Catégorie

Articles Populaires

1 Jaunisse
Traitement de l'hypertrophie du foie
2 Lamblia
Maladies du foie - Symptômes et signes - Comment soigner un foie - Remèdes populaires contre la douleur au foie
3 Recettes
Palpation et percussion du foie
Principal // Lamblia

Comment vérifier le foie? Quels tests pour ce besoin de passer?


Les tests hépatiques devraient, pour chaque personne moderne, devenir une mesure préventive connue, car Les médecins disent qu'absolument, tout le monde est à risque de contracter la maladie de cet organe vital du patient. Les médecins attribuent cette menace à une mauvaise écologie, à la consommation d'alcool, en particulier de mauvaise qualité, à une grande quantité d'aliments gras et à une alimentation irrégulière et malsaine. Le mode de vie passif, le travail sédentaire et le manque d'exercice augmentent également le risque de maladie.

Un autre sujet concerne les personnes qui affirment que ce sont les tests hépatiques qui ont un effet néfaste, notamment en ce qui concerne les ultrasons. La méconnaissance des méthodes de recherche n'a épargné personne de maladies graves. Par conséquent, avoir peur des capteurs à ultrasons est non seulement stupide, mais aussi, dans une certaine mesure, menaçant le pronostic vital. Après tout, c’est à l’aide de tests rapides que l’on peut non seulement guérir, mais aussi prévenir de nombreuses maladies dangereuses.

Nous tenterons ensuite de déterminer quels tests vous devez passer pour évaluer l’état du foie, ainsi que la procédure de contrôle du foie sans quitter votre domicile.

Quand les tests sont-ils le plus souvent prescrits pour tester le foie?

Malheureusement, souvent, les tests de contrôle du foie ne sont pas prescrits à des fins prophylactiques, mais en cas de suspicion de maladie, lorsque les symptômes caractéristiques d’une maladie apparaissent ou gênent une vie normale:

  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • la lourdeur dans ce domaine;
  • une augmentation du volume de l'abdomen, en particulier non symétrique, avec un côté droit plus grand, un motif veineux prononcé est visible sur celui-ci;
  • peau jaune et yeux blancs;
  • patine tachetée jaune sur la langue;
  • peau sèche, squameuse et irritante;
  • amertume dans la bouche et nausée constante.

Encore une fois, je tiens à souligner que pour vérifier le foie, la vésicule biliaire ou le pancréas, il n’est pas nécessaire de se plaindre de leur travail, cela doit être fait à titre préventif, à tout moment et de son plein gré. Après tout, de nombreuses maladies du foie persistent pendant longtemps sans symptômes et, sans diagnostic, vous pouvez ignorer les étapes de la maladie qui peuvent être traitées.

Quels tests doivent être pris et quelles sont les normes pour leurs résultats?

Si vous souhaitez poser un diagnostic, vous devez consulter votre médecin de famille ou votre thérapeute. C'est lui qui dispose d'informations détaillées sur les tests permettant de contrôler le foie. L’examen commencera par des analyses de sang visant à identifier les marqueurs spéciaux. Plus tard, si nécessaire, vous pourrez subir une échographie et une biopsie du foie.

Lorsqu’un test sanguin biochimique est établi pour déterminer l’état du foie, le médecin attire l’attention sur les indicateurs:

  • la valeur totale de la protéine ne dépasse normalement pas 85 g / l, mais ne tombe pas non plus en dessous de 68 g / l;
  • ALT (alanine aminotransférase), qui se situe normalement entre 10 et 40 U / l;
  • AST (aspartate aminotransférase), qui dans l'état normal du foie correspond à 10-30 U / l;
  • Phosphatase alcaline (phosphatase alcaline), à ​​l'état normal du corps, ne dépassant pas 270 U / l;
  • albumine, qui devrait tenir dans le cadre de 35 à 50 g / l;
  • la bilirubine, qui est distribuée à son tour à:
    • total, dont le taux va de 8 et demi à 20 et demi μmol / l;
    • libre, qui ne devrait pas dépasser 17,1 µmol / l, mais ne devrait pas être inférieur à 1,7;
    • et lié, dont la valeur inférieure normale est 0,86 et la valeur maximale - 5,1 µmol / l;
  • alma-amylase, à une vitesse de 25 à 125 U / l;
  • et faites également attention au niveau de gamma-glutamyltransférase ou GTT, dont la norme est de 2 à 55 U / l de sang;
  • alpha2-gamma globulines;
  • le fibrinogène;
  • Protéines C-réactives;
  • concentration en acides sialiques et séromucoïdes;
  • ainsi que le temps de prothrombine.

Il existe un test sanguin complet, qui inclut certains des indicateurs susmentionnés de la santé du foie, il s’appelle des tests hépatiques.

Quels sont les tests hépatiques?

Les tests de la fonction hépatique sont un type de test sanguin effectué pour déterminer l'état du foie. Les tests de la fonction hépatique comprennent:

  • ALT et AST;
  • Gamma-glutamyl transférase (GTT);
  • évaluation de la concentration en bilirubine;
  • protéines totales et albumine;
  • SCHF.

En outre, l'étude d'échantillons de foie peut compléter le test au thymol.

Comment se préparer à l'analyse?

Tests hépatiques - l'un des tests qui nécessitent une préparation préalable. Pour que le résultat reflète pleinement l'état du foie:

  • faire une prise de sang sur un estomac vide;
  • 2 jours avant l'analyse prévue, ne mangez pas d'aliments gras, d'aliments préparés, de restauration rapide;
  • ne pas succomber au stress et au moment d'abandonner l'activité physique;
  • pendant deux jours, ne buvez pas d'alcool;
  • le soir précédant l'analyse, ne buvez pas de thé ni de café forts, faites un dîner de repas légers;
  • Ne fumez pas et ne buvez pas de drogues avant l'analyse si elles ne sont pas vitales.

Le refus de médicaments est nécessaire en raison de la probabilité élevée d'obtenir un résultat d'analyse erroné. En particulier, il est recommandé de refuser:

  • les antibiotiques, qui sont déjà capables d'affecter le travail du foie;
  • des agents hormonaux;
  • les antidépresseurs;
  • médicaments qui stimulent le pancréas;
  • les barbituriques;
  • L'aspirine;
  • Le paracétamol;
  • et phénytoïne.

Est-il possible de comprendre en quoi la maladie est préoccupée par les résultats des tests hépatiques?

Seul un médecin professionnel est en mesure de déchiffrer complètement l'analyse biochimique et de poser un diagnostic sur la base des résultats obtenus. Mais il est tout à fait possible, selon certains résultats, de suspecter une cirrhose du foie ou une hépatite.

teneur élevée en phosphatase alcaline;

valeur supérieure à la normale GTT;

forte concentration de bilirubine;

phosphate alcalin de haute qualité.

Échantillons pour l'hépatite virale B et C

Les tests de dépistage de l'hépatite virale constituent un élément particulier du diagnostic sanguin en termes de santé du foie.

Échantillons d'hépatite C

La présence d'IgG anti-VHC et d'IgG de base anti-VHC est d'abord déterminée.

L'IgM anti-VHC est un test qui fournit des informations sur la présence d'anticorps anti-hépatite C déjà 6 semaines après l'infection. Le test est unique en ce sens qu'il vous permet de déterminer si la maladie ne s'est pas encore manifestée. Un résultat positif d'IgM anti-VHC indique que le virus de l'hépatite C est actuellement présent dans le sang.

L'anti-VHC est une analyse qui vous permet également de déterminer la présence du virus de l'hépatite C dans le sang à l'heure actuelle. Le résultat de l'analyse présente également deux variantes: "détecté" et "non détecté".

Échantillons d'hépatite B

Tout d'abord, lors du diagnostic de l'hépatite B, un test sanguin pour l'HBsAg est prescrit - Hepatits B Surface Antigen est une étude visant à déterminer la présence du virus de l'hépatite B dans le corps ou sa forme chronique.

Les marqueurs suivants sont également utilisés dans le diagnostic de l'hépatite B:

  • HBsAb - analyse visant à déterminer si l'hépatite B a déjà été transférée ou si un vaccin a été produit;
  • HBcAb IgM - analyse des anticorps anti-virus de l'hépatite B apparaissant 60 jours après le début de l'infection présumée; un résultat positif indique un stade aigu de la maladie;
  • VHB-ADN - ADN du virus;
  • HBcAb - analyse, nommée lorsque l'on doute de la véracité du résultat de HBsAg;
  • anti-HBe - analyse effectuée sur des patients atteints d'hépatite B avec l'antigène «e» indiquant un rétablissement progressif.

Tests rapides d'hépatite

Le temps ne s'arrête pas et, en plus des tests de laboratoire, il est devenu possible d'établir la présence du virus de l'hépatite sans quitter la maison. Cela peut être fait à l'aide de tests rapides pour l'hépatite C et l'hépatite B.

Test rapide de l'hépatite C

Pour commencer, il est nécessaire d’acheter un test rapide de dépistage de l’hépatite C. Il ne doit être effectué que dans une pharmacie. La trousse de test doit comporter:

  • des instructions sur la manière de réaliser correctement des diagnostics à domicile;
  • scarificateur pour la ponction du doigt;
  • pipette en plastique;
  • indicateur qui montrera le résultat;
  • tissu antiseptique;
  • et réactif pour analyse.

Afin de ne pas échouer, il est important de respecter strictement l'algorithme suivant:

  1. Après avoir retiré le test de son emballage, maintenez-le à température ambiante pendant 20 minutes;
  2. Essuyer un doigt avec une serviette antiseptique. Il est jetable, il n’est pas permis de réutiliser la serviette;
  3. Ouvrez l'emballage du scarificateur et percez le doigt avec une aiguille;
  4. Pipette gouttes de sang;
  5. Faites sortir le sang recueilli de la pipette dans le trou rond de l'indicateur, 2 gouttes suffisent;
  6. Ajoutez 2 gouttes de réactif à cet endroit.
  7. Et laissez le test seul pendant 10 minutes, après quoi vous pourrez évaluer le résultat. Mais il convient de rappeler qu'après 20 minutes à partir du moment de la collecte de sang, le résultat estimé peut être considéré comme invalide.

Deux bandes sur l'écran de l'indicateur constituent un résultat positif, indiquant la présence du virus de l'hépatite C dans le sang. Une bandelette qui apparaît près de la lettre "C" est un résultat négatif, ce qui signifie qu'une personne n'est pas atteinte d'hépatite C. Une bandelette qui apparaît près de la lettre "T" indique un test incorrect ou un stockage incorrect, le résultat d'un tel test est invalide.

Test rapide de l'hépatite B

Un test rapide de dépistage de l'hépatite B est également acheté à la pharmacie. Il s’agit de la précédente étude à domicile:

  1. Essuyez votre doigt avec un chiffon antiseptique.
  2. Percer un doigt;
  3. Prélevez du sang dans une pipette si elle est attachée à une pâte ou pressez un doigt avec une perforation pour que le sang commence à couler, tout en le maintenant au-dessus de la pâte sans toucher la bande avec votre doigt (3 gouttes suffisent);
  4. Après une minute, appliquez le réactif sur la bandelette;
  5. Après 10-15 minutes, il est à la mode d'évaluer le résultat.

Deux bandelettes sont un résultat positif confirmant la présence du virus de l'hépatite B dans le sang. Une piste apparue dans la zone de contrôle indique un résultat négatif. L'absence de bandelettes au bout de 15 minutes ou d'une bandelette sur la zone de test, respectivement, indique que le test est invalide.

Échographie du foie

L’échographie du foie est l’analyse la plus fréquente d’un organe. Sur l’écran de contrôle, le diagnosticien peut voir presque tous les changements survenant dans le parenchyme, les parasites enracinés et évaluer la gravité de la lésion ou du dysfonctionnement du foie. À l'aide d'une échographie prophylactique, un médecin peut détecter rapidement les abcès, les tumeurs et autres maladies graves du foie se développant de manière asymptomatique, ainsi que prescrire leur traitement efficace.

L'étude ne nécessite pas de préparation spéciale, sauf qu'il est possible d'abandonner un jour les produits provoquant des phénomènes de météorisme un jour avant l'examen par ultrasons. En même temps que le foie, la vésicule biliaire ou le pancréas peuvent être examinés.

Mais, étant donné le caractère informatisé de l'échographie, il est en tout cas impossible de refuser des analyses de sang, car toutes les études sont des pièces d'un puzzle, uniquement en repliant une image complète de la santé du foie.

Quels tests passer pour vérifier le foie

Les maladies du foie se manifestent différemment selon la pathologie. Il existe un certain nombre de symptômes permettant de suspecter une hépatite, une dyskinésie biliaire, une cirrhose ou des néoplasmes pathologiques dans le parenchyme hépatique. Cependant, pour le diagnostic des symptômes ne suffit pas, il est nécessaire d'effectuer une série d'études de diagnostic. À cet égard, beaucoup se posent des questions sur les méthodes de recherche elles-mêmes. Dans cet article, nous vous dirons quels tests vous devez passer pour contrôler le foie.

Biochimie

Cette technique est l'une des plus courantes dans la détection des maladies du foie. Si nous discutons des tests à effectuer pour contrôler le foie, il convient tout d’abord de rappeler l’analyse biochimique. Il donnera des réponses à ces questions populaires: "quel type de tests pour le foie devrait être testé" et "quels tests hépatiques sont normaux". Laissez-nous examiner en détail les indicateurs les plus importants:

  • aspartate aminotransférase - cette enzyme est activement impliquée dans le métabolisme des protéines. Une aspartate aminotransférase élevée est plus susceptible d'indiquer une forme aiguë d'hépatite ou de cancer du parenchyme hépatique. La limite supérieure de la norme pour les femmes est de 30 unités / l, pour les hommes - 40 unités / l;
  • l'alanine aminotransférase est une enzyme du foie qui participe également au métabolisme des protéines. Son contenu dans le sang augmentera à mesure que le nombre de décès d'hépatocytes augmente, de sorte que son contenu élevé indique les mêmes maladies que dans le cas de l'aspartate aminotransférase. Chez les femmes, le contenu de cette enzyme est normal ne doit pas dépasser 30 unités / l, et chez les hommes - 40 unités / l;
  • La phosphatase alcaline est un groupe d’enzymes qui participe à la séparation de l’acide phosphorique de ses fractions organiques. L'augmentation de la phosphatase dans le sang suggère la possibilité d'une tumeur maligne. Chez les femmes, le contenu de cette enzyme est normal ne devrait pas dépasser 105 unités / l, et chez les hommes - 130 unités / l;
  • La bilirubine totale est un pigment qui se forme lors de la dégradation de l'hémoglobine et qui est responsable de la couleur jaune. Avec la défaite des hépatocytes, la bilirubine totale dans le sang augmentera, par conséquent, le médecin peut suspecter une hépatite ou une cirrhose. Parfois, vous pouvez trouver une augmentation de cet indicateur et de la cholélithiase. Le taux de cet indicateur varie entre 3,5 et 17,5 µmol / l;
  • La bilirubine directe est une fraction de la bilirubine totale. Son augmentation est observée en violation de l'écoulement de la bile. Le taux de bilirubine directe est en moyenne de 0 à 3,5 µmol / l;
  • La bilirubine libre est la différence entre la bilirubine totale et la bilirubine directe. Elle augmente avec la dégradation des globules rouges, caractéristique de la stagnation de la bile, de l'inflammation des hépatocytes et de l'anémie hémolytique. Avec une maladie du foie, la bilirubine sera élevée. Les valeurs de la norme de cet indicateur sont en moyenne de 9,5 à 18,5 µmol / l;
  • L'albumine - cette protéine sanguine de base est produite dans le foie, donc une diminution de cet indicateur est plus susceptible d'indiquer la mort du tissu hépatique ou une violation des processus d'absorption, qui est souvent observé dans la cirrhose. Les valeurs normales d’albumine sont comprises entre 35 et 55 g / l;
  • Les cholinestérases sont un groupe d'enzymes acides carboxyliques produites dans le foie. Pour toute maladie du foie, ce chiffre sera sous-estimé. Le taux est de 5000-12500 u / l;
  • L’indice de prothrombine est l’un des indicateurs de base de l’examen hématologique standard, qui reflète la coagulation sanguine. Comme la prothrombine est synthétisée dans le foie, une diminution des valeurs normales sera en quelque sorte associée à une altération des capacités fonctionnelles de cet organe. Le taux de cet indicateur est de 75-142%

Après l'analyse du foie, le décodage prend en moyenne une journée. Plusieurs groupes d’enzymes étant examinés simultanément dans l’analyse biochimique du sang, on peut dire qu’il s’agit d’une analyse des enzymes hépatiques. Bien que les tests de contrôle du foie soient différents, c’est l’analyse biochimique qui prime.

En général, les tests pour le foie (comme on les appelle chez les gens ordinaires) dépendent en grande partie du fait que le médecin soupçonne la présence d'une hépatite virale, en fonction du tableau clinique.

Lors de la planification d'un examen du foie, de tests et d'autres procédures de diagnostic, il est nécessaire de tenir compte de la nature virale possible de la maladie.

Méthode colorimétrique cinétique

Ce type de test sanguin est basé sur la détermination du gamma glutamate transférase (GGT) dans le sang. C'est une protéine produite par le foie, dont l'activité augmente proportionnellement aux modifications pathologiques survenant dans le parenchyme hépatique. En outre, l’analyse du foie permet de déterminer l’abus d’alcool provoqué par le patient. Cette étude est très sensible à la définition de la cholestase, elle est donc souvent utilisée en cas de suspicion de stase biliaire, ainsi que de dyskinésie biliaire. Le fait est que l'activité de la gamma-glutamate transférase en violation de l'écoulement de la bile augmentera beaucoup plus tôt que celle de la phosphatase alcaline, dont nous avons déjà parlé, qui traite de l'analyse biochimique du sang.

Malheureusement, l'analyse du contenu de la gamma glutamate transférase présente également des inconvénients. Par exemple, l’exactitude de la recherche dépend de l’utilisation d’agents pharmacologiques tels que le paracétamol ou le phénobarbital.

Même en l'absence de pathologies du foie, l'utilisation de ces médicaments entraînera nécessairement une augmentation du taux de GGT. En outre, la gamma-glutamate transférase se trouve non seulement dans les tissus du foie, mais également dans la rate, le pancréas et même dans le cerveau. Il n'est donc pas nécessaire de parler de la spécificité des modifications du niveau de cette protéine par rapport à une maladie particulière. Cependant, avec une approche intégrée de la nomination des analyses, lorsque les résultats d’une étude complètent ceux d’une autre, la méthode colorimétrique cinétique se justifie.

Échographie du foie

L'échographie permet de déterminer la présence de traumatismes, d'invasions parasitaires, ainsi que d'hypertrophie du parenchyme hépatique, accompagnée de maladies telles que la cirrhose ou l'hépatite. En outre, une échographie hépatique peut détecter la présence d'abcès ou de tumeurs cancéreuses, tant malignes que bénignes. Avant de procéder à une échographie du foie, il est nécessaire de s'abstenir de manger des aliments augmentant la formation de gaz, au moins une journée, car la précision de la recherche diminuera avec les phénomènes météorologiques. Cela signifie que le patient devra se limiter aux produits laitiers et ne pas manger de pain noir, de légumes, de viande grasse. Il convient également de garder à l’esprit que même avec l’utilisation des échographies hépatiques, leur pertinence ne perd pas de sa pertinence. Chaque étude est complémentaire.

Tests de marqueurs de l'hépatite virale

Pour ceux qui souhaitent vérifier le foie, les tests constituent une dépense assez importante, car le médecin ne se limite pas à la simple nomination d'une étude biochimique ou d'une échographie. Comme les tests pour les maladies du foie sont très variés, ne vous fiez pas à la fiabilité d’une seule méthode. Il existe des échantillons de foie, des tests de recherche des transaminases, des marqueurs des hépatites de type B et C.

Par exemple, si vous suspectez une hépatite virale, il est conseillé de mener une étude sur le contenu de marqueurs spécifiques. Les immunoglobulines, protéines spécifiques souvent appelées anticorps, sont responsables de l'état de notre système immunitaire. Ces protéines sont produites par notre corps pour éliminer l'activité d'agents étrangers qui provoquent le développement d'une infection. Pour chaque maladie, ces anticorps seront spécifiques. Par conséquent, lorsque des anticorps contre l'hépatite virale sont détectés, le patient est plus susceptible d'être dirigé vers un médecin spécialisé dans les maladies infectieuses. Habituellement, les résultats peuvent être trouvés dans les 24 heures.

Comment vérifier le foie et ce qui doit être testé?

Comment vérifier le foie en cas de suspicion d'une maladie grave de cet organe essentiel? Les problèmes de foie peuvent passer inaperçus pendant longtemps, car il n’ya pas de terminaison nerveuse dans les tissus et le syndrome douloureux se manifeste déjà dans les phases finales de la lésion, lorsque le corps grossit, se déforme et commence à exercer une pression sur sa propre coquille (capsule de glisson).

Aujourd'hui, nous allons parler de la manière de vérifier l'état du foie, des tests que vous devez passer pour passer cela et des symptômes alarmants auxquels vous devez faire attention afin de rechercher rapidement une aide médicale.

Signes caractéristiques de problèmes de foie

Le foie est le filtre principal de notre corps. C'est la plus grande glande, qui joue un rôle important dans les processus de digestion et de métabolisme, est responsable du nettoyage du sang d'allergènes, de composés toxiques et toxiques, est une sorte de "dépôt" dans lequel se déposent des réserves de glycogène, des vitamines, des oligo-éléments nécessaires à l'alimentation du corps. Parmi ses fonctions figurent la neutralisation et l'élimination de l'excès d'hormones et de vitamines, la régulation du métabolisme des glucides, la synthèse du cholestérol, des lipides, de la bilirubine, ainsi que de la bile et d'autres hormones et enzymes impliqués dans le processus de digestion.

Ces dernières années, les médecins ont noté avec inquiétude une augmentation significative du nombre de maladies associées au foie. Hépatites graisseuses, lésions toxiques et alcooliques le plus souvent diagnostiquées, dont le développement entraîne une mauvaise alimentation, de mauvaises habitudes de vie et un mode de vie malsain.

En violation des fonctions du foie, le volume de toxines et d'autres substances nocives dans le sang augmente et le corps, au sens littéral du terme, commence à s'empoisonner. Dans le contexte de l'ivresse, l'état de santé général se dégrade et des plaintes caractéristiques apparaissent.

Les symptômes

Comment vérifier si le foie est en bonne santé et quels symptômes devraient alerter et devenir un motif pour obtenir des soins médicaux?

  • Peau et sclérotique jaunes. On l'observe en raison d'un excès de bilirubine dans le sang. Ce pigment est formé par la dégradation de l'hémoglobine, puis est détruit et excrété par le foie. Dans de grandes quantités, la biirubine est toxique et si elle n’est pas neutralisée et s’accumule, c’est la preuve directe que le foie ne fait pas face à ses fonctions.
  • Gêne et sensation de lourdeur au côté droit. Ces symptômes deviennent plus prononcés après un repas copieux avec de l'alcool, des aliments gras, épicés ou frits. Plus tard, des douleurs persistantes apparaissent, ce qui est un signe direct de dommages au foie.
  • Problèmes digestifs. Dans les pathologies hépatiques, la production de bile est altérée, ce qui entraîne une mauvaise digestion et assimilation des aliments, une irritation de l'intestin et des selles en désordre (constipation ou diarrhée). Cela change la couleur des matières fécales, il se décolore et la quantité d'urine libérée.
  • Amertume constante dans la bouche, manque d'appétit, nausée. Plaque blanche ou jaunâtre sur la langue, apparition d'une odeur «foie» désagréable et sucrée.
  • Faiblesse inexpliquée, somnolence, fatigue.
  • Irritabilité, troubles du sommeil (insomnie), états dépressifs.
  • Saignement des gencives, l'apparition d'hématomes et de varicosités sur la peau.
  • L'augmentation de l'abdomen. Le symptôme survient lorsque le foie est gravement endommagé, alors que l'abdomen du patient gonfle, mais sans prise de poids. Sur la peau dans le nombril montre un motif veineux.
  • Eruption cutanée, démangeaisons. La peau devient excessivement sèche, irritée, s'écaillant constamment, des démangeaisons. La sensation de démangeaison s'amplifie généralement le soir, les symptômes de la dermatite sont montrés, les réactions allergiques se produisent plus souvent.

Si vous avez remarqué plusieurs des symptômes ci-dessus, vous devez être examiné dès que possible et commencer le traitement. Quel médecin vérifie le foie et quel spécialiste consulter au début?

Vous devez d'abord prendre rendez-vous avec le médecin de district. Il devrait examiner le patient, écouter ses plaintes et recueillir les antécédents nécessaires. Pour poser un diagnostic correct, il est nécessaire de se soumettre à une série d’études de laboratoire et d’instruments. Sur la base des résultats des procédures de diagnostic, un diagnostic final est établi et le patient est référé à des spécialistes restreints - un médecin - un hépatologue (un spécialiste des pathologies hépatiques), un chirurgien, un spécialiste des maladies infectieuses ou un oncologue.

Quels tests doivent passer pour vérifier le foie?

Le moyen le plus rapide et le plus simple de détecter les dommages au tissu hépatique est un test sanguin biochimique. Que fait cette étude? La biochimie sanguine permet d'identifier plusieurs indicateurs caractéristiques de la violation des fonctions de l'organe le plus important:

  • Le niveau des enzymes hépatiques AST et ALT. Leur augmentation indique la destruction des hépatocytes et peut être un signe d'hépatite, de cirrhose ou de cancer du foie. Plus le score est élevé, plus l'organe est endommagé.
  • Bilirubine. Une augmentation de son niveau suggère que la bilirubine n'est pas excrétée de l'organisme, mais s'accumule dans le sang, ce qui entraîne une jaunisse obstructive et peut être le signe de problèmes hépatiques graves.
  • Albumine. Protéine produite par le foie. Avec la cirrhose et d'autres dommages aux cellules du foie, son taux sanguin diminue.
  • Phosphatase alcaline. Des niveaux accrus de cette enzyme peuvent indiquer le développement d'une tumeur dans le foie.

En outre, ils font un test sanguin pour les marqueurs de l'hépatite virale, prélèvent du sang pour une analyse générale. Pour vérifier le foie et le pancréas, analysez l'activité de l'enzyme, déterminez le niveau de gamma globuline et de bilirubine, examinez les matières fécales, le sang et l'urine.

Méthodes de diagnostic

Le meilleur moment pour passer des tests est le matin, il est nécessaire de donner du sang sur un estomac vide. Un jour avant de donner du sang pour analyse, il est nécessaire de refuser de prendre de l'alcool. Voir plus précisément le tableau clinique de la maladie aidera un certain nombre d'études instrumentales:

  • Échographie du foie. Il s'agit d'une procédure totalement indolore et sûre qui vous permet de déterminer la taille du foie, la présence d'une tumeur ou d'un kyste, afin de déterminer l'étendue des dommages causés à ses tissus. La procédure ne nécessite pas de préparation spéciale. Cependant, la veille, il est nécessaire de s'abstenir d'utiliser des aliments qui entraînent une formation accrue de gaz dans l'intestin.
  • Tomodensitométrie (TDM) et imagerie par résonance magnétique (IRM). Les méthodes de recherche les plus modernes et les plus informatives permettant d’obtenir une image multidimensionnelle du foie et de déterminer avec précision l’étendue de ses dommages.
  • Biopsie du foie. C'est une procédure très désagréable et douloureuse, elle n'est prescrite que dans les cas graves, en cas de suspicion de tumeur maligne ou d'hépatite C. Elle est réalisée à l'aide d'une aiguille, qui est insérée dans la cavité abdominale afin de recueillir du matériel de biopsie pour des recherches ultérieures.
  • Scan du foie (radionucléide). La méthode est basée sur l'introduction d'un agent de contraste spécial dans une veine, qui traverse le corps par la circulation sanguine et pénètre dans le foie. Cela vous permet d'examiner le corps avec un scanner spécial et de détecter la présence de kystes, de tumeurs, de déterminer la taille de l'organe malade et le nombre de cellules affectées.

Comment vérifier le foie pour la cirrhose?

Comment vérifier le travail du foie, s'il y a suspicion de cirrhose? La méthode de diagnostic dans ce cas est très similaire. Le patient doit donner du sang pour analyse biochimique générale et des marqueurs de l'hépatite virale, analyse PCR. Si nécessaire, effectuez une échographie ou un scanner du corps, appliquez la méthode de recherche par radio-isotopes (scintigraphie).

Fibrogastroduodénoscopie et biopsie du foie constituent des mesures de diagnostic supplémentaires. La laparoscopie est une autre méthode de recherche instrumentale moderne. Il est réalisé sous anesthésie générale. Au cours de la procédure, un tube optique est inséré à travers une petite incision dans la cavité abdominale, ce qui permet non seulement d'examiner la surface du foie et de voir les changements pathologiques, mais également de prélever un morceau de tissu à des fins de recherche.

Comment vérifier le foie à la maison?

Les médecins demandent instamment à être plus attentifs à leur santé et à être examinés périodiquement (au moins une fois par an) afin d'identifier les pathologies dangereuses en temps utile. Comment vérifier le foie chez l'homme à la maison? L’apparence des signes précités énumérés ci-dessus devrait alerter. De plus, veillez à faire attention à l'état de la peau. Les paumes du foie rouges, l'apparition de l'embonpoint, la cellulite et des éruptions cutanées peuvent indiquer des dommages au foie.

Si vous avez des problèmes de foie, le volume de l'abdomen augmente sensiblement, il y a une odeur désagréable de la bouche, des saignements des gencives, la langue est généralement recouverte. La miction devient plus fréquente, l'urine devient jaune foncé ou rougeâtre et les matières fécales deviennent décolorées. La peau devient trop sèche, les cheveux sont rapidement pollués.

Au matin, une amertume apparaît dans la bouche, pas d’appétit, une sensation de nausée. Pendant la journée, il est faible, somnolent, il se sent faible et ne peut pas s'endormir la nuit. Il souffre d'insomnie. Lorsque des douleurs sourdes et persistantes dans l'abdomen (à droite) se joignent à ces sensations, lourdeur, gêne après le repas, troubles digestifs et selles, la peau et la sclérotique des yeux deviennent jaunâtres.

Vérifiez le foie de betterave

Pour vous assurer qu'il y a des problèmes de foie, vous pouvez faire un petit test à la maison. Par exemple, vérifiez le foie betterave. Il est très facile à préparer, il suffit de manger une betterave bouillie, de préférence le matin. Si le foie est en ordre, l'urine ne deviendra rougeâtre qu'après 12 à 16 heures. Si l'organe a subi des dommages, vous remarquerez un changement de couleur de l'urine après 3 à 4 heures.

Bandes de foie

Une autre méthode populaire consiste à utiliser des bandelettes réactives spéciales pour le foie, qui peuvent être achetées à la pharmacie. Cette méthode rapide ne diffère pas beaucoup d'un test similaire permettant de déterminer la grossesse. Il suffit de plonger la bandelette dans un pot d’urine et de regarder la réaction qui s’ensuit. Si la bandelette réagit, cela confirmera l'existence de problèmes de foie.

Cette bandelette est sensible à deux enzymes hépatiques - la bilirubine et l’urobilinogène. Si leur niveau est élevé, le test le montrera immédiatement. Si l'organe est en bonne santé, le test de la bilirubine devrait être négatif. Dans les cas où le niveau d'urobilinogène est différent de la norme, des troubles circulatoires du foie ou une thrombose de la veine hépatique sont possibles. Les résultats du test doivent être sûrs d'informer le médecin lors de la consultation.

Ainsi, au stade préliminaire, il est possible d'évaluer l'état du foie indépendamment. À l'avenir, il est nécessaire de subir un examen complet et de procéder au traitement le plus rapidement possible.

Des tests sanguins pour vérifier le foie

Le foie est l'une des plus grandes glandes du corps humain. Puisqu'il est presque complètement absent des terminaisons nerveuses, la douleur caractéristique dans les maladies du corps, une personne ne ressent pas. Le plus souvent, la pathologie est détectée dans les stades ultérieurs. Quel test sanguin montre l'état du foie? Ce sera discuté.

Indications pour l'étude

Certains signes indiquent des dommages au foie. En règle générale, les symptômes caractéristiques apparaissent déjà à un stade avancé, ce qui complique le traitement de la pathologie. La biochimie sanguine pour vérifier le foie est nommée dans le cas suivant:

  • Jaune de la peau. Un signe typique d'augmentation des taux de bilirubine. La jaunisse de la sclérotique cutanée / oculaire indique une inflammation persistante.
  • Augmente la taille du corps. Identifier l'écart au stade initial peut être en utilisant des études par ultrasons. Avec une forte augmentation de l'organe du patient, une augmentation de l'abdomen est observée en l'absence de changements dans le poids total.
  • Minceur Pour les pathologies du foie, les nausées et le refus de manger sont typiques, entraînant une perte de poids.
  • Goût amer dans la bouche. Pour les maladies du foie, un goût amer dans la bouche, une langue avec fourrure, une patine dense jaune-brun ou blanche, des fissures à la surface de la langue sont typiques.

Indicateurs clés pour les maladies du foie

L'état du foie vous permet de suivre certaines enzymes. C'est:

  • l'albumine;
  • la bilirubine;
  • aminotransférases (AST et ALT)
  • phosphatase alcaline (phosphatase alcaline)
  • glutamate déshydrogénase (GLDG)
  • sorbitol déshydrogénase (SDG)
  • γ-glutamyltransférase (GGT)
  • fructose monophosphate aldolase (FMFA).

Albumine

C'est la principale protéine produite par les tissus du foie. Un organe en bonne santé produit 24 à 250 mg / kg d'albumine dans les 24 heures. Le taux pour un adulte est compris entre 35 et 53 g / l. Si l'étude a montré une diminution, alors la cause peut être: insuffisance hépatique, hépatite chronique, cirrhose.

Bilirubine

C'est un pigment jaune résultant de la dégradation de l'hémoglobine. La bilirubine indirecte qui en résulte pénètre dans le foie, se neutralise et est excrétée naturellement. Normalement, 250 à 300 mg (bilirubine totale) se forment dans le corps humain pendant la journée. L’intérêt diagnostique est un indicateur de bilirubine directe. Norme - pas plus de 5,1 microns / l.

Dépasser les valeurs autorisées dans le test sanguin indique les pathologies suivantes:

  • inflammation de la glande d'origine virale;
  • la cirrhose;
  • intoxication alcoolique;
  • cholangite;
  • concrétions dans les canaux biliaires.

Une augmentation des fractions directes / indirectes de la bilirubine peut être causée par:

  • inflammation toxique / virale de la glande;
  • suppuration, tumeurs malignes du foie;
  • lésions d'organes cirrhotiques;
  • la mononucléose;
  • échinococcose.

Alanine aminotransférase (ALT, ALT)

Les taux d'ALAT dépendent du sexe du patient: pour les hommes - 10–40 unités / l, pour les femmes - 12–32 unités / l. Une augmentation du nombre d'enzymes dans le sang peut être accompagnée d'une hépatite aiguë ou d'un jaunisse obstructif. L'augmentation du taux d'ALAT par rapport au tolérable est fixée en cas de cirrhose et lors d'un traitement par des médicaments hépatotoxiques.

Une augmentation de l'activité de l'enzyme 4 à 6 fois et plus indique une maladie grave du foie. Une déviation est révélée avant l'apparition des symptômes typiques - jaunisse, syndrome de la douleur et autres - dans environ 1-4 semaines. Après l’évolution du tableau clinique, les valeurs élevées d’ALT ne persistent pas plus de 2 semaines, ce qui est un signe de lésion importante des organes.

Aspartate aminotransférase (AST, AsAT)

Le taux dépend du sexe: pour les hommes - 15–31 unités / l, pour les femmes - 20–40 unités / l. Une activité accrue de l'AST est enregistrée en cas de décès d'hépatocytes. Cependant, plus les dommages causés au corps sont importants, plus les performances enzymatiques sont élevées. L'augmentation des indicateurs quantitatifs se produit également dans les cas d'hépatite infectieuse et toxique aiguë.

Le diagnostic des pathologies du foie implique le calcul du coefficient de Rytis - le rapport des nombres AST / ALT. Normalement, il est égal et supérieur au nombre 1.3. Le changement de numéro dans la partie inférieure de l'indicateur indique la défaite de l'organe.

Phosphatase alcaline (phosphatase alcaline)

L'activité enzymatique dépend du sexe et du groupe d'âge. Chez un adulte en bonne santé - 30–90 unités / l. L'augmentation de la phosphatase alcaline se produit chez les adolescentes (jusqu'à 400 unités / l) et les femmes enceintes (jusqu'à 250 unités / l). Une augmentation significative de la phosphatase alcaline - 10 fois ou plus - se produit avec le développement de la jaunisse obstructive. À un excès moins important, il est possible de suspecter l’une des formes d’hépatite.

Glutamate déshydrogénase (GLDG)

Normalement, l'analyse biochimique du sang montre des taux insignifiants de GLDH. La raison en est que c'est l'une des enzymes du foie situées à l'intérieur de la cellule. Et l'augmentation de son activité permet d'établir la force de la lésion du corps. Une augmentation des résultats indique l’apparition de processus dystrophiques dans les tissus du foie, causés à la fois par des facteurs externes et internes.

  • les néoplasmes;
  • métastases hépatiques;
  • substances toxiques;
  • pathologie infectieuse.

Le calcul du coefficient de Schmidt aide considérablement à établir le diagnostic: KS = (AST + ALT) / GLDG. Avec le développement de la jaunisse obstructive, il se situe entre 5 et 15; pour l’hépatite aiguë, l’indice atteint 30, avec des métastases - environ 10.

Sorbitol déshydrogénase (SDH)

La norme est un indicateur n'excédant pas 0,4 unités / l. Si l'enquête a montré une augmentation de SDH 10 à 30 fois, il s'agit d'un signe clair d'hépatite aiguë.

γ-glutamyltransférase

Chez une personne en bonne santé, la concentration admissible de y-glutamyltransférase est la suivante: chez l’homme - 250–1800 nmol / l * s, chez la femme moitié - 167–1100 nmol / l * s. Une augmentation de la performance enzymatique est possible avec les problèmes suivants:

  • jaunisse obstructive, cholestase - ils sont typiques d'une augmentation de 10 fois ou plus;
  • Tumeurs malignes - l'activité de l'enzyme augmente de 10 à 15 fois;
  • hépatite chronique - 7 fois.

Fructose monophosphate aldolase (FMFA)

La FMF doit être présente dans le sang uniquement à l'état de traces. La définition de cet indicateur est nécessaire pour diagnostiquer la forme aiguë de l'hépatite. Dans la plupart des cas, il est utilisé pour évaluer la fonction hépatique chez des personnes dont l'activité professionnelle est provoquée par un contact direct avec des substances toxiques pour le foie.

Test sanguin pour tumeurs malignes

Le cancer du foie et l'hépatite sont déterminés en identifiant les antigènes de certaines maladies. Marqueurs de l'hépatite: A (VHA) - Anticorps anti-VHA-IgM, IgM dirigés contre le virus A; B (VHB) - Anticorps anti-HBs dirigés contre l'antigène HBs du virus B; C (HCV) - Anticorps totaux anti-HCV contre les antigènes du virus C.

Le marqueur du cancer est le marqueur tumoral AFP. La confirmation de la maladie est le résultat de plus de 10 UI. Une augmentation de l'indice peut indiquer la présence d'une tumeur maligne dans l'organe lui-même, la présence de métastases, un cancer embryonnaire.

Avec un léger excès peut être suspecté:

  • la cirrhose;
  • l'hépatite;
  • insuffisance rénale.

Préparation à l'analyse

La biochimie sanguine est prescrite s'il est nécessaire de vérifier le fonctionnement du foie. Une préparation appropriée au don de sang aidera à obtenir les résultats les plus précis possible. Deux ou trois jours avant la visite au laboratoire, vous devez exclure du menu les graisses, les plats frits, la restauration rapide, les sucreries, les viandes fumées, le cacao, le café, les cornichons.

La consommation d'alcool doit être abandonnée une semaine avant l'analyse. Ethyl affecte non seulement l'état des hépatocytes, mais également l'indice de coagulation du sang. Le matin du don de sang, le patient ne doit pas fumer. Mais il vaut mieux renoncer à la nicotine 10 à 12 heures avant de se rendre au laboratoire.

7 jours avant l'analyse, vous devez arrêter de prendre tout médicament, y compris les complexes de vitamines. Si ce n'est pas possible, vous devez abandonner les médicaments au moins le matin du don de sang. Une femme doit être sûre de ne pas être en état de grossesse. Dans le contexte de la gestation, l’excès de normes admissibles n’est pas exclu. Et cela ne peut pas être considéré comme un symptôme d'un état pathologique.

Le matin du don de sang, vous devez refuser d'effectuer des exercices matinaux, car une augmentation de l'activité physique peut affecter la numération globulaire. La remise des biomatériaux est effectuée le matin à jeun. Le dernier repas devrait avoir lieu la veille. Le dîner devrait être léger.

Le prélèvement sanguin est effectué à partir de la veine cubitale. La procédure est indolore, mais peut être accompagnée de légers vertiges. Le décodage de l'analyse doit être effectué par le médecin traitant, car seul un spécialiste qualifié est en mesure de comparer toutes les données obtenues et de déterminer la présence ou l'absence de pathologie.

Tests sanguins et tests hépatiques pour tester le foie

Le diagnostic opportun de la maladie du foie est d'une grande importance pour la vie entière de toute personne. Par conséquent, la question de savoir quels tests passer et comment vérifier le foie est tout à fait naturelle et attendue. Réaliser une étude de diagnostic vous permet d'identifier les problèmes de santé même mineurs et de commencer le traitement nécessaire. Un test sanguin pris des tests hépatiques sans lesquels il est impossible d'effectuer vous permettra de déterminer les indicateurs nécessaires.

Quand mener une enquête

Lorsque le fonctionnement des systèmes internes est altéré, le corps signale toujours à son propriétaire certains signes.

Vous devriez demander l'aide d'un spécialiste et passer des tests pour vérifier le foie en présence de manifestations telles que:

  1. La couleur caractéristique de la peau. L'apparition d'un tel signe est due à la présence dans le sang d'une quantité excessive de bilirubine, dangereuse pour la santé humaine en raison de sa toxicité. Pendant le fonctionnement normal de l'organe de protection, la substance est neutralisée. L'excès de bilirubine suggère que le foie ne fait pas son travail et qu'il a besoin d'aide. Un test sanguin pour une maladie du foie est d'une grande importance, car il permet d'identifier la cause de la pathologie.
  2. La sensation de lourdeur dans le côté. Cela peut se produire après des troubles de l'alimentation, lorsqu'un repas trop gras a été mangé. L'alcool est également mauvais pour le foie, provoquant des sensations désagréables.
  3. Problèmes avec la chaise. Les processus pathologiques dans le foie sont toujours associés à un dysfonctionnement intestinal. Cela est dû à une violation de la sécrétion complète de la bile, nécessaire à une bonne digestion. Dans ce cas, il peut y avoir une constipation et la situation inverse. Ceci est généralement accompagné d'une distension abdominale, d'une forte hypertrophie du foie et d'un changement de couleur des selles. Il est important de passer les tests à temps pour prévenir le développement de complications.
  4. L'apparition d'une éruption cutanée et des démangeaisons de la peau. Les problèmes dans le foie provoquent les réactions cutanées correspondantes. Parmi eux, les dermatites courantes, les allergies. Apparaît sec, pelage de la peau. Dans ce cas, des échantillons de test hépatique sont requis.
  5. L'apparition d'un raid sur la langue. Les taches peuvent être de couleurs différentes: blanc, jaune, marron. Il y a souvent des fissures.

La performance du foie

La biochimie est l'analyse la plus optimale et la plus commune pour aider à isoler diverses maladies du foie. Il existe plusieurs indicateurs dans le sang (inclus dans les échantillons de foie), reflétant le fonctionnement du foie. Parmi eux se trouvent:

  1. Enzymes hépatiques ALT (alanine aminotransférase) et AST (aspartate aminotransférase). Sans eux, le métabolisme des protéines est impossible; ces substances sont donc présentes dans le foie en grande quantité. Lorsque les cellules d'un organe sont détruites pour diverses raisons, il existe une situation où ces enzymes hépatiques sont élevées. Ces indicateurs peuvent être un signe du développement d’une inflammation ou d’une pathologie telle que le cancer du foie. Dans ce dernier cas, les marqueurs tumoraux du foie sont examinés.
  2. Bilirubine. Fait référence aux éléments de la bile. Il en existe trois types: commun, direct, gratuit. Le premier type fait référence au produit résultant de la dégradation de l'hémoglobine. Cette bilirubine du foie pénètre dans la circulation sanguine et, avec une quantité accrue, empoisonne le corps. Il peut être augmenté dans l'hépatite, la cirrhose, en présence d'une obstruction des voies biliaires. Ses valeurs normales ne doivent pas dépasser 19,5 µmol / l.

La bilirubine directe fait partie de la bilirubine totale. Le changement dans ses performances se produit avec la stagnation de la bile, due à la violation de son écoulement de la vésicule biliaire. Les valeurs normales de cette substance sont comprises entre 0 et 3,5 µmol / l.

Le troisième type de bilirubine est gratuit. C'est la différence entre les valeurs des deux premiers types. La bilirubine libre peut être augmentée en détruisant les globules rouges. Les valeurs normales de la bilirubine libre sont comprises entre 9,5 et 18,5 µmol / l;

  1. Indice de prothrombine. Il reflète le processus de coagulation du sang et l'efficacité du foie.
  2. Albumine. C'est une protéine sanguine. Sa production est réalisée dans le foie. En violation de l'activité du corps, il y a une diminution du contenu d'albumine dans le sang.
  3. Phosphatase alcaline. C'est une enzyme qui permet la production d'acide phosphorique. L’augmentation des taux peut être l’un des signes du cancer.

Bonne préparation à l'enquête

L'examen du foie est une mesure diagnostique importante. Il est donc nécessaire de connaître les règles de base de préparation de la procédure. L'analyse biochimique est un type d'examen universel, qui permet d'identifier rapidement les violations du foie. L'étude consiste en la collecte de sang d'une veine.

Un test sanguin pour les tests de la fonction hépatique est effectué à jeun. Il est nécessaire de ne pas manger de nourriture pendant 10 à 12 heures. Cela est dû au fait que la consommation de nourriture fausse le niveau naturel de la présence de constituants représentés par les protéines, les sucres, les enzymes.

L'étude est menée dans la matinée. S'il y a un besoin, vous pouvez boire de l'eau sans gaz.

La veille de l'enquête devrait abandonner l'usage des boissons alcoolisées, sucrées, grasses, des jus de fruits, ce qui augmente certains indicateurs.

Cette règle s'applique aux médicaments. S'il est impossible de les refuser complètement, cela doit être notifié au médecin prescrivant l'analyse. Immédiatement avant de donner du sang, vous ne pouvez pas fumer. L'analyse est prête un jour après la livraison du matériel biologique.

Méthodes de diagnostic supplémentaires

Si les résultats de l'analyse biochimique sont médiocres, le médecin traitant prescrit généralement des procédures de diagnostic supplémentaires. Ils aideront à confirmer ou à clarifier le diagnostic. Les méthodes de diagnostics supplémentaires incluent:

  • Échographie. C'est une procédure non invasive et sûre. Les avantages de la méthode sont énormes. Il vous permet d'identifier un large éventail de maladies: l'apparition de kystes, de tumeurs, de divers troubles de la structure des tissus.
  • Biopsie du foie. La procédure est la ponction. Lors de manipulations médicales, le tissu hépatique est prélevé pour un examen plus approfondi. L'étude fait référence à des méthodes douloureuses, car elle est réalisée en passant le matériel nécessaire avec une aiguille dans la cavité abdominale.
  • Tomographie par ordinateur. Lors de la manipulation, un spécialiste analyse une image en deux dimensions avec l'image de l'organe souhaité. Une des contre-indications à la procédure est la grossesse.
  • Scan des radionucléides du foie. La procédure consiste essentiellement à injecter une substance spéciale dans le sang. Le scanner vous permet d'examiner le foie.

Le bon fonctionnement du foie est d'une grande importance pour l'homme. Cela est dû au fait que le corps exerce une fonction protectrice pour le corps. Par conséquent, la question de savoir quels tests vous devez passer pour contrôler le foie est assez courante. Il est nécessaire de contacter le médecin qui organisera un examen. Vous pouvez faire un don de sang à tester en laboratoire. Des tests hépatiques correctement effectués jouent un rôle important, reflétant le fonctionnement de l'organe et la présence ou non de processus pathologiques.

Comment vérifier le foie: quels tests passer, leur décodage, leur taux et leurs écarts

Le foie est la plus grande glande exogène du corps humain. Il est situé dans le quadrant supérieur droit de la cavité abdominale, directement sous le diaphragme, et remplit de nombreuses fonctions chez l'homme:

  • neutralisation des xénobiotiques (substances toxiques), en particulier des poisons, des toxines, des allergènes;
  • neutralisation et élimination de l'excès de vitamines, de médiateurs, d'hormones et d'un certain nombre de produits métaboliques toxiques (corps cétoniques et acétone, éthanol, phénol, ammoniac);
  • assurer les besoins énergétiques du corps en convertissant diverses sources d'énergie (acide lactique, glycérine, acides aminés, acides gras libres) en glucose;
  • stocker les réserves d'énergie du corps sous forme de réserves de glycogène et réguler le métabolisme des glucides;
  • stockage de certains oligo-éléments (cobalt, cuivre, fer) et de vitamines (A, B12, D);
  • participation au métabolisme de tout un groupe de vitamines (A, groupes B, C, D, PP, K, E, acide folique);
  • participation au processus de formation du sang chez le fœtus;
  • régulation du métabolisme lipidique;
  • sécrétion et sécrétion de bile;
  • dépôt de sang.

L'examen biochimique du sang est l'une des méthodes de diagnostic en laboratoire les plus importantes. Il permet d'évaluer le fonctionnement de presque tous les systèmes et organes sur la base d'informations sur le métabolisme des glucides, des lipides et des protéines.

Étant donné la fonction du foie, on l'appelle souvent le laboratoire biochimique du corps. Toute violation des activités de cet organe constitue une menace sérieuse. Au même moment chaque année, les maladies du foie sont diagnostiquées plus souvent. Ceci est facilité par une mauvaise nutrition, l'abus d'alcool et un mode de vie sédentaire. Par conséquent, les questions sur la façon de vérifier le foie, les tests à passer, sont loin d'être inutilisées.

Qui a besoin de vérifier le foie

Une caractéristique de nombreuses maladies du foie est qu'elles sont presque asymptomatiques pendant une longue période et ne sont diagnostiquées que lorsque moins de 15% de toutes les cellules de cet organe restent fonctionnelles pour le patient. L'hépatite chronique, la cirrhose, le cancer du foie sont des exemples de ces maladies.

Les médecins recommandent à toutes les personnes de subir chaque année un examen médical, ce qui permet une identification rapide des fonctions hépatiques anormales. Mais il existe certains symptômes, avec l'apparition desquels l'examen du patient doit être effectué immédiatement. Ceux-ci comprennent:

  • inconfort dans l'hypochondre droit;
  • une augmentation de la taille du foie, détectée lors d'une échographie ou d'une palpation de l'abdomen;
  • goût désagréable dans la bouche;
  • nausées fréquentes;
  • perte de poids inexpliquée;
  • irritabilité;
  • somnolence;
  • jaunisse;
  • douce (foie) odeur de la bouche;
  • vomissements avec du sang (saignement interne des veines dilatées de l'œsophage est une complication de la cirrhose du foie).

L'étude des fonctions du foie doit être réalisée pendant la grossesse (il est préférable de le faire au stade de la planification), avant de commencer un traitement par des médicaments puissants, et également avant toute intervention chirurgicale.

Évaluer le degré de fibrose hépatique permet l'élastographie. Cette étude est réalisée par un appareil à ultrasons spécial "FibroScan".

Ce que montre le dépistage du foie

Le dépistage, c’est-à-dire que le dépistage hépatique est effectué aux fins suivantes:

  • diagnostic d'éventuelles maladies du foie (hépatites graisseuses, hépatites auto-immunes ou virales);
  • identification et évaluation du degré de modification histologique de la structure du tissu d'un organe (cirrhose, fibrose).

Tout d'abord, le patient devrait consulter un médecin qui collectera l'anamnèse, procédera à un examen primaire et donnera les indications pour les analyses de sang nécessaires, puis traduira les résultats obtenus.

Biochimie sanguine

L'examen biochimique du sang est l'une des méthodes de diagnostic en laboratoire les plus importantes. Il permet d'évaluer le fonctionnement de presque tous les systèmes et organes sur la base d'informations sur le métabolisme des glucides, des lipides et des protéines. Toute condition pathologique du foie se manifeste presque immédiatement par une modification des paramètres biochimiques du sang. En fonction de l'état du patient, le médecin peut lui prescrire soit un test sanguin biochimique standard, soit un test sanguin prolongé comprenant plus de 13 indicateurs. Le plus souvent, la biochimie sanguine lors du test de la fonction hépatique comprend la définition des indicateurs suivants:

  1. L'aspartate aminotransférase (AST) et l'alanine aminotransférase (ALT) sont des enzymes hépatiques directement impliquées dans le métabolisme des protéines. La norme de leur contenu est de 40 U / l pour les hommes et de 30 U / l pour les femmes. L’élévation des enzymes hépatiques indique des formes virales ou toxiques aiguës d’hépatite, de jaunisse obstructive, de cancer du foie, de cirrhose. Une diminution des taux d'enzymes indique une nécrose hépatique étendue ou une carence sévère en vitamine B.6.
  2. Phosphatase alcaline. Il s’agit de tout un groupe d’enzymes qui régulent le métabolisme de l’acide phosphorique. La teneur normale en phosphatase alcaline est comprise entre 40 et 150 U / l. Une augmentation de la concentration est observée dans le syndrome cholestatique, l'hépatite toxique, le cancer, la cirrhose et la nécrose du foie.
  3. Bilirubine. C'est un pigment jaune formé lors de la décomposition de l'hémoglobine. Le taux de bilirubine totale dans le sang est de 3,5-17,5 mmol / l. L'amélioration se produit avec l'hépatite, la maladie de calculs biliaires, le cancer du foie.
  4. Albumine. C'est la principale protéine du sang humain produite dans le foie. Normalement, sa concentration dans le sang est comprise entre 35 et 55 g / l. La diminution indique soit une cirrhose du foie, soit une mort massive d'hépatocytes.
  5. La cholinestérase est un groupe d'enzymes produites dans le foie. Toute pathologie hépatique est accompagnée d'une diminution de la concentration de cholinestérase dans le sang (la norme est de 5 000 à 12 500 U / l).
  6. Indice de prothrombine (PTI). Il caractérise la capacité de coagulation du sang. Le taux est de 75–142%. Comme la synthèse de la prothrombine est réalisée dans le foie, l’une de ses maladies entraîne une diminution du taux de PTH.
  7. Test au thymol. Variété d'échantillons sédimentaires (coagulation). Utilisé pour évaluer la fonction de synthèse des protéines du foie. La valeur normale est comprise entre 0 et 4 unités. L'augmentation est observée chez les patients atteints d'hépatite A (y compris la forme anicterique), d'hépatite toxique et de cirrhose du foie.

L'étude des fonctions du foie doit être réalisée pendant la grossesse (il est préférable de le faire au stade de la planification), avant de commencer un traitement par des médicaments puissants, et également avant toute intervention chirurgicale.

Diagnostic de la fibrose hépatique

La fibrose hépatique est un processus pathologique dans lequel se produisent la destruction des hépatocytes et leur remplacement par du tissu conjonctif grossier (fibreux). Le diagnostic préliminaire de cette affection est effectué conformément à l'échographie. Pour confirmer le diagnostic, une biopsie du foie était nécessaire auparavant. Actuellement, il existe des systèmes de test spéciaux pour évaluer le degré de fibrose hépatique. La préparation pour l'étude et le prélèvement sanguin sont les mêmes que pour l'analyse biochimique.

L'élastographie permet d'évaluer le degré de fibrose hépatique. Cette étude est réalisée par un appareil à ultrasons spécial "FibroScan".

Ces méthodes de diagnostic vous permettent de diagnostiquer le cancer du foie aux stades précoces, ainsi que d’évaluer le pronostic de cette maladie.

Diagnostic de l'hépatite virale et auto-immune

Le tableau clinique des différents types d’hépatite est presque identique. Les patients développent des symptômes d’intoxication générale (faiblesse, fatigue, troubles du sommeil, nausées, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires, perte d’appétit), coloration ictérique des muqueuses et de la peau et augmentation de la palpation du foie. Il est possible de déterminer quelle forme d'hépatite est observée chez un patient particulier à l'aide d'une série de tests sanguins.

En cas de suspicion d'hépatite infectieuse, on prescrit à l'enfant ou à l'adulte une analyse visant à déterminer le taux sérique d'immunoglobulines M et G pour l'hépatite virale A, B, C, D, G et E. En outre, il est nécessaire d'effectuer une détermination quantitative et qualitative de l'ADN et de l'ARN des virus de l'hépatite. réaction en chaîne (PCR).

Étant donné la fonction du foie, on l'appelle souvent le laboratoire biochimique du corps. Toute violation des activités de cet organe constitue une menace sérieuse.

Pour confirmer ou exclure le diagnostic d'hépatite auto-immune, il est nécessaire d'effectuer une analyse de sang pour déterminer la teneur en anticorps spécifiques du tissu hépatique.

Top