n'est plus aussi actif que dans l'inflammation aiguë. La normalisation des taux de transaminases dans le sang peut indiquer des stades avancés de cirrhose et une réduction du nombre d'hépatocytes.

Norma AlT 7-40 UI / l; AsT - 10-30 UI / l.

Gammaglutamyltranspeptidase

Une autre enzyme, normalement située à l'intérieur des cellules. Une augmentation isolée de sa concentration sanguine dans la cirrhose indique des lésions hépatiques toxiques; en association avec une augmentation du cholestérol sanguin et une augmentation de la bilirubine, une augmentation de la gamma-glutamyl transpeptidase (les deux orthographes sont autorisés) indique une cholestase intrahépatique (stase biliaire du foie).

Le taux de 10-71 U / l pour les hommes et de 6-42 U / l pour les femmes.

Phosphatase alcaline

L'enzyme contenue dans les cellules des parois des canaux biliaires du foie. Quand ils sont endommagés, le contenu dans le sang augmente. En outre, une augmentation des taux peut indiquer une cholestase intrahépatique.

Norme - 80-306 U / l.

Albumines

Protéines sanguines synthétisées dans le foie. En cas de violation de ses fonctions, la quantité d'albumine dans le plasma sanguin diminue.

Norme: 35 à 50 g / l, ce qui représente 40 à 60% des protéines sanguines totales.

Gamma globulines

Ceci est un complexe d'immunoglobulines. Avec la cirrhose du foie, leur contenu dans le plasma sanguin augmente, indiquant que le composant auto-immun est lié au processus inflammatoire.

Norm: 12-22% dans le sérum.

Temps de prothrombine

La formation du caillot de prothrombine dans le plasma sanguin, l’analyse indiquant l’état du système de coagulation. Toutes les protéines du système de coagulation étant synthétisées dans les hépatocytes, la mort des cellules du foie entraîne une violation de la coagulation du sang. À des fins pronostiques, ils n’utilisent souvent pas les indicateurs réels du temps de prothrombine, mais un et ses dérivés - un rapport normalisé international, qui est déterminé en comparant le taux de formation de caillots à la norme de référence; ajusté pour le ratio international.

Norme 11-13,3 s, INR: 1,0-1,5.

Fer de lactosérum

Peut indiquer l'une des causes du développement de la cirrhose - une pathologie génétique qui provoque un trouble du métabolisme du fer, l'hémachromatose. Dans le même temps, le fer s'accumule excessivement dans les cellules du foie, affectant ainsi les hépatocytes de manière toxique.

La norme est de 11-28 μmol / l pour les hommes et de 6,6-26 μmol / l pour les femmes.

Analyse d'urine

Bien qu’il soit le plus souvent utilisé pour évaluer l’état des reins, un test d’urine peut donner une idée de certaines des fonctions du foie. La cirrhose du foie provoque une augmentation du taux de bilirubine dans le sang et est excrétée dans les urines, elle modifie les tests. La bilirubine apparaît dans l'urine, ce qui ne devrait pas être normalement. La quantité d'urobilinogène, un dérivé de la bilirubine, augmente également, ce qui est généralement absent dans l'urine du matin et de 5 à 10 mg dans l'urine quotidienne.

Valeur pronostique

Les données de laboratoire sont utilisées pour déterminer la gravité de la maladie. En règle générale, Child-Pugh est utilisé.

Les points sont déterminés pour chaque indicateur et leur montant total est calculé.

Cirrhose compensée - 5-6 points (classe A). Cirrhose sous-compensée - 7-9 points (classe B). Cirrhose décompensée - 10-15 points (classe C).

Si, chez Child-Pugh, le taux de survie annuel est de 100% pour les patients atteints de cirrhose compensée et de 85%, puis chez les patients atteints de cirrhose sous-compensée, il tombe respectivement à 81% et 57%, et chez les patients atteints de cirrhose de classe C % et 35%.

Si nous parlons d'espérance de vie, elle atteint 20 ans pour les patients atteints de cirrhose de classe A, tandis qu'elle diminue à un an chez les patients atteints de cirrhose de classe C.

Selon des critères étrangers, la transplantation hépatique est montrée à 7 points dans Child-Pugh. Le besoin de greffe est élevé chez les patients atteints de cirrhose de classe C.

La cirrhose du foie est une maladie lente, souvent accompagnée d'un petit nombre de symptômes. Des analyses cliniques aideront à identifier la gravité de la maladie dans cette maladie du foie, à élaborer des tactiques de traitement et à déterminer le pronostic.

La cirrhose du foie est une maladie chronique caractérisée par des modifications de la structure du foie, une prolifération du tissu conjonctif et un dysfonctionnement d'un organe vital. Pendant longtemps, la maladie évolue sous une forme asymptomatique car les tissus du «filtre humain» sont sujets à la régénération et à la régénération. Cependant, sous l'influence de facteurs pathogènes subissent des processus irréversibles qui détruisent finalement le foie, peuvent causer une invalidité, la mort.

Description générale du diagnostic

Afin d'obtenir une dynamique positive de la maladie, il est nécessaire de réagir rapidement aux symptômes alarmants, de réaliser les tests nécessaires pour la cirrhose du foie et de suivre un traitement conservateur. Mais quels sont les signes de ce diagnostic fatal? C'est:

foie hypertrophié à la palpation; décoloration de la peau; gonflement accru des membres inférieurs; douleur au côté droit des côtes; veines d'araignée sur la peau; maille vasculaire sur la sclérotique de l'oeil; signes de dyspepsie de gravité variable; faiblesse générale.

Il est important de préciser que la couleur de la peau atteinte de cirrhose devient jaune, pâle; alors que le tabouret a une consistance instable. Le patient reste dans un état de malaise perpétuel, et les nausées matinales progressent progressivement vers des réflexes nauséeux prolongés avec séparation du sang. Ces symptômes sont caractéristiques de la forme avancée de la maladie, mais pour éviter cela, un diagnostic opportun et un traitement complexe ultérieur sont nécessaires.

Commencez l'examen par une visite chez le thérapeute

Diagnostic de la maladie

Pour comprendre la forme sous laquelle ce diagnostic fatal prévaut, il est nécessaire de commencer l’examen en rendant visite au thérapeute avec un résumé de ses plaintes. Ceci sera suivi d'une consultation avec un spécialiste avec la collecte de l'anamnèse, des examens cliniques et des études de laboratoire détaillées.

Nos lecteurs recommandent

Notre lecteur régulier a recommandé une méthode efficace! Nouvelle découverte! Les scientifiques de Novosibirsk ont ​​révélé le meilleur remède contre la cirrhose. 5 ans de recherche. Auto-traitement à la maison! Après l'avoir lu attentivement, nous avons décidé de l'offrir à votre attention.

Le diagnostic principal est une échographie de l'organe affecté, mais il peut également être nécessaire de recourir à une laparoscopie et à une biopsie lorsque le dernier test de laboratoire détermine ou réfute la présence de cellules cancéreuses dans le foie.

Une analyse sanguine de la cirrhose du foie est une étude fondamentale en laboratoire qui montre l’évolution du processus pathologique et de ses complications. Déterminer la maladie et poser le diagnostic final - une question d'un seul jour. Ce problème de santé doit donc être traité avec des scrupules spéciaux.

Tests requis

Test sanguin général

Si le médecin soupçonne une maladie rapide appelée «cirrhose du foie», il recommande alors au patient clinique d'effectuer un test complet de sang et d'urine, un test de selles et de nombreux tests biochimiques en laboratoire. Mais que donne un tel diagnostic, quelles informations le spécialiste fournit-il sur l'état de santé réel du patient?

La numération globulaire complète montre une forte diminution de l'hémoglobine, une augmentation du nombre de leucocytes, un bond de l'indicateur de la VS. De tels résultats suggèrent déjà des pensées anxieuses et confirment encore une fois l'exacerbation du processus inflammatoire dans le corps. Un saut dans l'ESR dans un tel tableau clinique indique une diminution du niveau d'albumine, caractéristique d'une forme progressive de cirrhose. La faible teneur en hémoglobine contribue en outre au développement de l'anémie ferriprive avec l'affaiblissement subséquent de la réponse immunitaire du corps.

Des modifications irréversibles sont également observées dans les tests de laboratoire sur l'urine. Par exemple, les protéines, les globules blancs, les cylindres, les érythrocytes et la bilirubine apparaissent dans la composition chimique. Si nous parlons du matériel biologique d'une personne en bonne santé, ces indicateurs prévalent en quantité minimale, voire inexistante. En option, la présence d'érythrocytes simples est considérée comme normale, les protéines en une quantité allant jusqu'à 0,03 g, les leucocytes jusqu'à 3 unités. Mais la bilirubine doit être complètement absente de la composition de l'urine, sinon la pathologie hépatique est étendue.

Test d'urine de laboratoire

L'analyse des selles contient également des informations précieuses sur le diagnostic évolutif du corps. C'est déjà évident visuellement: la couleur des masses fécales a changé, sa décoloration s'est produite et l'apparition d'une teinte argileuse s'est produite. Ce changement s'explique par l'absence de l'enzyme, la stercobiline, qui donne aux matières fécales une couleur brune. Ce symptôme devrait déjà alerter le patient, car il indique de graves problèmes de foie et de vésicule biliaire. Il est également possible de libérer des caillots sanguins avec des masses fécales, ce qui est associé à une inflammation et à une expansion des hémorroïdes. Le fauteuil du patient est cassé, il est remarquable par son instabilité: certains patients souffrent de diarrhée chronique, d'autres de constipation.

En cas de suspicion de cirrhose du foie, il est impératif de réaliser des tests sanguins biochimiques, déterminants pour la formulation du diagnostic final. Avec une maladie caractéristique, la composition biochimique du sang change et les indicateurs individuels ne correspondent pas à la plage normale. Dans ce cas, nous parlons des valeurs suivantes:

bilirubine élevée dans toutes les fractions; un saut dans les indicateurs de l'Avt, du GGT et de la phosphatase alcaline; croissance des globulines et des enzymes hépatiques; déclin de l'urée et du cholestérol; haptoglobine élevée.

Séparément, il convient de rappeler que la bilirubine, étant le produit de la dégradation des globules rouges et de l’hémoglobine, est traitée dans le foie et excrétée dans les fèces. En cas de cirrhose, son accumulation dans le plasma dépasse la norme, ce qui explique le jaunissement de la peau, des muqueuses et de la sclérotique des yeux. De plus, il s’agit d’une enzyme toxique qui, à concentration élevée dans le sang, provoque des démangeaisons cutanées et un gonflement accru des membres inférieurs. Avec le diagnostic spécifié, la valeur de la bilirubine totale augmente plusieurs fois, mais elle peut également dépasser l’indice de 100 µmol / l.


Un tel diagnostic détaillé permet de déterminer non seulement la maladie elle-même, mais également sa forme, son stade. Les tests de laboratoire sont considérés comme des moyens supplémentaires de déterminer la cirrhose et les principaux médecins appellent une échographie de l’organe touché et une laparoscopie. En cas de doute, il peut également être urgent de mener des études immunologiques. Par exemple, la présence de membranes mitochondriales, une diminution de la testostérone, une augmentation de l'œstrogène et une augmentation de l'insuline ne sont pas exclus. De tels changements hormonaux sont également caractéristiques du diagnostic spécifié, aident à choisir un régime de traitement adéquat. Avec un diagnostic correct, le patient après un traitement intensif a une chance de bénéficier d’une longue période de rémission et de salut du foie atteint.

Qui a dit qu'il était impossible de guérir la cirrhose du foie?

De nombreuses solutions ont été essayées, mais rien n'y fait… Et maintenant, vous êtes prêt à saisir toutes les opportunités qui vous procureront un bien-être tant attendu!

Un remède efficace pour le traitement du foie existe. Suivez le lien et découvrez ce que les médecins recommandent!

Top