Catégorie

Articles Populaires

1 Jaunisse
Anomalies du métabolisme de la porphyrine et de la bilirubine (E80)
2 Lamblia
Hépatite C Diet
3 La cirrhose
Régime alimentaire pour hépatosis gras
Principal // Jaunisse

Diagnostic de la vésicule biliaire


Selon les statistiques, la maladie de la vésicule biliaire est diagnostiquée chez 300 personnes sur 100 000. De nombreux patients se plaignent de nausées fréquentes, d'un goût amer dans la bouche et de troubles digestifs. Si vous rencontrez ces problèmes, vous devriez consulter un médecin.

De nombreux patients s'intéressent à la manière de vérifier la vésicule biliaire. Le médecin vous prescrira les examens nécessaires et établira le diagnostic. L'essentiel est de trouver un spécialiste qualifié qui effectuera un diagnostic approfondi, qui fournira des résultats précis.

Informations de base

La vésicule biliaire (LB) est un petit organe en forme de poire situé sous le foie. Le foie produit constamment de la bile qui pénètre dans la vésicule biliaire et le duodénum par les voies biliaires.

En cas de troubles fonctionnels du système biliaire (voies biliaires et voies biliaires), la bile pénètre dans l'intestin ou le pancréas. Le plus souvent, cela se produit lorsque le blocage du calcul des voies biliaires. Mais le secret du foie peut détruire tous les organes.

Normalement, les hépatocytes produisent un liquide brun ou verdâtre au goût amer, c’est la bile. Une fois que les aliments ont pénétré de l'estomac dans l'intestin, les parois du tractus gastro-intestinal sont réduites et, le long des voies biliaires, elles secrètent un secret dans le duodénum, ​​où elles décomposent certains composants du foie.

Une inflammation du pancréas survient sous l'influence de facteurs négatifs. Les maladies des organes des voies biliaires provoquent des troubles fonctionnels du foie, des troubles digestifs et un état général.

Souvent, lors d'une attaque, la peau et le blanc des yeux deviennent jaunes. Cette fonctionnalité disparaît d'elle-même à la fin. Par conséquent, si des nausées, des malaises ou des douleurs se manifestent du côté droit de l'abdomen, des mesures doivent être prises.

Faites ce test et découvrez si vous avez des problèmes de foie.

Tests de laboratoire

Les patients atteints de pathologies ZH s'intéressent à la question de savoir quelles analyses seront effectuées. Les analyses de sang en laboratoire constituent une étape importante dans le diagnostic des maladies des voies biliaires. Pendant la procédure, étudiez les marqueurs spécifiques du foie et de ZHP. Le marqueur principal est la bilirubine (pigment biliaire), qui s'accumule dans l'urine et le sang, provoque un jaunissement. Après avoir reçu les résultats, le médecin prend une décision sur le type de recherche à mener pour un diagnostic.

Analyses pour la détection de maladies du système biliaire:

  • Etude clinique du sang. Cette méthode de diagnostic permettra de détecter les changements survenant dans le corps. Ainsi, il est possible de détecter l'inflammation de la ZH. Mais pour établir le diagnostic, il convient de procéder à d'autres tests.
  • Biochimie sanguine. Cette étude comprend plusieurs tests qui doivent être effectués pour évaluer l’état de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Il est important d'identifier la concentration de bilirubine et en particulier sa forme liée. Si sa quantité a augmenté, il est nécessaire de mener une étude médicale approfondie. De plus, il est important d'identifier le niveau de bilirubine totale (forme liée et non liée). Cet indicateur aidera à identifier les calculs dans les organes du système biliaire. En outre, il est utilisé pour déterminer la concentration de cholestérol, une protéine. Sur la base de ces indicateurs, il est possible d'identifier des troubles de la fonctionnalité du foie.
  • OAM (analyse d'urine). À l'aide de cette étude, il est également possible d'évaluer l'état du corps et d'identifier diverses maladies à un stade précoce. Si les urines sont assombries, cela indique une augmentation de la concentration en bilirubine. Si un symptôme similaire se produit, vous devriez consulter un médecin. Il indique les pathologies du tractus hépatobiliaire, qui ont des conséquences dangereuses.

Un coprogramme est une étude des matières fécales humaines. En utilisant cette méthode de diagnostic, les troubles fonctionnels des organes du tube digestif peuvent être identifiés. En raison du blocage des voies biliaires, les matières fécales humaines se décolorent et deviennent grasses. Cela est dû au fait que sans la bile, les lipides alimentaires ne sont pas décomposés ni absorbés par le corps. En conséquence, les matières fécales acquièrent de la brillance. En outre, la sécrétion hépatique contient de la sterkobiline (le précurseur de la bilirubine), qui confère aux excréments une couleur caractéristique. Si la stercobiline est absente, cela indique un blocage des voies biliaires ou une maladie du foie.

En outre, les marqueurs suivants sont examinés pour la détection des HP pathologiques: phosphatase alcaline, protéine C réactive, aspartate aminotransférase (AsAT), alanine aminotransférase (AlAT). L'augmentation de la concentration de la première substance indique des maladies du foie et du foie. La quantité de protéine C-réactive augmente avec l'inflammation. Et avec l'aide des deux derniers marqueurs, vous pouvez évaluer la fonctionnalité du foie.

Intubation duodénale

Il s'agit d'une méthode de recherche informative, avec laquelle vous pouvez évaluer l'état du système biliaire. Le diagnostic est que le médecin recueille la bile et révèle le temps pendant lequel elle s'est démarquée. Dans ce cas, les médecins font attention à sa consistance, sa nuance, sa quantité, indiquent s'il contient des impuretés et des inclusions. Si des flocons blancs sont présents, ils sont envoyés pour analyse microbiologique. Il est nécessaire d'identifier les composants bactériens qui ont provoqué la maladie. En outre, cette analyse permettra de déterminer dans quelle mesure les bactéries sont sensibles aux antibiotiques.

Grâce à l'intubation duodénale, les signes indirects de cholécystite peuvent être identifiés. La pathologie est indiquée par une bile vaseuse avec des flocons. De plus, la sécrétion de ph diminue et le sable y est présent.

L'intubation duodénale révélera l'évacuation et les troubles moteurs des organes du système biliaire.

Échographie du système biliaire

À l’échographie, la vésicule biliaire est étudiée et les critères suivants sont importants: la taille de l’organe, sa localisation. De plus, l'épaisseur de la paroi et la déformation peuvent être identifiées. Cette étude informative révèle les fuites du tissu vésical dans la bile, l'excès de foie, la congestion des sécrétions hépatiques, les plaques de cholestérol sur les parois de l'organe, le tartre et les tumeurs. Ainsi, avec l'aide de l'échographie a examiné le foie, la vésicule biliaire et des voies biliaires.

De plus, n'oubliez pas le gaz qui remplit la cavité ZH. Une échographie avec un petit-déjeuner cholérétique permettra d’identifier un type particulier, associé à une violation de la réduction de la MG et de ses canaux.

Examiner la bile peut être en utilisant la tomographie calculée. Mais selon les médecins, cette méthode de diagnostic ne présente pas d'avantages particuliers par rapport à l'échographie.

Scintigraphie de la vésicule biliaire

L'examen, à l'aide duquel on étudie l'anatomie et la physiologie du tractus biliaire, la motilité de la vésicule biliaire, le degré de perméabilité des canaux biliaires, s'appelle la scintographie. Selon le procédé, un isotope radioactif est injecté dans le corps du patient par voie intraveineuse. Le médicament est métabolisé par les cellules du foie et sécrété dans le système biliaire. La numérisation est effectuée à intervalles de 10-15 minutes pendant 1 à 2 heures.

Avec l'aide de la scintographie dynamique, surveillez le mouvement de la bile du ZHP. À la différence des ultrasons, la scintographie ne permet pas la détection de calculs dans les voies biliaires. Et chez les patients qui avaient pris des boissons alcoolisées avant l'étude, un résultat faussement positif peut survenir.

En règle générale, lors de la scintographie, évaluez l'état de la galle et du foie.

Recherche complémentaire

L'examen de la vésicule biliaire et des voies biliaires peut être effectué à l'aide de l'imagerie par résonance magnétique. L'examen radiographique est une méthode de diagnostic moins efficace que l'IRM. Les rayons X seront plus instructifs avec l’utilisation d’une solution de contraste pénétrant dans le système biliaire, se mélangeant à la bile et retardant la radiographie. Une vue d'ensemble de la cavité abdominale est réalisée en cas de suspicion de perforation du LR. De cette manière, la cholécystite (calculs biliaires) et la calcification (accumulation de calcium sur les parois de l'organe) peuvent être exclues.

L'imagerie par résonance magnétique aidera à évaluer le travail de ZH, à identifier les modifications anatomiques du corps (tumeurs, déformations, troubles fonctionnels). Avec l'aide de l'IRM, détecter les concrétions. La MR-cholangiographie vous permettra d’obtenir une image en deux ou trois dimensions du disque et de ses trajectoires.

En outre, la CPRE (cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique) est utilisée pour diagnostiquer une maladie biliaire. Il peut être utilisé pour identifier une obstruction des canaux biliaires et pancréatiques. Les études radio-isotopiques suivantes sont utilisées pour évaluer l'état des voies biliaires:

  • La cholescintographie est un examen aux rayons X du GF utilisant une solution de contraste. Il est utilisé pour détecter une inflammation aiguë des calculs biliaires ou de la vésicule biliaire «déconnectée» (affection dans laquelle la bile n'entre pas dans la vésicule biliaire et n'est pas excrétée de celle-ci). Cette image est observée après le retrait de la galle.
  • La cholestographie à radionucléides vous permet d’identifier les violations de la motilité du ZH et de ses canaux.
  • La cholangiohélécystographie intraveineuse est utilisée pour identifier le galles "handicapé". En outre, avec l'aide de la recherche, identifiez des calculs dans la vessie ou ses voies biliaires.
  • La cholécystographie orale est une étude de diagnostic par rayons X utilisant une solution de contraste, qui peut être utilisée pour obtenir un instantané de la plaie. Il est prescrit en cas de suspicion de dyskinésie, d'inflammation du cou de la vésicule biliaire.

Les deux dernières méthodes sont rarement utilisées dans la médecine moderne.

De plus, il est important d'établir un diagnostic différentiel.

Maladie de la vésicule biliaire

Les médecins identifient les maladies typiques identifiées lors de l’étude du système biliaire:

  • Cholécystite. À la suite de la pénétration de microorganismes pathogènes dans le tractus gastro-intestinal, un processus inflammatoire se développe. En conséquence, les parois de l'orgue s'épaississent. Cette maladie se manifeste par une douleur à droite sous les côtes, de la fièvre, une constipation.
  • Maladie biliaire (ICD). Parfois, lors du diagnostic, du sable, de la bile épaisse ou des calculs sont détectés dans les matières fécales. Cela est dû à une violation de l'écoulement de la sécrétion hépatique à la suite d'un blocage des voies biliaires ou d'une violation de la contraction des organes du système biliaire. Cela provoque la stagnation de la bile et la formation de calculs. Les formations bloquent la lumière du canal excréteur ZH et provoquent la jaunisse.

JCB manifeste une douleur jaunâtre, coupante ou lancinante dans la vésicule biliaire, qui irradie vers le membre supérieur ou l'omoplate. Parfois, la douleur se propage à la poitrine entière, puis le patient croit à tort qu’il a mal au cœur.

  • Dyskinésie. Avec cette maladie, la capacité contractile de l'organe, ses conduits sont perturbés, des problèmes avec le travail du sphincter d'Oddi se manifestent. En conséquence, des troubles de la sortie de la bile se produisent. Un dysfonctionnement végétatif, des maladies des glandes ou des glandes endocrines peuvent provoquer une pathologie.
  • Obstruction des voies biliaires. La sécrétion hépatique ne peut pas pénétrer dans la vésicule biliaire et le duodénum en présence de calculs. Les symptômes caractéristiques de la maladie sont les suivants: douleur dans la partie droite de l'abdomen, jaunissement de la peau et des sclérotiques, décoloration des matières fécales, assombrissement de l'urine.
  • Les polypes dans le wp. Les excroissances pathologiques du tissu épithélial perturbent le mouvement de la bile, ce qui entrave sa sécrétion dans le duodénum. Cette maladie peut être confondue avec la maladie des calculs biliaires.

Ce sont les maladies les plus courantes qui sont diagnostiquées lors de l'étude de GI.

Bilan des voies biliaires

Si nécessaire, le médecin prescrit une étude ciblée des voies biliaires. Pour ce faire, utilisez une échographie ou une IRM-cholangiographie. Le plus souvent, l'état du patient s'aggrave à la suite d'une maladie des calculs biliaires. Un peu moins souvent, les violations de la fonctionnalité des canaux biliaires sont provoquées par des parasites bloqués dans les canaux, des rétrécissements (spasmes de la paroi du canal) ou des néoplasmes.

Détection de maladies parasitaires

Les maladies les plus courantes du système biliaire sont la giardiase, infection par les douves. Pour clarifier le diagnostic, effectuez une étude par ultrasons permettant d'identifier les parasites. En outre, il est important de faire un test sanguin pour détecter la présence d’anticorps dirigés contre Giardia, opistorchus et d’autres douves. Analyse des matières fécales pour la détection des œufs de Giardia et de parasites.

Si nécessaire, étudiez la bile pour détecter la présence de parasites. Pendant l’étude, utilisez une sonde duodénale ou un endoscope.

Sur la base de ce qui précède, le diagnostic de RR est une condition préalable à l’identification de l’état actuel du corps. Ce n’est qu’après des recherches approfondies que le médecin sera en mesure de déterminer la tactique de traitement et les mesures préventives nécessaires.

Comment vérifier le foie et le pancréas: quels tests devez-vous passer?

Les fonctions du foie dans le corps sont tellement diverses que seule une liste d’entre elles occupera la page. Premièrement, le foie accumule, purifie, enrichit le sang, synthétise nombre de ses composants, y compris les protéines plasmatiques. Deuxièmement, le foie produit de l'urée et de la bile. Troisièmement, cet organisme transforme les acides aminés inutiles en acides essentiels. Quatrièmement, le foie produit du glycogène, des acides gras. Cinquièmement, elle accomplit beaucoup d'autres tâches: neutraliser les toxines, par exemple.

Lorsque vous avez besoin de voir un médecin pour vérifier votre foie

Le foie est un organe sans nerfs. En raison de cette propriété, une personne reste calme même si son foie commence à tomber malade. Au début, les symptômes indirects du foie montrent des anomalies:

  • la chaise devient pâle,
  • paumes cramoisies
  • le ventre se gonfle
  • une patine jaunâtre apparaît sur le visage, la sclérotique oculaire,
  • la couleur de l'urine approche de l'orange,
  • le prurit apparaît.

Cette liste complète la sensation de lourdeur du côté droit, tous les produits commencent à avoir un goût amer, des papules purulentes apparaissent sur la peau.

Les symptômes sont invisibles et s'accompagnent d'irritabilité, de faiblesse, de somnolence. Nombreux sont ceux qui essaient de compenser la dégradation des suppléments vitaminiques, à fort potentiel nutritionnel. Dans le régime alimentaire comprennent les oignons et l'ail, les légumes racines frais (radis, daikon), le menu est souvent saturé de beurre. Si le foie est en mauvaise santé, il est préférable d’exclure complètement des produits similaires ainsi que des épices.

Les médecins croient que: si les restrictions alimentaires entraînent une amélioration des symptômes, il est nécessaire de vérifier le fonctionnement du foie.

Résultats des tests hépatiques

Le médecin peut tirer une conclusion sur la capacité du foie à remplir chacune de ses fonctions sur la base de plusieurs études. Une question logique se pose: quels tests doivent être effectués pour vérifier le foie? Réponse logique: la liste des analyses pour le patient ne contient qu'une position: le sang d'une veine.

Sur la base des tests de laboratoire, des enzymes hépatiques qu'il contient - des diagnostics de dépistage - les médecins sont en mesure de tirer des conclusions préliminaires sur l'état actuel de l'organe.

En analysant la concentration dans le sang de certaines substances, des experts détermineront la possibilité et le degré de troubles fonctionnels de l'organe.

Le rapport entre le nombre d'alanine aminotransférase (ALT) et d'aspartate aminotransférase (AST) est étudié en premier. Dans un foie en bonne santé, ces enzymes sont situées dans les cellules les plus courantes, les hépatocytes. Chacune de ces unités cellulaires synthétise, s’absorbe à partir du système circulatoire et lui renvoie de nombreuses substances.

Si les hépatocytes commencent à se décomposer, les deux enzymes se retrouvent dans le sang. Des taux élevés d'ALAT et d'UA indiquent souvent une hépatite graisseuse, un cancer ou une jaunisse (hépatite). Une teneur accrue en enzymes est observée dans les maladies cardiaques aiguës. Cependant, dans ce cas, le rapport mutuel des sécrétions sanguines peut clarifier la situation. Si la teneur en AST est inférieure à la concentration d'ALAT, le foie n'est pas en ordre. Dans le cas où le sang contient 1,7 fois plus d'AST que d'ALAT, le patient devrait consulter un cardiologue.

Un autre marqueur est le RTM gamma. La quantité d'enzyme augmente avec l'inflammation toxique du foie: elle signale la stagnation de la bile dans les cellules de l'organe.

L'augmentation de la concentration en phosphatase alcaline (phosphatase alcaline) indique deux déviations possibles: l'hépatite, qui résulte de l'exposition à l'alcool ou du développement de maladies malignes.

HE (cholinestérase) - une enzyme dont le contenu diminue lors de modifications pathologiques de l'organe filtrant.

La teneur en bilirubine de la substance d’essai est également un signe de l’état du foie. Un excès de la norme indique une maladie aiguë; une faible concentration est un signe de pathologies chroniques.

Si les tests de laboratoire suscitent des inquiétudes, le médecin vous en prescrit d'autres: biochimiques, biopsiques. Peut-être, pour clarifier l’image de l’état du foie, il faudra un examen sur un appareil à ultrasons de haute technologie, l’IRM.

En plus d'étudier le travail du foie pour détecter la présence de troubles fonctionnels, des tests sont en cours pour détecter la présence de microbes parasitaires. Dans le même temps, les signes externes de la présence d’une flore pathogène dans le corps peuvent être:

  • manifestations séborrhéiques (acné, irritation de la peau, démangeaisons);
  • dépigmentation ou pigmentation accrue de certaines zones de la peau;
  • flasque de la peau, des rides;
  • violation de l'intégrité de la plaque à clous;
  • fissuration des surfaces cutanées.

Dans ce cas, le patient est échantillonné du suc gastrique, de la bile. Le secret qui en résulte est étudié en laboratoire. Récemment, ils utilisent la méthodologie de l'ELISA - diagnostic immunologique de la composition du sang. En secret, ils étudient le nombre et l'état des anticorps que l'organisme produit en réponse à la défaite de ses parasites ou aux antigènes de microbes étrangers.

Le pancréas produit un certain nombre d'enzymes qui favorisent le bon métabolisme au niveau cellulaire et soutiennent le fonctionnement de nombreux systèmes, en particulier la production d'insuline pour saturer les cellules en glucose.

Quand consulter un médecin pour vérifier le pancréas

Les troubles du pancréas sont aigus ou chroniques. La pathogenèse conduit à des changements irréversibles dans le corps. Leurs conséquences sont des violations de l'assimilation des protéines et des acides gras par le corps, entraînant des intoxications et des allergies. Dans des cas aigus spéciaux, le secret de la glande provoque la destruction de l'organe lui-même.

Les symptômes de la maladie sont prononcés:

  • douleur intense;
  • gonflement;
  • peau jaune vif;
  • palpitations cardiaques;
  • des nausées;
  • vomissements.

Des analyses des sécrétions pancréatiques sont effectuées afin de détecter une pancréatite. Dans le même temps, étudier la composition globale du sang, effectuer une analyse biochimique. Des informations supplémentaires donnent une analyse d'urine. Si nécessaire, effectuez une IRM, une échographie. Le patient pour la recherche est transféré en mode stationnaire.

Comment vérifier le foie? Quels tests pour ce besoin de passer?

Les tests hépatiques devraient, pour chaque personne moderne, devenir une mesure préventive connue, car Les médecins disent qu'absolument, tout le monde est à risque de contracter la maladie de cet organe vital du patient. Les médecins attribuent cette menace à une mauvaise écologie, à la consommation d'alcool, en particulier de mauvaise qualité, à une grande quantité d'aliments gras et à une alimentation irrégulière et malsaine. Le mode de vie passif, le travail sédentaire et le manque d'exercice augmentent également le risque de maladie.

Un autre sujet concerne les personnes qui affirment que ce sont les tests hépatiques qui ont un effet néfaste, notamment en ce qui concerne les ultrasons. La méconnaissance des méthodes de recherche n'a épargné personne de maladies graves. Par conséquent, avoir peur des capteurs à ultrasons est non seulement stupide, mais aussi, dans une certaine mesure, menaçant le pronostic vital. Après tout, c’est à l’aide de tests rapides que l’on peut non seulement guérir, mais aussi prévenir de nombreuses maladies dangereuses.

Nous tenterons ensuite de déterminer quels tests vous devez passer pour évaluer l’état du foie, ainsi que la procédure de contrôle du foie sans quitter votre domicile.

Quand les tests sont-ils le plus souvent prescrits pour tester le foie?

Malheureusement, souvent, les tests de contrôle du foie ne sont pas prescrits à des fins prophylactiques, mais en cas de suspicion de maladie, lorsque les symptômes caractéristiques d’une maladie apparaissent ou gênent une vie normale:

  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • la lourdeur dans ce domaine;
  • une augmentation du volume de l'abdomen, en particulier non symétrique, avec un côté droit plus grand, un motif veineux prononcé est visible sur celui-ci;
  • peau jaune et yeux blancs;
  • patine tachetée jaune sur la langue;
  • peau sèche, squameuse et irritante;
  • amertume dans la bouche et nausée constante.

Encore une fois, je tiens à souligner que pour vérifier le foie, la vésicule biliaire ou le pancréas, il n’est pas nécessaire de se plaindre de leur travail, cela doit être fait à titre préventif, à tout moment et de son plein gré. Après tout, de nombreuses maladies du foie persistent pendant longtemps sans symptômes et, sans diagnostic, vous pouvez ignorer les étapes de la maladie qui peuvent être traitées.

Quels tests doivent être pris et quelles sont les normes pour leurs résultats?

Si vous souhaitez poser un diagnostic, vous devez consulter votre médecin de famille ou votre thérapeute. C'est lui qui dispose d'informations détaillées sur les tests permettant de contrôler le foie. L’examen commencera par des analyses de sang visant à identifier les marqueurs spéciaux. Plus tard, si nécessaire, vous pourrez subir une échographie et une biopsie du foie.

Lorsqu’un test sanguin biochimique est établi pour déterminer l’état du foie, le médecin attire l’attention sur les indicateurs:

  • la valeur totale de la protéine ne dépasse normalement pas 85 g / l, mais ne tombe pas non plus en dessous de 68 g / l;
  • ALT (alanine aminotransférase), qui se situe normalement entre 10 et 40 U / l;
  • AST (aspartate aminotransférase), qui dans l'état normal du foie correspond à 10-30 U / l;
  • Phosphatase alcaline (phosphatase alcaline), à ​​l'état normal du corps, ne dépassant pas 270 U / l;
  • albumine, qui devrait tenir dans le cadre de 35 à 50 g / l;
  • la bilirubine, qui est distribuée à son tour à:
    • total, dont le taux va de 8 et demi à 20 et demi μmol / l;
    • libre, qui ne devrait pas dépasser 17,1 µmol / l, mais ne devrait pas être inférieur à 1,7;
    • et lié, dont la valeur inférieure normale est 0,86 et la valeur maximale - 5,1 µmol / l;
  • alma-amylase, à une vitesse de 25 à 125 U / l;
  • et faites également attention au niveau de gamma-glutamyltransférase ou GTT, dont la norme est de 2 à 55 U / l de sang;
  • alpha2-gamma globulines;
  • le fibrinogène;
  • Protéines C-réactives;
  • concentration en acides sialiques et séromucoïdes;
  • ainsi que le temps de prothrombine.

Il existe un test sanguin complet, qui inclut certains des indicateurs susmentionnés de la santé du foie, il s’appelle des tests hépatiques.

Quels sont les tests hépatiques?

Les tests de la fonction hépatique sont un type de test sanguin effectué pour déterminer l'état du foie. Les tests de la fonction hépatique comprennent:

  • ALT et AST;
  • Gamma-glutamyl transférase (GTT);
  • évaluation de la concentration en bilirubine;
  • protéines totales et albumine;
  • SCHF.

En outre, l'étude d'échantillons de foie peut compléter le test au thymol.

Comment se préparer à l'analyse?

Tests hépatiques - l'un des tests qui nécessitent une préparation préalable. Pour que le résultat reflète pleinement l'état du foie:

  • faire une prise de sang sur un estomac vide;
  • 2 jours avant l'analyse prévue, ne mangez pas d'aliments gras, d'aliments préparés, de restauration rapide;
  • ne pas succomber au stress et au moment d'abandonner l'activité physique;
  • pendant deux jours, ne buvez pas d'alcool;
  • le soir précédant l'analyse, ne buvez pas de thé ni de café forts, faites un dîner de repas légers;
  • Ne fumez pas et ne buvez pas de drogues avant l'analyse si elles ne sont pas vitales.

Le refus de médicaments est nécessaire en raison de la probabilité élevée d'obtenir un résultat d'analyse erroné. En particulier, il est recommandé de refuser:

  • les antibiotiques, qui sont déjà capables d'affecter le travail du foie;
  • des agents hormonaux;
  • les antidépresseurs;
  • médicaments qui stimulent le pancréas;
  • les barbituriques;
  • L'aspirine;
  • Le paracétamol;
  • et phénytoïne.

Est-il possible de comprendre en quoi la maladie est préoccupée par les résultats des tests hépatiques?

Seul un médecin professionnel est en mesure de déchiffrer complètement l'analyse biochimique et de poser un diagnostic sur la base des résultats obtenus. Mais il est tout à fait possible, selon certains résultats, de suspecter une cirrhose du foie ou une hépatite.

teneur élevée en phosphatase alcaline;

valeur supérieure à la normale GTT;

forte concentration de bilirubine;

phosphate alcalin de haute qualité.

Échantillons pour l'hépatite virale B et C

Les tests de dépistage de l'hépatite virale constituent un élément particulier du diagnostic sanguin en termes de santé du foie.

Échantillons d'hépatite C

La présence d'IgG anti-VHC et d'IgG de base anti-VHC est d'abord déterminée.

L'IgM anti-VHC est un test qui fournit des informations sur la présence d'anticorps anti-hépatite C déjà 6 semaines après l'infection. Le test est unique en ce sens qu'il vous permet de déterminer si la maladie ne s'est pas encore manifestée. Un résultat positif d'IgM anti-VHC indique que le virus de l'hépatite C est actuellement présent dans le sang.

L'anti-VHC est une analyse qui vous permet également de déterminer la présence du virus de l'hépatite C dans le sang à l'heure actuelle. Le résultat de l'analyse présente également deux variantes: "détecté" et "non détecté".

Échantillons d'hépatite B

Tout d'abord, lors du diagnostic de l'hépatite B, un test sanguin pour l'HBsAg est prescrit - Hepatits B Surface Antigen est une étude visant à déterminer la présence du virus de l'hépatite B dans le corps ou sa forme chronique.

Les marqueurs suivants sont également utilisés dans le diagnostic de l'hépatite B:

  • HBsAb - analyse visant à déterminer si l'hépatite B a déjà été transférée ou si un vaccin a été produit;
  • HBcAb IgM - analyse des anticorps anti-virus de l'hépatite B apparaissant 60 jours après le début de l'infection présumée; un résultat positif indique un stade aigu de la maladie;
  • VHB-ADN - ADN du virus;
  • HBcAb - analyse, nommée lorsque l'on doute de la véracité du résultat de HBsAg;
  • anti-HBe - analyse effectuée sur des patients atteints d'hépatite B avec l'antigène «e» indiquant un rétablissement progressif.

Tests rapides d'hépatite

Le temps ne s'arrête pas et, en plus des tests de laboratoire, il est devenu possible d'établir la présence du virus de l'hépatite sans quitter la maison. Cela peut être fait à l'aide de tests rapides pour l'hépatite C et l'hépatite B.

Test rapide de l'hépatite C

Pour commencer, il est nécessaire d’acheter un test rapide de dépistage de l’hépatite C. Il ne doit être effectué que dans une pharmacie. La trousse de test doit comporter:

  • des instructions sur la manière de réaliser correctement des diagnostics à domicile;
  • scarificateur pour la ponction du doigt;
  • pipette en plastique;
  • indicateur qui montrera le résultat;
  • tissu antiseptique;
  • et réactif pour analyse.

Afin de ne pas échouer, il est important de respecter strictement l'algorithme suivant:

  1. Après avoir retiré le test de son emballage, maintenez-le à température ambiante pendant 20 minutes;
  2. Essuyer un doigt avec une serviette antiseptique. Il est jetable, il n’est pas permis de réutiliser la serviette;
  3. Ouvrez l'emballage du scarificateur et percez le doigt avec une aiguille;
  4. Pipette gouttes de sang;
  5. Faites sortir le sang recueilli de la pipette dans le trou rond de l'indicateur, 2 gouttes suffisent;
  6. Ajoutez 2 gouttes de réactif à cet endroit.
  7. Et laissez le test seul pendant 10 minutes, après quoi vous pourrez évaluer le résultat. Mais il convient de rappeler qu'après 20 minutes à partir du moment de la collecte de sang, le résultat estimé peut être considéré comme invalide.

Deux bandes sur l'écran de l'indicateur constituent un résultat positif, indiquant la présence du virus de l'hépatite C dans le sang. Une bandelette qui apparaît près de la lettre "C" est un résultat négatif, ce qui signifie qu'une personne n'est pas atteinte d'hépatite C. Une bandelette qui apparaît près de la lettre "T" indique un test incorrect ou un stockage incorrect, le résultat d'un tel test est invalide.

Test rapide de l'hépatite B

Un test rapide de dépistage de l'hépatite B est également acheté à la pharmacie. Il s’agit de la précédente étude à domicile:

  1. Essuyez votre doigt avec un chiffon antiseptique.
  2. Percer un doigt;
  3. Prélevez du sang dans une pipette si elle est attachée à une pâte ou pressez un doigt avec une perforation pour que le sang commence à couler, tout en le maintenant au-dessus de la pâte sans toucher la bande avec votre doigt (3 gouttes suffisent);
  4. Après une minute, appliquez le réactif sur la bandelette;
  5. Après 10-15 minutes, il est à la mode d'évaluer le résultat.

Deux bandelettes sont un résultat positif confirmant la présence du virus de l'hépatite B dans le sang. Une piste apparue dans la zone de contrôle indique un résultat négatif. L'absence de bandelettes au bout de 15 minutes ou d'une bandelette sur la zone de test, respectivement, indique que le test est invalide.

Échographie du foie

L’échographie du foie est l’analyse la plus fréquente d’un organe. Sur l’écran de contrôle, le diagnosticien peut voir presque tous les changements survenant dans le parenchyme, les parasites enracinés et évaluer la gravité de la lésion ou du dysfonctionnement du foie. À l'aide d'une échographie prophylactique, un médecin peut détecter rapidement les abcès, les tumeurs et autres maladies graves du foie se développant de manière asymptomatique, ainsi que prescrire leur traitement efficace.

L'étude ne nécessite pas de préparation spéciale, sauf qu'il est possible d'abandonner un jour les produits provoquant des phénomènes de météorisme un jour avant l'examen par ultrasons. En même temps que le foie, la vésicule biliaire ou le pancréas peuvent être examinés.

Mais, étant donné le caractère informatisé de l'échographie, il est en tout cas impossible de refuser des analyses de sang, car toutes les études sont des pièces d'un puzzle, uniquement en repliant une image complète de la santé du foie.

Quels tests passer pour vérifier le foie et la vésicule biliaire

Quels tests sont nécessaires pour vérifier le foie?

Quels tests doivent passer pour vérifier le foie? C'est l'une des questions les plus courantes chez les personnes qui ont commencé à remarquer les troubles fonctionnels du foie. Pour évaluer l’état du foie, il est nécessaire de se soumettre à une série d’études permettant de déterminer la présence ou l’absence de pathologies. Selon les experts, la plupart des maladies chroniques du foie sont dues au manque de dépistage régulier. Il est le plus susceptible aux lésions et jusqu'à l'apparition de troubles graves, il ne présente presque aucun symptôme de dysfonctionnement. Même chez une personne en bonne santé, des troubles et des désordres peuvent survenir, car cet organe est responsable de nombreuses fonctions différentes et la moindre anomalie peut provoquer une insuffisance hépatique.

La médecine moderne offre de nombreuses façons de vérifier l'état et le fonctionnement du foie. Aujourd'hui, plus d'un demi-millier de maladies du foie sont connues et toutes peuvent être prévenues en examinant régulièrement la glande. Parmi les méthodes existantes pour étudier l'état du foie sont invasives et non invasives, si vous avez peur d'aller chez le médecin, le spécialiste choisira la méthode d'examen optimale pour éliminer les désagréments psychologiques. Pour ceux qui refusent absolument de consulter un médecin, il existe plusieurs façons de vérifier la glande pour des pathologies à la maison. Mais rappelez-vous qu'un diagnostic complet et un examen régulier du foie par un spécialiste qualifié vous aideront à prévenir les maladies graves et à maintenir votre santé.

Quels sont les symptômes d'une insuffisance hépatique?

Beaucoup de gens sont habitués à ignorer tous les symptômes dans l'espoir que cela disparaîtra d'eux-mêmes, mais une telle négligence de leur santé peut être sérieusement compromise. Le foie est un filtre naturel du corps, un organe responsable de nombreuses fonctions et régulant le travail de différents systèmes. Normalement, le fer nettoie et élimine les toxines, le cholestérol, la bilirubine et les graisses, mais un excès de ces substances dans le corps provoque un dysfonctionnement du nettoyage et leur accumulation dans la glande. Les troubles fonctionnels du système biliaire sont le résultat de troubles moteurs des voies biliaires et de la vésicule biliaire. Les principaux symptômes de violations du système biliaire:

  • accès de douleur à court terme dans l'hypochondre droit;
  • des nausées;
  • goût amer dans la bouche;
  • la manifestation de jaunissement sur la peau et le blanc des yeux;
  • augmentation de la température jusqu'à 37 ° C;
  • vomissements de bile;
  • inflammation du foie;
  • des vertiges;
  • chute de pression.

L'amertume dans la bouche est l'un des symptômes du foie.

Toute maladie du foie se manifeste de différentes manières. Avant de commencer l'autotraitement, vous devez donc consulter un spécialiste et passer tous les tests nécessaires à la formulation d'une analyse et d'une prescription précises du schéma thérapeutique. Identifier les troubles du foie peuvent être à la maison. Pour ce faire, dans la région de l'hypochondre droit, palpez la cavité abdominale. Normalement, le foie ne dépasse pas de la cavité abdominale et ne se fait pas sentir à la palpation. La taille de l'organe malade augmente et peut être détectée au toucher.

Quels tests pour passer sur le foie?

Pour obtenir une analyse précise, le médecin collecte plusieurs tests. Par conséquent, le test à effectuer dépend généralement de la suspicion et du diagnostic présomptif. Le plus souvent, on prescrit aux patients un test sanguin général et biochimique, ainsi que le passage d'examens instrumentaux pour étudier la structure du foie.

Une analyse sanguine ou hépatique détaillée est effectuée dans n'importe quel établissement médical en prenant du sang veineux.

Dans l'analyse du sang sont considérés les indicateurs suivants:

  • ALT (normalement - 0,5 U / l);
  • AST (normalement - 0,8 U / l);
  • phosphatase alcaline (normalement pas plus de 260 U / l);
  • gamma GLT;
  • albumine (normale - 30-55 g / l);
  • le fibrinogène;
  • protéine (normale - 66-83 g / l);
  • indice prothrombotique;
  • bilirubine totale (normale - 8 à 20 µmol / l);
  • bilirubine libre (normalement - 1,6-17 µmol / l);
  • bilirubine liée (normalement - 0,8-5 µmol / l);
  • alpha 2 et gamma globulines;
  • les séromucoïdes;
  • l'acide sialique;
  • indice de c-réactif;
  • amamylase (normale - 23-122 U / l).

Pour identifier les pathologies du foie, tout d’abord, le sang est analysé.

Après avoir reçu les résultats ci-dessus, le médecin peut parler des principales manifestations de la maladie du foie. Selon les indicateurs généraux, les résultats des tests indiquent la présence de pathologies:

  • L'AST (aspartate-amino-transferase) est une enzyme présente dans le corps humain à petites doses. Une augmentation du taux indique l'apparition de tissu conjonctif et une rupture musculaire et tissulaire. La croissance de l'AST est caractéristique des lésions mécaniques, des ecchymoses et des hémorragies.
  • L'ALT (alanine-amino-transférase) est une enzyme responsable de l'absence de processus inflammatoire dans les tissus du foie. Une augmentation de cet indicateur indique une inflammation et une infection, pouvant causer diverses formes de cirrhose et d'hépatite.
  • Gamma - GTP - une enzyme responsable de la détoxification du foie et de l'élimination des toxines des hépatocytes. Une augmentation du taux peut être déclenchée par l'abus d'alcool et de drogues.
  • Indice prothrombé Cet indicateur indique une coagulation sanguine normale. La détection de déviations dans l’indice indique une violation de la fonction hépatique, car la coagulation sanguine en dépend directement.

Ces résultats sont les principaux indicateurs permettant de déterminer l’état du foie. Ces indicateurs sont essentiels non seulement pour vérifier le foie, mais également pour identifier correctement la cause des violations. Les indicateurs secondaires sont la bilirubine, l'albumine, les protéines, les photostases alcalines et la protéine C-réactive. Ils permettent également de déterminer la présence de pathologies, mais n'indiquent pas lesquelles.

L'IRM aidera à détecter une tumeur dans le foie

  • Phosphatase alcaline. L'augmentation de cet indicateur est due à l'abus d'alcool. Le dépistage de la phosphatase alcaline est également indiqué en cas de suspicion de cancer.
  • Bilirubine. Un indice de bilirubine élevé est un signe de dysfonctionnement organique, la clairance de la bilirubine étant sa principale fonction. Un indicateur au-dessus de la norme est un signe d'obstruction de la lumière des voies biliaires.
  • Protéine Sous la protéine ajustement 5 indicateurs. Leur valeur est affichée dans la protéine totale, et un écart par rapport à la norme indique le risque de formation de calculs et d'altération de la synthèse protéique. Cette condition est caractéristique de la cholestase.
  • Protéine C-réactive. L’examen de la présence de cette substance est caractéristique des processus inflammatoires suspectés de nature infectieuse. Le plus souvent, une protéine C-réactive positive est caractéristique d'une personne souffrant de la maladie de Wilson - Knovalov et d'une cholangite.

Grâce aux tests de dépistage du foie, vous pouvez identifier les principales anomalies et prévenir les maladies graves. Il est donc important de procéder à un dépistage régulier.

Analyses complémentaires

En plus de l'analyse biochimique du sang, des examens supplémentaires peuvent être nécessaires s'il n'est pas possible d'identifier le diagnostic exact. Parmi les méthodes supplémentaires de diagnostic de l'état du foie, les plus informatives sont:

  • IRM - vous permet d'identifier les tumeurs et d'identifier les métastases. Conduit au moyen de produit de contraste introduit dans la circulation sanguine et les voies biliaires.
  • Échographie - vous permet d'étudier la structure de la glande et d'identifier la présence de phoques.
  • Biopsie - études d'enzymes tissulaires pour l'oncologie. L'échantillon est prélevé directement du foie sous anesthésie.
  • La scintigraphie est l'étude des tissus en introduisant des isotopes radioactifs qui pénètrent dans les hépatocytes et visualisent la structure de la glande.

Tout examen supplémentaire est désigné uniquement s’il existe des preuves. Dans la plupart des cas, un test sanguin biochimique est suffisant pour établir le diagnostic. Toutefois, en présence d'amertume dans la bouche, de picotements sur le côté ou de nausées, vérifiez que le foie n'est pas superflu. La détection précoce de la maladie est la clé du succès du rétablissement.

Le médicament innovant Bactefort vous évitera les parasites en 1 mois. L'efficacité du médicament est cliniquement prouvée. Si vous ressentez de la nervosité, des troubles du sommeil et de l'appétit, des maux de tête fréquents, de la constipation ou de la diarrhée, si vous tombez souvent malade ou si vous êtes très fatigué à la fin de la journée, il est probable que les parasites en soient la cause.

  • Efface les parasites pendant 1 cours à cause des tanins;
  • Soigne et protège le foie, le cœur, les poumons, l'estomac et la peau;
  • Élimine la pourriture des intestins, neutralise les œufs de parasites dus à la bile d'ours.

Promotion! Prix ​​spécial dans les deux jours: 1 massage!

Vous pouvez en apprendre plus sur le médicament sur le site officiel. Paiement à la réception.

La publicité. Une consultation auprès d'un spécialiste est requise.

Comment vérifier le foie? Quels tests pour ce besoin de passer?

Les tests hépatiques devraient, pour chaque personne moderne, devenir une mesure préventive connue, car Les médecins disent qu'absolument, tout le monde est à risque de contracter la maladie de cet organe vital du patient. Les médecins attribuent cette menace à une mauvaise écologie, à la consommation d'alcool, en particulier de mauvaise qualité, à une grande quantité d'aliments gras et à une alimentation irrégulière et malsaine. Le mode de vie passif, le travail sédentaire et le manque d'exercice augmentent également le risque de maladie.

Un autre sujet concerne les personnes qui affirment que ce sont les tests hépatiques qui ont un effet néfaste, notamment en ce qui concerne les ultrasons. La méconnaissance des méthodes de recherche n'a épargné personne de maladies graves. Par conséquent, avoir peur des capteurs à ultrasons est non seulement stupide, mais aussi, dans une certaine mesure, menaçant le pronostic vital. Après tout, c’est à l’aide de tests rapides que l’on peut non seulement guérir, mais aussi prévenir de nombreuses maladies dangereuses.

Nous tenterons ensuite de déterminer quels tests vous devez passer pour évaluer l’état du foie, ainsi que la procédure de contrôle du foie sans quitter votre domicile.

Quand les tests sont-ils le plus souvent prescrits pour tester le foie?

Malheureusement, souvent, les tests de contrôle du foie ne sont pas prescrits à des fins prophylactiques, mais en cas de suspicion de maladie, lorsque les symptômes caractéristiques d’une maladie apparaissent ou gênent une vie normale:

  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • la lourdeur dans ce domaine;
  • une augmentation du volume de l'abdomen, en particulier non symétrique, avec un côté droit plus grand, un motif veineux prononcé est visible sur celui-ci;
  • peau jaune et yeux blancs;
  • patine tachetée jaune sur la langue;
  • peau sèche, squameuse et irritante;
  • amertume dans la bouche et nausée constante.

Encore une fois, je tiens à souligner que pour vérifier le foie, la vésicule biliaire ou le pancréas, il n’est pas nécessaire de se plaindre de leur travail, cela doit être fait à titre préventif, à tout moment et de son plein gré. Après tout, de nombreuses maladies du foie persistent pendant longtemps sans symptômes et, sans diagnostic, vous pouvez ignorer les étapes de la maladie qui peuvent être traitées.

Quels tests doivent être pris et quelles sont les normes pour leurs résultats?

Si vous souhaitez poser un diagnostic, vous devez consulter votre médecin de famille ou votre thérapeute. C'est lui qui dispose d'informations détaillées sur les tests permettant de contrôler le foie. L’examen commencera par des analyses de sang visant à identifier les marqueurs spéciaux. Plus tard, si nécessaire, vous pourrez subir une échographie et une biopsie du foie.

Lorsqu’un test sanguin biochimique est établi pour déterminer l’état du foie, le médecin attire l’attention sur les indicateurs:

  • la valeur totale de la protéine ne dépasse normalement pas 85 g / l, mais ne tombe pas non plus en dessous de 68 g / l;
  • ALT (alanine aminotransférase), qui se situe normalement entre 10 et 40 U / l;
  • AST (aspartate aminotransférase), qui dans l'état normal du foie correspond à 10-30 U / l;
  • Phosphatase alcaline (phosphatase alcaline), à ​​l'état normal du corps, ne dépassant pas 270 U / l;
  • albumine, qui devrait tenir dans le cadre de 35 à 50 g / l;
  • la bilirubine, qui est distribuée à son tour à:
    • total, dont le taux va de 8 et demi à 20 et demi μmol / l;
    • libre, qui ne devrait pas dépasser 17,1 µmol / l, mais ne devrait pas être inférieur à 1,7;
    • et lié, dont la valeur inférieure normale est 0,86 et la valeur maximale - 5,1 µmol / l;
  • alma-amylase, à une vitesse de 25 à 125 U / l;
  • et faites également attention au niveau de gamma-glutamyltransférase ou GTT, dont la norme est de 2 à 55 U / l de sang;
  • alpha2-gamma globulines;
  • le fibrinogène;
  • Protéines C-réactives;
  • concentration en acides sialiques et séromucoïdes;
  • ainsi que le temps de prothrombine.

Il existe un test sanguin complet, qui inclut certains des indicateurs susmentionnés de la santé du foie, il s’appelle des tests hépatiques.

Quels sont les tests hépatiques?

Les tests de la fonction hépatique sont un type de test sanguin effectué pour déterminer l'état du foie. Les tests de la fonction hépatique comprennent:

  • ALT et AST;
  • Gamma-glutamyl transférase (GTT);
  • évaluation de la concentration en bilirubine;
  • protéines totales et albumine;
  • SCHF.

En outre, l'étude d'échantillons de foie peut compléter le test au thymol.

Comment se préparer à l'analyse?

Tests hépatiques - l'un des tests qui nécessitent une préparation préalable. Pour que le résultat reflète pleinement l'état du foie:

  • faire une prise de sang sur un estomac vide;
  • 2 jours avant l'analyse prévue, ne mangez pas d'aliments gras, d'aliments préparés, de restauration rapide;
  • ne pas succomber au stress et au moment d'abandonner l'activité physique;
  • pendant deux jours, ne buvez pas d'alcool;
  • le soir précédant l'analyse, ne buvez pas de thé ni de café forts, faites un dîner de repas légers;
  • Ne fumez pas et ne buvez pas de drogues avant l'analyse si elles ne sont pas vitales.

Le refus de médicaments est nécessaire en raison de la probabilité élevée d'obtenir un résultat d'analyse erroné. En particulier, il est recommandé de refuser:

  • les antibiotiques, qui sont déjà capables d'affecter le travail du foie;
  • des agents hormonaux;
  • les antidépresseurs;
  • médicaments qui stimulent le pancréas;
  • les barbituriques;
  • L'aspirine;
  • Le paracétamol;
  • et phénytoïne.

Est-il possible de comprendre en quoi la maladie est préoccupée par les résultats des tests hépatiques?

Seul un médecin professionnel est en mesure de déchiffrer complètement l'analyse biochimique et de poser un diagnostic sur la base des résultats obtenus. Mais il est tout à fait possible, selon certains résultats, de suspecter une cirrhose du foie ou une hépatite.

Diagnostic des maladies du foie et de la vésicule biliaire: analyses et recherches

Afin de diagnostiquer la possibilité de détecter des pathologies de nature différente dans le foie et la vésicule biliaire, des méthodes de recherche avancées sont utilisées, qui permettent d'identifier la maladie en développement rapidement. Afin de réussir à guérir les tests et les examens médicaux prescrits par le médecin qui surveille le patient, il est très important qu'ils soient effectués sans délai, dans les meilleurs délais.

Quels tests doivent être effectués pour vérifier le foie et la vésicule biliaire

Si des signes suggèrent une atteinte possible du foie ou de la vésicule biliaire, vous devez contacter votre médecin généraliste et vous soumettre à un examen approfondi.

Quels tests faut-il prendre pour vérifier si la vésicule biliaire est hépatique?

La liste des tests et études pour les maladies du foie:

  • Test sanguin général.
  • Glycémie.
  • Coagulogramme.
  • Test sanguin biochimique: bilirubine (générale, directe, indirecte); le cholestérol; les triglycérides; phosphatase alcaline; la transaminase; protéines totales et fractions de protéines; l'urée
  • Marqueurs d'hépatite virale.
  • Analyse d'urine.
  • Urine sur pigments biliaires.
  • Coprogramme.
  • Excréments pour le sang caché.
  • Fibrogastroduodénoscopie et radioscopie de l'œsophage et de l'estomac pour déterminer les varices de l'œsophage et de l'estomac.
  • Échographie de la cavité abdominale avec définition des signes d'hypertension portale.
  • Réalisation d'une enquête pour identifier l'abus d'alcool.

La liste des tests et recherches pour les maladies de la vésicule biliaire:

  • Test sanguin général.
  • Glycémie.
  • Coprogramme.
  • Fibrogastroduodenoscopy.
  • Examen échographique de la cavité abdominale, si nécessaire, effectuez un petit-déjeuner test avec observation dynamique de la contractilité de la vésicule biliaire.
  • Intubation duodénale avec microscopie et culture de la bile.

Des tests supplémentaires pour les maladies du foie et de la vésicule biliaire après une cholécystectomie (ablation chirurgicale de la vésicule biliaire) sont des études sur la bilirubine, le cholestérol, les triglycérides, la phosphatase alcaline, les transaminases, l'amylase et les pigments biliaires. Une analyse supplémentaire du foie et de la vésicule biliaire est également un test d’urine général.

Méthodes modernes de recherche sur le foie et la vésicule biliaire

Les méthodes modernes de diagnostic des maladies du foie et de la vésicule biliaire comprennent les ultrasons. Dans la très grande majorité des cas, une échographie suffit à détecter les calculs biliaires, à déterminer leur taille, leur nombre, leur emplacement et la présence ou l'absence de signes d'inflammation.

Cette méthode d'étude du foie et de la vésicule biliaire ne nécessite pas de préparation complexe, ne présente pas de contre-indication, et est absolument indolore.

La probabilité de détection de calculs biliaires atteint 96%. En outre, avec l'échographie, vous pouvez collecter des informations sur les organes voisins.

Parmi les autres méthodes de diagnostic des maladies du foie et de la vésicule biliaire, on peut citer: un examen radiographique ou radioscopique, la radiographie avec introduction d’un agent de contraste (si le patient n’est pas allergique à un agent de contraste), un tomodensitomètre de la cavité abdominale.

Il est clair qu'actuellement, la principale méthode d'examen de la vésicule biliaire est l'échographie. Mais peu importe la qualité de la méthode, le dispositif est moderne, le médecin est qualifié, le patient doit y être préparé avec le plus grand soin.

La préparation à cette méthode d’étude du foie de la vésicule biliaire est simple et ne prend que trois jours. A cette époque, vous ne pouvez pas manger de pain noir, de légumes, de fruits, de pois, autrement dit, aucun aliment provoquant une libération accrue de gaz dans les intestins.

Trois jours avant l'étude, vous devez prendre des comprimés de mezim-forte - deux comprimés trois fois par jour. Le dernier jour avant le test, prenez Espumizan trois gélules trois fois par jour.

Rappelons que cet examen n’est pratiqué que sur un estomac vide.

Biochimie

RENSEIGNEMENTS DE RÉFÉRENCE

Les tests sanguins pour examiner le foie et la vésicule biliaire sont des tests de laboratoire permettant d'évaluer leur état et leur fonctionnement. Les tests de laboratoire sur le sérum sanguin les plus informatifs et les plus fréquemment utilisés sont appelés les principaux indicateurs biochimiques. Ces indicateurs biochimiques peuvent être divisés en trois catégories:

  • études dont les résultats reflètent les dommages et la mort d'hépatocytes (cellules du foie) (taux d'ALT, d'AST);
  • la recherche, à la suite de laquelle nous obtenons des informations sur la capacité du foie à synthétiser (développer) certaines substances (niveau de protéines et de cholestérol dans le sérum sanguin, coagulogramme);
  • des études fournissant des informations sur l'état de la fonction excrétrice du foie, ainsi que sur la présence de cholestase (diminution du flux de bile dans le duodénum) provoquée par une obstruction des voies biliaires intrahépatiques et extrahépatiques (taux de bilirubine, phosphatase alcaline, GGT).

POURQUOI ET POURQUOI EST-IL NOMMÉ?

Paramètres biochimiques sanguins prescrits par un médecin après avoir examiné un patient si

  • il est nécessaire de subir une inspection de routine;
  • il y a des plaintes de goût amer dans la bouche, de douleur et de lourdeur dans l'hypochondre droit, des nausées, de la fatigue;
  • jaunissement de la peau et du blanc des yeux et présence d'œdème;
  • les proches parents ont des maladies du foie et de la vésicule biliaire;
  • Il est nécessaire de prendre en permanence des médicaments hépatotoxiques.

Indicateurs biochimiques, souvent utilisés par les gastro-entérologues pour évaluer divers paramètres de l'activité hépatique, de l'état de la vésicule biliaire et des voies biliaires:

Ces indicateurs jouent un rôle important dans le diagnostic des maladies du foie et de la vésicule biliaire, dans la détermination des causes et de la gravité du dysfonctionnement hépatique, mais il est parfois nécessaire de recourir à d'autres indicateurs pour diagnostiquer les maladies du foie, de la vésicule biliaire et des voies biliaires.

PATIENT DANS LES RÉSULTATS DE L’ENQUÊTE OBTENIRA

Déterminer les valeurs des paramètres biochimiques qui seront interprétés par le médecin traitant, en tenant compte de l'état du patient, aideront à poser un diagnostic, à déterminer le pronostic et à surveiller les modifications de la fonction hépatique lors de la répétition de l'étude.

Top