Catégorie

Articles Populaires

1 L'hépatose
Si prendre l'armée avec le syndrome de Gilbert ou non?
2 L'hépatose
Qu'est-ce que le coma hépatique dans la cirrhose du foie?
3 Lamblia
Sensation de brûlure dans le foie
Principal // Recettes

Comment identifier et traiter l'obésité hépatique


L'obésité hépatique ne survient pas toujours chez les personnes en surpoids. Les véritables causes de l'hépatose graisseuse n'ont pas encore été établies, mais de nombreux facteurs provoquants sont à l'origine de la maladie chez les personnes de poids normal ou réduit.

L'abus d'alcool est le mécanisme le plus courant pour le développement de la nosologie. Les autres facteurs étiologiques sont les désordres métaboliques, un déséquilibre en vitamines et en minéraux avec un régime alimentaire, un apport en protéines insuffisant, un excès de glucides dans les aliments.

Décrivant les symptômes de l’obésité hépatique et le traitement, qui ne sont pas spécifiques, notons la forte probabilité d’accumulation de graisse dans les hépatocytes chez les personnes présentant un taux élevé d’hormones thyroïdiennes (thyrotoxicose), un diabète sucré.

La stéatohépatite physiologique survient chez les femmes enceintes. La raison n’est pas claire, mais les scientifiques pensent que les troubles hormonaux sont le principal facteur de provocation de l’État. L'augmentation de la concentration d'hormones sexuelles améliore la synthèse lipidique intrahépatique. La conséquence de la situation est également la formation de wen sous-cutané. Les accumulations limitées de lipides sont une sorte de dépôt formé lors du remplissage d'autres zones de réserve.

Symptômes de l'obésité alcoolique du foie

La dégénérescence des cellules hépatiques sous l'influence de l'éthanol et de ses substituts découle du blocage du cycle naturel de traitement du cholestérol, des triglycérides et des phospholipides. Des études scientifiques ont prouvé l'effet inhibiteur de l'alcool sur l'utilisation des acides gras dans les hépatocytes. Les symptômes cliniques du premier degré d'hépatose (5-15% des cellules contiennent des vacuoles graisseuses) n'apparaissent pas. La condition ne permet pas un diagnostic rapide de la maladie, prescrire un traitement.

Le foie ne contient pas de récepteurs nerveux; par conséquent, aucun signe d'inflammation, une accumulation de toxines dans le parenchyme, l'apparition de sable dans les canaux intrahépatiques ne sont pas observés. La douleur dans l'hypochondre droit se produit avec une augmentation significative de la taille du corps lorsque la capsule externe, les structures environnantes, la vésicule biliaire sont irritées. Le stade initial peut être une cholélithiase, entraînant la défaite du parenchyme hépatique. La stagnation de la bile provoque la clinique, dans laquelle le patient consulte un médecin.

L'obésité hépatique est une affection irréversible, car les tissus non fonctionnels se développent à la place des tissus morts. La consommation régulière d'alcool à fortes doses est toxique, mais elle n'est pas symptomatique au début. Une personne ressent un effet néfaste après le début de l'insuffisance hépatique dans plusieurs cliniques:

  • Jaunissement de la peau;
  • Dilatation des vaisseaux sanguins;
  • Une augmentation de l'abdomen due à un liquide (ascite);
  • L'apparition de cordes linéaires rouges - "la tête d'une méduse";
  • Troubles intestinaux - vomissements, diarrhée, constipation.

Des études scientifiques ont confirmé la présence de mécanismes génétiques pour le développement de la stéatohépatose chez les personnes qui abusent de l'alcool. Il existe des hypothèses sur le déterminisme inné de la propension à l'alcoolisme et à l'hépatose graisseuse.

Facteurs provocants supplémentaires:

  • Hépatite virale concomitante;
  • Surpoids;
  • Augmentation de la teneur en fer;
  • Régime alimentaire avec restriction en vitamines, protéines et composants minéraux.

L'alcoolisme est une maladie qui doit être exclue. La dépendance entraîne des dommages irréversibles chroniques au foie, cause du décès.

Manifestations de stéatohépatite non alcoolique

La dégénérescence graisseuse du tissu hépatique conduit également à la cirrhose. Si vous arrêtez la progression rapidement, la mort est évitée. Le problème réside dans la détection tardive de la pathologie. Les premières manifestations cliniques de l'hépatose sont détectées avec la défaite de plus de 40% des hépatocytes, lorsque la capacité de régénération n'est pas suffisante pour permettre la correction automatique des défauts.

Une douleur constante sous l'arcade costale droite se produit de manière cyclique avec des périodes d'aggravation et d'affaiblissement. Le premier signe d'un problème peut être un jaunissement de la sclérotique oculaire, mais toutes les personnes ne présentent pas de symptôme. La nature de la clinique dépend des facteurs provocants de la stéatohépatite non alcoolique:

  • Les médicaments;
  • Hépatite virale;
  • Lésion auto-immune;
  • Mauvaise nourriture;
  • Prédisposition héréditaire.

La stéatohépatose est une forme distincte de la maladie. Un changement dans les niveaux hormonaux provoque un dépôt excessif de graisse. Après la naissance de l'enfant, la progression de la pathologie s'arrête, mais les zones endommagées «envahies» par des cicatrices demeurent pour toujours.

En fonction du volume des tissus non fonctionnels, le degré d'insuffisance hépatique est établi. La pratique montre la formation rare de cirrhose étendue après la grossesse. Chez la plupart des femmes, les symptômes ne sont observés ni pendant l'accouchement ni après le post-partum.

Les principales manifestations de la stéatohépatite non alcoolique:

  • Faiblesse;
  • Des nausées;
  • La fatigue;
  • Perte de poids;
  • Problèmes de mémoire (amnésie partielle), concentration.

Les symptômes décrits se retrouvent dans l’obésité bénigne du foie - pas plus de 30% des hépatocytes sont affectés.

Symptômes de la stéatohépatose non alcoolique modérée et sévère:

  • Douleur dans l'estomac à droite;
  • Augmentation de la pigmentation des aisselles;
  • Jaunisse;
  • Formations vasculaires étoilées sur l'abdomen;
  • Affaiblissement de la vision;
  • Perte de mémoire partielle;
  • Irritabilité.

Pour déterminer l'obésité hépatique peut être sur l'échographie, l'imagerie par résonance magnétique. Lors de la palpation lors d'une hospitalisation en ambulatoire, le médecin ne pourra détecter qu'une augmentation de la taille du corps qui se produit de manière modérée ou grave.

Signes de stéatohépatite par degrés d'obésité

Les premiers stades de la maladie ne présentent aucune manifestation clinique. Un petit dépôt de triglycérides n'entraîne pas de modifications en raison de la compensation des fonctions perturbées d'un parenchyme sain. Les symptômes peuvent être la cause de la stéatohépatose: thyrotoxicose, intoxication, substances hépatotoxiques, composés pharmaceutiques.

Chez les personnes asthmatiques avec examen de la palpation du foie, il n’ya pas d’augmentation, de douleur ou de tubérosité au bord de l’organe. Le syndrome d'intoxication faible au premier stade (augmentation des toxines dans le sang) s'accompagne de nausées, de faiblesse, de somnolence et d'aversion pour la nourriture.

Dans le deuxième stade de l'obésité hépatique (infiltration de 30 à 50% des hépatocytes), un gonflement abdominal, une jaunisse, des troubles intestinaux et une faiblesse générale sont des manifestations de la sous-compensation des fonctions hépatiques.

Lorsque le grade 3 développe des troubles dystrophiques graves, des troubles des processus métaboliques, accompagnés de symptômes cliniques graves et de complications associées des organes internes. Le danger est le coma, les crampes musculaires, la pathologie du système cardiovasculaire, le cerveau. Augmentation de la bilirubine, toxines conduit à une encéphalopathie, le coma.

Il n’existe aucun critère diagnostique permettant d’identifier la stéatohépatose au stade initial. Lorsque les hépatocytes dégénèrent de manière significative, les réactions enzymatiques sont perturbées, ce qui est déterminé par des tests de laboratoire (AsAt, AlAt, GGTP). Augmentation de la taille, la dystrophie du foie vérifie l'échographie. Dans les cas difficiles, une aiguille est utilisée pour prélever un morceau de tissu en vue d'un examen morphologique. La procédure est invasive, effectuée selon des indications strictes.

Hépatite grasse - comment traiter

L'obésité du foie est une maladie irréversible. Pour prévenir tout développement ultérieur, il faudra un traitement à long terme. Le critère principal de l'efficacité du traitement est l'élimination du facteur provoquant.

Régime alimentaire dans le dépôt de graisse dans les hépatocytes

Principes du régime numéro 5:

  1. La diminution du régime alimentaire des aliments gras;
  2. Exclusion de viande fumée, marinades, crèmes pâtissières;
  3. Autorisé la viande maigre, poisson;
  4. Des boulettes de viande, des galettes cuites à la vapeur sont ajoutées aux bouillons;
  5. Le menu comprend des légumes naturels contenant des vitamines;
  6. Les produits contenant des acides gras saturés sont remplacés par des huiles végétales (olives, graines de lin).

Les activités physiques sont utiles - course à pied, natation, promenades quotidiennes au grand air, permettant de se débarrasser de l'excès de masse.

Traitement de la toxicomanie

Pour se protéger contre les dommages, stimuler la récupération des hépatocytes, les hépatoprotecteurs sont prescrits - Ursosan, Essentiale - par des traitements prolongés (au moins 3 mois) avec des interruptions périodiques. Les médicaments contribuent à la restauration des membranes, mais pour la régénération complète des cellules, un apport important de vitamines et de minéraux est nécessaire. Pour couvrir l’équilibre vitamino-minéral, il suffit d’utiliser les complexes "Complivit", "Alphabet". Utile acide folique, ascorbique, tocophérol (vitamine E).

Un taux élevé de cholestérol est éliminé avec les médicaments contre le cholestérol - vazilip, atoris.

En combinaison avec des produits pharmaceutiques, des décoctions de plantes (chardon-Marie, églantine, immortelle) sont utilisées. Le dosage et la fréquence de réception choisissent le médecin traitant. Au cours du traitement est recommandé surveillance dynamique de l'état de santé, les paramètres de laboratoire. Avec la détérioration de l'hépatolyse (destruction des hépatocytes), les schémas thérapeutiques sont corrigés.

Prévention de la stéatose

L’élimination des mauvaises habitudes est une étape importante dans la lutte contre la stéatohépatite. Le tabagisme contracte les vaisseaux sanguins et augmente la perméabilité, ce qui intensifie le processus inflammatoire. La nicotine viole les mécanismes physiologiques du métabolisme des substances.

L'alcool éthylique bloque les mécanismes de dégradation de l'énergie lipidique, ce qui contribue à l'obésité du foie. L'action est prouvée par la recherche scientifique. Avec la pathologie hépatobiliaire, les promenades quotidiennes au grand air, la pratique de sports et l'exercice doivent devenir un mode de vie habituel du patient.

L'habitude devrait inclure une surveillance périodique du cholestérol, du glucose et de l'urée. Pour les maladies du système cardiovasculaire, il est nécessaire de consulter un médecin concernant le choix des exercices physiques, une combinaison de médicaments pour le cœur et le foie.

Obésité alcoolique du foie

Un gros rouleau dans l'abdomen ou des hanches arrondies est visible à l'œil nu. Mais seul un médecin peut parler de l'obésité hépatique. Lorsque la graisse a déjà absorbé 10-15% de la masse du corps examiné, ce degré d'obésité n'est plus inoffensif.

Qu'est-ce que ABP?

L'abus d'alcool est une maladie de la Russie. Nombre de nos compatriotes qui ne connaissent pas les mesures relatives à l'utilisation de boissons fortes en viennent finalement au diagnostic d '"obésité alcoolique du foie" ou, comme on l'appelle autrement, de "dégénérescence graisseuse du foie". Cette maladie est le résultat de doses excessives régulières d'alcool. Cependant, il n'est pas nécessaire d'être un ivrogne amer - il suffit de passer dans une stupeur alcoolique, par exemple, les "vacances" du nouvel an.

La génétique est l'une des causes de la maladie alcoolique du foie (ALD). Comment est-ce lié?

  • La quantité d'alcool qu'une personne est capable de boire et de ne pas mourir en même temps est inscrite dans les gènes.
  • Dépendance génétique au niveau des enzymes hépatiques qui aident à décomposer l’alcool.

Qu'est-ce qui cause la maladie du foie gras?

Le foie enflammé de patients atteints d'hépatite C ou souffrant d'hépatite C est fortement sujet à l'ALD. En outre, cette maladie peut survenir chez les personnes dont le taux de fer dans le sang est élevé, qui sont obèses ou qui souffrent de malnutrition.

Qu'est-ce que la stéatose hépatique non alcoolique (NABP)?

La maladie hépatique non alcoolique (NABP) affecte parfois ceux qui ne boivent pas une seule goutte de fièvre. Des dommages irréversibles au foie, tels que par exemple son durcissement, peuvent devenir une conséquence de l'AAMS. Dans ce cas, même les cellules saines sont en cicatrisation, ce qui peut entraîner une cirrhose ou une insuffisance hépatique, et peut-être même le plus grave des cancers du foie.

Les personnes en surpoids avec une DJA risquent de contracter de nombreuses maladies du système cardiovasculaire.

Quelles sont les causes de la stéatose hépatique non alcoolique?

Jusqu'à la fin de cette maladie n'a pas encore été étudié. Cependant, cela est scientifiquement prouvé: le plus souvent, des manifestations de NAPB s'observent chez les personnes d'âge moyen, en surpoids ou même obèses. Beaucoup d'entre eux ont le diabète, l'hypercholestérolémie. Dans certains cas, une enquête révèle une résistance à l'insuline. Le stress oxydatif est un autre facteur responsable du développement du NAPB. Il provoque des lésions des cellules du foie et leur mort (apoptose).

Outre ces facteurs de risque, il en existe d'autres:

  • consommation de drogue;
  • hépatite virale qui infecte les cellules du foie;
  • maladies du foie causées génétiquement;
  • perte de poids spectaculaire;
  • malnutrition

Grossesse vs foie gras aigu

Le foie d'une femme enceinte est plus vulnérable, il peut provoquer une accumulation de graisse. Ce phénomène n’a pas été étudié à fond, mais il est suggéré que les changements dans les niveaux hormonaux sont à blâmer. Les conséquences de la dystrophie graisseuse comprennent une insuffisance hépatique, une insuffisance rénale, une inflammation d'étiologie infectieuse ou un saignement.

Si le médecin a posé ce diagnostic, cela signifie que la femme enceinte a un besoin urgent de chirurgie et d'accouchement urgent. Au nom de sauver un bébé, le bébé est souvent né à la suite d'une césarienne. Parfois, la mère est placée dans l'unité de soins intensifs, où elle est traitée pendant plusieurs semaines.

Quels sont les signes évidents d'obésité hépatique?

L'apparition de la maladie est asymptomatique. Après plusieurs années, apparaissent des signes ressemblant à des symptômes d'empoisonnement:

  • une personne se sent constamment fatiguée;
  • le poids est perdu et l'appétit diminue;
  • faiblesse constante et nausée;
  • il lui est difficile de concentrer son attention.

Parfois, les signes deviennent plus visibles:

  • La partie supérieure droite de l'abdomen et l'hypochondre sont douloureux;
  • le foie est élargi;
  • des taches sombres apparaissent sur la peau du cou et des aisselles.

Chez une personne qui a bu tous les symptômes apparaissent plus tôt et dans une plus grande mesure.

Comment diagnostique-t-on l'obésité hépatique?

Souvent, l'examen médical est suffisant. Lorsque la palpation sent que le foie est hypertrophié, le médecin reconnaît l'aide de ce signal. Certaines enzymes qui pénètrent dans le sang en présence de cette maladie aident à identifier l'obésité du foie. Et, bien sûr, la biopsie et l'échographie donnent des résultats plus précis.

La prévention est notre tout!

Pour les buveurs assidus, le seul moyen de le prévenir est de cesser de boire de l'alcool. Ceux qui boivent un peu doivent encore renoncer à l'alcool fort pour éviter le risque de tomber malade. Il est également recommandé de prendre des hépatoprotecteurs à titre prophylactique.

Une bonne nutrition et une activité physique raisonnable - la perspective d'un foie en bonne santé. Les aliments riches en «glucides rapides» - cuisson au four, sucreries, riz - nuisent au foie. Les glucides sont transformés en graisses et se déposent dans ses cellules.

Rendez-vous régulièrement, au moins une fois par an, pour vérifier votre propre santé et ainsi éviter de nombreux problèmes.

Symptômes et traitement de l'obésité (hépatite grasse) du foie

L'hépatose chez les gens ordinaires s'appelle l'obésité du foie. C'est une maladie dans laquelle les tissus des organes se régénèrent progressivement en cellules adipeuses. Les hommes et les femmes sont également touchés par ce problème. Les raisons en sont souvent dues à de mauvaises habitudes. Le traitement de l'obésité hépatique nécessitera beaucoup d'efforts, de temps et de matériel. Il est donc nécessaire d’étudier les caractéristiques d’une telle maladie et de prendre toutes les mesures nécessaires pour en prévenir le développement.

Caractéristiques de la maladie

L'hépatose est une maladie caractérisée par une dégénérescence et une nécrose graves du tissu hépatique. En conséquence, les cellules en train de mourir sont remplacées par de la graisse. Ce phénomène se produit sur fond de dommages toxiques ou de bilirubine métabolique congénitale.

Avec l'obésité du foie, il y a un processus inflammatoire fort. Le corps est plusieurs fois plus gros. Stimuler ce processus peut entraîner un manque de protéines dans le corps, une intoxication chronique, notamment des toxines bactériennes.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, l'organe se désactive progressivement du système digestif. Le tissu adipeux remplit tout le foie. Cela devient difficile, de grandes cicatrices apparaissent dessus. En même temps, il y a des signes d'empoisonnement de tout le corps. Si le temps ne s'écoule pas, la maladie évolue en hépatite, puis en cirrhose. Dans les cas graves, la mort est possible.

Le groupe à risque comprend les personnes souffrant de dépendance à l'alcool et qui abusent d'aliments nocifs. La probabilité de contracter la maladie augmente plusieurs fois chez les patients atteints de diabète sucré ou de thyrotoxicose.

Causes du problème

Les spécialistes modernes déterminent de manière fiable les causes de l'obésité du foie. Le développement de la maladie est affecté par de nombreux facteurs:

  • Taux de cholestérol élevé.
  • La présence de diabète. L'obésité hépatique est plus fréquente chez les personnes âgées atteintes de diabète de type 2. L'hyperlipidémie, ainsi que le syndrome métabolique provoquant une prise de poids, sont à l'origine du développement de telles complications.
  • En surpoids.
  • Déficit en protéines dans le corps.
  • Nutrition rare pendant longtemps. La perte de poids rapide conduit à ce que les cellules adipeuses n'ont pas le temps de s'oxyder et se déposent dans le foie.
  • L'utilisation de médicaments hormonaux.
  • Traitement à long terme avec des agents antibactériens.
  • Perturbation du fonctionnement du système endocrinien.
  • Maladies chroniques du tractus gastro-intestinal. Le plus souvent, l'hépatose est accompagnée d'une pancréatite. Cela est dû à l'absence d'une enzyme qui contribue à la dégradation des graisses.

Le plus souvent, l'hépatose est observée chez les hommes souffrant d'alcoolisme, ainsi que chez les femmes en surpoids. Le facteur héréditaire influence également le développement de la maladie.

Caractéristiques de l'hépatose alcoolique

Le plus souvent, les patients souffrent d'obésité alcoolique du foie. Il se développe à la suite d'une consommation excessive d'alcool. Pour qu'un tel problème se pose, une personne doit consommer quotidiennement plus d'alcool que la dose maximale autorisée.

Les symptômes de l'obésité hépatique alcoolique et alcoolique sont similaires. Tout d’abord, le patient souffre de faiblesse, de somnolence, de perte de poids, de nausées. Plus tard, le corps augmente plusieurs fois. La cirrhose est le résultat le plus fréquent d'un tel problème chez les personnes souffrant de dépendance à l'alcool.

Ce problème est particulièrement dangereux pour les femmes. Chez les femmes, l'éthanol est absorbé plus rapidement dans le sang et les cellules du foie sont les plus susceptibles aux dommages toxiques. En conséquence, le développement de la maladie nécessite une plus petite quantité d'alcool. Dans certains cas, la maladie peut se former dans les plus brefs délais et d’abord asymptomatique.

Stades de développement de la maladie

Avec l'obésité hépatique, les symptômes et le traitement dépendront en grande partie de la gravité de la maladie. On distingue les degrés de développement de l'hépatose suivants:

  • Initiale. Dans le foie, de petites plaques de cellules graisseuses apparaissent. Ils sont localisés dans des parties du corps.
  • Le premier Au stade 1, de grandes accumulations de cellules adipeuses sont localisées dans l'organe.
  • La seconde Presque toutes les cellules de l'organe sont touchées.
  • Troisième. Dans le corps, on observe la formation de gros kystes remplis de graisse.

Il est extrêmement difficile de soigner l’obésité hépatique au troisième stade. Plus tôt le problème est diagnostiqué, plus il est probable qu'il reste en bonne santé.

Symptômes inquiétants

Au stade initial, l'obésité hépatique ne montre pas de symptômes. Une personne ne peut pas soupçonner le développement de la maladie. Dans le même temps, pendant lequel vous pouvez récupérer rapidement, est manquant. Plus tard, les symptômes suivants apparaissent:

  • Il y a une légère amertume dans la bouche.
  • Apparaître des troubles dyspeptiques.
  • Une personne est tourmentée par des nausées et des vomissements.
  • Langue couverte de fleurs jaunâtres.
  • Il y a une douleur dans l'hypochondre droit.
  • Le patient perd son sommeil normal, il devient en colère et irritable.
  • À un stade avancé, une insuffisance hépatique se développe, qui s'accompagne d'une jaunisse.

Les symptômes de l'obésité seront largement déterminés par le stade de la maladie. De même, on peut dire de l'apparition de la maladie dans la deuxième étape. Dans ce cas, le médecin ne pourra délivrer un diagnostic fiable qu’après un examen médical.

N'essayez pas de faire face à la maladie vous-même. Plus tôt vous demandez l'aide d'un spécialiste, plus vous éviterez le développement de complications.

Faire un diagnostic

Les signes d'obésité hépatique peuvent ne pas apparaître longtemps. La maladie est souvent détectée par hasard à la suite d'un examen médical général. Les méthodes suivantes sont utilisées pour déterminer le diagnostic exact:

  • Biopsie. Chez un adulte, les cellules du foie sont prélevées en petit nombre. Après les avoir étudiés, il est possible de déterminer avec précision l'état de l'organe. La sélection du matériel est effectuée par laparoscopie ou par ponction avec une aiguille spéciale.
  • Diagnostic échographique Au cours de l'examen, il est possible d'estimer la taille et l'état du foie.
  • Imagerie par résonance magnétique. Cette technique est considérée comme totalement sûre. Il vous permet d'étudier en détail la structure du foie et d'identifier toutes les pathologies. À l'aide d'un équipement spécialisé, il est possible d'obtenir des images dans toutes les projections. Une telle enquête n'est pas utilisée dans tous les cas en raison de son coût élevé.
  • Etude en laboratoire du sang. Il aide à déterminer le taux de cholestérol et l'ESR, ce qui peut indiquer la présence d'un processus inflammatoire.

Le choix de la méthodologie sera déterminé par le tableau clinique de la maladie et les caractéristiques du corps humain. En outre, le médecin doit analyser tous les symptômes existants, les antécédents du patient et les conditions de sa vie. Ce n’est qu’après cela que l’on tire la conclusion quant à la présence de la maladie et à sa gravité.

Les principales méthodes de thérapie

En cas d'obésité hépatique, une approche thérapeutique intégrée est nécessaire. Nous devrons revoir complètement le mode de vie, abandonner les mauvaises habitudes. Développer la bonne stratégie de lutte contre la maladie n’est possible qu’après un examen médical. Les principales techniques suivantes sont distinguées: comment traiter l'obésité du foie:

  • Ajustement de style de vie.
  • Traitement médicamenteux.
  • Régime alimentaire avec l'inclusion obligatoire d'un grand nombre d'aliments enrichis.
  • L'utilisation de techniques folkloriques.

Au contraire, il sera possible de se débarrasser de la maladie lorsque toutes les méthodes thérapeutiques seront utilisées simultanément. Le patient doit surveiller en permanence son état de santé. Même avec la moindre détérioration, vous devriez immédiatement consulter un médecin et revoir le programme de traitement.

Ajustement de style de vie

L'obésité hépatique ne peut être traitée que si les facteurs néfastes à l'origine du développement de la maladie sont éliminés. Tout d'abord, il est nécessaire de reconsidérer le mode de vie. Ce faisant, suivez ces instructions:

  • Nécessite un rejet complet de l'utilisation de boissons alcoolisées.
  • Passez le plus de temps possible à l'air frais. Des promenades régulières dans les rues du parc, des places ou dans les rues de la ville aideront à augmenter le métabolisme et à renforcer les fonctions de protection du corps.
  • Pour vous débarrasser de la maladie, vous devez maintenir une activité physique suffisante. Chaque matin, commencez avec une salle de sport, visitez la piscine et la salle de sport.
  • En cas d'excès de poids, vous devez appliquer toutes les conditions pour perdre du poids.
  • Un nettoyage périodique du foie à l'aide de jours de jeûne et de jeûne est efficace.

Le patient doit se conformer strictement à toutes les recommandations du médecin. Seul un travail quotidien régulier sur vous-même et l'abandon des mauvaises habitudes aideront à vaincre la maladie.

Utilisation de médicaments

L'utilisation de médicaments est une méthode efficace de traitement d'une maladie. L'industrie pharmaceutique moderne propose de nombreux médicaments contre l'obésité du foie, qui contribuent à restaurer le fonctionnement normal du corps, réduisent la concentration de cholestérol dans le sang et renforcent les fonctions de protection de l'organisme. Les groupes de médicaments suivants sont inclus dans la liste des remèdes efficaces:

  • Hépatoprotecteurs. Ceux-ci incluent: Essentiale Forte, Esssiver, Berlition et beaucoup d'autres. Un tel médicament permet de restaurer les cellules hépatiques endommagées, de rétablir le fonctionnement complet de l'organe et d'accroître les fonctions de protection. Séparément, vous pouvez sélectionner des médicaments à base d'ingrédients naturels à base de plantes: Gepabene, Kars, Liv-52.
  • Préparations du groupe acide sulfamique. Ces médicaments contribuent à un meilleur traitement des graisses. Cette catégorie comprend la taurine et la méthionine.
  • Comprimés, permettant de réduire la concentration de cholestérol dans le sang. Ceux-ci incluent Atoris, Crestor, Vasilip et quelques autres.
  • Vitamines. La vitamine E (tocophérol) et la vitamine A, appelée rétinol dans la communauté scientifique, jouent un rôle clé dans le traitement de l'hépatose. Recommande souvent le médicament Aevit. Son nom indique clairement que ses composants principaux sont les vitamines A et E. Mais le médecin peut recommander un complexe vitamino-minéral à part entière. L'utilisation d'acide folique est également illustrée.

Le médecin traitant choisit un programme de traitement médicamenteux basé sur un examen médical. Il choisit le dosage et la durée du cours. Indépendamment faire des ajustements est interdite.

Avant d'utiliser des médicaments, lisez attentivement les instructions. S'il y a des effets secondaires, consultez immédiatement un spécialiste.

Nourriture diététique

L'obésité du foie à la maison est traitée avec un régime spécial. Les aliments doivent rester équilibrés, mais ils éliminent complètement tous les produits nocifs. Dans la préparation du régime suivez les recommandations suivantes:

  • Le menu doit contenir une quantité suffisante d'aliments protéinés. Mangez des fruits de mer, des variétés de viande et de poisson faibles en gras, des œufs.
  • Entrez dans le régime des céréales. Le riz est particulièrement utile.
  • Buvez au moins deux litres d'eau pure par jour. Cela aidera à éliminer les substances nocives des cellules. Il est également accepté d'utiliser des compotes, des jus de fruits et des boissons aux fruits. Ils ont un effet bénéfique sur le système immunitaire du corps.
  • La nourriture devrait être principalement composée de fruits et de légumes. L'accent doit être mis sur les produits riches en pectine et en fibres alimentaires. Un excellent effet cholérétique est donné par l'utilisation de chou, citrouille et carottes.
  • Retirer de l'alimentation les aliments fumés, salés, les produits semi-finis. Tous les plats sont cuits à la vapeur, bouillis ou cuits. La friture est strictement interdite.
  • Au menu, il est fastidieux de supprimer complètement la mayonnaise, les sauces, les saucisses, les pâtisseries, les pâtes, les boissons gazeuses, les produits laitiers gras et le beurre.
  • Mangez du pain en quantités limitées. Préférez les produits à base de farine grossière. Il est préférable de les manger sous une forme légèrement fade.
  • Les produits laitiers utiles sont utiles, mais vous devez choisir ceux qui ont une teneur minimale en matières grasses.

Organisez votre nourriture de manière à ne pas causer de gêne grave. La grève de la faim est strictement interdite. Une fois par semaine, les jours de jeûne sont utiles. Ils impliquent le refus de la nourriture en faveur de l'eau pure, du kéfir faible en gras ou des pommes.

Plusieurs recettes de plats délicieux utiles pour l'hépatose

Suivre un régime ne signifie pas que vous deviez abandonner des plats délicieux et intéressants. Voici quelques-uns des plats les plus simples en calories qui vous raviront:

  • Faire bouillir une petite tranche de filet de poulet. Prenez un œuf de poule et séparez le blanc et le jaune. Combinez les protéines avec du lait et fouettez à l'aide d'un fouet. Mettez les tranches de filet tranchées dans un plat allant au four et recouvrez de blancs fouettés. Mettez au four quelques minutes. L'omelette qui en résulte sera un excellent petit-déjeuner.
  • Préparez un délicieux ragoût de lapin pour le déjeuner. Faire tremper un morceau de viande dans l'eau froide pendant cinq minutes. Puis faites-le mariner dans une cuillerée d'huile végétale avec du sel, du thym et du piment. Au bout de deux heures, couper en petits morceaux et laisser mijoter dans une casserole à fond épais pendant deux heures. En accompagnement, vous pouvez servir une petite salade de légumes à un tel plat.
  • Zaparete portion de sarrasin dans de l'eau bouillante. Laver la carcasse de poulet, la frotter avec du sel, graisser avec une petite quantité d’huile végétale. Farcir le poulet avec du sarrasin cuit à la vapeur. Cuire au four pendant environ une heure et demie.
  • En dessert, la pomme au four est parfaite. Du fruit il faut enlever le milieu et un peu de pulpe. Versez le miel d'abeille naturel dans le trou. Saupoudrer de cannelle. Mettez au four. Cuire jusqu'à ce que la pomme ramollisse.

De tels plats de la cuisine russe traditionnelle aideront à perdre ces kilos en trop et faciliteront le cours de la maladie. L'essentiel est de ne pas manger de grosses portions. Chaque plat peut être complété par un verre de thé non sucré, de compote ou de boisson aux fruits.

Méthodes traditionnelles de thérapie

Avec l'obésité, le traitement peut être effectué des remèdes populaires. Des recettes simples aideront à enrayer le développement de la maladie, à renforcer le système immunitaire et à éliminer les manifestations négatives des médicaments. Parmi les moyens les plus efficaces figurent:

  • Environ 250 grammes d’avoine entière non raffinée sont mélangés à 50 grammes de feuilles d’airelles. Ajoutez 50 grammes de feuilles de bouleau. Versez cette composition avec trois litres d'eau bouillante. Mélangez bien la composition et mettez-la au réfrigérateur pendant une journée. L'outil préparé doit être à parts égales mélangé avec le bouillon des hanches et prendre 50 ml par jour. À la même heure, chaque jour, le montant des fonds en état d'ébriété augmentait de 50 ml. Le cours de thérapie est de 10 jours.
  • Une cuillère à café de camomille crue Zarety dans une tasse d'eau bouillante. Après 10 minutes, ajoutez du miel naturel au thé préparé. Buvez cette boisson tous les jours.
  • Dans une demi-tasse de lait chaud, versez la même quantité de jus de carotte frais. Buvez cette boisson tous les matins.
  • Les excellents remèdes populaires sont les décoctions de plantes médicinales. Mélanger les feuilles broyées de Hypericum avec la même quantité de millefeuille. Deux cuillères d'une telle composition zaarite un demi-litre d'eau bouillante. Faire bouillir pendant cinq minutes. Après cela, insistez sur le remède pendant environ 20 minutes. Prenez une demi-tasse quatre fois par jour.
  • Le traitement de l'obésité hépatique est efficace avec l'utilisation du chardon-Marie. Les feuilles de cette plante dans la quantité d'un couple de cuillères à soupe de zaparyte dans un verre d'eau bouillante. Prenez un demi-verre le matin et le soir pendant un mois.

Les remèdes populaires contre l’hépatose peuvent parfois provoquer une réaction allergique. Avant de les utiliser, consultez votre médecin. Si des effets indésirables apparaissent, le traitement doit être interrompu.

Complications probables

Tout médecin qualifié vous dira quoi faire après avoir détecté une hépatose. Si tous ses conseils sont strictement suivis, alors la maladie passera sans conséquences. Parfois, en raison du mauvais moment pour commencer le traitement ou des caractéristiques individuelles de l'organisme, des complications se développent. Qu'est-ce que l'obésité hépatique dangereuse?

  • Fibrose De grandes cicatrices se forment sur le foie. Cependant, ses fonctionnalités se détériorent de manière significative.
  • Cirrhose Accompagné de la destruction de la plupart des cellules du foie. Une insuffisance hépatique se développe.
  • L'hépatite. Cette complication se développe dans 30% des cas. Il y a une forte diminution de l'immunité, une déviation du fond hormonal, des symptômes d'intoxication grave.
  • Cancer à petites cellules. Elle se développe dans de rares cas et est reconnue comme la complication la plus difficile à laquelle il est presque impossible de faire face.

Chaque patient doit être conscient de ce qui menace la violation des prescriptions du médecin. Lorsqu’un arrêt du traitement non autorisé ou une violation des doses des agents utilisés est susceptible de provoquer des complications.

Si vous ne voulez pas savoir s'il est possible de faire face à une hépatose, essayez de prévenir son apparition. Pour ce faire, il suffit de bouger plus, d'abandonner les mauvaises habitudes et une alimentation malsaine, de passer régulièrement des examens médicaux et d'éviter les situations stressantes. Ensuite, la probabilité d'obésité hépatique sera minime.

Le développement et le traitement de l'obésité alcoolique

Les maladies du foie liées à la consommation excessive de boissons alcoolisées sont considérées comme les plus connues et les plus dangereuses pour la santé. Cela est dû au fait que l'éthanol, qui fait partie des boissons défensives, est considéré comme un poison, que le foie doit neutraliser et éliminer rapidement du corps. L'obésité alcoolique du foie est particulièrement dangereuse pour un alcoolique. Elle entraîne de nombreux symptômes désagréables pour un buveur. Une telle atteinte du foie est une pathologie grave, dont le traitement est effectué sous la stricte surveillance d'un médecin. Dans ce cas, l’alcoolique devra prendre un certain ensemble de médicaments pour vaincre rapidement la maladie.

Description de la maladie

Il est probablement plus pratique pour beaucoup de déterminer la présence d'excès de graisse dans le corps plutôt que dans les organes internes. Ce n'est pas surprenant - tout le monde ne peut pas remarquer que le foie a littéralement commencé à «nager» avec les graisses, tout en aggravant son propre travail.

Cellules de l'organe affecté

Bien entendu, l’obésité alcoolique ne s’applique pas aux maladies mortelles, mais il convient néanmoins de la traiter immédiatement après la détection des premiers signes, car sinon, la maladie peut entraîner une forte aggravation de la santé.

L'obésité du foie alcoolique ou, de manière scientifique, de l'hépatose, est une pathologie à la suite de laquelle la transformation du tissu hépatique normal et sain en tissu adipeux se produit, modifiant en même temps la structure et l'état de l'organe. Cette maladie peut être attribuée à la réponse réflexive du corps à l'effet négatif d'un certain nombre de facteurs, dont le principal est considéré comme une propriété toxique causée par la consommation de produits contenant de l'alcool. Par conséquent, la consommation fréquente d'alcool entraîne un encrassement rapide du foie par la graisse, dont le traitement sera difficile et long. Important: en plus du foie, en cas de consommation d’alcool, les graisses et d’autres organes sont affectés, par exemple le pancréas.

La pathogenèse dans l'organe se développe en raison de la teneur élevée en triglycérides dans les cellules hépatocytes, ce qui oblige les cellules normales et saines à être remplacées par des cellules adipeuses.

Si une personne boit constamment de l'alcool, des dommages au foie et de l'obésité se développeront après 5 à 8 mois (cela dépend principalement de l'état général du corps). Une hépatite alcoolique se développe rapidement avec la consommation journalière d'alcool, lorsque la concentration d'éthanol dans le flux sanguin est suffisamment élevée. Et si elle sera toujours présente chez l'ivrogne, cela provoquera la première défaite de l'organe.

L’absence prolongée de traitement de l’obésité alcoolique a des conséquences irréversibles pour une personne. Par exemple, il peut s'agir d'une fibrose ou d'une cirrhose du foie. Il est conseillé aux médecins de commencer le traitement de l'obésité par une accumulation de graisse corporelle représentant 9 à 12% de sa masse totale. Sinon, la maladie entraîne des conséquences désagréables pour la santé.

Comment se développe l'hépatose?

Aujourd'hui, les médecins distinguent 2 types de développement de l'hépatose alcoolique, à savoir l'alcool et l'obésité non alcoolique. La forme alcoolique affecte le corps humain à la suite de l'ingestion fréquente de produits contenant de l'alcool. Avec une telle lésion, les cellules du foie deviennent envahies par la graisse, ce qui augmente l'organe 1 à 2 fois.

Il est également connu que l'obésité, qui se développe en violation du fond hormonal ou du métabolisme - il est particulièrement fréquent chez les femmes enceintes.

Selon les médecins, la physiopathologie du premier type d'obésité est la plus dangereuse pour la santé humaine. Il est donc intéressant de traiter l'hépatose alcoolique immédiatement après le dépistage.

Stades de développement de l'obésité alcoolique

Les hépatoses se développent en 4 étapes, chacune représentant un grave danger pour la santé humaine. Le traitement de la stéatose hépatique est effectué sur la base de son stade; lors du diagnostic, il est nécessairement détecté:

  • le stade précoce, également appelé zéro, est caractérisé par l'apparition de la dégénérescence des cellules saines en cellules adipeuses, ce qui provoque le développement de la maladie;
  • premièrement, les manifestations de cellules graisseuses observables sur certaines parties de l'organe affecté commencent déjà à se faire sentir;
  • Deuxièmement, l'obésité affecte une grande partie du foie, mais les formations sont toujours aussi petites ou à peine perceptibles.
  • Troisièmement, la lésion affecte tout le foie et se caractérise par de grandes accumulations de graisse ainsi que par le développement de kystes.

Chaque étape apporte certains inconvénients à la personne, elle doit donc être traitée peu de temps après la découverte des principaux signes de la maladie.

Description du tableau clinique

Le tableau clinique de l’obésité provoquée par l’alcool est à peu près le même pour tous les ivrognes: au début, les symptômes de la maladie ne se manifestent pas, ce qui rend le diagnostic difficile. À zéro et à la première étape, le développement de la pathologie peut être déterminé en passant des tests, qui montreront les mesures de AlAT et AsAT. Il est encore difficile d'identifier le développement de l'hépatose à ce stade, cependant, une échographie peut mieux caractériser l'évolution de la maladie, ainsi que décrire les dommages alcooliques au foie.

Dans la première étape, le tableau clinique se manifeste comme suit:

  • faiblesse générale dans le corps;
  • perturbation de l'appétit;
  • des nausées;
  • somnolence sévère;
  • manque de coordination;
  • aggravation de la parole.

Au cours de la deuxième étape, un alcoolique peut remarquer des signes tels que:

  • lourdeur se développant dans l'hypochondre;
  • assombrissement de la peau (cela se remarque surtout au cou et aux aisselles);
  • développement de la jaunisse;
  • les poches;
  • inconfort sur le côté droit de l'abdomen;
  • une indigestion;
  • léger élargissement du foie.

Il est important de noter que ces symptômes commencent à se manifester plus clairement. L'échographie montre au médecin le développement de la consolidation des tissus et de l'apport sanguin dans l'organe. Ces signes indiquent qu’un effet toxique des éléments sur l’organe s’est produit, ce qui nécessite un traitement obligatoire avec des médicaments.

Les troisième et quatrième stades de l'obésité entraînent des violations graves et graves, notamment:

  • des changements dans les organes internes ou une violation de leur fonctionnement;
  • perte de conscience;
  • insuffisance hépatique;
  • épuisement du corps;
  • convulsions.

S'il n'est pas traité, un alcoolique peut tomber dans le coma. De plus, avec le développement de cette forme, le cœur et le système immunitaire souffrent énormément, ce qui aggrave également le travail de l'organisme.

Il est à noter qu'il est possible de détecter le développement d'une hépatite à l'aide de la palpation uniquement dans le traitement du stade 1-2, car à partir de ce moment l'organe issu de la graisse commencera à diminuer en raison de la contraction cellulaire. Par conséquent, dans les stades ultérieurs, la pathologie peut être détectée à l'aide d'un test sanguin montrant un fort excès de lipides.

Pour restaurer le fonctionnement des organes internes et rétablir la santé du foie, il sera nécessaire de procéder à un traitement complet, qui nettoiera non seulement le corps de la dégradation par l'alcool, mais éliminera également les cellules adipeuses.

Il est important de noter que le traitement de l'obésité du foie aidera à restaurer l'organe uniquement si toutes les recommandations des médecins sont suivies, car la maladie nécessite souvent l'utilisation de recettes traditionnelles comme traitement, dont l'efficacité et les propriétés thérapeutiques peuvent grandement contribuer à améliorer l'organe.

Comment est le diagnostic de la maladie

Comme mentionné précédemment, le diagnostic d'hépatose est souvent difficile car la maladie ne présente aucun symptôme à ses débuts et le nombre de méthodes de diagnostic est donc considérable. Le diagnostic initial et initial est posé au patient après une échographie, au cours de laquelle le médecin peut déterminer l'état de l'organe malade, la taille, l'augmentation de l'échogénicité et la granularité des cellules. Confirmez que ce diagnostic aidera le LHC.

Si le diagnostic est difficile, le spécialiste fait référence à la méthode d'imagerie par résonance magnétique, dans laquelle vous pouvez évaluer l'état des cellules et comprendre quel type de maladie se développe dans le corps.

Le diagnostic le plus difficile mais le plus efficace peut être qualifié de biopsie - il s’agit de la définition d’une maladie dans la cellule touchée ou une partie d’un organe. Pour effectuer cette opération, une laparoscopie dans la région du foie est percée, après quoi une petite quantité de tissu hépatique est prélevée. Cette méthode déterminera avec précision «l'agent causal» de la maladie, ce qui aidera à diagnostiquer et à prescrire rapidement un traitement.

Traitement de la maladie

Après le diagnostic, le médecin prescrit au patient des médicaments, une thérapie physique et l’utilisation de recettes populaires. Tout cela va rapidement normaliser l'état du patient, mais ils doivent être pris en stricte conformité avec les recommandations du médecin. Le type de médicament prescrit par le médecin dépend du stade de la maladie et de l'état de santé du patient. C'est pourquoi un traitement individuel est attribué à chaque patient.

Important: si l’alcoolique souffre d’hépatose, il est difficile d’imaginer un traitement et une guérison complète sans observer une alimentation correcte et saine, la marche, une charge de travail modérée, ainsi que l’arrêt du tabac et de la consommation d’alcool.

Un patient atteint d'hépatose doit suivre un régime alimentaire comprenant des protéines et certaines substances pouvant dissoudre une couche de graisse. Ceux-ci incluent des céréales, du fromage cottage et certains types de légumes.

Il est nécessaire d’exclure du régime alimentaire le lait, les aliments gras, la crème, le poisson et la viande, les pâtes, la mayonnaise, le pain et les bonbons. À propos des saucisses, des boissons gazeuses et du sucre doivent également être oubliés. La nutrition doit être nourrissante et utile - ce n’est qu’alors qu’il sera possible de restaurer le foie et de lui fournir une charge minimale.

En moyenne, le traitement complet de la maladie est effectué pendant 3 à 5 mois. Si l'hépatose causée par l'alcool est complètement guérie, il est peu probable que la maladie, en l'absence de consommation d'alcool, attaque à nouveau la personne. Et dans tous les cas, il est nécessaire d'arrêter de boire. S'il est difficile de le faire, dans ce cas, l'anti-alcoolisme d'Internet aide bien.

Obésité alcoolique du foie

Actuellement, les boissons alcoolisées font malheureusement partie intégrante de la vie de la plupart des gens. Mauvais style de vie, l'abus d'alcool conduit souvent à un diagnostic décevant - obésité du foie.

C'est une maladie qui entraîne la dégénérescence du tissu hépatique en tissu adipeux, ce qui entraîne des complications graves, voire la mort. C'est pourquoi il est important de connaître les symptômes de l'apparition de la maladie et les mesures de prévention de cette maladie.

Causes de l'obésité alcoolique au foie

La dépendance à l'alcool est un véritable fléau du XXIe siècle. L'obésité, la dystrophie, l'hépatose du foie - ne sont pas toutes les maladies cachées derrière le prochain verre supplémentaire d'alcool ivre. L’infiltration graisseuse du foie lui-même ne porte généralement pas le danger, alors que sa dégénérescence fatale peut provoquer une mort subite.

Par conséquent, il est important de ne pas entamer le processus, mais à temps de repenser les causes pouvant provoquer la maladie et de prendre les mesures appropriées.

Les principaux facteurs contribuant à l'obésité hépatique incluent:

  • surpoids;
  • régime alimentaire inapproprié;
  • l'hépatite C, qui contribue au processus inflammatoire;
  • excès de fer dans le corps.

Il est également important de garder à l'esprit que la prédisposition génétique peut avoir un impact significatif sur la quantité d'enzymes que le foie produit pour la dégradation de l'alcool.

Symptômes de la maladie

Au début, il est difficile de reconnaître la maladie car elle évolue sans symptômes particuliers.

Cependant, avec l'alcoolisme chronique, une personne qui a développé une obésité hépatique commence à remarquer les signes suivants:

  • la faiblesse;
  • fatigue
  • diminution de l'appétit;
  • mauvaise concentration de l'attention;
  • perte de poids;
  • des nausées;
  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • assombrissement du cou, aisselles;
  • foie élargi.

Souvent, lors d’un examen de routine ou d’une échographie, un médecin peut détecter la maladie. Un test sanguin aidera également à identifier la maladie, après quoi il est important de commencer de toute urgence le traitement de l'organe malade.

Mesures préventives

Le traitement préventif de l'obésité hépatique implique en premier lieu la restriction ou le rejet de l'alcool. Deuxièmement, la transition vers une alimentation saine, l'exercice, limitant la consommation de glucides transformés par le foie en graisse et leur déposition ultérieure.

Si vous constatez des symptômes d'obésité hépatique, vous devez immédiatement consulter un médecin pour éviter les complications de la maladie.

L'obésité hépatique: symptômes, traitement et prévention

L'obésité hépatique (hépatite graisseuse) est une maladie caractérisée par la dégénérescence du tissu hépatique en tissu adipeux. L'hépatose graisseuse touche autant les hommes que les femmes. Les raisons qui peuvent conduire à cette maladie sont nombreuses, mais la plus courante est l’abus d’aliments gras et d’alcool. L'obésité hépatique peut également se développer à la suite de troubles métaboliques, du manque de protéines et de vitamines et de la toxicité chronique de certains composés toxiques. Risque accru de maladie chez les personnes atteintes de diabète et de thyrotoxicose.

Symptômes de l'obésité hépatique

Aux stades précoces de la maladie et dans les cas où l'hépatose graisseuse est la cause de pathologies endocriniennes, les symptômes de la maladie peuvent ne pas se manifester longtemps ou être déguisés en symptômes de la maladie sous-jacente.

En général, les patients sont perturbés par une indigestion, des nausées et parfois des vomissements, une sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit. Avec la progression de la maladie peut se produire une détérioration générale de la santé, les patients se plaignent de faiblesse, de fatigue, de diminution des performances. Dans certains cas, la jaunisse peut se développer, accompagnée de démangeaisons cutanées. Très souvent, chez les patients présentant une augmentation du foie, les personnes souffrant d'un asthénie physique peuvent en ressentir indépendamment les limites. Sa surface sera lisse et lisse, mais une pression sur le bord du foie provoquera des douleurs chez les patients.

Des symptômes similaires peuvent être observés dans d'autres maladies du foie et du tractus gastro-intestinal. Par conséquent, lorsque les symptômes ci-dessus apparaissent, vous devez consulter un médecin et ne pas vous engager dans un autodiagnostic ou un traitement personnel. Pour clarifier le diagnostic, le médecin vous prescrira une série de tests de laboratoire (analyse biochimique du sang) et d'examens instrumentaux (échographie des organes de la cavité abdominale). Si, après l'examen, le médecin doute du diagnostic, une biopsie du foie est effectuée sur le patient.

Traitement des hépatites grasses

Un patient souffrant d’obésité hépatique doit être préparé au fait que le traitement sera long et qu’il devra faire preuve de patience et de discipline et, dans certains cas, le refus de mauvaises habitudes ou le retrait d’une production nocive.

Tout d'abord, il est nécessaire d'éliminer le facteur à l'origine du développement de l'hépatose graisseuse, ainsi que du traitement des maladies associées.

Les patients doivent suivre un régime strict et suivre un régime spécial non seulement au cours du traitement, mais aussi après son achèvement. Le régime thérapeutique n ° 5 est prescrit aux patients souffrant d'hépatite grasse, qui peut être suivi pendant 1,5 à 2 ans en élargissant la liste des produits approuvés en consultation avec le médecin. L'alimentation élimine l'utilisation d'aliments gras, qu'il s'agisse de viande, de poisson ou de produits laitiers. Les conserves, les viandes fumées, les aliments frits épicés, marinés, frits, les produits riches et les produits de confiserie à la crème riche sont également exclus. Les patients souffrant d’obésité hépatique sont absolument contre-indiqués lors de l’utilisation de boissons alcoolisées.

Il est utile d’inclure dans le régime alimentaire de la viande et du poisson faibles en gras, sous forme de viande bouillie, ou sous forme de boulettes de viande à la vapeur, de boulettes de viande et de soufflés. Les fruits et légumes frais doivent toujours être sur la table. Il est recommandé de manger du pain noir, des huiles végétales et des produits laitiers à faible teneur en matières grasses. Le nombre d'œufs est limité à un par jour et cuit mieux sous forme d'omelette.

En plus du traitement diététique, un traitement médicamenteux est proposé aux patients. Le traitement vise à normaliser le travail du foie et des voies biliaires. Les hépatoprotecteurs (Essenicale, Resoluut, Ursosan) sont très efficaces dans le traitement de l’hépatose graisseuse. La prise de ces médicaments dure généralement au moins 2 mois. Les patients doivent être préparés au fait qu’au cours de leur vie, ils devront prendre des médicaments de ce groupe à des fins prophylactiques.

La thérapie par les vitamines est également importante dans le traitement complexe de la maladie. Il suffit généralement de prendre des complexes vitaminiques (Biomax, Alphabet, Complivit) 2 fois par an. La vitamine E, les acides nicotiniques, ascorbiques et foliques, la riboflavine sont particulièrement utiles.

Les médecins accordent une attention particulière à l'état du métabolisme des graisses chez les patients. Dans la plupart des cas, il est nécessaire de corriger les paramètres du métabolisme lipidique, pour lesquels des préparations anti-cholestérol sont prescrites (Atoris, Crestor, Vasilip).

Des remèdes populaires pour lutter contre l'obésité hépatique, les infusions et décoctions de hanches, d'immortelle et de chardon-Marie sont utilisées. Il convient de noter qu'ils ne doivent être pris qu'avec l'autorisation du médecin traitant.

Pas la dernière place dans le traitement de la maladie est donnée à l'effort physique. Ceci est nécessaire pour la prévention de l'obésité et la lutte contre le surpoids, ainsi que pour le renforcement du corps en général. Très utiles sont les promenades au grand air, le jogging facile, la natation.

L'hépatite graisseuse est une maladie avec un pronostic favorable pour les patients. Plus le traitement de cette maladie est instauré tôt, plus le patient est susceptible de se rétablir complètement. Et avec un traitement intempestif ou incorrect, l’obésité hépatique peut se transformer en hépatite chronique et, dans les cas les plus graves, en cirrhose du foie.

Prévention de l'obésité hépatique

La prévention de l’hépatose graisseuse consiste à exclure les facteurs qui augmentent le risque de développer la maladie. La base de cela est un mode de vie sain, excluant le tabagisme et l'alcool. Les exercices réguliers, les exercices du matin, les promenades au grand air devraient devenir une habitude pour tous. Les personnes souffrant de maladies des systèmes cardiovasculaire et endocrinien et d’autres maladies connexes doivent surveiller régulièrement et, si nécessaire, ajuster les taux de glucose et de cholestérol sanguin. En bref, ces méthodes peuvent être résumées comme suit:

  • alimentation saine et équilibrée;
  • réduction de la consommation d'alcool ou rejet total de celle-ci;
  • exercice régulier;
  • contrôler le taux de cholestérol dans le sang chez les personnes de plus de 45 ans.

Quel médecin contacter

Si vous soupçonnez une maladie du foie, vous devez contacter votre gastro-entérologue ou votre hépatologue. Un nutritionniste, un endocrinologue et un cardiologue peuvent être d'une grande aide dans le traitement, en prescrivant les moyens de corriger le métabolisme des lipides.

Top